Le tournoi d'Anglet.

Publié le 18 Juin 2014

Les bords de la Nive à Bayonne où nous avons dîner le samedi soir.

Les bords de la Nive à Bayonne où nous avons dîner le samedi soir.

Mon plus gros déplacement cette saison, m'amène avec mes complices habituels, Boris et Philippe près de la frontière espagnole à Anglet à l'appel de Jean Marc qui nous avait fait l'amitié de "monter" dans le Nord à "Petites Guerres" et à qui nous rendons la politesse.

Partis le vendredi en fin de matinée, il nous a fallu près de 8 h pour rejoindre Anglet et notre hôtel...... après une soirée très sympa autour d'un repas pantagruélique comme savent le faire les Basques, nous allâmes nous coucher dans l'attente des batailles du lendemain.

L'accueil du samedi matin est des plus chaleureux comme le temps d'ailleurs, on sent bien que nos amis du sud ouest sont touchés par notre venue. Pas moins de 24 joueurs répartis en deux poules se sont donnés rendez vous. Je joue dans la poule médiévale (ce qui est très rare pour ma part) qui compte 10 joueurs. J'ai préparé une armée "Anglais Guerre de Cent Ans", petite particularité sur ce tournoi, on doit présenter deux listes différentes de la même armée avec obligation de jouer 2 fois chaque liste. J'ai donc organisé une armée Anglaise "pure" et une armée avec allié Flamands qui va s'avérer être d'une redoutable efficacité. Mes deux listes comptent 21 éléments.

 

Le premier tour me voit affronter Jean Levrero à la tête d'une armée d'Espagnols médiévaux. Je m'attends donc à affronter des Almogavares qui seront bien au rendez vous. Je choisis la liste avec l'allié qui est une vraie surprise pour lui. Belle partie vive et tactique avec un adversaire redoutable mais néanmoins plus qu'agréable à jouer. Il sait profiter du moindre espace pour attaquer et me fait suffisemment de pertes pour remporter la rencontre. Je lui fait 11 pertes. Défaite 16 à 94.

 

Second tour avec Thierry Baylac et ses Allemands féodaux. Je choisis à nouveau la liste avec allié. Thierry est un adversaire souriant et d'une grande gentillesse mais ses troupes sont bien redoutables. Mes piquiers Flamands font des merveilles et contrent ses attaques. Mes chevaliers et archers Anglais font le reste, si bien que je remporte ce deuxième tour. J'ai perdu 11 pts de cohésion. Victoire 93 à 17.

 

Le troisième et dernier tour de ce samedi me voit affronter mon ami Palois, Jean Yves Cassas qui commande lui aussi des Espagnols médiévaux. Même scénario que contre Jean, je sais le type de troupes que je vais devoir affronter, cependant avec l'incertitude des deux listes possibles, on ne sait jamais ..... deux listes qui m'obligent à prendre ma version "full English" si je veux me laisser le choix pour mes deux parties du dimanche. Le déploiement effectué, Jean Yves se rue sur mes troupes, ne voulant pas rester sous le feu des archers long Anglais, il accepte le corps à corps, nous avons des troupes qui la plupart du temps sont de forces égales, cela va se jouer au dé et avec des troupes ayant 4 de cohésion ou étant élite, cela risque de prendre un peu de temps, ça sent donc le match nul ....sauf que le dé en décide autrement.... sa ligne de 10 piétons affronte ma ligne de 11 piétons et ma ligne craque. Je perds 8 unités (16pts) et 2 sont touchées (2pts)... comme il m'a infligé quelques pertes sur l'autre partie du champ de bataille, les Anglais déroutent très vite. Je ne lui ai infligé que 4 pts de perte de cohésion. Lourde défaite 11 à 99.

 

Le samedi soir est arrivé et avec Jean Marc et une quinzaine de joueurs, nous nous retrouvons dans un excellent restaurant de Bayonne sur les bords de la Nive où nous passons une agréable soirée de rires, de gastronomie et de convivialité.

Le tournoi d'Anglet.
Le tournoi d'Anglet.
Le tournoi d'Anglet.
Le tournoi d'Anglet.
Le tournoi d'Anglet.

Retour à la salle le dimanche matin.

Le 4ème tour me voit affronter Timur et ses Byzantins Comnènes. Je connais bien Stéphane pour l'avoir rencontré à Poitiers (victoire) et à Nîmes lors du trophée par équipe (défaite). M'étant laissé le choix de la liste, je vais jouer ma version avec l'allié Flamands. La partie qui va s'ensuivre va être certainement l'une des plus belles que j'ai faite à AdG, non seulement Stéphane est un joueur des plus fair-play à renontrer mais la tactique, les manoeuvres, les combats, seront plaisants, enlevés ... on se fait des pièges mutuels qu'on essaie de contrer, les dés ne viennent pas gâcher notre plaisir et ne sont ni pour l'un ni pour l'autre ce qui fait que tout est réuni pour que l'on passe un super moment de jeu. Je lui mets la pression sur une aile et au centre, il fait de même sur l'autre aile... mes tirs sont efficaces et mes manoeuvres lui posent des problèmes. Sur l'aile où il me met la pression, mes troupes résistent du mieux qu'elles peuvent devant la charge de ses chevaliers impact ..... la prise du camp par un archer Anglais scellera la rencontre. J'ai perdu 11 pts de cohésion mais c'est une victoire.

 

5ème et dernier tour avec Brice Teulié de Fronton et ses Ordonnances françaises.

L'armée de Brice est redoutable et puissante. Le terrain mis en place voit un bois gêner mon déploiement, si bien que je décide de faire une marche de flanc, la seule du week end. Celle-ci rentre au second tour, mais Brice ne s'affole pas et joue très bien le coup en me mettant une pression terrible sur un corps que j'ai mal déployé dans une zone trop réduite et en plaçant ce qu'il faut où il faut pour retarder mes attaques sur les ailes. Je ne peux que rapidement constater les dégats .... je ne pourrai pas gagner cette partie. Brice a fort bien joué et mérite largement sa victoire.

 

Je finis à la 8ème place de ce tournoi fort sympathique qui voit mon ami Boris prendre la seconde place de ma poule juste derrière Jean Levrero et ses Espagnols. Quant à Philippe, il prend la 8ème place (sur 14 joueurs) de la poule "antique".

Nous avons été conquis par l'accueil et la gentillesse de nos amis basques ainsi que par ces belles villes d'Anglet et Bayonne.

Rédigé par thierry

Publié dans #Divers

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :