AdG - Le tournoi d'Avignon : Le dimanche.

Publié le 5 Novembre 2016

Retour à la salle du Pressoir en ce samedi matin, pour apprendre que je vais jouer avec Matthieu qui commande lui aussi une armée espagnole mais option "Castille".

 

 

Bien que nous jouions la même liste, les options permettent des approches très différentes, comme par exemple des chevaliers impact pour la version "Aragon" et des chevaliers impétueux pour les Castillans, ces derniers ont des fantassins lourds armure alors les miens ne sont que médiocres.

Mais la partie va être très joyeuse .... on part déjà sur de bonnes bases quand Matthieu, l'oeil coquin et grand sourire aux lèvres, me dit qu'historiquement l'affaire s'est réglée par un mariage .... ce que je refuse catégoriquement....

Son corps central, composé d'arbalétriers et de ses lanciers lourds armure ne bougera pas pendant un long moment car son général n'est pas fiable. J'en profite pour l'éviter soigneusement et l'attaquer en force partout où c'est possible.

Je réussis à bousculer la "Reine de Castille" qui se voit mal engagée ..... une charge furieuse de ses 4 chevaliers impétueux élite provoque un premier rebondissement en brisant l'élan de mes 5 chevaliers impact (!).... La partie bat son plein, on manoeuvre, tire, esquive mais surtout on s'amuse beaucoup car Matthieu est d'un naturel rieur ...... je vais passer avec lui l'une des parties les plus agréables que j'ai pu jouer à cette règle.

Ses lanciers redeviennent fiables mais un peu trop tard pour redresser une situation qui a tourné petit à petit à mon avantage.

C'est par une courte mais précieuse victoire que se termine cette partie.

 

Un chevalier Aragonais a déjà disparu suite à la charge furieuse des Castillan, un second est bien mal en point avec 2 "touches"

La dernière rencontre me voit opposé à Ostap Bender, excellent joueur Toulousain, qui commande une armée "Compagnie Catalane".

Son armée est composée d'un petit corps sous les ordres d'un général non fiable et formé de 3 Almogavars et de cavalerie légère javelot élite, son deuxième corps est commandé par un général brillant et est constitué de 4 cavaliers moyens arc et de 2 cavaliers légers arc et son dernier corps, lui aussi commandé par un général brillant est formé de 2 chevaliers lourds impact élite, de 2 fantassins lourds, 4 LI et 3 almogavars pour une démoralisation à 22.

Il va attaquer et je vais appuyer ma défense sur une colline escarpée et un bois. De plus la position de son camp m'incite à faire, pour une fois, une marche de flanc avec mes Almogavars. Celle ci rentrera au bon moment mais les résultats seront mitigés, si dans un premier temps, les combats sont plutôt favorables, par la suite, Ostap réussit à rétablir voire retourner la situation .... faute avant tout à un ralliement raté de ma part qui, s'il avait été réussi m'aurait donné le petit coup de pouce nécessaire....

 

 

Sur l'autre aille, sa cavalerie arc tente de déborder ma défense .... je contre attaque en tentant à mon tour de profiter d'une ouverture pour filer vers les bagages .... que je n'atteindrai jamais, car au moment le plus important, le dé de commandement me trahi quelque peu avec un 1 qui m'empêche de "marquer l'essai"....

Autre coup du sort, j'attaque avec un chevalier lourd impact un cavalier léger catalan de flanc ... avec un facteur positif de +4 je peux espérer le détruire directement ce qui entrainerai la perte d'un de ses cavaliers arc, placé derrière, et qui a déjà deux "touches"..... et bien non, malgré cet énorme avantage, je ne peux infliger qu'une perte au cavalier léger....

Au tour suivant, tous les cavaliers catalans vont rompre le combat, ma chance est passée car avec ces 8 points possibles (4 pour le camp et 2 pour chaque cavalier) Ostap était en mauvaise posture..... l'armée espagnole craque et la Catalogne reste indépendante.....

J'ai perdu mais de justesse, ce fut une belle bataille avec un adversaire toujours aussi solide et difficile à manoeuvrer.

 

 

Avignon devient un "incontournable" de la saison AdG : belle salle, accueil chaleureux et thème différent et intéressant chaque année.

Avec 26 joueurs cette année encore, il reste l'un des "gros" tournois de l'année. De plus, pour nous, c'est une bonne occasion de retrouver les joueurs du Sud, qu'on ne rencontrerait que plus difficilement sinon....

 

Mes deux acolytes Philippe et Boris finissent à de belles 5ème et 6ème places, quant à moi, avec mes 2 victoires et mes 3 défaites, je me retrouve 16ème ..... pas top ..... mais je me suis bien amusé et j'ai passé un excellent week-end...... prochaine étape AdG : Ballainvilliers, fin novembre.

D'ici là, avec mon ami Philippe, nous allons filer vers Villefontaine pour un tournoi NPoW qui s'annonce bien sympathique également .... mais ceci est une autre histoire.

 

Résultat final :

1 - SCIANGULA Christophe - Navarre
2 - GILLES Jean-François - Timourides
3 - BRETAGNE Hubert - Suisses
4 - ROUX Stéphane Chinois - Yuan
5 - ELOY Boris - Français Guerre de cent ans
6 - DUTHIL Philippe - Ordonnance Bourguignonne
7 - ROUDIL Cédric - Empire Serbe
8 - BENDER Ostap - Compagnie Catalane
9 - TURPIN Frédéric - Ordonnance Bourguignonne
10 - VASSELIN Patrick - Ordonnance Française
11 - CHAMBON François - Hussite
12 - CAILLE Hervé - Byzance assiégée
13 - FILLOT Matthieu - Espagnols Médiévaux
14 - DEJOUX Bruno - Ordonnance Française
15 - HERAUT Jean-Louis - Empire Khmer et Champa
16 - MOLIERE Thierry - Espagnols Médiévaux
17 - PALUSKIEWICZ Jérémy - Polonais Médiévaux
18 - ROUSSIGNE Daniel - Coréens Koryo
19 - BLANC Yves - Albanais
20 - REBECHE Yves - Condottieres Italiens
21 - ARMONIA Salvator - Chevaliers Teutoniques
22 - DENOYER Jean-Louis - Suisses
23 - DEFOUR Florent - Ecossais Médiévaux
24 - MORVAN Lionel - Grandes Compagnies
25 - BERNINET Stéphane - Timourides
26 - MACE Stéphane - Scandinaves Médiévaux

 

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :