AdG - Le tournoi d'Avignon : Le samedi.

Publié le 2 Novembre 2016

 

La seconde étape de notre saison AdG nous amène à Villeneuve-lez-Avignons... étape agréable s'il en est car ce tournoi tombant pendant les vacances scolaires, nos épouses nous accompagnent. Elles feront de leur côté, des visites et excursions (cette année, le pont du Gard, Anduze et les Baux de Provence) alors que nous jouterons avec nos potes du sud autour de notre règle jeu favorite ..... et comme le temps, comme l'an dernier a tenu toutes ses promesses, ce ne fut que du bonheur.

 

Mais revenons à des choses plus ludiques et "guerrières".

Cette année, le thème proposé par Eric se portait sur le "médiéval tardif" aussi allions nous rencontrer beaucoup de chevaliers lourds, des armées petites mais violentes.

Pas moins de 26 joueurs avaient répondu à l'appel de l'ALC, la plupart de ceux ci venant du sud, est ou ouest, de la France.

Pour ceci, j'ai choisi de jouer une armée inédite pour moi, des "Espagnols médiévaux" option Aragon, organisés de la façon suivante :

corps 1 : Gl compétent, 5 chevaliers lourds impact, 3 cavaliers légers javelot élite et 2 arbalétriers.

corps 2 : Gl ordinaire, 2 lanciers lourds médiocre, 4 LI (javelot et arc), un cavalier léger arbalète, 2 arbalétriers et 2 levées

corps 3 : Gl ordinaire qui commande 4 fantassins moyens impact élite, les fameux almogavres.

soit 25 unités

 

La première partie est tirée au sort et celui-ci n'est pas très généreux avec moi car je suis opposé à Jean François Gilles, l'un des très bons joueurs du tournoi, pour un premier tour, je ne suis pas gâté.

Jeff joue une armée Timouride, petite (23 unités mais 19 réelles) mais puissante : 2 corps de cavalerie lourde arc et 1 corps d'éléphants / archers et troupes sacrifiables.

 

 

Jeff sera défenseur et s'appuie sur un village et des champs pour axer sa défense et ses contre attaques.

La partie va être disputée, pleine de rebondissements, le corps des Almogavres, embusqué, va appuyer l'attaque des chevaliers ce qui entrainera un repli des cavaliers lourds Timourides qui esquivent et se redéploient un peu plus loin, à l'abri des lourds chevaliers espagnols.

Les Timourides prennent petit à petit l'avantage sur mon aile faible (le corps 2) qui ne peut résister aux archers et surtout aux éléphants.

La partie se termine par une défaite espagnole, mais j'ai quand même inquiété Jeff et l'ai poussé dans ses retranchements. Une belle partie malgré cette défaite.

 

Le second tour en ce début d'après midi du samedi, me verra opposé à mon ami Lyonnais Morei alias Yves Blanc qui commande une improbable armée Albanaise forte de 26 unités.

Yves réussit à placer une zone côtière ce qui va lui assurer une aile couverte. Son armée dispose de 2 "gros" corps (14 et 8 unités) et d'un petit corps rapide : 2 cavaleries moyennes impact et 2 LC javelot élite.

Je réussis à dégager les terrains dans lesquels Morei avait prévu de se protéger en le ramenant le plus possible de mon côté et étant attaquant, je décide de me précipiter de l'autre côté de la table afin d'agresser l'armée albanaise ..... mais rien ne va se passer comme prévu, nos deux armées ont un seuil de démoralisation à peu près équivalent et même si mon armée est plus "lourde", je n'arrive pas à prendre le dessus......pire, aux moments cruciaux, les dés ne suivent pas le rythme imposé par Yves. C'est à nouveau une défaite, mais on a passé un excellent moment de jeu..... des choix tactiques se sont présentés et pas toujours suivis des effets escomptés ce qui nous a beaucoup amusé car une bataille avec Yves est avant tout un bon moment de rigolade.

 

 

Après ce difficile début de tournoi, je navigue au fond du classement avec mes deux défaites.

Le prochain partenaire de jeu sera aussi une personne ayant eu deux défaites et ce sera Salvatore Armonia, tout nouveau joueur mais "élève" de Christophe Sciangula, ce qui en dit long sur sa préparation.

Salvatore joue une armée Teutonique, pratiquement "full" montée, à 20 unités. Deux de ses corps sont identiques (6 unités chacun), commandés chacun par un général compétent, avec 4 chevaliers lourds dont 2 élites, 1 LC javelot et 1 LI arc.

Son corps principal (8 unités), commandé par un général brillant, dispose de 4 LC javelot et 4 cavalerie moyennes dont 2 équipées d'arbalètes.

 

 

Il tente mais échoue dans sa volonté de placer une zone côtière. Les terrains accidentés sont disposés dans les secteurs latéraux, ce qui va permettre à mes tireurs de s'y placer sans craindre les attaques des cavaliers et chevaliers teutoniques. Le secteur central sera occupé par mes chevaliers qui font face à son corps de cavaliers, ses chevaliers étant placés sur les deux ailes.

La partie se joue vite, car Salvatore est rigoureux et a une bonne vision du jeu (l'école Sciangula) .... il commet cependant, à mon avis, une petite erreur, c'est de ne pas avoir osé attaquer sur son aile droite où mon seul LC faisait face à 4 de ses cavaliers légers qui avaient manoeuvrés pour se placer ainsi. Certes mon cavalier léger pouvait être soutenu par deux arbalétriers mais avec un peu d'audace et de réussite Salvatore pouvait au moins tenter de passer de ce côté, ce qui aurait probablement changé le cours de la partie, hésitation due à un manque d'expérience de sa part..... mais on ne refait jamais l'histoire.....

C'est donc surtout à l'expérience que je vais gagner cette rencontre car, encore une fois, Salvatore est un joueur qui deviendra rapidement redoutable et qui finira son tournoi devant des joueurs beaucoup plus expérimentés que lui.

 

A la fin de cette première journée, je comptabilise 1 victoire et 2 défaites ce qui me positionne assez loin dans le classement..... mais ce n'est pas trop grave, car mes parties ont été bien agréables.

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :