AdG : L' "International Warlords Challenge" à Bruxelles - le dimanche.

Publié le 31 Janvier 2017

Retour à la salle en ce dimanche matin pour affronter comme prévu Etienne Misson.

Avec Etienne, c'est toujours acharné mais toujours plaisant. Il joue son habituelle armée Sassanide que j'ai rencontrée à plusieurs reprises mais le thème des "généraux inclus" l'a forcé à quelques nouveautés dont un allié "Nomades".

Il jouera donc avec cet allié plus un petit corps de cavalerie lourde arc et un très gros corps commandé par un stratège comprenant de l'infanterie légère, des éléphants et des cataphractes élite.

Il gagne l'initiative et choisit de m'attaquer à nouveau en "plaine" se laissant la possibilité de prendre des champs où ses éléphants ne seraient pas handicapés. Pour le contrer, je choisis des plantations que ses éléphants n'aimeront pas.

La plupart des éléments de terrains tombent chez moi et prudemment je décide de m'arc-bouter en défense car si je me livre trop, il l'emportera très facilement.

 

Il n'hésite pas à attaquer et je reste très prudent. Les plantations me protègent des tirs Sassanides mais quand je veux tirer, j'ai un -1 ce qui affaiblit un peu ma "puissance de feu".

Je n'arrive pas à arrêter ses éléphants au tir et il contacte mes chameaux cataphractes sans qu'ils puissent résister.

Sur l'autre aile, je chasse facilement ses alliés Nomades et me retourne vers ses cavaliers lourds arc avec mes Parthes. Son avantage est certain mais je réussis à arracher une partie nulle inespérée.

 

Avec ce match nul, je retombe à la 4ème place et je vais affronter pour le dernier tour celui qui est troisième : Hugo.

 

Hugo, encore un joueur Belge, joue une armée Mède. avec des lanciers lourds, des archers et l'inévitable cavalerie arc. Comme dans de nombreux tournois, il y a une partie "maudite" où rien ne va, mais là, c'est une horreur, d'autant plus qu'Hugo aligne allègrement les 5 et les 6 pour toutes les situations de jeu : commandement, tir, combat et ralliements... allant même au moment de l'ajustement du terrain à m'enlever un champ très bien placé où j'aurai pu mettre mes fantassins ce qui m'aurait évité de les voir se faire massacrer.

Après 3 tours, j'ai déjà 13 pertes dues aux tirs Médes alors que je n'ai fait qu'une seule et malheureuse touche. Malgré l'adversité et l'agacement qui me gagne, je me bats comme je peux mais finis par perdre sans avoir fait 16 pertes sur 21 à Hugo qui remporte outre la victoire, une belle seconde place.

Ce sera ma seule défaite du tournoi mais cela me laisse un goût amer car j'ai eu la sensation de ne pas pouvoir défendre mes chances tant le déséquilibre était grand.

 

Résultats de cet IWC :

1 - Jean Louis Maistriaux - Huns d'Attila

2 - Hugo Tate - Mèdes

3 - Etienne Misson - Perses Sassanides

4 - Thierry Molière - Araméens

5 - Philippe Duthil - Perses Sassanides

...........

 

Ce qui fait que j'aurai, sur ce tournoi, rencontré les 3 premiers du classement .... plus Thomas Maistriaux et Michel Sauvage ..... pas si loin dans le classement final .......pas mal !

 

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article