Le tournoi de double de Villefontaine : le dimanche, partie 4.

Publié le 24 Mars 2017

Le tournoi se termine, plus qu'une partie..... et ce sera Serge et son fils Thibault qui seront nos derniers adversaires. Ils commandent une autre armée arabe : des Arabes Conquête. Ce sera l'armée la plus nombreuse que nous affronterons sur ce tournoi car ils alignent 39 unités. Autant dire qu'avec autant de troupes à combattre, cela risque d'être long, très long.

 

Dans nos oppositions individuels, je serai opposé à Serge alors que Philippe fera face à Thibault.

Ils gagnent l'initiative et décident de jouer en "désert" ce qui leur donnera les dunes nécessaires à leur chameaux, c'est mal parti, d'autant plus que plusieurs terrains vont leur permettre d'assurer leur défense.

 

Les Arabes étalent une formidable ligne de fantassins lourds impétueux élite (14 unités), quelques archers, un groupe de chameaux et rassemblent toute leur cavalerie sur la gauche de leur dispositif. Ces cavaliers seront face aux corps de cavalerie de Philippe qui vont encore une fois devoir assurer une défense acharnée. De leur résistance découlera l'issue du combat.

Curieusement, leur déploiement me laisse un large espace où ma cavalerie pourra évoluer sans aucune opposition. Seule une embuscade dans une colline escarpée (et là, nous parions sur des LI embusqués) pourrait nous ralentir.

 

Philippe se positionne pour attirer les cavaliers arabes tandis que sur mon aile, je monte très rapidement mes cavaliers arméniens pour menacer le bout de la longue ligne d'infanterie arabe.

Avant l'attaque finale et j'espère décisive, mes cavaliers arc vont user la ligne défensive sans crainte car il n'y a aucun tireur adverse à cet endroit.

 

Mes troupes légères dévoilent l'embuscade qui s'avère, comme nous le pensions, être des LI, de plus nous sommes en surnombre de troupes légères ce qui va me donner l'opportunité de prendre les bagages.

Ma ligne de cavaliers s'est rabattue menaçant les flancs des fantassins arabes.

 

Une partie de ligne ennemie s'est trop avancée et elle subit de furieuses charges de flanc. Philippe, de son côté, tiens toujours en respect le reste de l'armée arabe qui n'ose pas s'avancer de peur de subir le même sort.

 

Une partie de la cavalerie arabe est venue en renfort mais trop tard, elle sera également balayée par la furia de la cavalerie arménienne. Les cavaliers Byzantins, par leurs tirs participent à la déroute de l'armée adverse.

C'est une victoire sans conteste car nous n'avons eu, sur cette partie, que 7 pertes.

Avec nos 4 victoires, nous sommes assurés de la première place ce qui me fait particulièrement plaisir alors qu'il n'y a aucun autre enjeu (classement, championnat ou autre) que le pur bonheur de jouer. Je suis d'autant plus content que je partage cette première place avec mon ami Philippe.

 

Outre la victoire qui est toujours agréable, ce fut un beau tournoi, très atypique car en double et en 300pts. On ne peut que remercier toute l'équipe de la "Commanderie" et tout particulièrement Yves et Christian pour l'organisation et leur investissement à faire de ce tournoi un incontournable de la saison. C'est aussi la possibilité d'associations amusantes, amicales, de club ou familiale de partenaires, car pas moins de 5 équipes "père - fils" étaient présentes...

 

Le classement :

1er - Philippe Duthil et Thierry Moliere - principauté d'Arménie

2eme - Hubert Bretagne et Yannick Gobet - Francs Carolingiens

3eme - Roland Hartz et Hervé André - Mongols tribaux

4eme - Eric Dumont et Matthieu Fillot - Chinois Sui et Tang

5eme - Hervé Caille et Cédric Roudil - Lombards

6eme - Matthieu et Théau Abric - Béja

7eme - Fred et Jérémy Turpin - Byzantins Nicéphoriens

8eme - Florent et Joachim Defour - Francs Mérovingiens

9eme - Serge et Thibault Renier - Conquête Arabe

10eme - Mickael et Christian Bricault - Byzantins Nicéphoriens

11eme - Michael Ronchetti et Corentin Gouret - Tibétains

12eme - Thomas Moitie et Clément Renier - Arabes Abbassides

13eme - Stéphane Fabriès et Stéphane Pelliccia - Francs Mérovingiens

14eme -  Stéphane Mace et Jean Louis Denoyer - Chinois Sui et Tang

15eme - Jean Louis Héraut et Damien Gibert - Indiens Hindous

16eme - Bruno Dejoux et Rémi Dalmon - Francs Carolingiens

17eme - Enzo Pierre et Yvan Feljas - Byzantin Maurice

18eme - François Chambon et Stéphane Buffat - Bulgares

 

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Commenter cet article