AdG : Le tournoi de Fronton - le samedi (partie 2).

Publié le 9 Mai 2017

Après cette première victoire, le second tour est annoncé et ce sera avec Laurent Meziani et ses ....Samouraïs. La partie va être agréable car Laurent est un joueur redoutable et plus que plaisant à affronter. Je l'ai fait plusieurs fois et toujours ce fut intéressant et sympathique.

Superbe armée que celle de Laurent, sa peinture, son petit village, tout est remarquable.

L'organisation qu'il a choisi est bien différente de celle de Thierry. Il a fait un corps de cavalerie lourde arc élite, un corps de cavalerie légère dont le général est non fiable .....

......et un gros corps d'infanterie.

Ayant fait 1 sur le dé du général non fiable, ce corps ne jouera pas une bonne partie de la bataille, ce qui va me donner un avantage non négligeable.

Le corps de cavalerie lourde arc sera tenu en respect par mes archers et Laurent se montrera dans un premier temps très prudent de ce côté. Par contre, sur son aile droite, son infanterie se déploie pour attaquer vivement mon infanterie lourde.

L'élite va donner aux tireurs et fantassins japonais un avantage que Laurent saura utiliser et après un premier contact, les Ecossais voient leur centre enfoncé.

Mon second corps d'infanterie lourde est lui aussi bousculé par les Samouraïs ......... la partie commence à m'échapper .....

Je me bats comme un fou pour ne pas perdre et petit à petit, j'arrive à contenir l'attaque des fantassins japonais .....

Au centre, les cavaliers légers Emishis redeviennent fiables et avancent pour appuyer les fantassins lourds. N'ayant plus à les éviter, je tire sans retenue sur eux et leur fait quelques pertes qui se montreront déterminantes au moment du calcul final.

Sur l'autre aile, mes archers Highlanders ont poursuivit les cavaliers lourds et leur ont infligés des pertes importantes dont le général brillant inclus qui, blessé, sera achevé par mes archers.

Cette perte plus qu'importante (5pts de jeu sur 21), sonne la déroute de l'armée Samouraï. C'est une seconde victoire mais très improbable vue le déroulement de la bataille. Mon mérite c'est d'y avoir cru jusqu'au bout et ne pas avoir abandonné, mais la victoire a été lourdement payée car j'ai pris 20 pertes sur 24.

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Commenter cet article