AdG : Le tournoi de Fronton - le samedi (partie 3).

Publié le 10 Mai 2017

Dernier tour pour clore les batailles du samedi. Ce sera Ostap Bender et ses Croisés Tardifs.

Son armée comporte un imposant corps d'infanterie : 8 lanciers lourds, 2 arbalétriers pavois et 2 LI arc.....

...puis deux corps de montés dont les généraux sont inclus : des chevaliers moyens impact élite et un corps allié Mongol.

 

Le terrain est une large plaine nue avec quelques éléments sur les bords et en fond de table. Ostap déploie ses deux corps de montés côte à côte, les Mongols couvrant l'aile des chevaliers. Placés au centre et aile droite de son dispositif, il a déployé ses lanciers flanqués de ses arbalétriers. Face à eux, mes deux corps principaux composés de fantassins lourds A2M et fantassins arc....

..... mon corps de fantassins arc est opposé au bout de ligne Croisé. Pendant toute la partie, je vais mal appréhender les possibilités qu'il y avait sur cette aile, trop focalisé sur les attaques lancées par Ostap sur l'autre aile, dommage j'ai sûrement raté une opportunité....

 

Ostap a lancé ses attaques, de flanc par les Mongols qui par leur vitesse ont débordé mon aile et frontale par les chevaliers qui viennent impacter mes fantassins lourds avec une certaine réussite. Une partie des lanciers Croisés montent pour couvrir l'attaque des chevaliers.

A partir de ce moment, je ne ferai que subir....

 

Sur l'autre aile, je tente un semblant d'offensive mais trop tardif et timide.... je fais bien quelques pertes mais ce n'est pas assez significatif pour être réellement efficace. Mes tirs manquent de puissance face aux lanciers et le pavois des arbalétriers les sauve à plusieurs reprises.

 

Les chevaliers et Mongols qui ont bousculés mon aile, se rabattent sur les flancs de mes autres fantassins lourds. La partie s'achève par une défaite. J'ai fait 13 pertes sur 21 à Ostap.

J'ai manqué d'un peu de terrain sur le centre de la table pour y axer ma défense et protéger mes archers des charges furieuses des chevaliers et des Mongols et d'un peu d'agressivité sur l'aile gauche pour tenter de déborder et contrer le bout de ligne des lanciers lourds Croisés.

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article