Initiation à Mortem et Gloriam.

Publié le 22 Juillet 2017

Hier soir, nous avons pu, Lionel et moi, être initié par Gilles à "Mortem et Gloriam".

Pour cette partie d'initiation, Gilles a pris le temps nécessaire pour nous expliquer tous les mécanismes du jeu qui ne sont pas si simples car un flot d'informations nous a naturellement un peu noyé mais le jeu est resté abordable et nous avons pu jouer tant bien que mal, notre partie.

Lionel avait choisi une armée Daces alliés Sarmates (très traditionnel pour Yoyo) et de mon côté, des Romains fin République.

Les deux armées sont déployées dans la plaine.

 

Une nouveauté pour moi, outre les traditionnels dés et marqueurs, il y a des cartes qui vont servir au choix du terrain où aura lieu la bataille, le "scouting" (découverte de l'armée adverse) et qui seront distribuées à chaque général (le nombre de carte dépendant de la qualité du général, de 2 pour un "médiocre" à 5 pour un "légendaire"), au début de chaque tour afin qu'il fasse les différentes actions du jeu.

Comme souvent, il faudra rejouer afin de trouver toute la subtilité du jeu et découvrir les différentes combinaisons qui donneront tout le chrome à MeG.

Le jeu se joue sur les mouvements, les charges, l'impact, le tir (pas très efficace au premier coup d'oeil) et la mélée. Il y a également une petite phase de raliement qui permet avec une carte de couleur suffisante, qu'on aura pu garder, d'enlever une "blessure" à une unité.

Les impacts et combats peuvent être meurtriers, car au dé, un "crâne" élimine immédiatement un élément de l'unité adverse, deux "blessures" faisant de même...

Le choix de la couleur du dé de combat se fait sur le différentiel valeur/équipement/capacités/protection par rapport à l'adversaire. L'ordre des couleurs des dés donc de l'efficacité de ceux-ci est : noir, blanc, vert, jaune et rouge. Plus le dé est "gros" plus les chances de faire des dégâts est important.

On part avec un dé "médian" vert mais un +1 en sa faveur,  fait descendre le dé adverse à "blanc", un +2 le fait non seulement descendre à "blanc" mais me donne un dé "jaune" et ainsi de suite.... c'est simple et efficace.

Les troupes sont maintenant à distance de charge ....

 

Les lourds cavaliers Sarmates ont chargé deux légions romaines .... qui vont bien résister à l'impact et aux combats qui vont suivre....

Les Sarmates, durement éprouvés, seront obligés de fuir le champ de bataille....

 

Le jeu n'a pas pu aller jusqu'à une décision "définitive" car il était déjà bien tard, mais Lionel, au moment où nous avons arrêté, avait perdu deux de ses unités qui avaient déroutées alors que les Romains, malgré quelques éléments éliminées, étaient restés sans perte d'unité....

Pour résumer, MeG semble être un jeu intéressant qui mérite qu'on y revienne ..... expérience à renouveler....

Merci encore une fois à Gilles d'avoir pris sur son temps de jeu pour initier les deux "grands débutants" que nous étions.

Rédigé par thierry

Publié dans #MeG

Commenter cet article