AdG : le tournoi de Strasbourg - le samedi.

Publié le 5 Mars 2018

Nouvelle étape dans ma saison "Art de la Guerre", à Strasbourg, cette fois-ci..... et toute première fois pour moi dans la capitale alsacienne.

Le thème proposé par les "Grognards d'Alsace" et Jean Michel nos hôtes était très original : des équipes de 2 joueurs étaient constituées avec un joueur "antique" et un joueur "médiéval". 12 listes étaient proposées en biblique et 12 listes proposées en médiéval tardif. Chaque joueur dans sa poule classait les listes dans l'ordre de ses préférences et l'arbitre, par rapport au niveau ELO, en commençant par le plus petit niveau, attribuait les armées.

Pour Patrick, mon équipier sur ce tournoi, ce fut "Egypte Nouveau Royaume" (qui était son 3ème choix) et pour moi, ce fut "Espagnols médiévaux - option Aragon" qui était mon second choix.

Un peu à la façon d'un Risk, Jean Michel avait préparé des cartes sur lesquelles apparaissaient nos territoires que nous avions à défendre ainsi que les territoires "ennemis" que nous avions à conquérir.

Une fois la liste attribuée par l'arbitre, libre à nous d'organiser l'armée comme nous le souhaitions.

J'ai donc préparé mon armée comme suit :

- corps 1 : général compétent inclus dans un chevaliers lourd impact élite, 4 chevaliers lourds, 2 LC arbalète et 1 LC javelot élite, les jinetes.

- corps 2 : général ordinaire, 1 chevaliers à pied élite, 2 phalanges, 1 LI javelot, 2 arbalétriers et 3 lanciers lourds médiocres.

- corps 3 : général ordinaire, 3 almogavares, 1 arbalétriers et 1 LI arme à feu élite.

soit 22 unités.

Les joueurs médiévaux sont partagés en deux poules, je suis dans la première avec les Flamands, les Irlandais et les Yorkistes.

 

La première partie me voit affronter Lionel qui devient un adversaire récurent au fil des tournois. Il commande l'armée Flamande des Pays Bas. Il possède 2 corps constitués de piquiers certes médiocres mais nombreux (12 unités) soutenus par un peu de tireurs et quelques rares chevaliers.

Lionel voudrait un terrain dégagé pour placer ses piquiers mais aussi une zone côtière pour assurer un flanc. Il rate son tirage pour la côte et je réussis à placer quelques terrains accidentés.

Mes chevaliers se positionnent pour attaquer les chevaliers Flamands alors que mes cavaliers légers tentent un débordement.

Les lourds piquiers font face à mes lanciers lourds .... l'aile droite semble bien dégagée, les almogavares vont profiter de l'occasion pour infiltrer et déborder les lignes Flamandes.

 

Les chevaliers Flamands ont été presque tous détruits malgré le soutien de quelques piquiers arrivés à la rescousse.

Au centre, les infanteries s'affrontent mais les Flamands seront débordés par les almogavares qui se rabattent sur leur flanc ce qui provoquera la déroute de l'armée des Pays Bas.

C'est une victoire où j'ai perdu 14pts de cohésion.

 

Pour le second tour, ce sera Yvan qui commande une armée Anglo-irlandaise forte d'une grande majorité de tireurs dont bon nombre d'archers "arc long".

Je n'ai jamais eu le plaisir d'affronter Yvan. C'est un joueur d'un très bon niveau, méthodique et qui ne perd pas son sang froid dans les moments plus difficiles. Ce fut une partie très plaisante et Yvan aura su neutraliser ma lourde ligne de chevaliers....

...alors qu'il arrose de flèches mes fantassins.

Les almogavares tentent bien de contrer les Irlandais et malgré les pertes que je lui inflige (17pts de cohésion), je suis obligé de m'incliner.

Les lanciers lourds médiocres viennent soutenir les almogavares.

 

L'ultime partie de ce samedi sera contre Thomas qui dirige l'armée Yorkiste Guerre des Roses.

La dernière fois que nous nous sommes rencontrés (à Bruxelles), j'avais gagné la bataille mais ce fut rude et difficile. Je compte contre Thomas plus de défaites que de victoires aussi je ne suis pas trop confiant.

Son armée Yorkiste est composée de très nombreux tireurs appuyés par des phalanges et d'autres fantassins lourds.... bref, délicat à affronter.

Par chance, mes tirs passent alors que les siens, non. Ce qui va affaiblir sa ligne avant le contact final. Dans un effort désespéré, il lancera se phalanges à l'attaque des chevaliers lourds Espagnols qui les bousculeront.

Sur l'autre aile, l'arbalétrier associé aux almogavares va contrer la menace des cavaliers Yorkistes qui finiront, très affaiblis, par charger la ligne des almogavares avant de disparaitre, submergés par les Espagnols.

C'est une seconde victoire avec 12pts de pertes encaissés.

 

Au soir du samedi, avec mes deux victoires, je suis second de la poule 1 et devrais, dans un défi croisé, affronter le premier de la poule 2 : Etienne qui commande des Allemands médiévaux.

Comme il s'agit également d'un trophée par équipe, mon partenaire "antique", Patrick, a eu moins de réussite, avec deux défaites et une victoire, il se situe au milieu du classement. Notre équipe, en points combinés, se trouve à la 5ème place.

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :