AdG : Le tournoi en double de Villefontaine - le samedi.

Publié le 20 Mars 2018

Cela fait maintenant 4 ans que je participe au seul tournoi, sur la règle antique médiévale "L'Art de la Guerre", en double et en 300pts. Si les deux premières années, les résultats n'avaient pas été à la hauteur de mes espérances, l'an dernier, associé à mon ami et complice Philippe, nous avions gagné de haute lutte le tournoi à la tête d'une armée "Principauté d'Arménie".

C'est donc en tant que "tenants du titre" que nous nous sommes déplacés à nouveau cette année, reformant l'association qui avait si bien marché l'an dernier.

Le thème ayant changé (pour 2018, l'accent avait été mis sur les armées de "chevaliers moyens"), il nous fallait donc nous replonger dans les listes afin de trouver ce qui allait nous permettre, espérions nous, de garder notre "titre"

Dans un premier temps, à mon insistance, nous nous sommes tournés vers l'armée des "Communes italiennes", armée que j'avais joué lors du tournoi de Fronton avec une certaine réussite, mais les premiers essais nous laissaient un peu, surtout Philippe, sur notre faim.

Notre choix s'est donc arrêté sur les "Français féodaux" qui nous paraissait beaucoup plus "fun" à jouer. Cette liste nous offrait beaucoup des options que nous recherchions : un stratège, des tireurs efficaces, des troupes de choc, des troupes statiques solides et des troupes de "terrain" agressives....

Avec cette armée, nous avions notre stratège : Philippe Auguste, nos tireurs efficaces - des arbalétriers pavois élite, des troupes de choc sous la forme de chevaliers impétueux élite, des lanciers lourds et des troupes moyennes agressives avec les almogavares (fantassins moyens impact élite) de nos alliés espagnols.

Il ne nous restait plus qu'à composer une liste....

Corps 1 : Gl stratège, 6 chevaliers moyens impétueux élite et 1 cavalerie lourde impact.

Corps 2 : Gl ordinaire, 5 lanciers lourds, 2 arbalétriers pavois élite et 2 LI javelot élite.

Corps 3 : Gl ordinaire, 2 fantassins moyens, 1 archers médiocre, 1 arbalétriers pavois élite et 1 LI javelot élite.

Corps 4 (alliés Espagnols) : Gl compétent, 3 chevaliers moyens impétueux élite, 2 LC javelot élite, 3 fantassins moyens impact élite, 1 arbalétriers et 2 lanciers lourds médiocres.

soit 32 unités.

Le corps 3 nous semblait bien faiblard quand nous avions, 2 semaines avant le tournoi, repris la liste pour faire une partie d'entrainement avec Manu et Olivier et nous nous demandions bien ce qui nous était passé par la tête où moment de la constitution de la liste pour qu'il soit ainsi. Ne sachant trop comment rectifier le tir, nous avons tout laissé comme cela.

 

De plus, l'un de nos petit délire pour ce tournoi si sympathique et atypique, était de nous costumer et de jouer ainsi..... ce qui fut fait (du moins pour la première journée).

Notre surprise et notre amusement fut d'autant plus grand que nous n'étions pas les seuls à avoir eu cette idée. Nos amis Nordistes nous avaient rejoints dans notre délire....

Des moines, des chevaliers "Teutoniques" et notre ami Sergix, le Grand Convertisseur ...

 

La première partie du samedi ne fut pas une surprise pour nous car, l'autre particularité du double de Villefontaine réside dans les défis que les équipes peuvent se lancer. Et comme l'an dernier, les Toulousains Stéphane et Jean Louis nous avaient "jeté le gant."

Ils dirigeaient une armée d "Anglais féodaux"....une rencontre quasi historique nous attendait.

Ces Anglais avaient une bonne base de chevaliers, de lanciers lourds et surtout de redoutables archers arc long.

Nous avions décidé, Philippe et moi, de jouer l'un en défense et attente avec le corps des lanciers lourds, arbalétriers et le petit corps "bizarre", l'autre en attaque avec les Espagnols et les chevaliers Français ..... et tout le week-end, c'est à cette tactique que nous nous sommes pliés.

En face des chevaliers Anglais, je place mon corps de lanciers et arbalétriers et je positionne le petit corps bien au chaud et protégé dans un village qui va interdire le passage aux archers Anglais.

Sur l'autre côté et en vagues successives, Philippe finira par bousculer l'autre corps de chevaliers Anglais et le reste des archers. Rien ne résistera à l'impact des chevaliers et leur capacité "élite" leur fera prendre à plusieurs reprises le dessus.

C'est une victoire où nous n'avons subi que 14 pertes. Le résultat est donc de 5 pts à 1.

 

La partie de l'après midi nous voit affronter des joueurs que nous espérions croiser : Stéphane et l'ami Brigoule de Marseille. La partie va être des plus amusantes car nos deux compères sont de joyeux compagnons. Ce qui est moins drôle, c'est leur armée : des Ecossais féodaux.

La composition de leur armée est à la fois surprenante et terrifiante : un gros corps de 12 lanciers lourds, deux alliés, l'un Gaélique qui leur apporte des fantassins impétueux, redoutables pour notre infanterie, l'autre highlanders, des fantassins arc et des "armes à deux mains", redoutables pour nos montés et enfin un corps de chevaliers et cavaliers.....le tout placé de gauche à droite sur le champ de bataille...

La masse des lanciers écossais soutenus par les Gaels... je pense que l'erreur est de les avoir laissé en un bloc compact et de ne pas les avoir lancés en vague comme nos chevaliers lors de la première bataille.

Gaels et Highlanders forment une ligne redoutable et meurtrière.... Stéphane et Brigoule les ont trop disloqués par la suite ce qui nous a permis d'isoler certains groupes afin de les attaquer plus facilement...

Mes lanciers ne sont pas très fiers en voyant arriver cette masse écossaise le long de la zone côtière ....

Le corps "bizarre" et les fantassins espagnols s'apprêtent à recevoir le choc, mais avant, ils permuteront pour créer le doute dans l'esprit de nos adversaires.... manoeuvre qui réussira à merveille.

Les fantassins ont temporisé, laissant le temps aux chevaliers d'intervenir sur les Gaels.... les lanciers Ecossais sous le feu des arbalétriers français, tentent de les soutenir du mieux qu'ils peuvent, c'est le début de la désorganisation de la ligne écossaise...

Une partie de la ligne écossaise est enfoncée, les chevaliers se protègent mutuellement ...

Au centre les Highlanders, pris à parti par les Espagnols, sont dispersés en petits groupes sous la menace des arbalétriers  et archers.....

Les almogavares se jettent à l'assaut, les chevaliers espagnols, en seconde ligne, porteront l'estocade aux fantassins écossais....

C'est une seconde victoire où nous n'avons pris que 8 pertes. Ce qui donnera un résultat comptabilisé de 6 pts à 0

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :