ANTIKA 2019 - tour 1.

Publié le 15 Octobre 2019

ANTIKA, tournoi AdG bordelais, nous offre, cette année encore, le second tournoi 28mm de cette saison 2019. Pour cette édition, notre hôte, Christophe, avait proposé un tournoi "open" où je décidais de jouer mes "Anglais Guerre de Cent Ans".

Un test avec Philippe me montre que l'organisation que j'avais choisie dans un premier temps était particulièrement inefficace. Sur ses conseils, je décide de changer ma composition. Ces changements s'avèrent intéressants et appropriés dans une seconde partie test faite avec Boris.

Un peu différente dans son organisation et ses possibilités que l'armée "anglaise féodale" que j'avais jouée quelques semaines plus tôt à Toulouse. Voici la façon dont elle était organisée pour ce tournoi :

- Corps 1 : Gl stratège, 3 chevaliers lourds impétueux, 2 arbalétriers et 1 cavalerie moyenne impact.

- Corps 2 : 1 gl ordinaire inclus dans un chevalier à pied élite, 1 chevalier à pied, 2 lanciers lourds, 2 archers arc long élite, 1 lancier moyen et 1 LI javelot.

- Corps 3 : 1 gl ordinaire inclus dans un chevalier à pied élite, 2 lanciers lourds, 2 archers arc long élite, 1 lancier moyen et 1 LI javelot.

soit 21 unités. L'armée est très courte mais puissante..... à voir ce qu'il en sera sur ce tournoi.

 

Le premier tour me voit opposé à Jean Yves, mon ami Palois, qui joue la même armée qu'à Toulouse : des Espagnols féodaux à 24 unités et 8 chevaliers.

La partie s'annonce difficile car Jean Yves est un joueur redoutable. Sachant qu'il dispose d'un peu plus de montés et voulant éviter d'être débordé, je pose une zone côtière sur ma gauche, près de cette côté, un champ est appuyé alors que la droite du champ de bataille est couverte d'une colline broussailleuse, de plantations et de champs. Le centre est une vaste plaine où Jean Yves déploiera sa force de frappe : ses chevaliers. Face à la colline, il place ses Almogavares et ses lanciers médiocres tiennent l'espace entre la plaine centrale et la zone côtière.

Les chevaliers espagnols soutenus par leur infanterie sont déployés dans la plaine.

Mes archers prennent la colline où ils vont tenter d'axer leur défense...

Quelle erreur de ne pas avoir fui, car un combat à 3 contre 1 va provoquer un trou inévitable dans mon système de défense et laisser la place libre aux légers espagnols....

Sur la colline les combats font rage mais les légers vont apporter le coup de pouce nécessaire à l'effondrement de l'aile ....comme quoi petite erreur, grosses conséquences...

 

Au centre, les combats se sont engagés également...

avec un certain avantage pour les Anglais qui percent la ligne espagnole...

Les fantassins médiocres espagnols refluent pour éviter le choc et le débord...

Les combats s'intensifient mais les pertes sur mon aile droite offre un bel avantage à Jean Yves alors que le centre se stabilise et que mon aile gauche repousse et poursuit les lanciers espagnols.

La partie se termine par une défaite. L'armée étant très "courte" il ne faut pas faire la moindre erreur car avec 21 unités tout se paie "cash" et ma volonté de tenir avec mon LI javelot a été fatale. Je ne fais que 16 pertes à Jean Yves qui, une fois encore, s'est montré un adversaire tout aussi redoutable qu'agréable.

Rédigé par thierry

Publié dans #AdG 28mm

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :