Bataille Empire : Le tournoi d'Aulnay (1).

Publié le 4 Novembre 2019

Le grand jour est arrivé, c'est mon premier tournoi sur la règle "Bataille Empire".

Dans le cadre du Trophée Alexandre, Hervé Caille nous avait organisé un tournoi ou plutôt des rencontres sur cette règle dont il est l'auteur et rien de mieux pour une première que de se faire diriger par le créateur himself.

Ici, le classement individuel passe au second plan, voire est inexistant, le but étant de faire gagner son camp : Français et alliés contre les armées Coalisées. Chaque camp désigne au début du tournoi un Empereur, qui choisiront dans leur camp respectif les généraux qui vont s'affronter et sur quel table cet affrontement devra se faire. Deux règles cependant sont mises en place : on ne peut jouer deux fois le même adversaire et deux fois sur la même table, tables qui, entre parenthèses, ont été préparées à l'avance par Hervé afin de gagner un temps précieux et respecter un certain équilibre de jeu.

Pour cette première, j'ai choisi de jouer une armée "Anglais en Belgique, 1815" - corps de réserve à Waterloo, qui compte 3 divisions (2 d'infanterie et 1 de cavalerie) en 15 unités. Mon général en chef est brillant et l'un de mes divisionnaire est compétent, les deux autres étant "ordinaires". Avec ce général en chef brillant j'ai une initiative de 3 qui ne peut être modifiée par mon facteur de reconnaissance, car j'ai 0 n'ayant aucune cavalerie légère, pire au jet d'initiative, je donnerai même 2pts supplémentaires à mon adversaire à cause de ce manque de reconnaissance.

Ce jet d'initiative (1 dé 6 modifié par l'initiative générale et la reconnaissance) permet non seulement de déterminer l'attaquant mais aussi le type de bataille qui va avoir lieu.

Avec un différentiel de 0 ou 1, ce sera une bataille rangée, les deux armées sont déployées et se font face.

Avec un différentiel de 2 ou 3, c'est une bataille de "rencontre" où au 1er tour seule une division est sur la table ainsi que le général en chef et son artillerie attachée s'il en a une, les autres divisions arrivant l'une après l'autre sur les tours suivants, il faudra donc attendre le tour 3 pour avoir tout son petit monde sur la table .... autant dire qu'il faudra bien choisir l'ordre dans lequel les divisions vont arriver.

Avec un différentiel de 4 et +, c'est un assaut, l'attaquant a toute son armée et le défenseur n'en a que les 2/3, le dernier tiers ne pouvant rentrer qu'au tour 4.

Pour ma première partie, les deux "Empereurs" décident de nos sorts et je me vois opposé à Stéphane, de Rouen, qui joue une armée Franco-bavaroise en 1805. Comme malheureusement je pouvais m'y attendre, je dois subir un assaut...... je laisse donc hors table ma plus grosse division d'infanterie....damned !

Je place mes pions d'objectifs et je déploie mes 2/3 d'armée et malheureusement pour moi, ma cavalerie lourde, comme une buse. Avec un peu plus de réflexion, j'aurai du m'apercevoir que la déployer sur mon aile gauche était non seulement inutile mais stupide. J'avais prévu dans mon plan initial de faire rentrer au tour 4 ma dernière division dans le secteur droit aussi ai-je placé cette cavalerie à gauche.... j'aurai du faire le contraire, ma cavalerie était assez puissante pour tenir le côté droit en attendant l'arrivée de mon infanterie mise en réserve .... grosse erreur de débutant qui me coûtera cher puisqu'au final ce sera une défaite pour mes Anglais et une victoire marginale pour les Français de Stéphane.

L'impétueuse cavalerie lourde de Lord Uxbridge se précipite sur l'infanterie Bavaroise .... stupidement avez-vous dit ? ...... bé oui.

Au centre, devant le village, la division d'infanterie du général Cole s'est déployée. Au fond, on aperçoit une division de cavalerie légère française prête à manoeuvrer.

Cole organise son infanterie pour faire face au déplacement de la cavalerie française. Près de cette division d'infanterie, Wellington, lui même, déploie la Royal Horse Artillery pour soutenir l'attaque suicidaire d'Uxbridge.....

Comme prévu, la cavalerie légère se fait plus pressante et plus menaçante, aussi les Anglais et Hanovriens de Cole se mettent en carré.

A gauche, Life Guards et Inniskillings se font lourdement reconduire par les Bavarois bien soutenus par une forte artillerie.

4ème tour, la grosse division du général Picton entre enfin, ce qui freine un peu les ardeurs de la cavalerie française qui ne s'attendait pas à si forte partie.

Les restes de la division Uxbridge ont entrepris une retraite forcée poursuivis à distance par des chevau-légers Bavarois.

La division Picton s'est déployée et manoeuvre pour bloquer l'avancée des cavaliers légers Français.....

...qui se sont infiltrés au milieu des carrés Anglo-hanovriens alors qu'une division d'infanterie française a pris le village qui était son objectif principal.

 

Ce fut une belle bataille, intense et amusante, pleine de rebondissements et de frissons avec cet assaut. Comme aucune armée n'a dérouté, au bout de 3h de jeu, on compte nos pertes et on fait le point sur les objectifs pris ou non. Ayant un peu plus de pertes que lui et contrôlant moins d'objectifs que les Français, Stéphane remporte la victoire. J'ai vraiment passé un bon moment de jeu avec un partenaire des plus plaisants.

J'ai certes perdu mais cette "petite" défaite permet à notre camp "Coalisés" d'avoir un petit avantage après ce premier tour, sur le camp "Français" car mes camarades ont obtenu pour la plupart des victoires et même une victoire décisive car une des armées "alliés" a été forcée de dérouter.

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :