Campagne d'Espagne "Bataille Empire" (3ème épisode).

Publié le 27 Avril 2022

Alors que la bataille pour Almeida faisait rage, le corps de Suchet allait être confronté à forte partie car les deux corps Anglais de Wellesley et Hill, après concertation, avaient marché de conserve afin de se retrouver à l'endroit où nous pensions rencontrer le Français.

Bien nous en a pris car effectivement, Suchet avait bien pris le chemin que nous pensions et c'est deux corps d'armées que ce dernier allait affronter en ce beau début d'après midi.

A 600pts contre 300, nous étions sûrs de notre victoire, peut être un peu trop d'ailleurs, car Suchet n'était pas venu en victime expiatoire et il était bien décidé à nous créer le maximum de problèmes possibles.

Arrivant de la droite sur la carte, je me plaçais tout naturellement sur la ... droite de la table alors que Wellesley positionnait ses divisions sur la gauche. Ayant deux belles divisions de cavalerie, je place les deux sur l'extrême droite du champ de bataille, en deux vagues, avec des ordres différents afin de lancer des attaques successives.

Au centre, je place ma division anglaise, les Portugais s'étant déployés à la gauche de celle-ci.

Le terrain va permettre à Suchet d'appuyer sa défense mais le plus surprenant, c'est qu'il ne déploie que deux de ses divisions : la division d'infanterie italienne et sa division de cavalerie, l'ensemble appuyé par une forte artillerie.

Le doute s'installe, perdu pour perdu, a-t-il fait une marche de flanc afin de nous taquiner au mieux ou a-t-il réservé ses autres divisions pour plus tard ?

Quoiqu'il en soit les Anglais et Portugais s'ébranlent.

Je décide de lancer mes deux vagues de cavalerie, l'une avec un ordre d'attaque et l'autre, plus en retrait,  avec un ordre d'engager. De plus, petit artifice de la campagne, ayant perdu la précédente bataille contre Grouchy dans les plaines devant Ciudad Rodrigo, un de mes généraux a subi un caractère "négatif" et c'est mon général de la seconde division de cavalerie qui en fera les frais. Il est devenu "alcoolique" suite à cette bataille.

Mon infanterie progresse prudemment, Anglais en tête ....

Deux des divisions de Wellesley avancent dans la plaine, face aux tirailleurs italiens alors que sa cavalerie va tenter un débordement pour contourner le bois ce qui va s'avérer très (trop) long.

Un chasseur à cheval Napolitain est lancé par Suchet afin de ralentir l'avancée de la division anglaise. Le Français ne va pas prendre le risque d'une attaque suicidaire, il s'est placé en défense, près à contrer dès qu'il le pourra. Etant en infériorité numérique, il n'a pas trop le choix.

Les batteries de 8 des Français entrent en action faisant les premières victimes dans les rangs anglais et les  hussards de la KGL vont lancer leur attaque, les hussards Français vont fuir, les premiers lancer de dés tournent mal car impossible d'arrêter ma charge. Mes hussards vont se trouver en mauvaise posture.

Charges, contre-charges, combats, je perds à peu près tout, mes hussards sont lourdement reconduits et ma batterie reste inefficace.

Au centre, la division d'infanterie avance résolument vers les fermes où se sont retranchés les Italiens.

Alors que je devais lancer ma seconde vague de cavalerie afin de contrer les Français, mon général de division décide qu'il en avait déjà trop fait et tombe de cheval ivre mort. Avec un 1 au dé et sans commandant, la division reste impuissante et assiste à la débâcle de la KGL.

Le général est remplacé au tour suivant par un subordonné qui prend en charge la division mais ce retard sera lourd de conséquence car mon avantage numérique s'amenuise petit à petit. L'infanterie anglaise, en approche, devient de plus en plus pressante.

Tour 4. Les divisions Françaises de réserve entrent enfin en action. Suchet a regroupé ses forces et ses troupes surchargent un espace réduit. La seconde division rentrante attaque sans attendre les débris de la KGL qui déroute.  L'infanterie anglo-portugaise est aux abords des fermes et peuvent enfin faire les premiers feux.

La pression exercée par les divisions anglaise et portugaise se fait de plus en plus forte.

Le corps de Wellesley met beaucoup trop de temps à arriver, la cavalerie s'est empêtrée dans des courses inutiles et les deux divisions d'infanterie ont été trop facilement ralenties par quelques tirailleurs italiens courageux.

 

Après 6 tours de jeu, les Anglo-Portugais occupent la plupart des objectifs mais n'ont pas réussi à anéantir le corps de Suchet qui a très bien mené son affaire. La nuit arrivant, il peut se replier en bon ordre nous laissant une petite victoire marginale.

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :