Publié le 13 Mai 2008

Voici les 2 premiers éléments de mon armée romaine : le général et un tribun.
     

Le soclage est volontairement différent de celui utilisé pour les Indiens, j'ai choisi un "tapis" imitation gazon utilisé pour les décors ferroviaires. Les bases des figurines sont encore apparentes, bien que peinte dans une couleur s'approchant de l'herbe mais à distance de jeu, on ne voit plus rien. Il est cependant possible que je les floque pour les "noyer" un peu plus dans le tapis herbeux.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #figurines 10mm

Repost0

Publié le 13 Mai 2008

Quelques nouveautés :
- Peter Pig qui avait, il y a quelques mois, commencé une gamme Samouraï en 15mm vient de très largement l'étoffer.
www.peterpig.co.uk/range24samurai.htm

- Baueda, la célèbre société italienne, vient de sortir une tente pour une armée Tibétaine. Celle-ci vient s'ajouter à la liste déjà très longue des produits de la marque.
www.baueda.com/

Enfin, la sortie du livret FoG "swords and scimitars" est prévue pour le 20 mai.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 12 Mai 2008

L'armée indienne venant de se terminer, je lance en même temps deux projets Warmaster Ancient : les Romains Républiques (une armée à grande majorité de piétons) et une armée de cavalerie, les Parthes - ceux-ci faisant lien à l'un de mes articles précédents.
C'est une armée que je ne possède pas en 15mm (DBM) et Warmaster m'offre la possibilité de la jouer, alors pas d'hésitation. C'est avant tout, là aussi, une "armée coup-de-coeur".


J'ai choisi pour celle-ci une option tout cavalerie, une base d'infanterie
viendra peut être plus tard et apportera alors une vision un peu différente sur la façon de manoeuvrer l'armée.
Pour l'instant voici ce que j'ai choisi pour l'organiser :

1 général                                             100 pt
2 subordonnés                                       80 pts
3 unités de cataphractes                       375 pts
6 unités d'archers montés                     360 pts
1 unité de chameaux cataphractés          80 pts

                                l'ensemble faisant 995 pts 

    - Tous les généraux ont un commandement de 8
     - Les cataphractes forment le "fer de lance" , le "marteau" de l'armée Parthe, ils agissent comme de véritables rouleaux compresseurs (ils sont comptés comme "cavalerie de choc") et possèdent une sauvegarde intéressante à 4+, mais ils sont "lents" ce qui les rend plus difficilement manoeuvrables.
     - J'ai pris le minimum d'archers montés, car ils sont chers, 60 pts au lieu des 40 pts habituels pour ce type de troupe mais ils ont la possibilité de harceler les troupes adverses avec une portée de tir du double de ce qui est autorisé normalement pour cette troupe, 30 cm au lieu de 15 cm.
     - Enfin, pour faire l'appoint et voulant absolument monter toutes mes troupes, et parce que l'unité est "fun", des chameaux possédant l'option "cataphracte" ce qui lui apporte une sauvegarde non négligeable 4+ au lieu de 6+ pour une simple unité de chameaux ainsi que 2 attaques au lieu d'une seule. Eux aussi sont "lents"
.


La règle spéciale "chameau" me permet aussi, dans certaines conditions, de déstabiliser la cavalerie adverse.

Le point le plus ennuyeux est de compter mes unités de tirailleurs (archers montés) dans mes pertes, alors qu'habituellement, on ne compte que les troupes lourdes, dans la mesure où mes tirailleurs forment la majeure  partie de mes effectifs.

Le côté positif est la taille réduite de l'armée ce qui amènera obligatoirement un temps de peinture, lui aussi, plus court.

 

*photos Magister Militum

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #figurines 10mm

Repost0

Publié le 11 Mai 2008

Avec cette dernière unité, l'armée indienne 10mm se termine. J'ai maintenant 1200 pts soit 3 généraux, 4 unités d'archers, 4 unités de lancier ou porteurs d'épée, 3 unités de tirailleurs, 2 unités de cavalerie, 2 unités de chars (lourds et légers) et une unité d'éléphants.
Le bilan : Commencé mi-janvier, j'ai mis 4 mois pour mener à bien ce projet, 4 mois, c'est long mais j'ai voulu prendre mon temps et ne pas laisser tomber le 15mm, j'ai peint dans le même temps quelques compléments pour "Field of Glory".
C'était une première pour moi que la peinture d'une armée en 10mm, j'ai eu, au départ, quelques réticences, quelques appréhensions et beaucoup d'interrogations : qualité des figurines, les figurines ne sont-elles pas trop petites, allais-je réussir à les peindre ? comment jouer et avec qui ?...Tout cela s'est dissipé très vite, après cette première expérience, et vu le plaisir pris, je n'ai qu'une hâte, c'est de recommencer. En bref, que du bonheur.
Quelques projets sont à l'étude et certains ont déjà dépassé ce stade.......

De plus, Il me semble que cette envie et ce plaisir soient communicatifs car outre Pascal et moi, plusieurs membres du club s'y sont mis ou vont s'y mettre.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #figurines 10mm

Repost0

Publié le 9 Mai 2008

Naissance du royaume Parthe
En 238 av JC, Arsace 1er, souverain de la Parthie et vassal des Séleucides, proclame son indépendance. En 212 av JC, les Séleucides mènent une campagne de plusieurs années et reprennent l'Arménie et la Parthie.
Alors que les cités grecques subissent les premières incursions Romaines en 197 av JC, les Parthes prennent une place de plus en plus importante.
Perdant l'autonomie offerte par les Romains, les cités grecques et la Macédoine tombent après un ultime soulèvement et deviennent Province Romaine.
Les Parthes détrônent les Séleucides et occupent toute la Perse et la Mésopotamie.
Ces deux grands empires n'allaient pas tarder à se trouver face à face. 

Les Parthes et Rome
En 63 av JC, les Romains n'ont plus qu'un sérieux ennemi en orient : Les Parthes.
Au début pris pour des barbares, les Romains vont vite voir à qui ils ont à faire.
En 53 av JC, Crassus perd plusieurs légions à la bataille de Carrhée. Depuis Cannae, les Romains n'avaient pas subi une telle défaite.
Les archers de la cavalerie légère Parthe, ainsi que leurs cataphractes se sont montrés redoutables en écrasant les fantassins de la légion romaine.

Rome ne tentât plus rien contre la Parthie, et se contentât de garder les frontières de la Syrie et de la Palestine. Il fallut attendre Trajan pour reprendre une campagne contre les Parthes, il fut victorieux en 115 ap JC et répara l'affront subit 2 siècles plus tôt.

Deux ans plus tard son successeur, Hadrien, décida de quitter la Parthie, les guérillas coûtant trop cher à Rome. En 117, la Parthie fut de nouveau indépendante.

La fin du royaume des Parthes
Depuis le premier siècle av JC, les Parthes avaient une organisation féodale, avec une grande influence hellénistique héritée des Séleucides. Mais très vite la culture Perse reprend le dessus. Les guerres avec Rome ont affaibli l'autorité de la dynastie des rois Parthes.
En 224 ap JC, Ardachir renverse le roi parthe et fonde la dynastie des Sassanides et ainsi essaie de recréer l'empire de Darius. Il y parvient presque, il reconquit toutes les provinces jusqu'à l'Indus, mais essayant de reprendre le Palestine et la Syrie il s'oppose aux armées romaines et rebroussa chemin.
Ce royaume restant dans ses limites imposées par l'Indus et l'empire Romain, s'affaiblit petit à petit à force des guerres incessantes, et s'effondra à l'arrivée des Arabes et de l'islam en 627 ap JC, pourtant la culture Perse des Sassanides influença fortement la formation de la civilisation islamique.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Historique

Repost0

Publié le 7 Mai 2008

L'avant dernière unité de cette armée "indienne classique" est la Garde féminine du Maharadjah. Elles sont belles, belles et dangereuses, belles à vous faire perdre la tête.....

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #figurines 10mm

Repost0

Publié le 2 Mai 2008

Pour mon 150ème article, je vous présente mon premier rapport de bataille "Warmaster Ancient".
 
     
Mon partenaire / adversaire sera Pascal. Nous avons décidé d'un commun accord de jouer en 1 100 pts.
Pascal, qui maîtrise largement mieux la règle que moi, joue une armée Perse Sassanide qu'il a composée de la façon suivante :

- 1 général (avec relance d'un dé de commandement raté), 2 leader, 4 unités d'infanterie, 6 unités d'archers, 1 unité d'éléphants et 2 unités de redoutables clibanaires soit 1 105 pts.

Je joue mon armée Indiens Classiques que je sors pour la première fois. Elle est composée comme suit :

- 1 général (option Poros), 1 leader, 1 chef de tribu, 1 unité d'éléphants, 1 unité de chars lourds, 1 unité de chars légers, 2 unités de cavalerie, 4 unités d'archers, 2 unités de lanciers et 3 unités de tirailleurs soit 1 100 pts.

Les deux armées sont à peu près équivalentes quant au nombre d'unités mais toutes ses troupes possèdent une sauvegarde qui va s'avérer très importante dans cette partie alors que mon infanterie n'a aucune protection.

Le terrain est mis en place : 1 rivière, 2 zones broussailleuses, 1 zone rocailleuse, 1 bois et une colline douce, puis nous tirons au sort notre côté de table.

Les troupes sont placées brigade par brigade. Je déploie d'abord mes éléphants encadrés de mes lanciers soutenus par une unité de tirailleurs, puis mes chariots lourds légèrement en retrait, ma seconde brigade comprend mes troupes montées : cavaliers et chariots légers soutenus par une unité d'archers et une unité de tirailleurs dont l'objectif est de prendre la colline. La dernière brigade est composée uniquement de fantassins commandés par le chef de tribu (archers et tirailleurs) ces derniers devant investir le bois.

En face de moi, Pascal déploie des archers devant mes archers, ses fantassins sont groupés en fond de table à côté des éléphants qu'il garde bien en retrait, en face de la colline, qu'il veut également, il me place deux unités d'archers et au milieu de la table, sa cavalerie de choc, ses clibanaires.

La partie commence, j'avance ma cavalerie et mes chariots alors que mes fantassins montent sur la colline.
Sur l'autre aile, les archers avancent, eux aussi, assez rapidement, mais au centre, le général ne peut transmettre qu'un ordre, il échoue au second et Poros perd son avantage de commandement (déjà !)

Au tour de Pascal, il investit également la colline, l'affrontement entre les deux groupe est inévitable. Ses clibanaires, très bien commandés, foncent sur mes cavaliers qui reçoivent le choc et explosent littéralement. J'ai commis l'erreur de les laisser en colonne, j'ai oublié une des règles de base, tant pis pour moi. Je comprends pourquoi, on appelle ce genre de cavalerie, une cavalerie de choc. Ca fait mal,  très mal. En une charge et une poursuite les pauvres cavaliers indiens disparaissent de la table sans trop savoir ce qu'il leur est arrivé.


Sur la colline, les fantassins s'affrontent avec des fortunes diverses, mais au bout de quelques échanges, les Perses sont maîtres du terrain. Seul les chariots légers restent, ils vont prudemment se replier.


Sur l'aile gauche, les archers progressent toujours et prennent petit à petit le dessus sur les archers adverses, d'autant plus que les tirailleurs indiens qui s'étaient détachés du groupe, les attaquent de flanc.

Au centre, Poros reprend le contrôle de son armée et peut enfin lancer la contre-attaque. Les éléphants et fantassins montent à l'assaut mais sont pris à parti par les clibanaires revenus à la rescousse.
Le premier contact offre un avantage aux cavaliers Perses mais le tour offensif des Indiens sera redoutable. Les éléphants tombent sur les cavaliers et les bousculent alors que les lanciers indiens chargent de flanc la seconde unité de clibanaires.

Au centre de la table, un autre combat se prépare. Les éléphants Sassanides, enfin montés au combat, sont assaillis de flanc par les chars lourds indiens qui les repoussent et arrivent à détruire un babar.
La partie se termine. Personne ne sort vraiment victorieux de cet affrontement. Peut être avec encore deux ou trois tours, les Indiens qui attaquaient sur tous les fronts auraient-ils pu remporter la victoire, mais qui sait ?
Nous faisons le compte des pertes :
- pour Pascal : 1 unité de clibanaires, 2 unités d'archers et 2 unités d'archers réduites à 1 élément chacune soit 235 pts de pertes.
- pour moi : 2 unités de cavalerie, 1 unité de lanciers, 1 unité d'archers, 2 unités de tirailleurs et une unité de tirailleurs réduite à 1 élément soit 290 pts de pertes.
Petite victoire, donc, pour Pascal mais surtout grande victoire pour ce jeu si sympa, je me suis encore bien régalé.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #figurines 10mm

Repost0