Publié le 12 Décembre 2008

Vous avez peut-être remarqué l'abécédaire des "Grandes Batailles de l'Histoire"...
Aujourd'hui, je viens de rajouter la lettre K pour Koursk....

Ma liste est déjà prête jusqu'à Z....Serez-vous assez perspicace pour deviner la suite ?
Alors quelle bataille ai-je bien pu choisir pour L, M, N........Z ?

....A vous de jouer.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 11 Décembre 2008

Premier projet médiéval pour 2009 : Peindre l'armée mongole de Gengis Khan ou de Subutaï.
C'est une armée qui m'a toujours plu et que j'ai souvent joué en 15mm sur la règle DBM. Les figurines  étaient alors des Museeum miniatures.
Les figurines 10mm, des Magister Militum bien sûr, sont déjà en commande et devraient m'être livrées par l'un des lutins du Père Noël qui pour l'occasion aura revêtu l'habit de mon gentil facteur.

photos Magister Militum
 

D'autres marques (Old Glory et Kallistra) proposent également des figurines très intéressantes de mongols à cette échelle.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #figurines 10mm

Repost0

Publié le 10 Décembre 2008

Voici le petit dernier de la "Easy coy". Cette figurine à genou marque la fin de la première section.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #28mm D-Day

Repost0

Publié le 7 Décembre 2008

Basée depuis avril 1940 à Pearl Harbor, dans l'île hawaienne d'Oahu, la flotte américaine du Pacifique constituait un objectif tentant. 
L'amiral Yamamoto élabora un plan d'attaque inédit : une flotte de porte-avions naviguerait en secret jusqu'à un point situé à 300 km au nord d'Oahu, d'où serait envoyés des avions torpilleurs, chasseurs et bombardiers en piqué, afin de détruire les installations portuaires et la flotte qui y était ancrée.
Le 26 novembre 1941, une flotte de 30 navires, dont 6 porte-avions, quitta le Japon afin de franchir la Pacifique sur près de 5.000 kilomètres et de gagner sa position d'attaque.

Sur place, la flotte américaine, en l'absence d'une déclaration de guerre, était inconsciente des dangers pesant sur elle.  Les canons antiaériens n'avaient pas été armés  et, dans le climat douteux qui régnait à l'époque, les avions avaient été alignés aile contre aile sur les aéroports en vue de prévenir tout acte de sabotage.
Les autorités U.S. apprirent tardivement que deux sous-marins de poche nippons avaient été aperçus aux abords de la rade de Pearl Harbor entre 3h40 et 6h30.  
Vers 7h00, un soldat affecté à la surveillance d'un radar aperçut un déploiement aérien important à 200 kilomètres au nord d'Oahu. 
Avisé à 7h30, son supérieur, le lieutenant Tyler, informé de l'arrivée d'une escadrille de bombardiers B17 dans la matinée, n'y vit aucun élément inquiétant et répliqua par une phrase devenue depuis lors célèbre "Forget it". 
Il ne s'agissait nullement de B17 mais de 185 appareils japonais ayant quitté à l'aube les ponts de leurs porte-avions.

A 7h55, ces avions surgirent sur Pearl Harbor et frappèrent par surprise.  Les terrains d'aviations furent la cible des bombardiers en piqué qui y semèrent la destruction.
Au même moment, les avions torpilleurs "Kate" fondirent sur l'enfilade des navires américains à l'ancrage. 
Des torpilles explosèrent contre la coque de cinq cuirassés.  L'un d'entre eux, le cuirassé Arizona, atteint dans sa soute à munitions,  explosa et sombra avec ses 1.000 hommes d'équipage.
A 8h40, une seconde vague d'appareils apparut sur la rade et y causa des ravages supplémentaires.
A la fin de l'attaque, au prix de 29 avions perdus, les Japonais avaient coulé quatre cuirassés et endommagé sérieusement quatre autres cuirassés, trois croiseurs, trois destroyers et plusieurs navires de faible tonnage.  Près de 200 avions furent détruits et près de 3.500 Américains tués ou blessés.

En dépit des dommages causés, les Japonais ne parvinrent pas à détruire les installations portuaires.  Plus important encore, ils n'avaient pas atteint les porte-avions américains qui se trouvaient en mer au moment de l'attaque.
L'Amérique entrait violemment dans la guerre.....

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Historique

Repost0

Publié le 5 Décembre 2008

 

Première partie, hier soir, du nouveau jeu : L'Art de la Guerre.
Je jouais avec Pascal et si j'avais lu très rapidement la règle, Pascal n'avait même pas eu le temps d'ouvrir réellement le livre. Autant dire que nous nous sommes mis de sérieux handicaps avant même d'avoir commencé. Jouer à une règle que l'on ne connait pas sans être guidé par quelqu'un qui maîtrise le jeu relève de la gageure.

Pascal n'ayant plus de figurines, il m'a demandé de préparer deux armées historiques pour cette première. J'ai donc choisi un grand classique : Perses contre Macédoniens.
Les Macédoniens sont commandés par Alexandre (stratège) et les deux autres généraux sont compétents.
corps 1 : 3 compagnons, 1prodomoi, 1 cav. thessalienne
corps 2 : 6 phalanges, 1 hypaspiste, 2 hoplites grecs
corps 3 : 3 inf. thraces, 2 archers légers, 2 javeliniers

L'ensemble de l'armée compte 100 pts et 21 unités.

De leur côté, les Perses sont dirigés par un général brillant et deux généraux compétents.
corps 1 : 3 immortels, 3 javeliniers, 1 cav. de la garde, 1 archers montés scythes
corps 2 : 5 sparabaras, 2 arméniens, 2 archers légers
corps 3 : 5 cav. perses, 1 cavalier léger

L'ensemble de l'armée compte 100 pts et 23 unités.

Pascal commande les Perses, je jouerai donc Macédoniens.

Les armées étant déployées, se trouvent face à face les 2 cavaleries, perse et macédonnienne, les sparabaras et arméniens sont opposés à la phalange et aux hoplites, quant aux immortels, ils trouvent devant eux l'infanterie légère et moyenne (thraces et javeliniers)

Le jeu est rapide, très plaisant et même si notre méconnaissance la règle nous oblige à nous référer souvent au livret, le rythme du jeu en souffre peu. Avec un peu plus d'habitude, on pourra d'autant plus apprécier la très grande fluidité. Pas mal de joueurs, pour la plupart anciens de DBM, sont venus voir la partie et poser pas mal de questions et certains rendez-vous sont déjà pris pour des parties futures.

Outre la grande  jouabilité et fluidité du jeu, de nombreux points sont positifs et m'apportent ce que je peux attendre : les armées sont d'une taille raisonnable, la surface de jeu qui pouvait paraître un peu petite est bien pensée et équilibrée par rapport à la taille des armées, le système utilisé pour les mélées est satisfaisant et on arrive à un résultat en 2 h 30 de jeu.

4 points, à mon avis, resortent du lot :
- tout d'abord, le système choisi pour l'attribution des points de commandement est super . Il laisse, certes, une place à l'aléatoire (dé) mais donne déjà un certains nombre de points en rapport avec la qualité du général. On comprend pourquoi on a choisi un stratège plutôt qu'un général compétent, un général compétent plutôt qu'un général ordinaire. La trop grande place laissée à l'aléatoire proposé par certains jeux était très frustrante.

type de généraux

point(s) de commandement
dû(s) à la valeur du général

point(s) aléatoire(s)
dû(s) au jet de dé

Ce général aura pour commander de....

ordinaire

0

1 à 3

1 à 3 pts de cdt

compétent

1

1 à 3

2 à 4 pts de cdt

brillant

2

1 à 3

3 à 5 pts de cdt

stratège

2 + 1 (stratège)

1 à 3

4 à 6 pts de cdt


- Le système proposé des esquives avec un mouvement accéléré ou ralenti.
- l'affaiblissement progressif de l'unité par ses points de cohésion.
- le ralliement : assez facile quand l'ennemi est éloigné (3+) et de plus en plus difficile ensuite (au contact d'une unité adverse, il faut 2 pts de commandement et 5+ pour regagner 1 point de cohésion)

En résumé, une excellente règle.
Quant à la partie elle-même, notre reporter était sur place....
 
Choc entre les cavaliers perses et les compagnons d'Alexandre. Les premiers seront petit à petit enfoncés.

La phalange macédonienne monte à l'assaut des sparabaras perses. Elle subira quelques tirs mais ceux-ci seront sans effet.

 
Les hypaspistes se heurtent aux sparabaras tandis que les arméniens se rabattent sur les flancs des hoplites grecs.

Quant aux immortels, ils resteront sagement sur leur aile toute la partie, gênés qu'ils seront par les Thraces et l'infanterie légère qui les tiraillent.

Aucun de nous deux n'a regretté sa soirée . Merci Hervé pour ce beau cadeau.
Au fait, j'ai.....gagné !

 

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Repost0

Publié le 4 Décembre 2008

Ca y est, le supplément Warmaster Médiéval est arrivé.




Il m'attendait sagement dans ma boite aux lettres. Belle surprise pour cette fin de journée....autant vous dire qu'une partie de la soirée va être consacrée à la lecture.
Sam, il y a même des Hussites.....

Au premier coup d'oeil, de belles photos de belles figurines....des armées gigantesques qui font  rêver.

Pas de précipitation, je vais prendre le temps d'éplucher un peu les listes avant de faire mon choix, mais cela va être, encore une fois, difficile....

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #figurines 10mm

Repost0

Publié le 3 Décembre 2008

 Deux nouveaux paras pour la Easy. Ce sont toujours des figurines Bolt Action Miniatures (il m'en reste encore deux autres à peindre). Ces figurines sont très "vivantes" et toutes les poses proposées sont différentes les unes des autres, c'est aussi ce que j'apprécie.
 

Voici, également, ce que donne le premier groupe de combat (sans ses armes de soutien).

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #28mm D-Day

Repost0

Publié le 2 Décembre 2008

Voici quelques "outils" que j'utiliserai vendredi lors de la partie d'initiation à AdG.
Outre les excellents marqueurs (1, 2, 3, embuscade) proposés par Hervé sur le site "l'Art de la Guerre" - aides de jeu :

http://www.artdelaguerre.fr/aide_jeu.php

Je me suis confectionné deux règlettes (même si Hervé en propose également - je suis resté sur le même modèle) :
1 large d'1 UD (unité de distance) soit 4 cm et graduée jusqu'à 6 UD et l'autre, plus fine, pour une manipulation plus aisée entre les groupes de figurines, graduée de la même façon.
Enfin, un petit "outil" très pratique, que j'utilisais déjà sous une forme approchante à DBM, équivalant sur chaque face à 1 UD, 2 UD, 3 UD et 4 UD.
Cet outil peut se positionner verticalement et est très utile dans de nombreuses situations.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Repost0

Publié le 1 Décembre 2008

Voici ma production de dimanche : 2 figurines 28mm pour mon groupe de la Easy company 2/506th de la 101st Airborne.

Les figurines sont là encore des Bolt Action Miniatures.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #28mm D-Day

Repost0