Publié le 22 Février 2020

Je continue mon délire sur "Bataille Empire" et comme indiqué dans le post de présentation du projet, ce sera cette fois-ci une armée Anglo-espagnole.

Le projet est parti grand train et avance toujours à bonne allure. Voici les premières unités.

Tout d'abord un général de division espagnol (figurine Warmodelling)

puis une unité de riflemen en tirailleurs (figurines Old Glory)

une batterie d'artillerie anglaise à pied (figurines AB et pièce CGM) .... enfin deux bataillons de ligne Anglais (figurines AB, Xan et CGM).

et très bientôt, les premières unités espagnoles.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 14 Février 2020

Grosse baston "Bataille Empire", il y a quelques jours, mais cette fois-ci au format XXL car les deux armées opposées faisaient chacune 400pts avec 6 divisions pour les Franco-Polonais et 7 divisions pour les Russes, et ce sur une table "grande taille" également 100 x 180 cm.

Même si nous n'avons pu aller au bout des 7 tours, on a vraiment passé un bon moment de jeu. Nos reporters étaient sur place .....

Le centre du champ de bataille avec, au premier plan, deux grosses divisons d'infanterie russe, la division de cuirassiers et la division de cavalerie légère. En fond de table, les Franco-polonais se sont mis en ordre de bataille.

L'aile gauche Russe avec une petite division de grenadiers de ligne et les cosaques d'Ouvarov qui se sont déjà lancé vers le croisement de route qui était leur objectif.

La division Raievski en marche vers le bois, tenu par des voltigeurs Français, les jaegers mis en première ligne vont tenter de les déloger.

Les premiers feux sont échangés. Une division française monte soutenir ses voltigeurs, alors qu'Udom a fait mettre en batterie ses pièces de 6£.

Le général Duka, qui commande la division de cuirassiers, lance l'un de ses régiments pour tester les lignes polonaises.

Sur la gauche du dispositif, les cosaques d'Ouvarov ont été durement reconduit par une charge de hussards alors que les grenadiers de Meklemberg investissent les champs près du carrefour.

Bien en place, artillerie déployée, les grenadiers Russes attendent de pied ferme la division polonaise.

Sur l'aile droite, la division de cavalerie du général Sievers lance ses charges sur les lignes françaises alors que les grenadiers Russes de Stroganov s'enlisent dans les marais.

Les batteries à cheval du général Duka contre-battent l'artillerie polonaise et fusillent les carrés alors que le dernier régiment de cuirassiers, déjà durement éprouvé, se tient en réserve.

Dans les bois, près de l'église, malgré des feux intensifs des chasseurs russes, l'infanterie française résiste. Le bois ne sera pas pris et les Russes ne pourront tenter de couper en deux les armées franco-polonaises.

 

Après 4 heures de durs combats, les Russes enregistrent 25,5 pertes alors que les Français et Polonais n'en ont que 12,5. De plus les Alliés tiennent la plupart des objectifs. C'est une victoire décisive des Franco-polonais. Les Russes battus mais pas écrasés, se retirent en bon ordre, profitant de la nuit tombante.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 13 Février 2020

Le projet "Révolution" s'est terminé il y a quelques jours et depuis, je réfléchis sur la mise en place d'un nouveau projet pour cette règle qui m'amuse de plus en plus.

Je me suis fixé un nouveau défi sur "Bataille Empire" avant de me consacrer de façon plus intensive à la peinture de mon armée antique 28mm pour AdG qui pour le moment est en "standby".

 

J'ai donc choisi de faire une armée Anglo-espagnole 1808 - 1814 couvrant la Guerre de la Péninsule et l'invasion du sud ouest de la France.

Pourquoi ce choix ?

Plusieurs réponses à cette question mais avant tout, cela va me permettre de réutiliser quelques unes des troupes anglaises déjà faites lors de la constitution de mes "Anglais 1815", ce qui va me faciliter grandement la vie et me faire gagner pas mal de temps : les généraux, le régt de highlanders, un régt de ligne anglaise qui avait gardé son "stovepipe" en 1815, l'artillerie à cheval et le régt de hussards de la KGL.

Mais aussi, avoir le plaisir de peindre des unités que je n'ai jusqu'alors pas encore faites : espagnols et portugais. Sans compter sur le nombre et la richesse des listes "Guerre de la Péninsule" proposées par la règle.

Comme je le fais habituellement, je vais constituer une liste d'armée et me concentrer sur la peinture de cette liste unique puis me laisser la possibilité de réaliser les compléments nécessaire à l'évolution de cette nouvelle armée.

Il me faut maintenant rassembler les figurines prévues et démarrer ce projet. Ce sera un vaste mélange de plusieurs marques : Campaign Games miniatures, AB, Xan et Warmodelling ....

Donc si l'on récapitule :

- déjà réalisé

  • 3 généraux dont CiC
  • 1 batterie d'art à cheval anglaise
  • 2 bataillons de ligne Anglais (dont Highlanders)
  • 1 régt de hussards KGL

 

- à faire

  • 1 général espagnol
  • 2 bataillons de ligne Anglais
  • 2 bataillons portugais
  • 4 régts espagnols
  • 2 régts de cavalerie Anglais
  • 1 unité de riflemen en tirailleurs
  • 1 batterie d'art à pied anglaise.

 

soit :

- 1 général, 9 unités d'infanterie, 2 unités de cavalerie et 1 batterie d'artillerie.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 11 Février 2020

Fin de ce projet "Révolution" avec ces deux dernières unités. Il s'agit de 2 demi-brigades de ligne (figurines Blue Moon).

La première ...

... puis la seconde

J'ai maintenant une armée "Française Révolution" viable en 200pts. Il me reste cependant pas mal de figurines pour que, d'ici quelques temps, je puisse faire évoluer cette armée et ainsi varier les plaisirs.

En attendant, je vais me diriger vers d'autres projets complets (nouvelle armée pour "Bataille Empire" ou finaliser mon projet AdG 28mm Antique) et/ou partiels (compléments d'armées déjà existantes).

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 10 Février 2020

Petite parenthèse avant de vous relater le dernier tour de ce tournoi "Bataille Empire" de Chaniers, cet article est le 1500ème du blog. laugh

 

Ce dernier tour va se faire avec un vieil ami Adgiste, Fred, le Toulousain, qui aligne une armée Anglaise 1815, très proche de celle que j'avais jouée il y a quelques semaines à Aulnay.

L'initiative, nous donne à nouveau une "bataille de rencontre" où nos divisions arriveront tour par tour....

Comme contre Rafa le matin même, Poniatowski regroupe les deux régiments de chasseurs à cheval détachés dans la même 1ère division afin de me donner dès le départ une petite force de cavalerie qui aura pour mission de contourner le bois et de menacer le flanc Anglais.

Les deux divisons ennemies déployées en début de bataille.

Les Anglais prennent les deux villages alors que la division polonaise se dirige en force vers le carrefour.

Pendant ce temps, comme prévu, la cavalerie divisionnaire contourne le bois et lancera une attaque sur les arrières de la division anglaise emportant dans sa charge une batterie à cheval.

L'attaque de la cavalerie polonaise sera durement ramenée par les cavaliers lourds Anglais qui les prendront au tour suivant en défaut. Les Polonais devront fuir pour échapper à la destruction.

Pendant ce temps, les divisions d'infanterie et de cavalerie polonaises sont entrées, elles contournent pour l'une et attaquent pour l'autre le village afin de mettre une pression de plus en plus forte sur les troupes Anglaises.

Malgré des feux d'artillerie en enfilade, qui par manque de réussite n'ont que très peu d'effet sur les unités anglaises, celles-ci finissent par arracher une très courte victoire "marginale". Ce fut cependant une bataille intense et acharné avec un partenaire toujours aussi agréable que combattif.

Au final, le camp "Coalisés" finit par l'emporter sur le camp "Français et Alliés" avec environ 200 pts d'avance : 1787 pts contre 1581 pts.

Quant aux "performances" individuelles, du côté "Français et Alliés", c'est Olivier qui s'en sort le mieux avec un résultat de 301 pts au bénéfice de son équipe et du côté "Coalisés", c'est Philippe et ses Prussiens 1792 qui amène 297 pts à son camp.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 9 Février 2020

Après une "dure" journée de bataille le samedi et une agréable soirée, retour à la salle de Chaniers en ce dimanche matin pour la suite des festivités.

La bataille matinale me voit affronter Rafa et ses "Anglais en Espagne 1811 - 1814". L'initiative nous donne un assaut où je serais attaquant disposant de toutes mes divisions dès le premier tour alors que Rafa ne disposera, pour commencer la partie, au maximum que des 2/3 de son armée. Le tiers restant ne devant rentrer qu'au 4ème tour.

Il décide de défendre haut, avec la division dont il dispose, de placer son général en chef et les deux batteries qu'il a sous ses ordres sur une colline légèrement en retrait. Il a placé déjà l'une de ses unités dans un bâtiment qu'il va s'évertuer de défendre et son régiment léger dans le bois. Il a également mis en réserve un régiment de cavalerie, détaché de sa division montée, qu'il fera rentrer dès le second tour au vu des mouvements que j'aurai pu faire.

De mon côté, Poniatowski a décidé de transférer le régiment de cavalerie légère attaché à une des divisions d'infanterie pour le rattacher à l'autre division afin de former un appui de cavalerie un peu plus puissant. J'ai positionné mes deux divisions d'infanterie au centre du dispositif, et décide de faire avec elles, une avance prudente, couverte par les batteries polonaises...

..pendant que la division de cavalerie entreprend un large mouvement tournant dans le but de menacer l'aile droite anglaise.

La photo , malheureusement très floue, montre l'autre groupe de cavaliers sur les arrières des batteries anglaises. Mes chasseurs se sont positionnés afin de prendre en "défaut" l'artillerie et lancer une charge d'opportunité dès que possible... Rafa fut surpris de cette manoeuvre car, erreur de lecture, d'interprétation ou de traduction, il croyait que pour pouvoir faire cette manoeuvre, il fallait répondre à deux conditions, hormis la distance de charge : se trouver dans le dos ou le flanc de l'adversaire et que l'adversaire soit en désordre. Alors que dans la règle, une seule de ces conditions permet déjà cette charge d'opportunité.

... ce qui n'a pas manqué d'être fait, emportant les deux batteries placées sur la colline.

Rafa, déçu, ne voit pas d'autre solution que d'abandonner la partie, ses éléments principaux de défense, dans l'attente de ses renforts, ayant disparu ...dommage.

C'est cependant une "victoire écrasante" pour les Polonais qui n'ont perdu que 7,5pts lors de ce bref affrontement.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 8 Février 2020

J'arrive petit à petit à la fin de ce projet, plus que quelques unités et j'en verrai le bout. En attendant, en voici deux nouvelles. Tout d'abord une demi-brigade de ligne (figurines Campaign Games Miniatures)

puis ma dernière unité de cavalerie : un régiment de dragons (figurine Museum Miniatures). Les tenues étant quasiment identiques aus dragons "Empire", je pourrai donc également les jouer sur la période post-Révolution.

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 7 Février 2020

La partie de ce samedi après midi me voit opposé à un adversaire que je ne connaissais pas mais qui va s'avérer être un partenaire aussi acharné qu'agréable.

Jean François commande une armée "Anglais en Espagne 1811 - 1814" composée également de 2 grosses divisions : l'une d'infanterie et l'autre de cavalerie.

La table ne se prête guère aux grandes manoeuvres car elle est coupée en deux par un ruisseau et la moitié du terrain est accidenté car planté d'oliviers. N'ayant pas de troupes légères, hormis nos "skirmishers" ni Jean François ni moi ne pourront exploiter cette partie de table. Autant dire que la bataille ne se déroulera essentiellement que sur la seule partie dégagée.

 

L'initiative tirée nous propose une bataille de "rencontre" où chaque armée n'a, au départ, qu'une seule division sur table ainsi que son général en chef et ses unités attribuées. Les divisions supplémentaires arrivant en renforts aux tours suivants l'une après l'autre, aussi ne faut-il pas se tromper quant au choix de l'entrée de ces renforts. Jean François, n'ayant que 2 divisions ne verra que 50% de sa seconde division au tour 2 et le reste de cette division au tour 3.

Nous posons, sans trop de surprise, nos divisions d'infanterie les plus importantes en début de bataille. Avec le recul, il eut été plaisant de placer sur ce 1er tour ma division de cavalerie pour la projeter en avant au plus vite et ainsi gêner le déploiement de sa cavalerie aux tours suivants mais avec des "si" .....

L'avance de la division Dombrowski, soutenue par Poniatowski et sa pièce de 12£. Cette division a pour objectif de placer sa batterie sur le pont,  le prendre et la soutenir par les feux d'infanterie. Les voltigeurs de Dombrowski occupent les plantations d'oliviers et s'opposent aux riflemen Anglais.

La première partie du plan se déroule comme prévu, d'autant plus que les chasseurs à cheval, bien que ralentis par le terrain tentent un débordement de l'aile anglaise.

Au tour 2, ma division de cavalerie (gl Kamienski) est déployée sur la gauche du dispositif face à la moitié de la division de cavalerie anglaise constituée de 2 régts de hussards de la KGL de valeur E4.

Au tour 3, ma seconde division d'infanterie (Gl Zayoncheck) arrive alors que l'Anglais déploie 2 régts de dragons lourds de la KGL également de valeur E4.

 

Les attaques se succèdent. Zayoncheck, au centre de la bataille, partage ses forces en deux, l'une appuyant, avec sa cavalerie légère, les charges de la cavalerie de Kamienski, l'autre avec le gros de son infanterie, les feux de la division Dombrowski qui souffre sous les balles anglaises.

Si l'artillerie polonaise résiste bien, l'infanterie de Dombrowski fléchit puis craque sous les coups de l'infanterie anglaise malgré les supports de l'artillerie de Poniatowski et de l'infanterie de Zayoncheck.

Après 3 heures de jeu, l'armée polonaise déroute pour la seconde fois (victoire écrasante pour les Anglo-portugais) mais en infligeant encore de très lourdes pertes aux Anglais (21,5 pertes).

En cette fin de première journée, les forces Coalisées combinées ont presque 400pts d'avance.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 6 Février 2020

Le tournoi de Chaniers m'offre la possibilité de participer à mon second tournoi "Bataille Empire". Depuis quelques semaines maintenant, je me suis exclusivement focalisé sur cette règle que j'essaie de décortiquer du mieux possible et ce avec plaisir et enthousiasme.

Comme il est habituel maintenant sur cette règle pour les "tournois", ce seront deux blocs qui s'affronteront (Alliés contre Coalisés) où chacun des participants essaiera d'apporter sa contribution à la victoire de son camp et non une compétition purement individuelle.

18 joueurs, venus de divers horizons, ont répondu à l'appel de Denis et des membres du club local, soit 9 joueurs dans chaque camp ce qui offre déjà un beau panel d'armées et de compétiteurs.

Seconde belle surprise, hormis mes deux complices habituels, seuls Fred est pour moi un adversaire connu l'ayant rencontré très régulièrement à AdG et Guillaume qui est une connaissance de longue date.

Si je connais bien la plupart des Poitevins présents, je n'ai jamais eu le plaisir de croiser le fer officiellement avec eux sauf pour des rencontres très amicales lors de mes visites dans leur belle région. Quant au reste des joueurs, il n'y a que de nouveaux partenaires.

 

Pour ce tournoi, je jouerai dans le camp "Français et Alliés" à la tête d'une armée Polonaise en 1812, composée de la façon suivante :

- général en chef compétent (Poniatowski) qui a sous ses ordres directs une batterie à pied de 12£

- 16ème division d'infanterie : Gl Zayoncheck (ordinaire) , 1 unité de voltigeurs, 3 unités d'infanterie de ligne dont 1 de "petite taille" et une unité de chasseurs à cheval, détachés de la division Kamienski.

- 17ème division d'infanterie : Gl Dombrowski (ordinaire), 1 batterie à pied de 6£, 1 voltigeurs, 3 unités de ligne dont 1 unité vétéran et à nouveau, une unité de chasseurs à cheval, détachés de la division Kamienski.

- Brigade de cavalerie légère du corps : Gl Kamienski (ordinaire) 1 batterie à cheval de 6£, 1 régt de ulhans et 1 régt de hussards.

soit 15 unités.

 

Pour la première rencontre, je retrouve Alex, un ami Poitevin, ce qui me réjouis au plus haut point.

Il commande une armée Russe en 1813. La doctrine Polonaise me propose une caractéristique intéressante : la "haine des Russes" qui me permet de gagner la capacité Tenace quand l'armée combat des Russes.

Enorme surprise qui bouleverse mon appréhension habituelle du jeu, Alex joue avec 2 uniques divisions très puissantes. A l'époque, avec Philippe, on s'était penché sur cette possibilité mais rapidement, on avait conclu que c'était bien risqué de jouer ainsi car on pensait trop subir la pression de divisions plus nombreuses. Alex m'a prouvé lors de cette rencontre qu'une telle composition était viable mais ne pouvait l'être, malgré tout, sans un minimum de pratique.

L'initiative est tirée et nous propose une "bataille rangée" très classique où les deux armées sont déployées d'entrée sur le champ de bataille.

Zayoncheck et Dombrowski se sont déployés de part et d'autre du moulin, Poniatowski et sa batterie de 12£ faisant la liaison entre les deux divisions d'infanterie. Ma petite division de cavalerie sous les ordres de Kamienski se plaçant dans la plaine à la gauche de Dombrowski.

Face à eux, une grosse division d'infanterie (6 régiments) soutenue par un régt de dragons et 2 batteries de 12£ "grande taille" dont l'une appartient à la Garde Russe et n'a pas de ce fait la capacité "mauvais tireur".

Dans la plaine, face à ma maigre cavalerie, 4 régiments de cavalerie dont 3 "grande taille" plus une batterie à cheval "grande taille" également ..... comment faire pour arrêter cette déferlante montée ?

La division d'infanterie Zayoncheck attaque la ferme fortifiée où se sont embusqués les chasseurs Russes.

Comme prévu, la puissance de la cavalerie du Tzar est bien difficile à contenir. Malgré tout le régiment de hussards polonais, bien soutenu par sa batterie, arrive à repousser, avec beaucoup de chance, l'attaque des dragons qui se replient en désordre.

Kamienski est bousculé. Poniatowski ordonne à son général de tenir sur place dans l'attente de renforts détachés de la division Dombrowski : voltigeurs, infanterie et chasseurs à cheval. Malgré tout la puissante division de cavalerie russe finira par emporter la décision.

Malgré des combats héroïques et acharnés, l'armée polonaise est forcée de dérouter. C'est une "victoire écrasante" pour les Russes mais les Polonais ont quand même réussi à faire de lourdes pertes à l'armée victorieuse. Ce fut une belle bataille avec un partenaire des plus agréables.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 3 Février 2020

Pas moins de 2 nouvelles unités cette fois pour compléter ce projet "Révolution" pour "Bataille Empire".

Tout d'abord, un régiment de cavalerie de ligne. Les figurines sont des Old Glory issues de leur nouvelle gamme : Late Revolutionnary et Early Impérial French.

Enfin, la seconde demi-brigade légère. Les figurines étant des Blue Moon.

 

Plus que 3 unités d'infanterie et l'armée sera opérationnelle dans sa première configuration. Plus tard, j'apporterai divers compléments sur toutes les armes et commandement afin de varier les plaisirs avec cette armée révolutionnaire.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0