FoW (Flames of War) : Un jeu du bout du monde

Publié le 16 Juin 2007

r--gle-FoW.jpg
Flames of War nous vient de Nouvelle-Zélande, ce lointain pays qui nous fait tant de misère au rugby avec ses célèbres  All-Blacks.
FoW est un wargame avec figurines de 15mm traitant des combats de la 2ème guerre mondiale. Depuis que cette règle est sortie, elle rencontre partout dans le monde un immense succès car il y avait depuis longtemps l' attente d'une règle qui pourrait enfin rassembler tous les amoureux de la période. FoW a dépassé toutes les espérances car non seulement, elle rassemble ceux qui étaient déjà demandeurs, mais réussi à attirer nombre de joueurs d'autres règles (en particulier DBM) qui cherchent à diversifier leurs envies.

Le succès n'est pas très étonnant, si on regarde de plus près les clés de la réussite de cette règle. Tout est rassemblé pour que cela fonctionne. Une forte attente, comme je l'ai indiqué précédemment, mais aussi une force commerciale mise en oeuvre par nos amis Néo-Zélandais qui me rappelle Games Workshop.
La règle est luxueusement présentée : beau livre, belles photos, beaux décors, de nombreux schémas, bref tout pour attirer l'oeil (et le porte-monnaie des joueurs). Cependant si la règle n'avait pas une base ludique solide, ce bel emballage ne résisterait pas bien longtemps.
artillerie-US.JPG

La règle et ses mécanismes sont simples (sans être simplistes) mais malgré tout avec suffisamment de finesse pour que chaque joueur, quelque soit son niveau puisse trouver du plaisir. Une partie se déroule en quelques heures (2 ou 3 h) et se termine presque toujours par un résultat visible (objectif atteint) il n'y a rien de plus frustrant que d'avoir "joué" 4 h pour rien ou presque comme dans certains jeux.
Deuxième intérêt, la multiplication presque à l'infini des combinaisons pour l'organisation de sa compagnie - infanterie, chars, infanterie motorisée etc...et ce dans toutes les grandes armées du conflit - Anglais, Américians, Russes et bien sûr Allemands, pour l'instant les Japonais sont un peu mis de côté, ils feront leur apparition au moment des extensions "guerre du Pacifique" - (cette organisation qui a été et est toujours un des atouts de DBM) car on commence déjà à jouer en "fabriquant" son armée avant de la jouer réellement sur la table de jeu ( double plaisir) .....triple même pour celui qui s'essaie à la peinture et je ne peux qu'encourager les débutants de peindre eux-même car le plaisir est encore plus grand quand on joue ce qu'on a peint même si cela est imparfait, il ne faut pas bouder son plaisir......JAMAIS.

Battlefront propose aussi une large gamme de figurines tout à fait adaptée à leur règle et n'attend pas d'un hypothétique fabriquant qu'il fasse la pièce souhaitée. Ils sortent leurs figurines en même temps que leurs livrets d'extension.....économiquement génial.

Au jour d'aujourd'hui, Battlefront  s'occupe de la fin du conflit (après avoir traité du milieu de guerre (1942 - 1943) - Afrique du Nord, Italie, Russie ) et nous présente depuis quelques semaines de nouvelles listes et des extensions tournant autour du Débarquement du 6 juin 1944 avec 3 livrets : 
* D-1 (Jour-J moins 1) qui traite de l'assaut des parachutistes avant le Jour-J
* D-Day (Jour-J)
* Bloody  Omaha (Omaha la Sanglante) qui raconte au travers de divers scénarios le débarquement des divisions d'infanterie US
D-1.jpg
Conjointement à cela, comme à leur habitude, ils sortent des boites de figurines afin de faire "vivre" leurs scénarios : barges de débarquement, bunkers... et récemment une compagnie US débarquant des Landing Craft devant Omaha.  Il est prévu dans les jours à venir, la compagnie allemande chargée de les repousser à la mer....encore une fois, commercialement très fort.

                
Quelques marques de figurines "2ème Guerre Mondiale "   (cette liste n'étant pas exhaustive...)
* Battlefront - une gamme très large de piétons et de véhicules qui s'élargit de plus en plus (invasion ?)
* Peter Pig - qui offre une large gamme et des figurines inédites et très intéressantes (fantassins et véhicules)
* Resistant Rooster - des Américains dans les Ardennes en manteaux et des Japonais.
* Eureka - à voir, des modèles, la aussi, rares (Australiens, Américains dans le Pacifique et Japonais)
* Essex - qui propose une toute petite gamme d'Allemands et d'Américains) Donneront-ils suite ??

Rédigé par thierry

Publié dans #Flames of War

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article