Historique : les Aztèques

Publié le 10 Septembre 2007

conquistador.jpg
Aztèque est le nom le plus usuel pour un peuple appelé aussi Mexica, qui fonda sur une île d'un lac, la cité de Tenochtitlan en 1325, ville qui deviendra Mexico.

En 1428, Tenochtitlan rejoignit deux cités voisines : Texcoco et Tlacopan. Ils fondirent alors une fédération appelée "Triple Alliance" qui était une association politique, militaire et économique sous la direction des Aztèques. Celle-ci s'étendit agressivement sous Motecuzoma I et ses successeurs mais fut conquise, sous Motecuzoma II par les Espagnols de Cortèz et leurs alliés Tlaxcalans de 1519 à 1521.
c1azteques.jpg
Les Aztèques avaient une organisation politique, militaire, économique et religieuse très structurée. 
Politiquement, l'empereur ou Ueh Tlatoani (Orateur Vénéré) tenait le pouvoir absolu, soutenu par une classe de nobles guerriers. Les peuples et pays vaincus étaient la plupart du temps intégrés à l'empire et devaient payer un lourd tribut.

ehecatl.gifMilitairement, l'empire aztèque entretenait une armée de métier sous la direction des mêmes nobles qui appartenaient aux ordres militaires de chevalerie aztèque (jaguar, aigle et flèche). Une caste de guerriers de haut rang s'était élevée dans la hiérarchie par leurs faits d'armes et était également très respectés comme garants de la puissance , de l'expansion et de la sécurité de l'empire : les Cuachics. 
A côté d'eux, des conscrits servaient de troupes de base (guerriers des clans) et l'empereur pouvait payer de nombreux mercenaires comme les guerriers Otomis.

Economiquement, les pochtecatl, ces intrépides marchands ambulants sillonnaient l'empire ainsi que les pays voisins pour en rapporter les richesses.

Religieusement, une caste de prêtres, redoutés et redoutables, vénérait une multitude de dieux pour la plupart sanguinaires et qui exigeaient très régulièrement des sacrifices humains. Pour cette raison, des "guerres des fleurs" étaient souvent pratiquées dans le but non de gagner quelques territoires ou soumettre quelques tribus mais simplement de faire des prisonniers afin de satisfaire l'insatiable appétit de dieux  tels que Huizilopochtli, Tlaloc ou Xipe Totec, dont le nom seul  "Seigneur l'Ecorché"  montre bien le genre d'offrande qu'on pouvait lui faire.


L'armée Aztèquetlaloc.jpg
Les Aztèques étaient de redoutables guerriers tant par leur organisation militaire, leur discipline que par  leur courage. Les Espagnols disaient que les charges Aztèques étaient : "Plus dures à affronter que l'artillerie française et plus féroces que celles des Maures".
L'arme principale utilisée était le maquahuitl, une épée de bois dur ornée sur son bord de morceaux d'obsidienne, tranchants comme des rasoirs, efficace contre la chair mais qui ne put rien contre les armures métalliques des Espagnols.
L'atlal était un lance-dards et la lance tepoztopili n'était pas projetée mais utilisée de taille et d'estoc, comme une épée à long manche.
Des nuées de tirailleurs utilisaient des frondes et parfois des arcs. Ils étaient employés pour préparer les attaques et couvrir les flancs de l'armée. Ils étaient recrutés parmi les plus basses classes de la population et n'avaient reçu qu'une instruction militaire  réduite au minimum.


H3P-Temple-Palenque.jpg

Rédigé par thierry

Publié dans #Historique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article