Historique : Les Almoravides

Publié le 13 Novembre 2007

ibn-tashfin-copie-1.jpg
Au XIème siècle
, Yahya Ibn Ibrahim un des chefs Lamtūna (hommes voilés), constatant le manque de connaissances de ses hommes en matière d'Islam, fit appel au religieux Abdallah Ibn Yasim. Son enseignement fut d'abord rejeté. Aussi Abdallah Ibn Yasim fonda-t-il un ribāt (couvent militaire, d'où le nom al-Murābitūn, qui deviendra "Almoravide" « ceux du ribāt »). Il prêchait avant tout l'obéissance à la lettre du Coran et l'importance de la discipline. Les premiers Almoravides parvinrent rapidement à imposer par la force leur doctrine religieuse, fondèrent des armées, et partirent à la conquête vers le nord comme vers le sud. 

almoravides.jpgAu sud, dès 1054,
Abou Bakr attaqua l'empire du Ghana. Abdallah Ibn Yasim mourut au combat vers 1059, en attaquant l'émirat de Barghwata, considéré comme hérétique par les Almoravides. 

Abou Bakr fut son successeur. Cumulant l'autorité militaire et religieuse, il est considéré comme le premier souverain almoravide. Il fonda la ville de Marrakech (qui donnera son nom au Maroc)
vers 1070, puis fut contraint de retourner au Sahara en 1071 afin de calmer des querelles entre les tribus. Il confia le pouvoir à son cousin Youssef Ibn Tachfin, qui s'érigea en souverain, empêchant de fait le retour d'Abou Bakr. Celui-ci ne règna alors effectivement que sur le désert et le sud. En 1076, il s'empara de la capitale du Ghana ce qui provoqua l'effondrement de l'empire pendant les décennies suivantes. 
Il fut tué au Sénégal
en 1087et les Almoravides ne parvinrent pas à maintenir leur contrôle sur le Ghana.

Youssef Ibn Tachfin poursuivit les conquêtes almoravides au nord,
et fondant le Royaume de Tlemcen, qui englobait le Maroc actuel et une partie de l'Algérie occidentale. Tlemcen devenant, une nouvelle fois, la capitale d'un vaste royaume. 
En 1086
, il fut invité par les princes arabes d'Espagne à les aider contre Alphonse VI de Castille. Débarqué lealmoravid.gif 30 juin, Ibn Tāchfīn est rejoint par les rois de Séville, Grenade et Badajoz, et infligea le 23 octobre une sévère défaite à Alphonse VI à Zagrajas (Zalaqa en arabe). Il conquiert pour lui-même tout le pays d'Al-Andalus entre 1090 et 1094
Malgré son échec relatif face aux chrétiens
menés par Le Cid, c'est l'apogée des Almoravides. Youssef Ibn Tachfin mourut en 1106, à l'âge, selon la tradition, de 100 ans. 

Ali Ben Youssef lui succéda. Il agrandit et consolida l'empire maure
, mais se heurta à la résistance des princes chrétiens et à l'agitation des Almohades qui prêchaient la guerre sainte contre les Almoravides.
En 1142, quand Ali Ben Youssef
mourut, l'agitation almohade était à son comble. Deux rois almoravides, Ibrahim Ben Tachfin et Ishaq Ben Ali se succédèrent ensuite, mais ce ne fut que symbolique. La prise de Marrakech par les Almohades en 1147 sonna la fin de l'empire des Almoravides.

Rédigé par thierry

Publié dans #Historique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article