DBM : Rapport de bataille (6)

Publié le 6 Janvier 2008

undefined
Lors de mon escapade poitevine, j'ai pu jouer à DBM avec Christophe. 
Je joue Romains Haut Empire et il m'oppose son armée Carthaginoise tardive.
undefined
J'organise mon armée en 4 corps :
Corps 1 : le général en chef qui commande l'ensemble de la légion (12 éléments) ainsi que 7 éléments d'auxilaires, 2 archers et quelques psilois.
Corps 2 : le corps de cavalerie comprenant en plus du général, 8 éléments de cavaliers lourds et 4 éléments de cavaliers légers (numides)
Corps 3 : C'est un corps d'infanterie légère constitué d'auxiliaires au total 7 éléments.
Corps 4 : Allié Sarmate - 7 éléments de chevaliers.
Au total, l'armée compte 50,5 équivalents éléments et démoralise à 25,5.
                                                 
De son côté, Christophe choisit, lui aussi, une organisation en 4 corps mais ne prend pas d'éléphant.
Il va déployer un corps d'infanterie (lourde et légère) avec un peu de cavalerie, un corps d'auxilaires (Ligures), un corps de cavalerie lourde soutenu par un fort contingent de cavalerie légère et un corps allié Numide formé de cavaliers légers et d'une multitude de tirailleurs.
undefined undefined

Je suis attaquant. Le terrain est placé, les premiers dés sont lancés.
J'avance prudemment mes auxilaires sur l'aile gauche, en face d'eux, les Numides de son corps allié attendent.
Sur l'aile droite, une colline m'a permis de mettre en embuscade mes chevaliers Sarmates. Pendant quelques tours, il va les croire en marche de flanc et ne va pas trop avancer sa cavalerie de peur d'être contré.
undefined
A son tour de lancer ses dés. Les Numides ne sont pas fiables.....il concentre ses troupes et bouge peu. Pas d'hésitation, les auxilaires se précipitent sur les cavaliers numides mais de la broussaille surgissent ses tirailleurs qui ont été débusqués - il est malin, même non fiable, ce corps va être plus difficile à manoeuvrer que prévu. 
undefined undefined

Ma cavalerie postée, elle aussi sur la droite, avance et menace ses cavaliers mercenaires gaulois. C'est une feinte pour faire sortir le reste de sa cavalerie et les forcer à s'engager.


Les Sarmates dévalent la colline et chargent la cavalerie punique et les cavaliers légers espagnols. Sur 6 combats, je fais un 5 et cinq 6 - c'est une "main" exceptionnelle, toute la ligne de cavaliers carthaginois est forcée à reculer, un élément est même détruit. Une chance pour Christophe que ses dés n'aient pas été mauvais, sinon l'unité entière était détruite. Ce qui arrivera au tour suivant, car profitant de leur poussée, les chevaliers Sarmates enfoncent la ligne de cavaliers.
undefined
Sur l'autre côté, les Numides sont redevenus fiables et attaquent les auxiliaires romains qui les détruisent. Les Carthaginois perdent pied, petit à petit, et les deux ailes détruites, les cavaliers romains et les chevaliers Sarmates se rabattent vers le centre. Ils n'auront pas besoin de pousser leur avantage. L'armée Carthaginoise est vaincue.

undefinedJ'ai rarement battu mon frère à ce jeu, et moins encore quand il dirigeait cette armée, mais là, je dois dire que les dés ont été largement à mon avantage et m'ont permis de réaliser les manoeuvres souhaitées et de gagner les combats engagés.  

DELENDA EST CARTHAGO

Dès les lendemain, lors d'une seconde partie opposant mes Romains Haut Empire à des Romains Tardifs, Christophe prendra sa revanche de belle manière.

Rédigé par thierry

Publié dans #DBM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Dacedusud 08/01/2008 00:59

Belle bataille mon frère où j'ai pris une belle raclée contre tes romains. Le Dieu Bâal n'était pas à mes côtés ce jour là. Mais le plaisir a été super et de renouveler l'expérience le lendemain avec une victoire à la clé a été encore meilleure.Merci pour ces bons moments passés parmi nous dans le Poitou.