Field of Glory : Première approche

Publié le 22 Mars 2008

Vendredi soir, premiers contacts avec la règle "Field of Glory" et première mise en situation sous la direction et les conseils avisés de Gilles Wielgosz.
mouvements.JPGCette partie d'initiation m'oppose à Lionel, un de mes habituels adversaires DBM. Dès le départ, nous avions choisi :
jeu-FoG.jpg1 - de ne pas lire la règle afin de ne pas faire de fausses interprétations ou se faire de fausses idées et arriver avec un "oeil neuf" pour cette partie.
2 - d'utiliser les "starters lists" pour nos armées respectives afin d'avoir un "coeur d'armée" cohérent sans se perdre dans une multitude de troupes à diriger.
3 - nous avons décidé d'un commun accord de ne pas faire d'embuscades et de marche de flanc (même si Gilles nous a expliqué les différents mécanismes au cours de la soirée) afin de se recentrer, là encore, sur l'essentiel.
Notre choix s'est porté :
- pour Lionel sur les Carthaginois tardifs. La liste de base lui offre 11 BG (battle groups) et comprend un peu de tout : fantassins lourds et légers, cavalerie et cavalerie légère, éléphants et même un général inspiré (Hannibal).
- de mon côté j'ai choisi la liste Arménienne. Celle-ci me propose 10 BG mais le choix des troupes est plus restreint : fantassins moyens  et quelques archers, des archers montés et 3 BG de cataphractes qui représentent ma force de frappe.

La table de jeu est standard soit 1,80 m sur 1,20 m.

La partie commence par la détermination de l'initiative puis le choix du terrain sur lequel vont évoluer nos troupes. Je gagne l'initiative et je choisis de combattre sur l'une de mes options : montagneux. Gilles nous explique les différents tableaux de choix des éléments, de placement et de modification de ces archers-montes.JPGplacements.
Une fois le terrain et les camps posés, les "battle groups" se déploient selon leur ordre de marche que nous avons déterminé bien en amont de la partie, chez nous, tranquillement, avec l'aide de l'excellente feuille de constitution d'armée préparée par Olivier Dader, un groupe de 3 BG pour Lionel qui avait perdu l'initiative puis à mon tour je déploie 3 BG et ainsi de suite, en alternance, jusqu'au déploiement total des deux armées.

Comme il n'y a pas de marche de flanc, les premiers mouvements se font. Lionel joue en premier. Les troupes se déplacent d'un certain nombre d'unités de mesure (MU - 1 MU = 2,5 cm) différent selon le type de terrain sur lequel on se déplace et le type de troupe qui le fait, de 2 MU pour des fantassisn lourds à 7 MU pour des cavaliers légers soit de 5 cm à 17,5 cm.
Le jeu est rapide et plaisant et les BG restent bien organisés ce qui change radicalement de DBM où des éléments isolés pouvaient partir à l'assaut de l'armée adverse.

Après 2 tours de mouvements, on est à javeliniers.JPGportée pour faire les premiers tirs. Ceux-ci ont pour but de harceler et d'essayer de désorganiser l'adversaire. Changement également par rapport à DBM, les troupes légères à pied ou montées tirent ce qui représente bien leur tactique de harcèlement.
Nous avons aussi décidé de "prendre des risques" pour voir ce qui se passe dans certaines situations, Gilles nous explique avec toujours autant de patience (nous sommes des élèves attentifs !) le fonctionnement des esquives, mais nous voulons nous affronter et 2 BG de cavaliers légers soutenus chacun par un général se tirent dessus puis entrent en contact. Les généraux montent en première ligne afin d'apporter un plus à l'efficacité de la troupe qui passe de "moyenne" à "supérieure".

Le système de combat est simple. On lance un dé par éléments au contact, on touche sur 4,5 ou 6 et celui qui fait le plus de touches remporte le combat. Celui qui a perdu teste pour vérifier sa cohésion ( avec 2D6, il faut faire au moins 7, s'ajoutent ou se déduisent quelques modificateurs - en cas de réussite, la troupe continue le combat en ordre, moral au "beau fixe", en cas d'échec, le moral de la troupe baisse d'un cran, elle passe d'organisée à "disrupt" (perturbée - ébranlée). Ainsi au fil des affrontements, on peut perdre, sous certaines conditions, des éléments dans l'unité, mais c'est surtout au moral que la troupe se désagrége.
attaque-2.JPGIl n'y a cependant pas de perte inéluctable et progressive de cohésion car il y a, dans le jeu, la possibilité de tenter de se réorganiser en faisant, à certains moments, un test qui permet de regagner cette cohésion perdue.
On a fait peu de tour, car on a posé beaucoup de questions, voulu voir la réaction des troupes lors des tirs et des mélées, mesurer l'effet de cette perte de cohésion ( une troupe ébranlée ne touche plus que sur 5 ou 6, alors que son adversaire, encouragé par sa réussite, touche sur 3, 4, 5 ou 6)

Mes premiers sentiments :combats.JPG
J'ai passé une excellente soirée, merci encore à Gilles pour sa disponibilité, sa patience et sa gentillesse. Nous avons découvert, grâce à lui, plein de choses. Le jeu est très agréable même s'il nous a laissé un peu sur notre faim (tant mieux !) car il nous faudra encore plusieurs parties pour nous familiariser avec ce nouveau système et découvrir les subtilités de la règle.
Le fonctionnement reste malgré tout simple, facile d'accès pour les mouvements de base, ce qui est essentiel, car il faut garder à l'esprit que la jouabilité et le plaisir du joueur sont des éléments indispensables.
Forts de cette première approche, nous allons maintenant pouvoir nous plonger dans la lecture de la règle et surtout de ses dernières pages qui résument bien tout le fonctionnement d'une partie, sans faire trop d'erreurs d'interprétation.
Une autre rencontre est prévue la semaine prochaine, peut être avec des Romains cette fois.

Rédigé par thierry

Publié dans #Field of Glory

Commenter cet article

Marc 29/03/2008 21:00

Je viens de lire l'article sur le VV79. Paradoxalement, je n'ai pas du tout ete emballé par FoG. Je trouve que la facilité de commandement fait perdre une bonne partie de l'interet de jouer. Ca me rappelle trop WRG 7. Mais ce n'est pas grave, je suis deja voué corps et a ame a WMA et l'important est qu'on ne perde pas la masse de joueurs de DBM. Le moieux serait que cela suscite de nouvelle vocation parmi les jeunes, ce qui serait une excellente chose.

thierry 22/03/2008 20:26

Bien content que cela vous ait plu, la règle est sympa comme je le disais dans l'article et jouable tout de suite . Il est difficile de résumer en quelques lignes toute l'ambiance d'une soirée et le flot d'infos qui sont données, on fait obligatoirement des oublis (volontaires ou involontaires) et l'article ne doit être ni trop technique, ni trop long ni réservé à des spécialistes. Si la lecture t'a intéressé et donné envie Chien Sauvage, j'ai atteint l'objectif ;-). Quant à Gilles, il est notre "voisin" le club des IPO se trouvant à Levalois ville limitrophe de Clichy où se trouve notre club. Je le connais depuis des années, il a été mon premier adversaire en tournoi DBM, on ne pouvais rêver mieux pour débuter.C'est en effet un infatigable missionaire de FOG, tout en douceur et sympathie.Pour la semaine prochaine j'aimerai bien mais parfois, le boulot.........Salut les amis

Chien sauvage 22/03/2008 19:28

C est sans doute le premier article sur FOG qui me donne envi d essayer. Merci en tout cas c est tres instructif. Vivement la semaine prochaine pour avoir plus d impression si j ai tout bien compris ^^Chien sauvage

Nicofig 22/03/2008 19:26

Quelle chance !!! Vous avez été initié par le meilleur des professeurs : compétent et sympathique.Ravi que la règle t'est plu