10mm : Les Parthes à Warmaster Ancient

Publié le 12 Mai 2008

L'armée indienne venant de se terminer, je lance en même temps deux projets Warmaster Ancient : les Romains Républiques (une armée à grande majorité de piétons) et une armée de cavalerie, les Parthes - ceux-ci faisant lien à l'un de mes articles précédents.
C'est une armée que je ne possède pas en 15mm (DBM) et Warmaster m'offre la possibilité de la jouer, alors pas d'hésitation. C'est avant tout, là aussi, une "armée coup-de-coeur".


J'ai choisi pour celle-ci une option tout cavalerie, une base d'infanterie
viendra peut être plus tard et apportera alors une vision un peu différente sur la façon de manoeuvrer l'armée.
Pour l'instant voici ce que j'ai choisi pour l'organiser :

1 général                                             100 pt
2 subordonnés                                       80 pts
3 unités de cataphractes                       375 pts
6 unités d'archers montés                     360 pts
1 unité de chameaux cataphractés          80 pts

                                l'ensemble faisant 995 pts 

    - Tous les généraux ont un commandement de 8
     - Les cataphractes forment le "fer de lance" , le "marteau" de l'armée Parthe, ils agissent comme de véritables rouleaux compresseurs (ils sont comptés comme "cavalerie de choc") et possèdent une sauvegarde intéressante à 4+, mais ils sont "lents" ce qui les rend plus difficilement manoeuvrables.
     - J'ai pris le minimum d'archers montés, car ils sont chers, 60 pts au lieu des 40 pts habituels pour ce type de troupe mais ils ont la possibilité de harceler les troupes adverses avec une portée de tir du double de ce qui est autorisé normalement pour cette troupe, 30 cm au lieu de 15 cm.
     - Enfin, pour faire l'appoint et voulant absolument monter toutes mes troupes, et parce que l'unité est "fun", des chameaux possédant l'option "cataphracte" ce qui lui apporte une sauvegarde non négligeable 4+ au lieu de 6+ pour une simple unité de chameaux ainsi que 2 attaques au lieu d'une seule. Eux aussi sont "lents"
.


La règle spéciale "chameau" me permet aussi, dans certaines conditions, de déstabiliser la cavalerie adverse.

Le point le plus ennuyeux est de compter mes unités de tirailleurs (archers montés) dans mes pertes, alors qu'habituellement, on ne compte que les troupes lourdes, dans la mesure où mes tirailleurs forment la majeure  partie de mes effectifs.

Le côté positif est la taille réduite de l'armée ce qui amènera obligatoirement un temps de peinture, lui aussi, plus court.

 

*photos Magister Militum

Rédigé par thierry

Publié dans #figurines 10mm

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article