Historique : La bataille de Rorke's Drift

Publié le 15 Mai 2008

La bataille de Rorke's Drift se déroula le 22 janvier 1879 près de la rivière Tugela dans la province du Natal en Afrique du Sud et opposa 140 Anglais du 24th régiment d'infanterie aux 4 500 Zoulous du prince Dabulamanzi.

Les Britanniques  appartenaient à la compagnie B du 2ème bataillon du 24th régiment autrement appelé "the South Warwickshire Regiment" composé majoritairement de Gallois et étaient commandés par le lieutenant Gonville Bromhead et le lieutenant John Chard du Royal Engineers, venu sur place pour bâtir un pont.

Rorke's Drift reste, pour les Anglais, une bataille symbolique, surtout après le désastre subi quelques heures plus tôt par ce même régiment sous la conduite de Lord Chelmsford à Isandlwana.


L'opinion publique anglaise ne comprit pas comment une troupe entraînée de plus de 1 000 hommes, équipés de fusils modernes avaient pu être battue par des "sauvages" armés de lances et de boucliers. Aussi Rorke's Drift sonna-t-elle comme une revanche où le régiment et l'Angleterre retrouvèrent leur fièreté.

La petite garnison anglaise, contre toute attente, se barricada dans la mission du révérend Witt, un suédois venu évangéliser les Zoulous, et attendit l'arrivée des Impis.
500 Zoulous se présentèrent sûrs de leur force après Isandlwana mais les Anglais, décidés, repoussèrent tous les assauts. Les guerriers de Dabulamanzi changèrent de tactique et, des collines voisines, les Impis qui avaient récupérés les fusils après le

massacre du 1er bataillon, mitraillèrent les positions anglaises.

Dans un deuxième temps, les Zoulous attaquèrent de tous les côtés forçant les Anglais à disperser leurs forces. L'hôpital fut pris puis repris. Un dernier retranchement fut monté à la hâte mais jamais les guerriers ne purent y pénétrer.

Devant l'inutilité des charges et le nombre de tués, Dabulamanzi abandonna le terrain.
Chard et Bromhead, pour ce fait d'arme, reçurent la Victoria Cross.

Le cinéma s'est emparé de cette célèbre bataille retracée dans le film "Zulu" sorti en 1964 avec Jack Hawkins, Stanley Baker (lt Chard) et Michael Caine dans le rôle de Gonville Bromhead.

Rédigé par thierry

Publié dans #Historique

Commenter cet article

thierry 16/05/2008 11:18

oui d'ailleurs, il suffit de voir les films , commentaires ou autres, ils n'épaulaient pas et tenaient leur fusil presqu'à bout de bras ce qui assurait une très mauvaise stabilité d'où l'inefficacité des tirs

Walktapus 16/05/2008 01:06

En fait les Zoulous avaient PLEIN d'armes à feu AU DEBUT de la campagne, des armes obsolètes d'un point de vue européen, mais n'avaient pas vraiment la "doctrine" pour s'en servir, ne savaient pas tirer, avaient de la poudre de mauvaise qualité et des balles artisanales encore pires. Après Isandlwana, ils mettent la main sur un gros millier de fusils modernes, et ça va un peu mieux, mais sans excès.

A part à Isandlwana, les pertes qu'auront les britanniques dans les batailles du conflit seront essentiellement par armes à feu.

thierry 15/05/2008 23:39

Tu as raison Denis, ça sert de se relire, je voulais mettre "heures" et j'ai mis "jours" ......erreur réparée

chien sauvage 15/05/2008 23:06

Se sont mes premieres figurines 20mm que j ai peinte ^^, un jour je les ressortirais si j ai le courage.J avais lu que Zoulou ne savait pas reellement utiliser les fusils avec precision, ils tiraient trop haut croyant certainement que les projectile retombaient tres vites.Bref tres sympa ce theme, le film aussi d ailleur je l avais pris en DVD a l epoque ou je peignais mes figurines de zoulous ^^Chien sauvage

Walktapus 15/05/2008 19:42

En fait la bataille a carrément eu lieu le soir même et la nuit d'Isandlwana. C'est une partie des Zoulous restés en réserve qui ont poussé jusqu'à Rorke's Drift malgré les ordres pour en découdre eux aussi. Rendez-vous dans le prochain VV thématique :-)