10mm : Warmaster Ancient - Rapport de bataille (2)

Publié le 1 Juin 2008

Nouvelle partie Warmaster Ancient vendredi soir dernier, toujours contre Pascal qui, cette fois, va opposer à mes Indiens Classiques sa toute nouvelle armée Macédonienne peinte, avec toujours autant de talent, par Marc Adda.
Nous avons décidé d'augmenter un peu le budget des armées (1200 pts) ce qui va me permettre de jouer mes dernières unités peintes : Garde féminine indienne et porteurs d'épée.
Pascal va pouvoir également, avec ce budget, aligner une belle phalange.
Nous allons jouer une rencontre historique et faire comme beaucoup l'on fait avant nous, opposer Alexandre au maharadjah Poros.

Les deux armées sont composées de la façon suivante :
     - Indiens : un général (Poros) monté sur son éléphant de guerre, 2 subordonnés, 4 unités d'archers, 4 unités d'infanterie, 3 unités de tirailleurs à pied,  2 unités de cavalerie, 1 unité de chars lourds, une unité de chars légers et l'indispensable unité d'éléphants sans qui une armée indienne ne serait pas une armée indienne.
     - Macédoniens : un général (Alexandre), 2 subordonnés, 6 unités de phalangistes, 4 unités d'hoplites grecs, 3 unités d'infanterie légère (peltastes), 1 unité de tirailleurs à pied, 2 unités de tirailleurs montés et l'unité de Compagnons d'Alexandre.

Le terrain est posé : deux collines douces pour donner un peu de relief, une rivière (l'Hydaspe), une petite zone rocailleuse et un bois placé au centre mais plus près de mon bord de table. Nous tirons le côté au sort.

Pascal déploie ses troupes d'une façon presque symétrique. La phalange est au milieu et de chaque côté 2 unités d'hoplites, 2 unités de fantassins légers et 1 unité de tirailleurs montés. Il garde en réserve les Compagnons.
De mon côté, je déploie, sur mon aile droite, presque toutes mes troupes montées : chars lourds et légers et une des deux unités de cavalerie. Objectif : attaquer en force son aile d'hoplites et de légers afin de me rabattre sur le flanc de la phalange.
De part et d'autre du bois, des archers (2 unités) et mes fantassins encadrant les éléphants. Devant le bois, objectif : l'occuper, 2 unités de tirailleurs.

Sur mon autre aile, derrière l'Hydaspe, le chef de tribu et 4 unités (archers, fantassins et tirailleurs).
En réserve, la Garde féminine et l'autre unité de cavalerie.

tour 1
Je commence et comme convenu, je lance mes troupes montées vers son aile. Sur la gauche, le général place ses troupes derrière la rivière en défense des bords. Au centre, Poros, fait avancer une fois ses fantassins et éléphants et devant cet exploit, décide que cela est largement suffisant. Pascal avance quelques troupes montées et légères vers la zone rocailleuse et envoie timidement une unité vers la rivière pour tâter le terrain.
Pas de chance pour lui. Alexandre rate son premier ordre et plus rien ne bouge.

tour 2

La cavalerie et charerie indiennes tombent sur les hoplites placés sur deux rangs (une unité placée derrière l'autre), les peltastes en colonne alors que les tirailleurs montés esquivent. Combats violents, pertes et reculs, poursuites....Il perd une unité d'hoplites et la seconde est déjà entamée. Les peltastes explosent.
Tour de jeu de Pascal. L'unité d'hoplites résiste, épaulée par deux unités de phalange, les tirailleurs chargent mes cavaliers. Nouveaux combats, l'hoplite perd encore un élément, une unité de phalange tombe et les cavaliers légers de Pascal disparaissent....Seulement, de mon côté, j'ai aussi souffert : les chars légers sont détruits, les cavaliers réduits à un élément et les chars lourds ont deux éléments.
Sur l'autre aile et le centre, peu ou pas de mouvement. Ses Compagnons s'engagent à la suite de ses troupes légères, direction la rivière....Le danger s'éloigne.
tour 3
Mes chariots lourds attaquent la seconde unité de phalange et le dernier élément d'hoplites. A l'issu des combats, les hoplites sont toujours là, il reste également un élément de phalangistes, mais mes 2 chariots ont été détruits. L'aile droite est nettoyée...pour les deux camps.
Mes tirailleurs à pied occupent les bois (merci Poros de passer enfin un ordre !). Les éléphants et les fantassins foncent vers l'autre aile alors que mes cavaliers viennent en soutien. Pascal n'ose pas manoeuvrer ses troupes légères qui seraient sous la menace du chef de tribu et de ses troupes, pour l'instant protégés par la rivière mais qui ne demandent qu'une chose, attaquer le flanc découvert si Pascal s'engage.

tour 4
Il rapatrie en urgence ses Compagnons devant le danger représenté par les éléphants et les fantassins. Il lance également et sans plus attendre ses hoplites. Je perds une unité de fantassins. Les hoplites grecs sont plus costauds que mes pauvres gars en pagne, même protégés faiblement d'un "bouclier", Pas de sauvegarde pour eux alors que le Grec est survitaminé. Il sort de la rocaille les peltastes de cette aile pour renforcer sa ligne. Ceux-ci sont chargés par les cavaliers qui les prennent de flanc et les pulvérisent. Ils se rabattent sur les hoplites qui sont attaqués par les éléphants. Les hoplites craquent....

tour 5
Les Compagnons, bien commandés, arrivent à charger de flanc les cavaliers et la seconde unité de fantassins indiens. Personne ne résiste à la charge des cavaliers lourds macédoniens.
Sur l'autre aile, celle des premiers combats, une unité de peltastes tente timidement une avancée. Ils sont vite reconduits à coups de flèches par les archers indiens.

 

La partie se termine ainsi faute de temps.
Chacune des deux armées étaient à la limite de la rupture.
Pascal a perdu : 2 unités d'hoplites, les 2 autres sont réduites chacune à un élément, 2 unités de peltastes, 1 unité de cavaliers légers, 1 unité de phalange, et pour une autre, il reste un élément. Soit 360 pts.
J'ai perdu mes chars lourds et légers, mes cavaliers, 2 unités de fantassins et 2 éléphants sur les 3 que compte l'unité. Soit 525 pts.
Victoire aux points de Pascal mais surtout, encore beaucoup de plaisir ce soir.

Rédigé par thierry

Publié dans #figurines 10mm

Commenter cet article

Marc 02/06/2008 22:37

Euh... Antoine, tu veux pas debouler chez moi?

thierry 02/06/2008 11:39

Vas-y Tonio, déboule, même pas peur ! ;-)Mais deux problèmes - Je viens un peu moins souvent en ce moment (boulot, âge, fatigue, au choix....)- l'adresse du club a changé (voir en lien "la barrière de clichy" pour la nouvelle adresse)Mais plus sérieusement, je prends note de l'invitation.

Antoine 02/06/2008 00:03

hé les copains, venez un de ces soirs aux IPO ou c'est nous qui déboulons !

Nicofig 01/06/2008 20:23

Superbes peintures les gars. Voilà qui fait honneur à la figurine du jeu d'Histoire !!!

Marc 01/06/2008 20:17

Quoi? tu veus dire que tu n'as pas fait la difference entre du bete tirailleur a pied et du superbe peltaste avec de tres jolis boucliers peints à la main et de maniere historique???Shocked!