10mm : Warmaster Ancient - Rapport de bataille (3)

Publié le 6 Juillet 2008

En un beau soir de juillet, notre roi bien-aimé apprend une terrible nouvelle portée par le doux vent du désert : La lointaine Rome désire s'approprier notre territoire de sable et de vents pour le punir de son intervention contre l'Arménie voisine, fidèle alliée de ces barbares Romains.
Quelques temps plus tôt, il avait envoyé toute son infanterie aux frontières nord de l'Empire pour mâter les redoutables montagnards arméniens, qui pillaient sans honte nos villages.
Devant la menace des légions romaines, il confie la seule arme qui lui reste, la cavalerie, a un général qui jure de stopper l'invasion ou de mourir glorieusement sur le champ de bataille.
A marches forcées, les deux adversaires se retrouvent dans une plaine au-dessus de laquelle domine une petite colline et bordée à l'autre extrémité par un bois.
Notre général sourit : des Romains républicains menés par Scipion.

Le "vieux" général Romain, aidé d'un unique subordonné, a composé son armée d'invasion : 4 légions, 4 unités alliées, 4 infanterie tiraillant et 4 unités de cavalerie légère. 4 serait-il le chiffre porte bonheur de cet envahisseur ?
L'armée déroutera à 6 unités perdues.

De notre côté, le général et ses deux jeunes subordonnés alignent 3 unités de cataphractes, 1 unité de chameaux cataphractés et 6 piquantes unités d'archers montés.
Nous devrons dérouter à 5 unités perdues.

Les tirailleurs romains se déploient devant le bois, les légions et leurs alliés se placent au centre du dispositif en un bloc compact sous les ordres du subordonné. Le général et la cavalerie se placent sur l'autre aile en face de 4 unités d'archers montés Parthes.
Notre arme la plus puissante, les cataphractes, se met en bataille face à la légion romaine et, face au bois, 2 unités d'archers montés sont bien décidés à tirailler les javeliniers ennemis.

La bataille commence et les cavaliers romains se précipitent sur les archers Parthes qui les criblent de flèches avant de recevoir la charge furieuse. A 3 dés contre 1 pour chaque socle, les cavaliers Parthes sont bousculés puis écrasés. Fort heureusement, les chameaux tiendront en respect la cavalerie romaine que le général ne commande que difficilement.



Sur l'autre aile, les javeliniers, comme prévu, investissent le bois, puis en sortent devant la montée des unités d'archers. Des échanges de tirs se font, quelques accrochages et esquives mais, le gros de la bataille s'est engagé au centre.

Les 3 unités de cataphractes soutenues par le général en personne, montent à l'assaut du bloc de piétons romains.

Devant l'attaque iminente , la moitié des légions se replie de quelques centimètres laissant isolées des troupes sur les deux flancs. Les cataphractes Parthes en profitent, se divisent et chargent les unités restées en colonne. 




Bénéficiant de son front étroit, une unité Parthe, dirigée directement par le général qui, fidèle à sa promesse, plonge au coeur de la bataille, engage une unité ennemie isolée et la détruit rapidement. Elle poursuit son avance vers l'unité romaine la plus proche et la charge, elle est détruite en deux tours.

Sur l'autre flanc, les deux dernières unités de cataphractes attaquent trois légions et alliés en colonne. Il faudra 2 tours de combats et poursuites pour les anéantir.






La bataille se termine. Les Romains retraitent en ayant perdu 4 unités alliées, 1 unité de légionnaires et les trois-quarts d'une autre unité de légion, d'une unité de cavalerie et d'une unité de javeliniers.




Du côté de notre grand général, 4 unités de fiers archers montés sont tombées au cours de cette glorieuse bataille ainsi que deux éléments de cataphractes qui appartiennent à deux unités différentes.

C'est une victoire. Le doux vent du désert pourra souffler encore longtemps sur nos visages.......

Rédigé par thierry

Publié dans #figurines 10mm

Commenter cet article

Nicofig 09/07/2008 08:07

Merci, c'est envoyé

thierry 08/07/2008 11:43

salut NicoEn bas de page : contactsinon en MP

Nicofig 08/07/2008 08:08

Très interressant !!! Une belle partie encore.PS Thierry : j'aurais besoin de te contacter au sujet d'un projet qui me tiens à coeur mais je n'ai trouvé nulle part ton mail :oops:

spock 07/07/2008 13:05

vraiment un très bon rapport, et les romains sont de nouveaux battus

chien sauvage 06/07/2008 16:11

Tous les chemins menent a rome, meme celui de la defaite ^^.Sympa le contrendu, surtout qu avaec mon initiation a la bataille des 5 armées je commence a comprendre quelques details interessant ^^Chien sauvage