AdG 100, une alternative à DBA ...

Publié le 25 Décembre 2010

DBA2.jpgDBA (ou De Bellis Antiquitatis) est un jeu antique-médiéval crée par Phil Barker et apparu au début des années 90. Prédécesseur du célèbrissime DBM (du même auteur), son système de jeu simple est basé sur la confrontation de deux minis armées composées de 12 éléments dont un général sur une surface de jeu réduite à son stricte minimum (60 x 60 cm).

 

Avec sa nouvelle version de l'Art de la Guerre, Hervé Caille propose une version 100 pts, alternative à DBA sur un créneau temps / quantité d'éléments, équivalent à la règle britannique.

 

Le jeu est basé sur le même principe que la règle standard, cependant quelques indispensables aménagements sont proposés, en voici des exemples :

          - surface de jeu réduite, là aussi à 60 x 60 cm, pour ma part, je jouerai avec une table de 60 x 80 cm ce qui offre une largeur plus intéressante et des débordements possibles avec cette taille. De plus ces dimensions de 60 x 80 cm correspondent exactement à la moitié d'une table AdG.

          - Les éléments de terrain sont eux aussi réduit à 4 UD maximum (soit 16 cm). Le défenseur peut en placer 1 ou 2 plus l'élément obligatoire, l'attaquant également 1 ou 2 . On pourra toujours moduler le terrain à hauteur d'un élément maximum par joueur et ce de la même façon que la règle standard.

          - L'armée ne possède plus qu'un seul général. On pourra choisir son grade : ordinaire, compétent, ou brillant. Seule une armée ayant dans sa liste de base un stratège aura le droit d'en prendre un. Leur valeur est divisée par deux par rapport à la règle standard ainsi un stratège ne vaut que 7 pts (au lieu des 14) et le général compétent que 2 (au lieu des 4 pts habituels)

          - Pour constituer les armées, on prendra les listes standard les minima et maxima seront divisés par 2 et arrondis au supérieur.

          - Pour déterminer celui qui est l'attaquant ou le défenseur, on lancera un D6 augmenté de la valeur du général choisi (de 0 pour un général ordinaire à +3 pour un stratège). Une fois les armées déployées, on relance un D6 pour savoir qui engage le combat. A ce dé, l'attaquant ajoute un bonus de +2.

 

129260617148edd4ed43619.jpg

C'est à voir et à tester.

Cependant, l'idée est intéressante, d'abord parce que le jeu standard est, en lui même, plaisant et fluide et il n'y a aucune raison qu'il n'en soit pas de même avec cette version 100 pts.

De plus, les armées peuvent être plus intéressantes à constituer que ce que DBA pouvait proposer avec sa constitution figée à 12 éléments même si dans les dernières versions de la règle, Phil Barker avait un peu ouvert les listes en proposant quelques options.

Loin de moi l'idée d'opposer les deux règles mais cet AdG 100 pourrait être une bonne base pour des initiations ou des jeux rapides et il ne  semble pas impossible de prévoir une journée de jeu lors d'une manifestation avec 5 ou 6 parties....

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :