Le tournoi AdG d'Aniche : 1 - le samedi.

Publié le 23 Octobre 2012

IMAG0199.jpgAprès notre expédition lyonnaise début septembre, la joyeuse bande renforcée par Adrien prend la route du nord de la France, direction Aniche.

Cette ville nordiste située près de Valenciennes a été l'un des hauts lieux des tournois DBM d'antant. Je n'avais jamais pu y aller à l'époque et l'accueil qui nous a été réservé par ces "gens du Nord" m'a fait encore plus regretter de ne pas y avoir été plus tôt.

 

voiture-meerkat cartoon 02

Cette fois ci, pas de train mais la voiture de Boris. Deux heures de route et de rigolades et nous voici arrivés.

 

C'est un vrai plaisir que de retrouver des têtes connues : les locaux comme Serge et ses fils, Patrick et sa sympathique bande de jeunes loups lensois, Jérôme et d'autres nordistes, nos amis Belges toujours aussi souriants et les sudistes : François de la Seyne-sur-Mer et le Corse déraciné à Reims.

 

Pour ce tournoi, je joue pour la première fois une armée presqu'exclusivement cavalerie : des Byzantins Maurice organisés de la façon suivante :

Tous les généraux sont compétents ...

- corps 1 : 3 cav lourdes impact arc et élite, 1 cav lourde impact et arc, 5 inf légère (2 avec arc et 3 avec javelot)

- corps 2 : 3 cav moyennes impact et arc, 1 cav lourde impact et arc et 2 cav légère arc

- corps 3 : identique au corps 2

J'ai donc 21 unités qui peuvent tirer puis esquiver les charges adverses et enfin impacter au moment le plus opportun.

 

Après un bon café pour se remettre de toutes ces émotions, Stéphane nous annonce la première ronde. Je joue avec Etienne Misson, excellent joueur Belge ... je pense en moi même que cela risque d'être "Misson impossible" ...

DSCF1195

Etienne joue une armée Perses Sassanides. Celle-ci est puissante, bien pensée dans son organisation et a tout pour me gêner : cavalerie lourde qui tire, cataphractes et surtout 3 élépants bien soutenus.

Etienne est un joueur très agréable et  très sympathique et même si je sais que la partie va être rude, on va passer un bon moment.

Le terrain est placé mais n'avantage personne. Ma tactique est simple, le harceler et lui mettre la pression au maximum en évitant les cataphractes et les babars.

Les premiers tirs sont corrects et mes manoeuvres marchent bien, de toute façon contre un tel joueur, il me faut rester concentrer car à la moindre erreur, il va savoir en profiter.

 

Je virvolte autour de ses éléphants et me place de façon à pouvoir le charger de flanc. Je tire puis contacte ses cavaliers .... Quelques mauvais dés aux moments critiques font perdre la partie à Etienne. Celui-ci, beau joueur, reconnait sa défaite. J'ai perdu 7 pts alors que l'armée Sassanide déroute.

Victoire : 95  à 15.

Pour une fois c'est un excellent début dans un tournoi alors que d'habitude c'est plutôt poussif ... Mes copains sont ravis, car j'écarte un peu du podium final Etienne qui était un réel prétendant ... ils me gratifient même d'un nouveau surnom : Titi le Missonicide.... Il ne faut pas trop s'enflammer car ce n'est que la première partie.

DSCF1196.JPG

Les cataphractes et un des éléphants Sassanides

DSCF1199.JPGLes cavaliers "élite" tirent sur les cataphractes
DSCF1197.JPG Les Asawaran manoeuvrent devant les éléphants
DSCF1198.JPGPremières attaques sur les éléphants

DSCF1200.JPG

Les éléphants sont encerclés ....

DSCF1201.JPG ... puis achevés.

 

 

DSCF1206.JPGLa seconde partie me voit affronter Paul, notre ami Corse et ses Indiens Classiques.

Je connais très peu Paul mais c'est un garçon souriant et volubile. Il joue donc des Indiens et cette perspective ne m'enchante pas, car c'est à nouveau des éléphants, de la cavalerie lourde et en plus plein de tireurs.

La partie risque encore une fois d'être très compliquée.

Le terrain placé, Paul va pouvoir s'appuyer dessus pour axer sa défense tout en faisant pression avec sa cavalerie et ses éléphants au centre. De plus, il couvre son autre aile avec deux wagons de guerre ... impossible de passer par là avec ma cavalerie.

 

Le placement près du bord de table de son camp m'incite à faire une marche de flanc pour le surprendre et le piller. Je place donc deux marqueurs d'embuscades pour lui faire croire que le corps en question est caché dans un bois. Paul est hésitant car il ne sait pas trop ce qui s'y cache. Il pense à de l'infanterie, et me le dit même à plusieurs reprises, chechant un petit renseignement qui pourrait le conforter dans son  idée.

Ses tirs sont précis et ma cavalerie lance quelques attaques en attendant l'arrivée des renforts.

Ceux-ci arrivent au bon moment et déstabilisent Paul quand il constate que c'est à nouveau un corps de cavalerie.

Je prends le camp, fait dérouter quelques unités d'archers et autres fantassins, mais je n'ai pas assez de temps pour faire dérouter l'armée. C'est une partie nulle où l'armée Byzantine a un léger avantage : 43 à 40. Cette rencontre fut également très agréable avec un adversaire qui n'a jamais refusé le combat.

DSCF1207.JPG

Déploiement reserré de l'armée indienne

DSCF1208.JPG Les fantassins légers occupent les wagons de guerre alors que la cavalerie esquive...

DSCF1209.JPG

Entrée de la marche de flanc. Les bagages sont pris et les fantassins indiens décimés...

DSCF1210.JPG Le centre byzantin est en difficulté face aux chars et aux cavaliers lourds.

 

 

DSCF1214.JPGTroisième et dernière partie du samedi. Je devrais à nouveau rencontrer un bon adversaire qui comme moi a une victoire et une partie nulle favorable et je suis confronté à  ..... Jérôme Bodelle.

Je connais bien Jérôme pour l'avoir rencontrer plusieurs fois à DBM et je le sais excellent joueur, précis et sans faille. Il joue lui aussi une armée Indiens Classiques dont l'organisation est un peu différente de celle de Paul ... en plus redoutable encore.

Connaissant mon armée, Il place une zone côtière qui va bloquer tout un côté de la table et y appuie de redoutables troupes : 2 unités possédant des armes à deux mains et 3 unités mixtes d'archers et lanciers, puis au centre toute une ligne alternée d'éléphants et archers et enfin une puissante aile de cavalerie lourde.

La partie va être enlevée, plaisante mais les Indiens sont trop puissants, trop bien organisés et trop bien joués pour que je ne puisse rien faire. Jérôme me fait dérouter et m'inflige ma première défaite du tournoi.

Défaite : 15 à 95.

DSCF1213.JPG

L'aile d'infanterie indienne s'appuie sur la zone côtière

DSCF1215.JPGLe puissant centre indien
DSCF1216.JPGCombats de cavalerie lourde
DSCF1218.JPGLes Indiens tournent petit à petit les Byzantins

 

Après cette première journée, je suis en milieu de tableau. Mes copains des IPO ont 3 victoires chacun sur trois parties et Adrien a 2 victoires et une partie nulle.

Après un excellent repas pris avec la plupart des joueurs et une super partie de "loup garou" à 20 joueurs, nous gagnons notre hôtel pour un précieux "repos du guerrier".

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :