Les rencontres de Survilliers : partie 2.

Publié le 21 Février 2010

P2133390La seconde partie de ces rencontres sera contre le sympathique Bordelais Christophe Gouneau alias Belinconnux. C'est un garçon jovial avec un bel accent du sud-ouest. La partie sera joyeuse, longue (3 heures) et pleine de rebondissements.

Christophe joue une armée Assyrienne prêtée par Vincent. A peu de chose prêt, il aligne les mêmes troupes que les miennes : chars lourds, cavaliers, lanciers lourds, infanterie moyenne. Les unes sont élites chez lui alors qu'elles sont ordinaires chez moi et pour d'autres troupes, c'est l'inverse.....bref deux armées aussi lourdes l'une que l'autre. Seule réelle différence, le nombre d'unités : 19 pour les Assyriens et 23 pour les Mycéniens.
P2133391Je déploie de gauche à droite :
    - mon corps mixte d'infanterie moyenne et chars lourds (Achille, général brillant mais non fiable) et place une embuscade de trois infanterie légère javelot afin de tenir un champ et éviter le débordement de son cavalier léger. Il oppose outre ce cavalier, deux chars lourds élite et deux unités de lanciers lourds soutenus par des archers.
    - Au centre, nous déployons nos deux corps d'infanterie formés de lanciers lourds médiocres pour moi (Ulysse, général ordinaire) et de lanciers lourds soutenus pour Christophe.
    - Enfin, à droite, le corps d'Agamemnon (le roi barbu qui s'avance - air de la "Belle Hélène" d'Offenbach - que Boris et Christophe reprennent régulièrement en choeur à chaque mouvement de ce corps, autant dire la bonne humeur...).... composé de chars lourds et cavaliers moyens médiocres. L'Assyrien aligne deux cavaliers lourds arc élite et son infanterie moyenne médiocre.

P2133396P2133398













L'idée est de faire soutenir chaque corps par celui qui est à côté ...... les lanciers soutenant l'attaque des chars des deux corps des ailes. Mais je me suis déployé trop à gauche et mon avantage numérique va être annulé par ce déploiement.
Mes 3 LI en embuscade le resteront toute la partie car jamais il ne viendra dans cette zone et j'avais ensuite un grand besoin de points pour me permettre de sortir ces javeliniers.
Mes 4 unités de troupes moyennes (dont deux élites) se retrouvent dans le "vide" sans aucun adversaire face à elles et les rares points que je pourrais leur attribuer seront insuffisants pour leur permettre de participer réellement à la bataille. De plus, Christophe utilise habilement son cavalier léger pour retarder l'avancée de mes troupes. Il engage une unité où j'en "ignore" 7. Le nombre de troupes qui vont participer se rééquilibre, c'est en partie ce qui va me perdre.
P2133400Je lance l'attaque sur l'aile droite, mes chars contactant ses cavaliers en espérant les bousculer pour me rabattre sur son infanterie qui ne pourra résister.
Mais là, rien ne se passe comme prévu, les chars se délitent petit à petit. Je suis obligé d'engager ma faible cavalerie ..... l'affaire s'annonce mal sur cette aile même si les cavaliers arrivent à détruire une unité d'infanterie
P2133405






Partout, les combats sont engagés .... c'est une énorme mélée générale. Les pertes s'accumulent de part et d'autre.
P2133404



Mes chars payent un lourd tribut. Eux qui devaient tout emporter sur leur passage se font durement malmener .... je vais être trahi par mes troupes les plus solides ....

Sur l'autre aile, même si les unités d'infanterie moyenne sont trop éloignées pour intervenir, l'attaque des chars est soutenue par les lanciers. J'ai, là, l'avantage numérique.
P2133409









Celui-ci sera de courte durée car je perds très rapidement un char et ses lanciers assyriens résistent aux attaques de flanc.
A chaque tentative de ralliement, j'échoue alors que Christophe réussit les siennes .... damned !
Son armée est à la limite de la rupture, malheureusement, la mienne aussi ... et je n'arrive pas à forcer la décision.
P2133411
P2133406
Son aile est en grand danger, mais mon armée est mal en point partout ailleurs. Un dernier coup de rein de ses troupes et mon armée part en déroute.


Défaite : 17 à 93.

Belle partie pleine d'actions, de manoeuvres, de rebondissements avec un Christophe qui s'est avéré être un adversaire redoutable. Ce fut un grand plaisir de jouer avec lui et je n'espère qu'une chose, pouvoir le rencontrer à nouveau dans un mois à Blois.


Un autre aspect de la bataille, celui décrit par un guerrier Assyrien sur le forum AdG.

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :