Les rencontres de Survilliers : partie 3.

Publié le 22 Février 2010

 P2133412.JPGThe last but not the least.

Je rencontre mon excellent ami, l'inénarrable Boris. Une fois encore, la partie va être joyeuse et c'est tant mieux.
Je n'ai rencontré qu'une seule fois Boris en tournoi. Cela avait été à Ballainvilliers sur DBM il y a quelques années. Il jouait sa célèbre armée gauloise et il avait alors écrasé mes Macédoniens.
Je l'ai quelques fois rencontré au club et régulièrement il battait ce que je lui présentais.

Pour ces "rencontres de Survilliers", Boris aligne une armée Celte. Elle est constituée pour l'essentiel de fantassins moyens impétueux et de chars légers.
Il déploie son armée en une longue ligne compacte. Ses chars à l'extremité gauche de son dispositif.
P2133414.JPG

Mon placement est identique aux parties précédentes. Face à ses chars légers (qui ne tirent pas), je place mes chars lourds. Mon infanterie est placée au centre. A droite, le corps du bouillant Achille : chars lourds et infanterie moyenne.
Il s'est placé certainement un peu trop à gauche et ses premiers mouvements seront faits pour combler l'espace laissé où vont s'engouffrer mes fantassins moyens.

Les premiers combats sont nettement à mon avantage car ce qui ne passait pas dans la partie précédente passe ici. De plus Boris n'a pas beaucoup de chance aux dés et les pertes s'accumulent rapidement.

P2133415.JPGFort de cet avantage, j'attaque rudement voulant profiter de la situation et forcer la décision.
La puissance des chars lourds et des fantassins élites fait la différence.
P2133416.JPG









Boris me fait quelques pertes mais les déroutes du début de partie ne pourront pas être rattrapées. Il a dépensé trop de points à se réorganiser.
Ce n'est qu'une question de temps pour que l'armée Celte ne déroute mais Boris ne veut pas se rendre sans combattre.
Un dernier effort du Mycénien et les Celtes sont obligés de céder.
P2133417.JPGVictoire : 96 à 14.

Une belle partie, très rapide (environ 1 h30). C'est toujours un vif plaisir que de jouer contre, non, avec Boris.
J'ai passé un superbe samedi avec trois partenaires tous aussi agréables les uns que les autres, merci à eux.
Je remercie aussi toute l'équipe "Toutatis" pour nous avoir accueilli cette année encore et nous permettre de nous retrouver et jouer à ce jeu si amusant.
Nous étions 8 l'an dernier et 13 cette année...... combien serons-nous l'an prochain ? ....de plus en plus, j'espère.

La partie s'est déroulée, comme on peut le voir ici, sur le nouveau tapis de jeu en latex de la société Aide de Camp.

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :