Publié le 30 Septembre 2008

Le tournoi Warmaster Ancients de Clichy a été un grand succès à plus d'un titre, déjà quant au nombre de participants : 16 personnes pour ce tournoi / campagne ce qui est exceptionnel pour cette jeune règle :

- Marc Adda – Grecs guerres du Pélopponèse
- Myriam Alilat – Macédoniens
- Jean-Baptiste Barroso  – Normands
- Vincent Bourdaud – Indiens
- Antoine Bourguillau – Parthes
- Jérôme Brun – Gaulois
- Alain Dehaine  – Mithridate
- Luis
del Cerro – Assyriens
- Therry – Gaulois
- Christophe Epiais – Grecs Homériques
- Sébastien Gimeno  – Romains Marius
- Gilles Guerrier – Romains républicains
- Bruno Guille – Carthaginois
- Jean-François Menier – Perses Achéménides
- Christophe Molière – Parthes
- Thierry Molière – Indiens                                                                                                          (photo Marc ADDA)

Le club de Clichy a répondu très favorablement à la génèse du tournoi Warmaster et nous a encouragé dans la préparation de la campagne. L'objectif premier étant de montrer les différentes facettes de notre passion au travers de jeux et d'échelles différentes.
Tout d'abord un grand merci à mes amis de la BACL et à l'investissement tout particulier sur la manifestation de Fred Martin qui nous ont permis de passer un week-end plus qu'agréable.
Merci également à Eric pour sa patience et sa gentillesse. Il a répondu aux multiples questions des débutants que nous sommes dès le samedi, car la "Barrière" nous avait réservé le premier jour, 5 tables de jeu et nous en avons profité pour continuer à apprendre. Pour ma part, j'ai pu faire une partie très sympa contre Jérôme et ses Gaulois.

Mais c'est le dimanche que les choses sérieuses ont réellement commencé. Eric nous avait préparé une campagne et a orchestré la  journée avec brio. Toujours de bonne humeur, allant d'une table à l'autre, il a su rendre fluide un système qui m'a enchanté et m'a sorti des habituelles rencontres que j'avais pu faire jusqu'à présent sur d'autres règles.
C'est rapide, amusant......que peut-on attendre de plus ?
....Peut être des adversaires / partenaires sympas et là, je n'ai pas été déçu, si je connaissais déjà quelques personnes, les autres participants ont été, eux aussi, très agréables et  fair-play et les joueurs confirmés nous ont aidé toute la journée pour que nous puissions parfaire nos connaissances encore timides de la règle. Grand merci à eux.

Pour ma part, je joue une armée indienne classique et j'ai rencontré ces 3 adversaires :
Tout d'abord, "Mithridate" Alain qui commande une redoutable armée de piquiers, cavalerie lourde et pleins de choses très désagréables.
Le début de partie se passe difficilement pour Porus qui certainement impressionné par l'armée qu'Alain lui présente rate son premier ordre. Exit le bonus d'ordre de Porus.
Le subordonné voyant son général se ridiculiser, va mettre un long moment à pouvoir lui aussi lancer un ordre.
Les troupes, de part et d'autres mettent un long moment à se mettre en place car Alain n'a pas plus de succès que moi dans les ordres qu'il essaie de transmettre.

Les premières vraies manoeuvres ont lieu sur l'aile gauche où une partie de mon infanterie et cavalerie, commandée par un leader sur éléphant se heurte aux cavaliers légers.
Les centres avancent doucement l'un vers l'autre. Du côté d'Alain, piques et guerriers galates ; de mon côté, archers, lanciers et éléphants.

Sur la droite, les ordres arrivent enfin et des deux côtés, les choses s'accélèrent. Une unité de cavalerie mithridatique monte à l'assaut. Les chars lourds indiens ripostent mais n'ont pas l'opportunité de les charger alors que ses cavaliers de choc leur tombent dessus et les détruisent.
La cavalerie se rabat sur le flanc des éléphants et lanciers qui ont du mal à résister.
Eric nous annonce la fin des hostilités. Avec un tour ou deux de plus, Alain remportait une victoire décisive, il suffisait de très peu pour que l'armée ne déroute. Il était très bien engagé et l'Indien n'était plus que sur la défensive.




Victoire d'Alain qui me fait 335 pts de pertes alors que je ne lui inflige que 111.

La victoire d'Alain lui permet d'obtenir un nouveau territoire et un bonus pour son armée. Son empire s'agrandit.
Une belle partie, plaisante avec un adversaire très agréable qui a fait preuve de patience et de pédagogie face à mes nombreuses hésitations sur des points de règles.
Merci Alain.



Eric annonce les rencontres et là, je suis opposé à ....
"Assourbanipal" Luis et ses Assyriens.....gasp !
La partie risque d'être rude car Luis est un joueur redoutable qui s'est imposé avec cette armée à Vitry et à Levallois.
Mais c'est avant tout un plasir de jouer avec lui car même si je sais que je vais me faire rouler dessus par ses chariots lourds (aïe !), la partie va être un régal .

Il manoeuvre bien et je me dois de prendre des risques car si j'attends patiemment ses chars, il ne va faire qu'une bouchée de mes pauvres gars en pagne, même encadré par des éléphants, je suis une proie facile.
J'essaie de manoeuvrer également et de le surprendre.







J'attaque crânement ses chars avec mon infanterie et j'appuie cette charge de toute la puissance mon leader sur éléphant. Le début du combat ne se passe par trop mal, mais la réaction de Luis est rapide. Il repousse puis écrase l'attaque, tuant le leader.




La fin de la partie n'est qu'une horrible boucherie. L'armée indienne ne résiste pas longtemps à la furie des chars lourds assyriens. Luis remporte une large victoire et détruit l'armée.
Je perds 490 pts et Luis seulement 165.
Il agrandit lui aussi son empire...alors que le mien ne fait qu'empirer. Le territoire qu'il a gagné ne lui plait pas et il l'échange contre un des miens....j'ai perdu, je dois m'incliner ....Vae victis !
Mais, là encore une belle partie......Que me réserve la dernière ?


Tiens, mon frère, tu joues contre Antoine ? Parthes contre Parthes.....

Mon dernier adversaire sera .................
"Surena" Antoine et ses parthes....... c'est pas possible, il en veut à notre famille !

Début de la partie, Antoine a toutes les peines du monde à passer ses ordres.

De mon côté, que du bonheur, tout passe, tant et si bien que l'armée se déploie comme par magie....et puis tout à coup, la machine qui marchait si bien s'arrête...plus rien ne passe ....alors que de son côté, Antoine, à son tour, passe ses ordres.
Le sort de la bataille s'inverse. De chasseur, je deviens chassé....et ça va faire mal.








Il attaque. Les chars lourds vont être les premiers à prendre... et là, on peut dire qu'ils ont pris les chars.
Antoine charge...résultat : 32 dés d'attaque. Il fait du "petit bois" des glorieux chars de Porus.

Même si j'ai pris le village, la partie tourne mal et une fois encore c'est Eric qui me sauve la mise en annonçant la fin des parties.


Victoire aux points d'Antoine : 255 à .....20.

Belle partie, très amusante contre un adversaire plus qu'agréable.

Je finis...dernier, mais qu'importe, le plaisir de jouer a été là et je ne regrette rien.

Une belle et superbe campagne, merci encore à Eric ainsi qu'à mes 3 adversaires du jour : Alain, Luis et Antoine. Grâce à eux, j'ai passé une formidable journée...et j'en redemande.



Le résultat final :
- Christophe Epiais, meilleur général avec 1370 points.
- Jean-Baptiste Barroso, deuxième avec 1110 points.
- Marc Adda, 990 points et roi le plus riche avec 340 points de territoires.
- Sébastien Gimeno, 975 points.
- Jean-François Menier, 965 points.
- Alain Dehaine, 915 points.
- Bruno Guille, 875 points.
- Vincent Bourdaud, 855 points.
- Gilles Guerrier, 725 points.
- Luis del Cerro, 680 points.
- Jérôme Brun, 555 points.
- Therry , 515 points.
- Myriam Alilat, 505 points.
- Christophe Molière, 350 points.
- Antoine Bourguillau, 315 points.
- Thierry Molière, 295 points.                                                                Marc ADDA


Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 29 Septembre 2008

Encore un excellent cru que ce TDIF 2008 ce week-end à Clichy.
Le club de la "Barrière de Clichy" organisait la 14ème édition de sa "grand messe" annuelle et cette année encore ce fut une réussite.
Plusieurs tournois, reconstitutions et démonstrations étaient au programme.
Côté tournoi, FOG (Field of Glory) la nouvelle règle anglaise antique-médiévale pour le 15mm se taille la part du lion avec plus d'une trentaine de participants, sous la direction toujours aussi efficace et impeccable de Giles Wielgosz et Olivier Dader. La règle trouve petit à petit sa place mais de nombreux joueurs attendent encore la version française (prévue en février 2009) pour se lancer réellement dans le grand bain. Lionel Morvan de Clichy a fait l'impair sur cette règle.
La règle "Gush" (Renaissance) regroupait seulement 6 passionnés de la période mais je sais qu'ils apprécient la manifestation car Clichy leur offre la seule possibilité de l'année de se retrouver.

DBA présentait sous la houlette de Jean Paul Neveu une campagne qui regroupait uniquement sur le samedi une dizaine de joueurs.
















LoToW (Legends of the Old West) organisait également une campagne, plus traditionnelle pour cette règle, et Laurent Legoas a su encore une fois intéresser la douzaine de joueurs qui se sont pressés autour de la table qui présentait comme toujours un superbe décor de ville de l'Ouest. C'est dans le cadre de cette campagne qu'a joué mon ami Samir.

Et puis, il y a eu, le dimanche.....Warmaster Ancients.......















Côté démonstrations et reconstitutions, la boutique "Comitatus" présentait la règle "Rules of engagement" sur des escarmouches 2ème guerre mondiale. Le club de Troyes nous a offert deux belles tables : des pirates et une table médiévale avec ville et muraille de château.

Enfin, JC Raguet, l'auteur de DBN (de Bonaparte à Napoléon) reconstituait sur sa règle avec quelques amis et amoureux de la période la bataille des "Quatre-Bras" qui, le 16 juin 1815, servit de prélude à la bataille de Waterloo.

Comme indiqué dans un article récent, les marchands venus de tous horizons étaient présents et chacun a pu faire les achats qu'il souhaitait. Le club a accueilli pour la première fois les Anglais de Magister Militum,  Zoe et Richard Clewer, et les échanges que nous avons eu avec ces deux agréables sujets de sa Très Gracieuse Majesté, nous ont montré que, pour une fois, Albion n'était pas si perfide.....

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 12 Septembre 2008

Pour ceux qui sont intéressés, plusieurs "marchands de plomb" seront au tournoi de Clichy fin septembre.
On aura une large palette très internationnale :
     - Notre ami belge Serge Adeline de Warlords15 sera présent comme tous les ans avec des figurines 15mm (Battlefront, Xyston, Essex....).
     - Les Allemands de Fantasy Gaelande seront là pour la deuxième année consécutive avec de superbes décors pour le 25 / 28 mm à des prix très attractifs.
     - Michel Gauthey devrait être présent avec ses nombreux décors pour diverses échelles.
     - Un nouveau revendeur Français, Comitatus, sera également présent avec des figurines 28mm (Artizan Design, Great War...) ainsi que des produits de la marque Army Painter.
     - Enfin, l'Anglais R. Clewer de Magister Militum présentera ses figurines 10mm pour Warmaster. Il est aussi revendeur des marques 15mm Navigator et Chariot.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 4 Septembre 2008

Voici un nouveau général pour mener la cavalerie indienne (à la victoire ?).
Celle-ci n'est pas l'atout premier de cette armée, mais comme 2 unités sont obligatoires, je leur adjoints un général pour mieux les commander. C'est un "chef de tribu" avec un faible facteur de commandement : 7, mais comme il ne s'occupera exclusivement que d'eux, cela devrait suffire.

Dans ma série "je resocle mes généraux parce que c'était pas beau", je vais passer au général subordonné qui sera lui, monté sur éléphant, ce qui lui apportera un bonus de combat non-négligeable (+2).

Je terminerai ensuite mon général en chef, qui est lui aussi tout nouveau, et qui sera monté sur un char. Il bénéficiera donc d'un bonus de combat de +1 grâce à sa monture. Mais je l'enverrai au contact avec plus de prudence, car s'il est perdu, la bataille s'arrête là.
Tout ce joli petit monde sera opérationnel au tournoi/campagne de Clichy fin septembre.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #figurines 10mm

Repost0

Publié le 2 Septembre 2008

Le n°82 de la revue Vae Victis septembre 2008 vient de sortir.
Au sommaire :
  • - ANALYSE
    The Habit of Victory (OSG)
  • - ANALYSE
    The Bulge (GMT)
  • - ANALYSE
    Twilight in the East (GMT)
  • - ANALYSE
    Band of Brothers (L'nL)
  • - SCENARIO
    Roumanie 1944 pour ASL
  • - ART DE LA GUERRE
    La guerre d'Espagne 1807-1814
  • - ENCART-JEU
    Târgu-Frumos 1944
  • - ANALYSE
    Devil's Cauldron (MMP)
  • - AIDE DE JEU
    Petit glossaire francophone
  • - EXTENSION
    Les Bleus et les Gris
  • - ANALYSE
    The Great War (Warhammer Historical)

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 31 Août 2008

Des origines à la réforme de Marius
A l'origine, l'armée de Rome était des plus réduites.  Les rois de Rome, dont Servius Tulius, semblent avoir disposé d'une force de 3.000 fantassins et 300 cavaliers.
C'est toutefois à cette époque qu'apparut le terme "Legio", dérivé de "legere" (levée) , qui semble avoir désigné l'ensemble de l'armée.
La légion dite "servienne" était organisée selon des critères de richesse.  Les riches servaient dans la cavalerie ou dans l'infanterie lourde, tandis que les pauvres étaient relégués aux services auxiliaires. 

 
Au 4ème siècle av. JC, Camille introduisit une première réforme et institua la solde.  On assista à l'apparition de quatre divisions militaires bien spécifiques :

     - les vélites, infanterie légère composées des classes les plus pauvres de la société.
     - les hastaires, jeunes hommes armés de lances puis, plus tard, de javelots (pilum) et formant la première ligne
     - les principes, soldats d'âge mûr formant la seconde ligne.
     - les triaires, vétérans de plusieurs campagnes formant la troisième ligne.

La légion était alors divisée en manipules qui se subdivisaient elles-même en centuries .
Le consul Marius abandonna le principe du partage des classes sociales et mit sur pied une armée importante et entraînée.
Les effectifs de la légion furent portés de 4800 à 6200 hommes et une nouvelle subdivision apparut, la cohorte composée de 500 à 600 hommes. 
L'aigle romaine apparut comme emblème de chaque légion.  Les manipules disposaient chacune de leur propre étendard et, au niveau des cohortes, la différence se manifestait par des boucliers de couleur différente.
 
L'évolution suivante apparut sous le règne de César avec l'introduction, qui sera de plus en plus marquée par la suite, de mercenaires ou d'auxiliaires étrangers... 

L'équipement défensif
- Le Casque : A l'origine, le légionnaire romain était doté d'un casque en cuir, nommé "galea", mais celui-ci fut remplacé, à l'époque de Camille, par un modèle métallique généralement doté de garde-joues imposants.  Ce casque, doté d'une boucle en son sommet, permettant de le porter durant les marches.
 
- La Cuirasse : L'armée servienne utilisait une cuirasse de type grec dont le modèle continua à être utilisé jusqu'à l'époque de Marius.  Ce dernier introduisit la "lorica hamata", véritable cotte de mailles et la 'lorica squamata" qui était réalisée en fer, en bronze ou en os.  Au 1er siècle de notre ère apparut la "lorica segmantata", cuirasse articulée composée de lames de fer jointes par des charnières (dos) et se fermant par l'avant à l'aide de lanières en cuir ou d'agrafes métalliques.  Ce modèle, souvent considéré comme la seule cuirasse romaine ayant jamais existé, fut remplacé au 3 ème siècle  par un modèle en cuir ce qui constituait, comme pour le casque, un retour aux sources.  Vers l'an 400, la cuirasse disparut totalement de l'équipement romain.
 
- Le Bouclier : Les boucliers romains se déclinèrent en une multitude de modèles.  Aux origines, on distinguait le "clipeus" (bouclier rond en bronze, réservé à l'élite) et le "scutum" (bouclier long pouvant avoir une forme tantôt ovale tantôt rectangulaire, réservé aux classes laborieuses et réalisé en bois ou en osier).  On distinguait également le "parma", de taille réduite réservé à l'usage de la cavalerie.  
A l'époque de Jules César, le "scutum" ovale céda la place à un modèle rectangulaire, constitué de bois et recouvert de cuir (en plus d'une bordure métallique de renfort).  Ce modèle, très connu, se portait grâce à deux lanières de cuir et se distinguait par un "bosse" centrale (umbo).  Ce modèle se distinguait également par une série de motifs nommés épisèmes (le motif le plus courant semble avoir été celui de la foudre) et qui étaient censés protéger le possesseur d'influences néfastes. 

Au début de l'Empire, on vit apparaître le "scutum" hexagonal. 
Dans les derniers temps de l'empire romain, on en revient au "scutum" ovale d'origine qui finira toutefois par disparaître totalement au profit du bouclier rond des barbares.
 
- Les Jambarts : Identiques aux cnémides des Grecs, les jambarts protégeaient le bas des jambes.  Cet équipement disparut sous Marius et fut réservé aux seuls officiers. 

L'armenent
- L'Epée : Les premières épées romaines furent très similaires à celles utilisées par l'armée grecque antique.  Au 3 ème siècle av. JC, à l'époque des guerres contre Carthage, on assista à l'adoption du glaive, arme d'origine ibérique, dotée d'une poignée à pommeau massif et d'une lame de 50 centimètres.  Le glaive se portait du côté droit dans un fourreau de bois recouvert de cuir.  Au 3 ème siècle de notre ère, il fut remplacé progressivement par la "spatha".
 
- Le Javelot : Les origines du "pilum" se perdent dans la nuit des temps.  Marius introduisit une importante innovation : le fer fut fixé sur la hampe par deux chevilles qui se brisaient lors de l'impact contre un bouclier adverse.  Cette innovation présentait l'avantage d'empêcher le renvoi à son possesseur de tout pilum trouvé par l'ennemi sur le terrain.  Par ailleurs, planté dans le bouclier d'un adversaire, le pilum ainsi brisé laissait pendre sa hampe au sol et il suffisait souvent au légionnaire de poser le pied sur cette dernière pour forcer l'ennemi à se découvrir. 
 
- La Cavalerie : Totalisant 300 cavaliers aux origines de Rome, la cavalerie républicaine en compta bientôt 8.000.  L'équipement du cavalier était relativement similaire à celui d'un fantassin.  Sur le dos du cheval, le cavalier posait une housse en tissus ou en cuir mais selles et étriers demeuraient inconnus.  Une bride et des rênes constituaient l'arnachement principal.  Les chevaux n'étaient pas systématiquement  ferrés.  La cavalerie se composa principalement d'archers montés et de lanciers mais, à la fin de l'Empire, on vit apparaître un embryon de cavalerie cuirassée (cataphractus) digne du moyen-âge.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Historique

Repost0

Publié le 29 Août 2008

Le samedi 27 et dimanche 28 septembre 2008 aura lieu au gymnase Henri Geoffroy, 8 rue Ferdinand Buisson à Clichy, le tournoi organisé par le club local : Le Triomphe de l’Ile de France.
Cette manifestation, qui en est à sa 14ème édition, marque traditionnellement le début de la saison ludique.
Cette année encore, le club ouvre largement ses portes à de nombreux jeux en présentation et démos participatives ainsi que plusieurs tournois où se retrouvent des joueurs venus des 4 coins de l’Hexagone comme de pays voisins.
Petite innovation cette année puisque dans le cadre du jeu antique-médiéval, le club va proposer et présenter plusieurs tournois sur des échelles différentes afin de montrer au public qui se déplace nombreux toutes les facettes du Jeu d’Histoire : le 10mm avec Warmaster Ancient et le 15mm avec Field of Glory. Il ne manque que le 25mm avec WAB.
A ces tournois, s’ajoutent DBA, une campagne LoToW (Legends of the Old West) et un jeu « Renaissance » Gush.
En plus de l’important « bring and buy », cette année encore, plusieurs revendeurs de figurines sont attendus : Warlords15, Gauthey, Fantasy Gaelande et Comitatus.

 

Pour ma part, je finalise mes deux armées (Parthes et Indiens classiques) pour participer au tournoi/campagne Warmaster 10mm.
Deux armées, car j’en prête une à mon frère Christophe qui n’aura pas encore terminé son armée Carthaginoise à la date du tournoi.
Il ne me reste à peindre qu’une unité d’archers pour les Parthes et un général sur char pour les Indiens.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 10 Juillet 2008

Voici la première des 2 unités de lanciers pour l'armée Parthe. La seconde est presque terminée. Il ne me restera plus alors que l'unité d'archers pour finir toute l'infanterie.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #figurines 10mm

Repost0

Publié le 9 Juillet 2008

Régulièrement les membres du forum Warmaster se lancent un défi amical sous la forme d'un concours de peinture.
Celui-ci était le 10ème du genre et mon premier (et je termine à la 6ème place). Le but était de peindre une unité de cavalerie, chars ou chariots pour Warmaster, Warmaster Ancients ou Battle of Five Armies.
Pas moins de 17 personnes ont relevé le défi et le niveau de peinture a été très élevé. Il faut garder à l'esprit que les figurines sont des 10mm.
Voici les trois premiers en images :
      1- Chars du Chaos de Vincent (Warmaster) avec 35 points!
       2- Chevaliers du Graal de Seb Seb (Warmaster) avec 32 points 
     3- Chars lourds Chinois par Eric Noé (Warmaster Ancients) avec 30 points

ainsi que ceux classés de la quatrième à la huitième place :
     4- Cavalerie lourde Celtibère de Madpax (Warmaster Ancients) avec 28 points
     5- Chevaucheurs de Sangliers de Therry (Warmaster) avec 11 points
     6- Chevaucheurs de Loups Orcs de Thierry (Battle of Five Armies) avec 7 points
     7- Chevaliers Errants de Clouti (Warmaster) avec 5 points
     8- Templiers de la Rédemption de David (Warmaster) avec 2 points

Félicitations à tous les participants....

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #figurines 10mm

Repost0

Publié le 8 Juillet 2008

Début de peinture pour mon unité de para US du Jour-J. Pour l'instant, un seul et unique para.
J'ai choisi de représenter la cie E du 2/506th PIR, c'est à dire la "Easy company" du film "Band of Brothers"

Les figurines sont des Artizan Design.
www.artizandesigns.com/
La gravure est, comme toujours pour cette marque, excellente. Les poses sont variées et les blisters proposés sont nombreux ce qui va me permettre de faire, petit à petit, une belle unité.

Une bonne vingtaine d'officiers, sous officiers et soldats avec armes diverses (fusil M1, mitraillette, BAR) sont prévus ainsi que quelques armes d'appui et de soutien (bazooka, mortier de 60mm et LMG).

Pour la peinture, j'ai utilisé des couleurs de la marque "Vallejo - Model Color" :

- L'uniforme M1942 est typique du para US du D-Day. J'ai pris pour le faire de l'US Field Drab pour la base, éclairci avec du Green Ochre.
Les renforts de coudes et de genoux que je ferai sur la plupart des figurines (ici, uniquement les coudes) sont peints en US Dark Green.

- Pour l'équipement, j'ai utilisé du Kaki et Kaki Grey.
- Le casque est peint avec l'US Dark Green et Olive Green. Le filet du casque est légèrement brossé avec la même couleur éclaircie.
- Les bottes de saut sont peintes au Marron mat de la marque Prince August.
- L'arme est peinte, pour le bois en Khemri Brown et les parties métalliques en Boltgun Metal (Citadel).
    
L'écusson de la 101 ème division "Screamin' Eagle" est un décalconamie de la marque "Company B"

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #28mm D-Day

Repost0