Publié le 1 Novembre 2019

Joseph Antoine Poniatowski naquit à Vienne le

Au cours du Premier Empire, il se rallie à Napoléon Ier qui le nomme ministre de la Guerre du grand-duché de Varsovie et généralissime des Polonais. Outre une réorganisation profonde de l'armée, Poniatowski participe aux guerres napoléoniennes. Ayant combattu les Autrichiens pendant la campagne de 1809, il s'illustre à la tête du 5e corps polonais de la Grande Armée, notamment à la Moskova et à la Bérézina, lors de la Campagne de Russie (1812).

Il se bat encore lors de la campagne d'Allemagne en 1813. En récompense de ses faits d'armes et de sa fidélité, Napoléon l'élève à la dignité de maréchal d'Empire le 16 octobre, au début de la bataille de Leipzig. Il est ainsi le seul général étranger à avoir reçu cet honneur. Le 19 octobre, lors de la retraite française, il se noie en tentant de traverser l'Elster. Son corps n'est retrouvé que cinq jours plus tard.

À Sainte-Hélène, l'Empereur se souviendra de son allié polonais : « Le vrai roi de Pologne, c'était Poniatowski : il en réunissait tous les titres, il en avait tous les talents. »

Nulle armée polonaise ne peut se jouer sans le Prince Poniatowski en tant que général en chef. Voici donc ma version de cet illustre maréchal. (figurines AB)

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 29 Octobre 2019

Les Prussiens étant terminés, je me lance dans une armée polonaise 1813, dont voici les premières unités.

Tout d'abord 3 des 4 généraux :

- le général Uminski qui commandera ma brigade de cavalerie. (figurines Warmodelling)

- Le général Kamieniecki, commandant de la 1ère division d'infanterie (figurine AB)

- enfin le général Dombrowski qui commandera la seconde division d'infanterie à laquelle s'ajoute une brigade de cavalerie. (Figurines AB et Warmodelling)

 

Après les généraux, viennent deux batteries d'artillerie à pied. (Figurine CGM)

et pour finir .... provisoirement, la légion de la Vistule (figurines Warmodelling).

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 21 Octobre 2019

Fin de cette armée prussienne avec deux dernières unités d'infanterie de ligne.

Figurines Old Glory et Warmodelling...

Puis quelques photos en situation...

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 17 Octobre 2019

En ce dimanche matin, c'est Hubert et ses Carthaginois que je dois rencontrer.

Hubert est un nouveau joueur sur le circuit et son armée est toute aussi petite que la mienne. En ayant un bon déploiement et en manoeuvrant bien, je ne devrait pas trop mal m'en tirer car l'expérience est de mon côté et mon armée est, sur le papier, plus solide que la sienne.

Une zone côtière est à nouveau placée à ma droite, mais par Hubert cette fois. Une grosse plantation occupe tout le centre du champ de bataille et des champs sont positionnés tout au fond sur le bord de table défendu par les Carthaginois.

Il regroupe ses deux corps d'infanterie lourde le long de la zone côtière et place son petit corps avec 1 éléphant médiocre en support d'aile.

Hubert n'ayant pas de troupes moyennes, j'investis la plantation avec mes lanciers et archers et oppose à ses fantassins mes lanciers lourds et chevaliers à pied.

La partie sera rapide car Hubert se trouve bloqué sur son aile par mes chevaliers montés et mes arbalétriers "arrosent" l'éléphant non protégé qui déroute rapidement. C'est une victoire où je ne perds que 11 unités.

 

 

La dernière partie se fera avec Guillaume qui joue une armée de "Français féodaux" forte de 10 chevaliers moyens.

Sachant son armée plus forte et nombreuse en troupes montées, je place à nouveau une zone côtière sur ma droite, à côté je pose un champ, puis un bois, une large broussaille occupe et bloque le centre et en fonde de table à l'extrème gauche un second petit bois où j'ai embusqué mes deux arbalétriers.

Entre tous ces terrains, la seule plaine nue est occupée par mes lanciers lourds, chevaliers à pied et montés. Ma position défensive est forte .... presque trop car Guillaume ne peut réellement attaquer sans prendre des risques et pour ma part, attaquer ses chevaliers impact et impétueux élite serait suicidaire. On restera prudent et hésitant toute la partie qui se soldera par un logique match nul.

Guillaume a déployé toute son armée sur sa droite. J'occupe l'espace libre avec mes troupes lourdes alors que mes archers long et lanciers vont occuper la broussaille centrale.

Mes troupes moyennes se positionnent pour tirer sur tout ce qui sera à portée.

Guillaume lance ses LI en avant de ses chevaliers pour tester ma défense....

Mon LI javelot occupe le bois alors que le général chevalier à pied emmène ses deux lanciers lourds à travers le champ près de la zone côtière afin de contourner son dispositif et menacer ses flancs.

Au centre, les arbalétriers, soutenus par un cavalier, sont sortis du bois pour tenter de bloquer la timide avancée des chevaliers Français qui vont stopper net devant la menace.

Bloqués par les archers long d'un côté, les arbalétriers de l'autre et mon centre fort, les chevaliers n'avanceront plus. Quelques combats se feront bien sur l'autre aile mais sans effets significatifs. D'un commun accord, nous décidons d'arrêter là.

Tournoi en demi teinte avec 1 victoire, 1 match nul, 1 double démo et 2 défaites, je me trouve donc très logiquement dans la seconde partie du tableau final.

Bravo à Boris pour sa victoire et à Philippe pour sa belle 4ème place.

 

Le classement :

1 - ELOY Boris 385 Romains Patriciens
2 - WALKER Richard 352 Espagnols Médiévaux
3 - BENDER Ostap 326 Texcalas
4 - DUTHIL Philippe 325 Ecossais Médiévaux
5 - ROUX Stéphane 323 Byzantins Nicéphorien
6 - LEROY Anthony 272 Normands de Sicile
7 - CASSAS Jean-Yves 266 Espagnols Féodaux
8 - TURPIN Frédéric 250 Allemands Féodaux
9 - DENOYER Jean-Louis 250 Empire Assyrien et Sargonides
10 - MOLIERE Thierry 246 Anglais Guerre de cent ans
11 - BALLAUD Guillaume 245 Français Féodaux
12 - SAUBADE Jean-Marc 245 Jurchen-Chin
13 - MORVAN Lionel 236 Indiens Hindous
14 - DEJOUX Bruno 218 Valaques et Moldaves
14 - MEZIANI Laurent 177 Ordonnance Française
15 - VENES Hubert 127 Carthaginois

*Le Conseil Bardique

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #AdG 28mm

Repost0

Publié le 16 Octobre 2019

Suite du tournoi en ce samedi après midi pour affronter Richard W. joueur Anglais fort sympathique.

Il joue une armée "Espagnols médiévaux" option "Portugal" avec beaucoup de chevaliers à pied (8 unités) et très peu de chevaliers montés qu'il garde prudemment en seconde ligne.

Son armée est comme la mienne, très petite avec 21 unités. Ayant moins d'unités montées, il place une zone côtière sur ma gauche et réussi avec beaucoup de chance à enlever une broussaille placée stratégiquement, où j'aurai pu protéger plus efficacement mes lanciers moyens et archers, ce qui lui laisse un vaste espace pour pouvoir manoeuvrer ses fantassins lourds.

Ce fut une partie intéressante mais frustrante car ayant pris l'avantage à plusieurs endroits, je n'ai jamais pu avoir les points nécessaires au commandement, au tir ou aux combats pour pouvoir porter l'estocade à son armée. Pire, il réussit à me grignoter mon armée petit à petit. Je perds une seconde fois ayant infligé malgré tout 19 pertes sur 21 à l'armée de Richard.

Mes fantassins vont prendre le champ au centre du champ de bataille mais ne pourront exploiter les situation malgré de belles opportunités ...

Même cette attaque sur un lancier lourd "touché", pris de flanc et débordé ne passera pas, malgré le +3.

 

 

La dernière partie de ce samedi va se jouer avec une vieille connaissance, Fred, qui joue à nouveau ses redoutables "Allemands féodaux", les mêmes qu'il m'avait joué trois semaines plus tôt à Toulouse. A cette occasion, il m'avait proprement étrillé, donc je ne suis pas trop fier avant de l'affronter. Je sais que la partie sera acharnée comme chaque fois avec lui mais toujours passionnante, il est sera encore de même cette fois-ci.

Ce tour-ci, devant sa multitude de chevaliers montés et craignant d'être débordé, je pose la zone côtière et réussit avec beaucoup de bonheur à placer une broussaille le long de celle-ci ainsi qu'une plantation à l'opposé..... et comme au tour précédent avec Richard, Fred réussit à m'enlever mes deux éléments de terrain... cruelle déception et coup du sort qui risque de faire basculer la partie avant même d'avoir pu déplacer la moindre unité.

Fred regroupe deux corps de chevaliers impact le long de la zone côtière .... son objectif : impacter mes malheureuses troupes prises dans une plaine nue. O combien je peux regretter ma broussaille...

Le danger se rapproche inévitablement .... bien protégés par des troupes légères, les chevaliers allemands foncent vers mes lanciers et archers.

Le premier groupe a impacté mon centre qui fait mieux que se défendre mais ce n'est que partie remise..... mes pertes s'accumulent, je suis obligé de me battre comme un fou pour ne pas subir une troisième défaite qui se dessine pourtant.

Je subis des assauts de partout, heureusement que l'expérience du jeu et un gros poil de réussite me permettent d'arracher in-extremis une belle double démo. Ce fut une fois encore avec Fred, un duel, où personne n'a rien lâché .... voilà une partie comme je les aime avec un adversaire accrocheur et sympa.

 

Malgré tout avec deux défaites et une double démo, je suis, en ce samedi soir, dans la seconde partie du tableau. Il me faudra être un peu plus performant le dimanche si je veux figurer honorablement dans cet ANTIKA 2019.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #AdG 28mm

Repost0

Publié le 15 Octobre 2019

ANTIKA, tournoi AdG bordelais, nous offre, cette année encore, le second tournoi 28mm de cette saison 2019. Pour cette édition, notre hôte, Christophe, avait proposé un tournoi "open" où je décidais de jouer mes "Anglais Guerre de Cent Ans".

Un test avec Philippe me montre que l'organisation que j'avais choisie dans un premier temps était particulièrement inefficace. Sur ses conseils, je décide de changer ma composition. Ces changements s'avèrent intéressants et appropriés dans une seconde partie test faite avec Boris.

Un peu différente dans son organisation et ses possibilités que l'armée "anglaise féodale" que j'avais jouée quelques semaines plus tôt à Toulouse. Voici la façon dont elle était organisée pour ce tournoi :

- Corps 1 : Gl stratège, 3 chevaliers lourds impétueux, 2 arbalétriers et 1 cavalerie moyenne impact.

- Corps 2 : 1 gl ordinaire inclus dans un chevalier à pied élite, 1 chevalier à pied, 2 lanciers lourds, 2 archers arc long élite, 1 lancier moyen et 1 LI javelot.

- Corps 3 : 1 gl ordinaire inclus dans un chevalier à pied élite, 2 lanciers lourds, 2 archers arc long élite, 1 lancier moyen et 1 LI javelot.

soit 21 unités. L'armée est très courte mais puissante..... à voir ce qu'il en sera sur ce tournoi.

 

Le premier tour me voit opposé à Jean Yves, mon ami Palois, qui joue la même armée qu'à Toulouse : des Espagnols féodaux à 24 unités et 8 chevaliers.

La partie s'annonce difficile car Jean Yves est un joueur redoutable. Sachant qu'il dispose d'un peu plus de montés et voulant éviter d'être débordé, je pose une zone côtière sur ma gauche, près de cette côté, un champ est appuyé alors que la droite du champ de bataille est couverte d'une colline broussailleuse, de plantations et de champs. Le centre est une vaste plaine où Jean Yves déploiera sa force de frappe : ses chevaliers. Face à la colline, il place ses Almogavares et ses lanciers médiocres tiennent l'espace entre la plaine centrale et la zone côtière.

Les chevaliers espagnols soutenus par leur infanterie sont déployés dans la plaine.

Mes archers prennent la colline où ils vont tenter d'axer leur défense...

Quelle erreur de ne pas avoir fui, car un combat à 3 contre 1 va provoquer un trou inévitable dans mon système de défense et laisser la place libre aux légers espagnols....

Sur la colline les combats font rage mais les légers vont apporter le coup de pouce nécessaire à l'effondrement de l'aile ....comme quoi petite erreur, grosses conséquences...

 

Au centre, les combats se sont engagés également...

avec un certain avantage pour les Anglais qui percent la ligne espagnole...

Les fantassins médiocres espagnols refluent pour éviter le choc et le débord...

Les combats s'intensifient mais les pertes sur mon aile droite offre un bel avantage à Jean Yves alors que le centre se stabilise et que mon aile gauche repousse et poursuit les lanciers espagnols.

La partie se termine par une défaite. L'armée étant très "courte" il ne faut pas faire la moindre erreur car avec 21 unités tout se paie "cash" et ma volonté de tenir avec mon LI javelot a été fatale. Je ne fais que 16 pertes à Jean Yves qui, une fois encore, s'est montré un adversaire tout aussi redoutable qu'agréable.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #AdG 28mm

Repost0

Publié le 14 Octobre 2019

Deux premières unités d'infanterie de ligne. Les figurines sont en majorité des Old Glory avec quelques Campaign Games miniatures et Warmodelling.

Bientôt les deux dernières unités de cette armée prussienne.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 3 Octobre 2019

Suite de l'armée prussienne avec deux unités de grenadiers. Les figurines sont des Warmodelling avec quelques Old Glory en première ligne.

et une "photo de famille" regroupant ces deux unités.

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 2 Octobre 2019

Suite de cette armée antique 28mm. Après les LI arc, voici les LI javelot Exculcatores. Les figurines sont des Gripping Beast.

Les boucliers sont agrémentés de transferts LittleBigMen Studios.

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #AdG 28mm

Repost0

Publié le 30 Septembre 2019

Toujours dans la réalisation de décors pour "Bataille Empire", voici quelques maisons supplémentaires. Elles viennent toujours de chez Total Battle Miniatures, de leur gamme 10mm.

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0