Publié le 22 Mai 2017

Dernière étape de ma saison AdG dans le charmant petit village de Limetz-Villez, situé aux confins de la région parisienne, tout proche de la Normandie, lors de la convention organisée par le club local : le CCJH.

 

Pour cet ultime tournoi de cette saison 2016 - 2017, j'ai décidé de jouer une armée encore inédite pour moi : des Assyriens Sargonides avec un allié Bédouins.

La liste était composé de la façon suivante :

- corps 1 : gl brillant, 3 chars lourds impact, 1 garde fantassin lourd élite, 2 fantassins lourds mixtes, 1 garde fantassin moyen élite, 1 fantassin mixte, 2 LI arc et javelot et 1 levée.

- corps 2 : gl ordinaire, 1 LC arc et 4 cavaleries lourdes arc élite.

- corps 3 (alliés Anciens Bédouins) : gl ordinaire, 1 LCm arc et 4 chameaux moyens arc.

soit une petite armée, certes puissante et solide, mais à 21 unités ce qui me posera problème tout le week-end.

 

Mon partenaire pour ce premier tour sera Patrick Lefebvre, joueur redoutable s'il en est, qui commande une armée "Chinois Printemps et Automne" dont la particularité principale est d'avoir 10 chars lourds impétueux dont 4 sont en plus élite ..... c'est puissant et impactant.

Patrick va jouer sur le choc de ses chariots tout en couvrant ses ailes par de l'infanterie moyenne. Ce sera très, trop compliqué pour moi de résister à l'impact initial. Après une rude bataille, je dois m'incliner mais non sans lui avoir fait un nombre de pertes assez significatif.

Ce fut toujours aussi plaisant et intéressant de rencontrer Patrick mais que ce fut difficile.

 

 

La seconde partie me verra opposé à Arnaud Perthuis de l'ACLEB qui dirige une armée "Grecs de Cyrénaïque" dont la l'organisaion m'a vraiment intéressée : une composition de lanciers/piquiers/montés...

L'armée d'Arnaud se trouve séparée par un élément de terrain infranchissable (un lac)

 

Les chars Grecs et la cavalerie impact chassent les cavaliers arc Assyriens qui vont jouer à fond leur travail de harcèlement avant de porter leur attaque.

 

Une partie de l'infanterie grecque se jette sur les chariots Assyriens mais ils offrent leur flanc à la Garde Sargonide.

Je finirai par gagner cette partie, surtout grâce à une expérience de jeu plus grande. Ce fut, là encore, une belle et plaisante partie contre un adversaire bien agréable.

 

La dernière rencontre du samedi me voit opposé à Guillaume Ballaud, de Tours, qui commande une armée Sarmate, toute en cavalerie lourde arc dont 6 sont élite..... mais son armée est encore plus petite que la mienne avec juste 19 unités.

Outre la petitesse de l'armée, J'ai un avantage sur ses troupes grâce à mes tireurs longs, mes chars lourds impact et mes chameaux qui paniquent la cavalerie adverse.

Après un peu de manoeuvre, des échanges de tirs et quelques charges, c'est une seconde victoire de la journée.

 

A côté du tournoi AdG, le club des Carcaiens, ainsi que le club ami de Mantes, présentaient plusieurs magnifiques tables de jeux en démo participatives.

Le Seigneur des Anneaux.

Bolt Action, qui voyaient s'opposer des Finlandais aux Russes....

The Walking Dead.

Congo, le jeu des Studios Tomahawk.

Dreadfleet......

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Publié le 19 Mai 2017

A Principle of War (PoW ou NPoW) des marqueurs sont utilisés pour indiquer qu'une unité est "ébranlée". J'en avais fait, il y a quelque temps, pour mes armées française et autrichienne pour NPoW ...

Autrichiens 1er Empire (figurines Essex miniatures)

 

Voici ce que j'ai réalisé pour mon futur "impi" Zoulou.... il y a 8 marqueurs en tout ..... en espérant juste qu'il n'y ait pas plus d'unités ébranlées en même temps.

Figurines 15mm Irregular.

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Zoulous

Publié le 15 Mai 2017

Avec le même moteur de jeu que NPoW, on a joué il y a 2 ou 3 semaines à la version "coloniale". Le jeu est plaisant et j'ai donc décidé de resocler mes Zoulous 15mm, que j'avais préparés pour un jeu "maison", pour cette nouvelle règle.

Seul problème c'est qu'il va falloir que je repeigne pas mal de figurines. Actuellement, j'ai de quoi faire 5 unités et le commandement soit une cinquantaine de guerriers et il me faudrait 14 unités plus une unité de tirailleurs répartis en 3 "divisions" soit près de 120 figurines, il y a donc environ 70 Zoulous à peindre.

Pour le projet "Rorke's Drift", j'avais pris des figurines Essex et Old Glory.

J'ai dans un premier temps, préparé l'unité de tirailleurs. Ceux ci sont placés sur une base de 9 x 2 cm alors que les amabutho seront sur une base de 9 x 4 cm en attente de réception.

Figurines Essex miniatures.

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Zoulous

Publié le 13 Mai 2017

Ultime bataille du tournoi de Fronton et ce sera Lionel mon vieux copains de Clichy qui sera mon adversaire. Il commande une armée Chinois Sui et Tang qui est composée d'un corps de tireurs avec un support de cavalerie impact et deux corps de cavalerie lourde arc dont l'un est élite.

Je réussi à placer un bord de mer pour me garantir un côté et éviter de me faire déborder par les cavaliers Chinois.

Curieusement, Lionel me laisse l'initiative de l'attaque et se positionne de façon ultra défensive.

C'est une erreur car il se prive de la vitesse de ses cavaliers pour tenter de me déborder .... je vais en profiter pour "fermer la porte" et lui imposer mon rythme de jeu.

 

Lionel ayant compris le danger monte, dès qu'il le peut, ses cavaliers légers pour ralentir mon avancée, mais ils sont accueillis par des volées de flèches.

Les cavaliers légers sont poursuivi par les Highlanders qui tentent de les détruire. Trois cavaliers légers vont tomber sous les flèches écossaises.

 

Pour éviter de trop subir, Lionel monte toute sa ligne pour faire face aux lourds Ecossais et éviter d'être débordé.

Il tente même des attaques de cavalerie, avec un certain succès, mais il a subi trop de pertes pour que la partie se retourne à son avantage. La ligne de fantassins Chinois, médiocre au combat, ne peut résister aux armes à deux mains de mes fantassins lourds d'autant plus que certains de mes Ecossais sont élites.

La bataille se termine assez rapidement. Je n'ai perdu que 12pts. Cette 3ème victoire va me faire remonter de façon significative, tout dépendra cependant des résultats des joueurs qui me précèdent.

Ce fut un beau tournoi, très bien organisé et des plus plaisants.

 

Les résultats :

1 - IRAIZOZ Iñaki (Espagne) - 450 - Ghaznévides
2 - BENDER Ostap (FRONTON) - 367 - Croisés tardifs
3 - ROUX Stéphane (Isolé) - 341 - Samouraïs
4 - MOLIERE Thierry (IPO) - 309 - Ecossais des Iles et Highlanders
5 - CASSAS Jean-yves (H&L) - 306 - Navarrais
6 - DUTHIL Philippe (CCJH) - 301 - Chinois Sui et Tang
7 - SAUBADE Jean-marc (Garde Varègue) - 283 - Ordonnance Bourguignonne
8 - MEZIANI Laurent (CSO) - 277 - Samouraïs
9 - DUFFAU Frédéric (H&L) - 263 - Byzantins Maurice
10 - MORVAN Lionel BACL) - 261 - Chinois Sui et Tang
11 - BUGEAT Thierry (Garde Varègue) - 258 - Samouraïs
12 - BAYLAC Thierry (Garde Varègue) - 247 - Ordonnance Bourguignonne
13 - DENOYER Jean-louis (FRONTON) - 237 - Suisses
14 - MACE Stéphane (FRONTON) - 232 - Scandinaves médiévaux
15 - ELVIDGE Paul (FRONTON) - 201 - Ecossais des Iles et Highlanders
16 - LATASA Félix (Espagne) - 178 - Francs de Chypre
17 - NEDELEC Philippe (FRONTON) - 174 - Français Guerre de Cent Ans
18 - TURPIN Jérémy (FONSORBES) - 88 (3 parties)  - Byzantins Nicéphoriens

Voir les commentaires

Publié le 12 Mai 2017

Retour à Fronton ce dimanche matin pour la suite du tournoi. Mon partenaire pour ce 4ème tour sera mon ami Palois Jean Yves Cassas qui commande une solide armée Navarraise.

 

Son aile droite est composée de tireurs (arbalétriers et archers arc long), de chevaliers lourds et des redoutables Almogavares.

Sur son aile gauche, on trouve des chevaliers lourds (général inclus) soutenus par des tireurs. Au centre de son dispositif, Jean Yves place des chevaliers à pied dont un général et encore une unité d'Almogavares.

 

Au centre du champ de bataille, un petit champ coupe le terrain en deux. Jean Yves place ses Almogavares de façon à l'investir.

Sur l'autre aile, mes Li arc soutiennent le tir des archers highlanders mais seront détruits par la charge des lourds chevaliers Navarrais ..... dommage, je me suis un peu trop livré avec ces Li, moi qui suis prudent avec eux habituellement .... 4 pts perdus bêtement.

Sur son aile droite, les chevaliers soutiennent l'attaque des Almogavares alors que ses tireurs subissent le choc des Ecossais, c'est une course de vitesse à qui détruira l'autre le plus vite pour ensuite se retourner vers l'ennemi et l'attaquer sur le flanc. J'ai l'avantage partout sur les combats et mon général avec un +3 ne peut éliminer rapidement les arbalétriers Navarrais qui offrent une résistance inattendue.

J'ai mis un tour de trop pour éliminer les tireurs Navarrais, les chevaliers lourds se retournent pour contacter mes archers highlanders, l'impact des montés sera destructeur.

Sur l'autre aile, l'attaque combinée des chevaliers montés et à pied bouscule mes Ecossais qui ne peuvent résister.

C'est une seconde défaite qui me fait reculer en milieu de tableau avant la dernière partie. J'ai quand même pris 14 pts à l'armée de Jean Yves.

Ce fut une partie très intéressante et plaisante avec un adversaire toujours aussi agréable à affronter.

Voir les commentaires

Publié le 10 Mai 2017

Dernier tour pour clore les batailles du samedi. Ce sera Ostap Bender et ses Croisés Tardifs.

Son armée comporte un imposant corps d'infanterie : 8 lanciers lourds, 2 arbalétriers pavois et 2 LI arc.....

...puis deux corps de montés dont les généraux sont inclus : des chevaliers moyens impact élite et un corps allié Mongol.

 

Le terrain est une large plaine nue avec quelques éléments sur les bords et en fond de table. Ostap déploie ses deux corps de montés côte à côte, les Mongols couvrant l'aile des chevaliers. Placés au centre et aile droite de son dispositif, il a déployé ses lanciers flanqués de ses arbalétriers. Face à eux, mes deux corps principaux composés de fantassins lourds A2M et fantassins arc....

..... mon corps de fantassins arc est opposé au bout de ligne Croisé. Pendant toute la partie, je vais mal appréhender les possibilités qu'il y avait sur cette aile, trop focalisé sur les attaques lancées par Ostap sur l'autre aile, dommage j'ai sûrement raté une opportunité....

 

Ostap a lancé ses attaques, de flanc par les Mongols qui par leur vitesse ont débordé mon aile et frontale par les chevaliers qui viennent impacter mes fantassins lourds avec une certaine réussite. Une partie des lanciers Croisés montent pour couvrir l'attaque des chevaliers.

A partir de ce moment, je ne ferai que subir....

 

Sur l'autre aile, je tente un semblant d'offensive mais trop tardif et timide.... je fais bien quelques pertes mais ce n'est pas assez significatif pour être réellement efficace. Mes tirs manquent de puissance face aux lanciers et le pavois des arbalétriers les sauve à plusieurs reprises.

 

Les chevaliers et Mongols qui ont bousculés mon aile, se rabattent sur les flancs de mes autres fantassins lourds. La partie s'achève par une défaite. J'ai fait 13 pertes sur 21 à Ostap.

J'ai manqué d'un peu de terrain sur le centre de la table pour y axer ma défense et protéger mes archers des charges furieuses des chevaliers et des Mongols et d'un peu d'agressivité sur l'aile gauche pour tenter de déborder et contrer le bout de ligne des lanciers lourds Croisés.

Voir les commentaires

Publié le 9 Mai 2017

Après cette première victoire, le second tour est annoncé et ce sera avec Laurent Meziani et ses ....Samouraïs. La partie va être agréable car Laurent est un joueur redoutable et plus que plaisant à affronter. Je l'ai fait plusieurs fois et toujours ce fut intéressant et sympathique.

Superbe armée que celle de Laurent, sa peinture, son petit village, tout est remarquable.

L'organisation qu'il a choisi est bien différente de celle de Thierry. Il a fait un corps de cavalerie lourde arc élite, un corps de cavalerie légère dont le général est non fiable .....

......et un gros corps d'infanterie.

Ayant fait 1 sur le dé du général non fiable, ce corps ne jouera pas une bonne partie de la bataille, ce qui va me donner un avantage non négligeable.

Le corps de cavalerie lourde arc sera tenu en respect par mes archers et Laurent se montrera dans un premier temps très prudent de ce côté. Par contre, sur son aile droite, son infanterie se déploie pour attaquer vivement mon infanterie lourde.

L'élite va donner aux tireurs et fantassins japonais un avantage que Laurent saura utiliser et après un premier contact, les Ecossais voient leur centre enfoncé.

Mon second corps d'infanterie lourde est lui aussi bousculé par les Samouraïs ......... la partie commence à m'échapper .....

Je me bats comme un fou pour ne pas perdre et petit à petit, j'arrive à contenir l'attaque des fantassins japonais .....

Au centre, les cavaliers légers Emishis redeviennent fiables et avancent pour appuyer les fantassins lourds. N'ayant plus à les éviter, je tire sans retenue sur eux et leur fait quelques pertes qui se montreront déterminantes au moment du calcul final.

Sur l'autre aile, mes archers Highlanders ont poursuivit les cavaliers lourds et leur ont infligés des pertes importantes dont le général brillant inclus qui, blessé, sera achevé par mes archers.

Cette perte plus qu'importante (5pts de jeu sur 21), sonne la déroute de l'armée Samouraï. C'est une seconde victoire mais très improbable vue le déroulement de la bataille. Mon mérite c'est d'y avoir cru jusqu'au bout et ne pas avoir abandonné, mais la victoire a été lourdement payée car j'ai pris 20 pertes sur 24.

Voir les commentaires

Publié le 8 Mai 2017

Avant dernière étape de ma saison "Art de la Guerre" avec ce tournoi de Fronton. Encore une fois, c'est avec Philippe et Lionel que je voyage et nos pas, après Le Hâvre / Montivilliers, nous amènent entre Toulouse et Montauban.

Cette escapade dans le sud ouest va nous permettre de nous confronter à des joueurs que nous voyons peu ou pas du fait de l'éloignement. De plus, ce sera une rencontre "internationale" car 2 Espagnols et un Anglais seront de la fête.

 

Pour cette épisode Frontonnais, dont le thème est "médiéval", je vais jouer une armée "Ecossais des Iles et Highlanders" (liste 179). Grosse originalité et grande nouveauté pour moi, il n'y a aucun cavaliers.

L'armée est principalement basée sur 2 types de troupes : des fantassins lourds "armes à deux mains" et des fantassins moyens arc.

Je l'ai composée de la façon suivante :

Corps 1 : gl compétent, 3 fantassins lourds A2M élite, 2 fantassins lourds A2M, 2 MI arc, 2 LI arc et 2 levées.

Corps 2 : gl compétent, 4 fantassins lourds A2M, 2 MI arc, 2 LI arc.

Corps 3 : gl ordinaire inclus, 4 MI arc (dont gl), 1 MI A2M.

soit 24 unités.

 

Pour le premier tour, je vais être opposé à Thierry Bugeat, sympathique joueur basque, qui joue une armée Samouraï. Outre un peu de cavalerie lourde arc élite qui va lui donner un peu de vitesse et de puissance, ses troupes sont équivalentes aux miennes (fantassins lourds et MI arc) et même un peu plus costaudes car élites pour la plupart.

Thierry va largement s'appuyer sur le terrain (village, champs...) pour axer sa défense. Les espaces entre les éléments vont être comblés par ses troupes les plus puissantes.

Les cavaliers Samouraïs ont manoeuvré pour se placer face à mes troupes lourdes moins menaçantes que mes archers. Les troupes moyennes des deux camps investissent les champs et un duel de tireurs débute.

Sur l'autre aile, nos deux corps sont quasi identiques et vont se battre violemment. Mes Li arc attaquent le village défendu par une levée et un fantassin médiocre. Les deux corps vont se neutraliser, seules quelques pertes seront faites.

Au centre aussi, les corps se neutralisent mais c'est sur mon aile droite que la décision sera faite. Les archers samouraïs sont petits à petits débordés puis craquent ouvrant la porte aux troupes écossaises.

C'est une première victoire avec un adversaire des plus agréables. J'ai subi 9 pertes.

Voir les commentaires