Publié le 5 Avril 2022

Le week-end dernier nous nous sommes retrouvés dans la proche banlieue de Toulouse, à une vingtaine de joueurs en 15 et 28mm autour de la règle Renaissance "Tercios" pour des rencontres très amicales.

Avec Philippe, mon complice habituel, nous avons fait le long déplacement vers le Sud-ouest et y avons retrouvé plusieurs amis Toulousains et Poitevins.

Nous avons joué dans la poule réservée aux 15mm, tout en gardant un oeil plein d'admiration pour les belles figurines 28mm proposée sur les tables.

Dans notre "poule 15mm", on s'est retrouvé à 10 joueurs sur des armées en 1500 pts soit de 11 à 16 unités selon les nations alignées. Philippe était descendu avec ses Ecossais Royalistes alors que j'étais venu avec mes Parlementaires de la Guerre Civile Anglaise.

Outre nos deux armées, on a pu retrouver des Ottomans, des Français, des Hollandais, des Suèdois, des Lorrains et des Espagnols ....

Ici, point de tournoi et encore moins de classement. Comme la règle redémarre, on a pu confronter nos avis  et discuter de façon constructive sur les points de règles. Quatre parties étaient organisées (2 par journée de jeu) sur quatre des douze scénarios proposés par le livret de base ou son supplément "Kingdoms".

Pour le premier scénario, "Les champs de Gloire", je vais affronter les Suédois de Stéphane. C'est un scénario classique d'affrontement et de déploiement face  à face, où l'objectif est d'éliminer le plus de troupes adverses possible.

Les Suédois ont des bataillons de bons tireurs mais ont une fragilité certaine du fait d'un faible niveau de démoralisation.

Ses troupes de terrain sont réduites, par contre sa cavalerie est puissante. Je décide de prendre les terrains avec mon groupe de bataille et d'appuyer ainsi mon offensive d'arquebusiers montés...

Disposant de deux ailes de cavalerie, je vais le déborder sur une aile et menacer les flancs de ses piquiers et mousquetaires, pendant que l'autre aile restera prudemment en retrait.

Les deux centres s'affrontent à grands coups de mousquets et plusieurs fois Stéphane réussit à regrouper ses bataillons ébranlés, à la limite de la rupture.

Après 3 heures de jeu et 6 tours, la partie se termine sans réelle décision. Stéphane a marqué 5 points de pertes alors que je ne lui ai pris que 4 points. Pour qu'une victoire soit proclamée, après 6 tours, il aurait fallu un différentiel de 3 points.

 

La partie de l'après midi me voit affronter un ami de Poitiers, Christophe qui commande une armée Française.

Le nouveau scénario proposé - "Détermination" - est un envahissement de territoire. Toute unité qui aura traversée le centre de la table manquera un certain nombre de points selon son type. Facile à comprendre mais difficile à réaliser quand votre adversaire doit faire de même tout en vous empêchant de progresser.

Son armée, et surtout ses cuirassiers sont solides, il compte aussi sur des bataillons réformés moins puissants au tir que ma "New Model Army" Parlementaire mais quand même à ne pas négliger. La tactique est simple : rester prudent sur les ailes où ma cavalerie est désavantagée et mettre la pression au centre par le feu puissant de mes mousquets.

Les choix tactiques d'ordres attribués à mes commandants de brigade ont été fait dans ce sens, tout est axé dans la puissance et la discipline de feu. Mon général en chef, collé à la large batterie, joue le rôle d'un général d'artillerie et mène le feu des artilleurs.

Ce déluge de fer fait craquer le centre Français, mes bataillons peuvent alors avancer sans résistance. Sur l'aile, mon groupe de bataille a envahi forêts et champs et tient à distance la cavalerie française.

Mes troupes finissent par envahir complètement la partie de terrain adverse et la partie se termine au bout de 7 tours et 3 heures de jeu par un 16 points à 2.

Cette première journée s'achève sur une victoire après une partie plus acharnée que le score ne laisse paraître.

Retour à la salle en ce dimanche matin. Pour la nouvelle partie qui sera jouée sur "Bataille rangée", un autre scénario de destruction où l'on comptabilisera les unités éliminées, ces dernières pour simuler des renforts, reviendront au tour suivant par le long bord de table pour les unités d'infanterie et les côtés pour la cavalerie.

Des points de destruction sont attribués selon les types de troupes éliminées.

Pour cette troisième partie, ce sera Fred, l'ami Toulousain qui commande une belle armée espagnole. Il compte 5 Tercios dont un "Viejo" et une belle cavalerie : des arquebusiers montés mais surtout une forte brigade de cuirassiers, pas moins de 3 unités. Après les Suédois et les Français, les Espagnols m'en alignent, la mode est donc à la cavalerie de choc. Avec mon maigre régiment de "Old Ironside", je fais piètre figure devant les lourds cavaliers.

Fred n'ayant pas de troupes de terrain, une fois encore, je suis maître des forêts, des collines et des champs.

La partie est enlevée, manoeuvrante et très amusante. Une fois encore, les traits et vertus de mes commandants sont primordiaux dans le bon déroulement des opérations. Je découvre au fil des parties les traits choisis par mes adversaires pour leurs propres officiers, et certains sont très intéressants. ... mais comme on ne peut pas tout prendre, il faut faire des choix, parfois cruels.

Une fois encore, la puissance de feu de mes bataillons vont stopper l'avancée des lourds tercios espagnols et les cuirassiers seront tenus à distance respectable.

Après 6 tours, la partie s'achève sur un 6 points à 2 en ma faveur.

 

Pour la dernière partie sur le scénario "Réclamer la terre", où le but sera d'occuper des objectifs territoriaux déterminés d'un commun accord, je vais affronter Alex, un autre ami Poitevin, qui dirige une armée Lorraine.

Là encore, je vais me retrouver face à des cuirassiers et des redoutables bataillons de piquiers et mousquetiers. Petite originalité sur ce scénario, le déploiement se fait en diagonale.

Les deux bois, visibles ici, sont deux des trois objectifs désignés ainsi qu'une colline sur la droite du champ de bataille. Bien entendu, je déploie mon groupe de bataille spécialisé dans les terrains pour les occuper au plus vite, car c'est l'objectif de cette rencontre.

Me concentrant principalement sur les objectifs, ma défense se trouve à certains endroits un peu affaiblie et les cuirassiers Lorrains vont profiter de la situation pour bousculer mes arquebusiers montés et mes cavaliers lourds, mieux, ils réussiront à emporter ma batterie d'artillerie.

Après de durs combats et 5 tours de jeu, la partie s'achève. J'ai réussi à prendre 7 points d'objectifs contre 2 et remporte ainsi la bataille. Si, à ce scénario, s'était couplé un quota d'unités détruites, j'aurai été plus en difficulté tant mon armée à souffert des coups de boutoir infligés par ces redoutables Lorrains. Quoiqu'il en soit ce fut une fois encore une belle partie acharnée.

En conclusion, ce fut un beau week-end autour d'une règle très agréable à pratiquer. La prise en main est rapide et on se sent tout de suite à l'aise. Plusieurs points sont intéressants et offrent au jeu tout son intérêt.

Outre le moment où l'on prépare son armée qui est, comme dans beaucoup de jeux d'histoire, un moment tactique amusant, les choix faits dans les capacités que l'on va attribuer à ses officiers seront déterminants pour le bon déroulement des batailles futures.

Lors de ces batailles, chaque unité, à chaque tour, sera sujette à un ordre déterminant une attitude, là encore, la réflexion est de mise. Enfin, le choix de l'ordre d'activation de ces troupes et des commandants de brigade ainsi que des traits qui leur sont attribués amène encore un peu plus de piquant au jeu.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Tercios

Repost0

Publié le 3 Avril 2022

Comme le titre l'indique, ça aurait dû mais c'est pas ....

Tout d'abord, les quelques derniers cavaliers au fond de la boite ont commencé à râler  ..... pourquoi les autres sont peints et pas nous ? ....Bref, pour tuer la révolte dans l'oeuf, j'ai cédé.

J'ai donc une nouvelle unité d'arquebusiers montés (figurines Essex) avec tout ce qu'il me restait.

Enfin, après notre partie avec Franck, une de ses unités a attiré mon attention car elle a été particulièrement efficace, aussi me suis-je dit "pourquoi pas ?". J'ai donc, là encore, recyclé les derniers fantassins en compagnie de mélée (figurines Essex).

Voilà, je suis arrivé au bout du bout, je n'ai plus de figurines pour cette armée.

Toutes les unités que j'ai pu peindre vont pouvoir me laisser un large choix quant à la composition d'une armée "Tercios" en 1500pts, et ça, c'est plutôt bien 😃.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #ECW

Repost0

Publié le 30 Mars 2022

Ultime étape avec mon attelage et petit élément de décor.

Figurines Essex (attelage), Blue Moon (servants) et Donnington (pile de boulets et caisses).

Vue d'ensemble avec les batteries.

Ensuite, mes batteries légères (figurines Donnington). Seules ....

puis en tant que batterie régimentaire.

Enfin, comme c'était là, une compagnie de piquiers (Sterling's regt of foot)

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #ECW

Repost0

Publié le 27 Mars 2022

Un peu d'artillerie avec ces deux batteries lourdes qui pourront être jouées seules ou en format "large", c'est à dire les deux batteries accolées formant une seule et même unité.

Pour une fois ces figurines ne sont pas des Essex miniatures mais des Blue Moon.

Ces figurines sont un peu plus grandes que les Essex, du moins ces artilleurs. Pour le reste, infanterie et cavalerie, je n'en ai pas eu entre les mains donc difficile d'être affirmatif mais on peut malgré tout supposer que c'est le cas également.

Reste maintenant à faire l'attelage et une base de "décor" avec des boulets, caisses et quelques figurines en situation. Enfin, je ferai 2 batteries légères qui pourront être incorporées aux bataillons d'infanterie en tant que canons régimentaires.  Ces réalisations marqueront la fin de cette armée pour le jeu "Tercios".

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #ECW

Repost0

Publié le 19 Mars 2022

Fin de ma cavalerie avec deux nouveaux régiments d'arquebusiers montés

... puis un régiment "allié" avec cette unité de lanciers écossais Covenanters

Figurines Essex miniatures, le trompette du second régiment d'arquebusiers montés est un Testudo sur un cheval Essex.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #ECW

Repost0

Publié le 17 Mars 2022

Après une petite pause, le tournoi BloodBowl a été relancé depuis quelque temps. J'ai ainsi pu faire mon match pour la 4ème journée.

J'ai donc rencontré samedi dernier, Renaud et ses Hommes Lézards.

La météo est capricieuse et c'est sous une bourrasque de pluie que l'engagement est donné.

Il fut très difficile de ramasser la balle à cause du temps et c'est surtout à un énorme concours de baffes que nous avons assisté et à ce jeu, mon Ogre s'est largement montré à la hauteur. S'il n'a pas été officiellement nommé "homme du match", il l'aurait très largement mérité ayant provoqué 2 éliminations sur des Saurus.

Malgré tout, Renaud finit par marquer un "touchdown" en fin de première mi-temps, mais ce fut le seul du match. J'ai bien fait une tentative qui a échoué à 4 cases de la ligne de but car un petit riquiqui s'est sacrifié pour me bloquer.

Cette partie se solde donc sur une victoire de Renaud 1 à 0, mais son équipe était bien diminuée car pour le dernier tour, il ne lui restait que 4 joueurs sur le terrain entre éliminations et KO.

Ce fut une belle partie très rigolote avec un Renaud plus que plaisant à jouer, cette nouvelle défaite me laisse à la dernière place du groupe B.

Bientôt la J5 qui me verra affronter les Orcs Noirs de Phiphi.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #BloodBowl

Repost0

Publié le 14 Mars 2022

Voici deux petites unités de piquiers et mousquetiers qui vont permettre à Lionel de passer son armée Impériale pour le jeu "Tercios" à 1500pts.

Figurines Essex miniatures

... puis une unité de cavalerie légère (figurines Black Hat)

et enfin une compagnie de piquiers (figurines Essex) ce qui lui permettra de moduler un peu plus.

Enfin, pour terminer, je lui ai peint quelques petits marqueurs de désordre. (figurines Pendraken 10mm)

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 11 Mars 2022

Première phase de mes compléments pour ma cavalerie avec ces deux nouvelles unités :

sir William Constable's regt of Horse.

 

puis un régiment de cuirassiers : Haselrig's lobsters.

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #ECW

Repost0

Publié le 8 Mars 2022

Comme je vous l'indiquais il y a quelque temps, notre campagne "Bataille Empire" bat son plein (pour rappel, la règle et carte de campagne sont en téléchargement libre).

Après une première bataille aux abords de la ville de Bragança entre le corps de Suchet (Franck) et le corps d'armée du gl Wellesley (Karim) qui s'était soldée par un affrontement sans réel vainqueur, les deux armées s'étaient repliées sur des positions préparées à l'avance.

De mon côté, quittant Almeida, je me suis retrouvé sur la route de Ciudad Rodrigo, face à l'avant garde du corps de Grouchy (Manu). La bataille étant inévitable, les deux armées, une fois rassemblées, se déploient. Mes estafettes me font parvenir une bien fâcheuse nouvelle : un corps d'armée Français est en approche sur mon flanc gauche. Ce n'est pas Grouchy puisqu'il est devant moi, mais alors qui ? Suchet ou Lannes (Lionel) ?

 

N'ayant aucune nouvelle des mouvements de repli de Wellesley après son échec relatif devant Bragança,, je peux avoir la bonne surprise de voir arriver les divisions de mon général en chef mais malheureusement plus sûrement, celles de nos adversaires qui viendraient renforcer le corps de Grouchy. Je serai alors submergé par le surnombre.

Les divisions Françaises arrivent les unes après les autres sur le champ de bataille. De mon côté, j'ai déployé ma division portugaise devant le champ clos et sur la droite du dispositif. Au centre, la division d'infanterie britannique Picton soutient la brigade de cavalerie de Stapleton-Cotton.

Sur la gauche, ma brigade d'infanterie légère a pris position dans les bâtiments et bois environnants alors que les Français approchent.

Les Français se sont fortement engagés, si bien que Stapleton-Cotton a lancé une violente charge de cavalerie qui a emporté un régiment d'infanterie qui n'a pu se mettre en carré ainsi que la batterie adjacente.

La brigade légère Dalhousie prend position sur la colline.

Après leur charge victorieuse, les cavaliers anglais sont durement reconduits par les dragons Français qui ont lancé une contre-charge. Les cavaliers Français poussent leur avantage et attaquent les régiments portugais qui n'ont pas eu le temps de réagir.

Un des régiments d'infanterie de la division Picton s'est détourné et fait feu sur les dragons qui sont durement secoués.

Au centre, les troupes Françaises mettent une forte pression sur les régiments anglais qui résistent du mieux qu'il peuvent.

Près du village tenu par la milice portugaise, les Français accentuent, là aussi leur effort malgré le soutien d'une brigade d'infanterie britannique.

Les dragons Français ont pu être repoussés, mais une nouvelle menace vient d'apparaître sous la forme de hussards et lanciers de la Vistule.

Hussards français et dragons légers portugais sont prêts à s'affronter.

Les Anglais, bousculés, reculent pied à pied.

Après 7 tours de jeu, les deux armées sont à la limite de la rupture, quand deux des divisions Françaises du général Suchet apparaissent sur le flanc gauche et se précipitent sur la division légère britannique qu'elle anéantie sans coup férir. Ce qui met le coup de grâce et la fin de la bataille.

Hill, battu doit replier ses troupes fortement ébranlées vers la ville d'Almeida.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 4 Mars 2022

Deux unités de transition avec ces dragons qui sont considérés comme de l'infanterie montée.

J'ai complété mes dragons à pied avec leur équivalant montés que je vous présente ici ....

- Première unité à pied ....

... et montée ....

 

- Seconde unité à pied ....

...et montée ...

Toutes les figurines sont des Essex miniatures.

Parallèlement à ces dragons montés, j'ai imaginé puis mis en oeuvre un compteur de tours et de pertes pour deux joueurs.

Les éléments qui n'ont permis de le réaliser viennent de chez Warbases et les figurines sont des Essex miniatures.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #ECW

Repost0