Publié le 4 Juillet 2013

Historique : Les Perses Sassanides.

En 224 ap. J.-C., Ardashir, un prince de la région du Fars au sud-ouest de l’Iran, prend le pouvoir et fonde une nouvelle dynastie, la dynastie des Sassanides d’après le patronyme de son ancêtre, Sassan.

Les Sassanides vont gouverner pendant plus de quatre siècles le dernier des grands empires de l’Orient antique, aussi vaste que celui des Perses Achéménides dont ils se veulent les héritiers.

Ils suppriment les principautés vassales, créent une administration très développée et gardent la structure féodale issue de l’empire précédent comme modèle d’organisation sociale. Rival à l’ouest de Rome puis de Byzance, au contact à l’est avec les royaumes d’Asie Centrale, en relations suivies avec la Chine, l’empire sassanide est l’une des grandes puissances de son temps.

Ils nouent des contacts commerciaux et artistiques avec l’empire romain, la Chine et l’Inde. Ils exportent vers l’Occident soieries et orfèvreries et développent un art décoratif très riche.

Textiles, orfèvreries et verreries témoignent d’un luxe éclatant et de la vie raffinée menée à la cour ou chez les nobles, illustrant ainsi l’âge d’or de la civilisation iranienne.

La cour du Roi des rois est un lieu de faste et de luxe légendaire. Les fêtes somptueuses qui s’y déroulent sont l’occasion de déployer une extraordinaire magnificence que les grandes familles nobles ou les princes alliés cherchent à imiter.

Au centre des créations de l’art sassanide, l’image glorieuse du souverain affirme ainsi l’unité du pays et l’autorité de la couronne.

 

L'armée Sassanide.

L'épine dorsale de l'armée Perse pendant l'ère Sassanide était composée de deux corps de cavalerie lourde : Les Clibanarii et les Cataphractes (ou Cataphractaires).

Cette cavalerie spéciale, composée de l'élite des nobles formés depuis leur jeunesse pour le service militaire, était appuyée par la cavalerie légère, l'infanterie et les archers.

La tactique Sassanide au combat était de perturber l'ennemi avec les archers, les éléphants de guerre et d'autres troupes, de manière à ouvrir des brèches que la cavalerie pouvait exploiter. L'armée Sassanides était célèbre pour cette cavalerie lourde, qui était copiée sur celle de l'armée Parthe.

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Historique

Publié le 1 Juillet 2013

.... pour mes Vikings, Anglo-Danois et autres. Il s'agit de huscarles armés de lourdes haches à 2 mains (pour le premier rang, le second utilisant des armes diverses : épées, haches, lances) et tous protégés par une côte de maille, d'où leur dénomination dans le jeu : fantassins lourds arme à 2 mains armure élite. J'espère qu'ils se montreront à la hauteur du coût d'une telle troupe.

Ces figurines sont des Old Glory 15mm.

AdG : Quelques unités de plus ....
AdG : Quelques unités de plus ....

Voir les commentaires

Publié le 29 Juin 2013

Le "Vae Victis" nouveau est arrivé.

Le dernier numéro en date (n°111 de juillet 2013) de votre revue favorite est arrivé dans tous les bons kiosques.

Au sommaire de ce numéro :

- ANALYSE : Newton- Oriskany (GMT)

- SCÉNARIO: La bataille de Newton pour Hold the line

- ANALYSE: Napoleon at Leipzig (OSG)

- ANALYSE: Braccio da Montone ( Acies Edizioni)

- ANALYSE: It Never Snows (MMP)

- ANALYSE: Road to Cheren (Revolution Games)

- ANALYSE: Bloody Keren (The Wargamer)

- ANALYSE: 1870-1871, La campagne de l'armée de l'est (VaeVictis)

- SCÉNARIO: Belgique 1940 pour Combat Commander

- ART DE LA GUERRE: La 4.Pz-Division entre Zitadelle et Koutouzov

- SCÉNARIOS : Zitadelle et Koutouzov 1943 pour M44, ASL et BKC

- ART DE LA GUERRE: Le guêpier espagnol, trop campagnes des maréchaux

- NOUVEAU: Les éditions Ken Trotman

- ART DE LA GUERRE: La bataille d' Inkermann 1854

- STRATÉGIE: Les éléphants à Art de la guerre

- AVENTURES: Heureux qui comme Ulysse....Marignan 1515

- NOUVEAU: La bibliothèque stratégique

- HOBBY: Le journal de marche

- NOUVEAU: Les règles de jeu avec figurines

- ANALYSE: By Fire and sword

- NOUVEAU: La parade des miniatures et les figurines plastiques

- NOUVEAU: La revue des revues

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Divers

Publié le 24 Juin 2013

"Waterloo 2015" : Le régiment de Nassau.

Voici l'unité de juin : le 2ème régiment de Nassau-Usingen.

A Waterloo, cette unité faisait parti du 1er corps et se trouvait sous les ordres du colonel F.W. van Goedececke. Ce régiment comptait environ 2700 hommes répartis en 3 bataillons.

 

En juillet, je vous présenterai les 2 unités d'artillerie à pied d'un seul coup. J'en profiterai alors pour faire le point sur ce qui a été déjà réalisé avant le petit break estival.

"Waterloo 2015" : Le régiment de Nassau.
"Waterloo 2015" : Le régiment de Nassau.

Voir les commentaires

Publié le 18 Juin 2013

En cette date anniversaire de Waterloo (18 juin 1815 - 18 juin 2013), dernière étape du commandement Anglais avec les "sous généraux".

A "Tactique", on trouve 3 sortes de généraux :

- le général en chef, c'est l'élément principal de commandement car c'est lui qui donne les ordres aux différentes unités (entre 3 et 5 à chaque tour selon les nations).

- les "sous généraux", représentent des généraux de corps d'armée ou des généraux de division selon le niveau de jeu auquel on va jouer. Ils influent et interviennent sur toutes unités adjacentes à leur position.

- les officiers supérieurs qui vont représenter des généraux de division ou de brigade. Un officier supérieur ne peut intervenir que sur l'unité à laquelle il s'attache, c'est à dire celle située dans le même hexagone que lui.

 

Voici ici mes deux "sous-généraux. Les figurines sont des Magister Militum.

Je vous présenterai d'ici peu toute la chaîne de commandement britannique pour mon projet "Waterloo 2015".

"Waterloo 2015" : Les généraux, dernière étape.

Voir les commentaires

Publié le 13 Juin 2013

6 ans ....déjà !6 ans ....déjà !

6 ans déjà que le blog existe ! ......

C'est plus de 800 articles, des milliers de figurines peintes dans toutes les échelles (du 10 au 28mm) et près de 245 000 visiteurs.... des décors réalisés pour des périodes historiques (de l'Antiquité à la Seconde Guerre mondiale) et lieux géographiques bien différents, des compte-rendus de tournoi et rapports de batailles ..... et toujours de nombreux projets en cours comme le "Waterloo 2015" (reconstitution simplifiée de la célèbre bataille sur la règle Tactiques avec des figurines 10mm...)

 

La motivation à l'aube de cette 7ème année est toujours aussi vivace .... merci à tous ceux qui me suivent régulièrement dans mes délires et aventures "figurinesques".

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Divers

Publié le 10 Juin 2013

"Waterloo 2015" : Arthur Wellesley, duc de Wellington.

Général et homme politique britannique, Arthur Wellesley naquit à Dublin en 1769 et mourut en 1852.

Entré dans l'armée en 1787, il sert en Hollande comme lieutenant-colonel du 33rd foot, puis en Inde, où il remporte de brillantes victoires sur les Marathes (1803). À la tête d'une division au Portugal, il bat Junot à Vimeiro. Après la convention de Sintra et le rembarquement anglais de La Corogne, il retourne au Portugal comme commandant en chef des forces britanniques de la péninsule Ibérique, qu'il va progressivement reconquérir. Après avoir écrasé les Français à Vitoria (21 juin 1813), l'armée de Wellington franchit les Pyrénées au début de 1814 et gagne devant Toulouse la dernière bataille de la guerre.

Délégué au congrès de Vienne (1814-1815), il reçoit le commandement de l'armée alliée aux Pays-Bas et remporte la victoire décisive de Waterloo (18 juin 1815).

Il sera par la suite Premier ministre de 1828 à 1830, participe aux cabinets Peel (1834-1835, 1841-1846).

 

Seconde personnalité britannique, après le général Picton, pour mon projet "Waterloo 2015" en 10mm. Mon armée Anglo-hollandaise ne peut être commandée que par sir Arthur. Voici donc la figurine (Magister Militum) du célèbre général ainsi que son état-major : Lord Uxbridge et Howe de Lancey.

"Waterloo 2015" : Arthur Wellesley, duc de Wellington."Waterloo 2015" : Arthur Wellesley, duc de Wellington.

Voir les commentaires

Publié le 7 Juin 2013

Jack Hawkins est Picton dans le "Waterloo" de Bondarchuk / Portrait de Sir ThomasJack Hawkins est Picton dans le "Waterloo" de Bondarchuk / Portrait de Sir Thomas

Jack Hawkins est Picton dans le "Waterloo" de Bondarchuk / Portrait de Sir Thomas

Le lieutenant général Sir Thomas Picton naquit le 24 aout 1758 et mourut à la tête de sa division lors de la bataille de Waterloo le 18 juin 1815.

Il s'illustra lors de la Guerre de la Péninsule (Portugal et Espagne) sous les ordres d'Arthur Wellesley (le futur duc de Wellington).

Ce brillant général participa donc à la campagne de Belgique. Il fut assez sérieusement blessé aux Quatre-Bras (16 juin) mais tenant à garder le commandement de sa division, il garda sa blessure secrète. L'anecdote la plus marquante le concernant fut qu'il combattit à Waterloo en habit civil et chapeau haut de forme, ses bagages ayant été égarés....

Il fut tué alors que sa division repoussait l'avance du 1er corps Français sous les ordres  du général Drouet d'Erlon.

 

On ne pourrait imaginer une quelconque reconstitution de la bataille sans le célèbre général. Voici donc ma figurine de Sir Thomas ainsi que celle d'un autre général Anglais.

Figurines 10mm Magister MilitumFigurines 10mm Magister Militum
Figurines 10mm Magister Militum

Figurines 10mm Magister Militum

Voir les commentaires