Publié le 20 Décembre 2018

Si pour NPoW, les unités d'infanterie ont toutes la même organisation (3 éléments), c'est différent pour "Bataille Empire" la nouvelle règle d'Hervé Caille.

En effet, si un bataillon "classique" est à 4 éléments et représente environ 600 hommes ....

Bataillon de jaegers autrichiens (figurines Battle Honours et AB)

 

il est possible d'avoir des bataillons à petits effectifs (3 éléments) soit 450 hommes ..... ce type d'unité est équivalente, quant au rendu visuel, à ce qu'offre NPoW.

Bataillon de grenadiers hongrois (figurines Campaign Games miniatures)

 

ou à gros effectifs (6 éléments) soit environ 900 hommes. Ce qui devrait donner un bel effet visuel sur la table de jeu.

Bataillon de milice autrichienne (figurines AB)

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 15 Décembre 2018

L'un de mes deux grands projets pour cette année 2019 qui s'annonce, c'est de compléter mes armées NPoW afin de jouer également à la nouvelle règle d'Hervé Caille, "Bataille Empire", qui doit sortir dans quelques jours.

Il n'y a pas trop de travail pour passer de l'une à l'autre de ces règles car les compléments se font essentiellement sur les unités d'infanterie. En effet, si à NPoW, celles-ci sont à 3 éléments par régiment, à "Bataille Empire", ceux-ci sont généralement à 4 voire 6 éléments pour les grosses formations.

Aussi, j'ai déjà commencé ce travail de peinture et mes Français et Bavarois sont prêts. Il ne me restera que les Russes et les Autrichiens à compléter.

Je vais également profiter de l'occasion pour réaliser une nouvelle armée, des Anglais, qui seront utilisables pour les deux règles précitées.

 

Comme j'avais déjà quelques figurines qui traînaient, depuis bien longtemps, dans mes cartons, j'ai sauté sur l'occasion pour réaliser ma première unité anglaise : des riflemen.

... dans leur version NPoW ....

.... et dans leur version "Bataille Empire".

Les figurines présentées sont des Blue Moon.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 11 Décembre 2018

Cela faisait un petit moment que je n'avais pas peint du 15mm et le choc fut brutal, mais c'est toujours bien sympa ce retour aux sources. J'ai failli laisser tomber, à cause de mes gros doigts, plusieurs fois la plaquette tant c'était "petit" mais je suis quand même arrivé à obtenir ce que je souhaitais.

Voici deux unités de "valets de guerre" aussi bien pour AdG et des armées médiévales tardives que pour MeG avec les potes du club.

Les figurines sont des Corvus Belli (figurines centrales) et Peter Pig pour les autres. Les PP sont certes un peu plus petites que les CB mais cela passe quand même ..... de toute façon, je n'avais pas d'autre choix.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Repost0

Publié le 7 Décembre 2018

Dave ne finit pas de nous surprendre. Après sa superbe gamme "Sumer", il prépare maintenant des "Indiens classiques" qui, d'après les premières images, devront être tout aussi magnifiques. A terme, cette nouvelle série viendra remplacer la gamme existante qu'il avait gravée dans les années 70.

Voici quelques previews

un éléphant...

la garde féminine ....

des archers...

 

Pour l'instant pas de date précise de sortie prévue pour cette gamme mais sans nul doute dans le courant 2019.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Repost0

Publié le 30 Novembre 2018

Retour à la salle des Daunettes à Ballainvilliers en ce dimanche matin.

Pour cette 4ème partie, je vais encore affronter un joueur local, Richard, qui commande lui aussi une armée de Chinois Han mais dont l'organisation est bien différente de celle que Mickael m'avait joué le samedi en fin d'après midi.

Il n'a que très peu de tireurs mais son armée est toute aussi redoutable.

Face à mes lanciers lourds, Richard a positionné sa cavalerie (cavalerie lourde et cavalerie arbalète), ses deux chariots lourds impact élite  ainsi que ses deux unités mixtes.

Son aile "faible" est constituée de 2 arbalétriers, un peu de LI arc, ses inévitables levées sacrifiables et ses unités lourdes A2M. J'ai placé en face d'eux mes chariots lourds et une partie de mon infanterie moyenne dont des archers.  Mes fantassins vont se rendre rapidement "maîtres" des terrains accidentés et ainsi menacer les flanc de l'infanterie chinoise alors que les chars bousculeront les levées.

Devant la menace sur son aile gauche, Richard fait manoeuvrer ses chars lourds afin de soutenir ses fantassins en difficulté. Ses cavaliers tentent de ralentir la montée de toute mon infanterie lourde.

Sur l'autre aile, Richard a placé en embuscade son dernier corps fort de 4 unités moyennes A2M et 2 LI. Pour le contrer, j'envoie le corps du général ordinaire soutenu par les archers et javeliniers du corps principal soit 12 unités contre 6.... des combats à 2 contre 1 en perspective.

Devant les manoeuvres de débordement, Richard pare au plus pressé en réorganisant sa défense sous le feu des archers Sumériens.

Les lanciers se sont positionnés pour l'assaut final sur cette aile mais Richard fera mieux que se défendre et c'est avec beaucoup de difficultés que j'entrevois la victoire quand sur un dernier effort, je coince deux LI chinois que je détruis au contact.

C'est une véritable "victoire à la Pyrrhus" car Richard a réussi à m'infliger 32 pertes. Ce fut une partie des plus intéressante avec un adversaire très accrocheur qui s'est révélé être d'un excellent niveau. Il m'a fallu toute mon expérience du jeu et beaucoup de concentration pour ne pas sombrer aux moments critiques de la partie.

 

L'ultime rencontre se joue contre un très bon joueur Espagnol, Javier Diaz, qui est l'un des tout meilleurs de son pays.

Javier aligne une belle armée de Perses tardifs, avec deux corps de cavalerie identiques : 5 cavaliers lourds, un cavalier léger et un javelinier.

Son dernier corps est constitué de 6 lanciers lourds, de 2 LI, d'un éléphant et d'une levée pour un total de 24 unités.

Son infanterie se déplace, sous la protection du second corps de cavalerie, mais se ravisera au tour suivant en faisant une contre-marche pour se repositionner en défense.

Une fois son infanterie placée, Javier lance son éléphant à l'attaque des archers, mal lui en prendra car le pachyderme sera détruit ainsi que son LI en soutien. A mon tour de jeu, mon frondeur se glissera derrière lui et la charge de mes unités moyennes fera le reste.

Sur l'autre aile, j'ai été trop imprudent en avançant trop mon corps principal. La vitesse et le choc de la cavalerie Perse sur mes troupes médiocres se montre décisif.

Mes fantassins sont rapidement submergés. Un peu plus d'à-propos m'aurait permis de contenir à distance les cavaliers Perses sans prendre trop de risques, mais là c'est très mal engagé de ce côté.

Après avoir détruit l'infanterie Sumérienne de l'aile droite, les cavaliers Perses se rabattent sur le flanc des chariots menacés de toute part.

Constatant sa réussite sur l'aile, Javier lance une attaque générale afin de tenter d'achever l'armée Sumérienne alors qu'il est lui-même en difficulté avec son camp menacé (un de mes LI arrivera, à la fin du temps imparti, à 1 UD du camp) et plusieurs cavaliers qui criblés par les archers Sumériens sont à 1pt de la déroute.

Quand le temps se termine, personne n'a pu porter le coup fatal à l'armée de l'adversaire. J'ai 28 pertes sur 37 alors que Javier avec 22 pertes est à deux doigts de la défaite.

Avec un peu plus de réussite sur les derniers tirs (deux cavaliers vont se sauver à 4 reprises alors qu'ils étaient en grande difficulté) et un tempo de jeu bien meilleur (mon LI part un tour trop tard pour prendre le camp), j'aurai pu espérer la victoire, mais quand je vois les dégâts causés par la cavalerie Perse sur mon aile, je me dis qu'un match nul contre un tel joueur est plus qu'honorable.

 

Avec 3 victoires, 1 nul assez favorable et une défaite, ce fut pour moi un beau tournoi de Ballainvilliers d'autant plus que c'était loin d'être fait d'avance avec cette armée Sumérienne si atypique.

 

Le classement final :

1 François CHAMBON  404 / Assyrian & Sargonid
2 Rafael TORTOSA  380 / Seleucid
3 Etienne MISSON 369 / Early Achéménid Persian
4 Cédric ROUDIL  365 / Carolingian Franks
5 Christophe SCIANGULA 340 / Assyrian & Sargonid
6 Thierry MOLIERE  329 / Sumer and Akkad
7 Olivier FLAMENT 322 / Arab Conquest
8 Javier DIAZ 321 / Later Aechemneid Persian
9 Michaël BRICAULT 320 / Han Chinese
10 Jean-Michel LESTAGE  313 / Phyrric
11 Daniel BALTZINGER 305 / Patrician Roman
12 Emmanuel HAZARD  304 / Later Aechemneid Persian
13 Daniel DECLERCQ  297 / Carolingian Franks
14 richard DEMARQUE 297 / Han Chinese
15 Patrick TAHON  296 / Han Chinese
16 Yannick LE GONIDEC 288 / Late Roman
17 Guillaume BALLAUD  283 / Patrician Roman
18 Hugo TATE 283 / Assyrian & Sargonid
19 Jean-louis DENOYER 270 / Viking & Leidang
20 jérémy LE CLAIRE 266 / Seleucid
21 Philippe NEDELEC 261 / Seleucid
22 Charles NEDELEC 240 / Assyrian & Sargonid
23 Paul BERLANDI 238 / Early Achéménid Persian
24 Frédéric VILLAESCUSA  237 / Mississipi Indian
25 Frédéric TURPIN  230 / Viking & Leidang
26 Franck CIEUR  219 / Northern & Southern Dynasties Chinese
27 Bruno DEJOUX  211 /  Pre-feudal Scots
28 Philippe VENET 196 / Parthian
29 Lionel MORVAN 185 /  Tarascan
30 Maxime PICHOT  181 / Beja
31 Christophe GOUNEAU  181 / Patrician Roman
32 Gilles MELET  178 / Seleucid
33 Frédéric BRUTUS 129 / Alexander the Great
34 patrick GRONIER  126/  Scythian

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Repost0

Publié le 27 Novembre 2018

Retour à ma règle favorite, l'Art de la Guerre, pour le dernier épisode en date de ma saison ludique.

Depuis déjà plusieurs années, Ballainvilliers est devenu un évènement incontournable et cette année encore, la convention ne déroge pas à la règle. A côté du tournoi AdG, on pouvait voir entre autre, un tournoi NPoW et un tournoi FoG antique médiéval V3.

Ce n'est pas moins de 34 joueurs qui ont répondu à l'appel du club local, l'ACLEB, pour s'affronter lors de joute très amicales mais aussi très acharnées.

Outre les joueurs Français, dont un bon nombre venait de province, voire de province éloignée, plusieurs Belges et Espagnols étaient présents ce qui a fait de ce "gros" tournoi, une rencontre internationale, il ne manque plus que nos "voisins" Anglais pour que la fête soit encore plus belle.... peut être pour une prochaine fois.

Cette année, le tournoi a été encore plus relevé que d'habitude avec pas moins d'une bonne dizaine de "Maitres" et "Grands Maîtres", ce qui montre tout l'intérêt que les joueurs portent à cette manifestation.

Quant au thème, il était principalement axé sur la période antique avec accès à quelques listes "Ages Sombres". L'autre particularité annoncée était que tous les placements se feraient en déploiement caché, ce qui a provoqué quelques belles surprises lors de la levée des paravents. C'est un point que j'ai tout particulièrement apprécié.

 

Est venu aussi le temps de choisir quelle armée jouer. Je n'ai pas hésité longtemps pour choisir ma toute dernière armée en date : les Sumériens. Figurines toutes récentes de l'excellente gamme proposée par Museum miniatures, figurines qui m'ont values, en passant, le prix de la plus belle armée peinte .... merci les amis d'avoir ainsi plébiscité ma peinture.

Pour la constitution, deux choix s'offraient à moi, la qualité (toute relative) ou la quantité (très effective).

J'ai donc choisi cette seconde option, poussant le délire jusqu'au bout, j'ai dégradé toutes mes troupes en "médiocre" afin d'avoir le nombre nécessaire à la stratégie de la multitude. Je décidais cependant de garder un commandement intéressant afin de pouvoir manoeuvrer cette "masse".

 

L'armée était donc constituée de la façon suivante :

  • Corps 1 : gl brillant, 4 chars lourds médiocres, 5 lanciers lourds médiocres, 2 archers médiocres, 1 lancier moyen médiocre, 1 javelinier médiocre et 1 LC arc médiocre soit 14 unités.
  • Corps 2 : gl compétent, 5 lanciers lourds médiocres, 2 archers médiocres, 1 lancier moyen médiocre, 1 javelinier médiocre, 4 levées et 2 LI (fronde et javelot) soit 15 unités.
  • Corps 3 : gl ordinaire NF, 2 archers médiocres, 4 lanciers moyens médiocres et 2 LI (fronde et javelot) soit 8 unités.

pour un total de 37 unités.

C'est la plus "grosse" armée que j'ai préparée et jouée jusqu'alors.

La doctrine de jeu était simple, faire une forte ligne avec mes 10 lanciers lourds des deux corps pour fixer l'adversaire avec mes troupes ayant la plus forte cohésion, garder mes chars en réserve et tenter de frapper au bon moment (ce qui n'a pas toujours été le cas), harceler avec mes unités moyennes des corps principaux et déborder avec le troisième corps, à condition qu'il soit fiable, ce qu'en fait, il a été tout le tournoi.

Je savais cependant qu'il fallait avoir le coeur bien accroché car je risquais à chaque partie de perdre beaucoup de monde vu la faible qualité de mes troupes et qu'il me fallait être concentré au maximum pour essayer d'éviter au mieux les erreurs de jeu qui risquaient d'avoir des conséquences désastreuses en cas de "trou" dans mes lignes.

 

La première partie était déjà annoncée car mon ami Yannick m'avait lancé un défi très amical via le forum de la règle, défi que j"avais relevé avec plaisir.

Yannick alignait une armée de Romains Bas Empire à 26 unités, il avait à la fois la qualité et une quantité non négligeable. Il fut cependant surpris, amusé, effaré quand, une fois le paravent levé, il découvrit la masse Sumérienne (chaque partenaire de jeu durant le week-end aura les mêmes réactions)

Grand moment de plaisir pour moi devant son visage incrédule.

Mon corps central est déployé devant ses fantassins et son allié Arabe. Les archers occupent les broussailles et se serviront du terrain comme "appui feu" défensif.

Sur l'autre aile, mon corps principal est opposé à deux cataphractes et quelques fantassins moyens impact. Les chars lourds Sumériens, en colonne, vont tenter de déborder le corps ennemi.

Les "grandes manoeuvres" des Romains, inquiets devant la multitude Sumérienne, le corps arabe qui était à droite va à gauche et la cavalerie romaine prend sa place....

Mon troisième corps, à l'extrême gauche du champ de bataille, va attaquer en force le bout d'aile des Romains.

Sur la droite, les Romains avancent avec prudence, les cataphractes restant en appui des fantassins.

Les Arabes se sont redéployés au centre du dispositif, mes chars se déploient à leur tour, soutenus d'un côté par les lanciers lourds et de l'autre par les archers qui tiennent en respect les chameaux Arabes.

La cavalerie Romaine s'est repliée, devant le nombre, ouvrant le flanc des fantassins.

La bataille fait rage. Les fantassins Romains tentent des attaques désespérées mais finissent par succomber sous le nombre.

Sur l'autre aile, chars et lanciers se font de plus en plus pressant.

La victoire se dessine. J'ai passé une super partie avec Yannick, c'est toujours un bonheur de le rencontrer. Même si la victoire était là, comme je le pensais, j'ai perdu beaucoup de monde ... 26 pertes sur cette bataille. C'était inévitable.

 

Pour la seconde partie, je vais affronter Philippe N. de Toulouse qui commande une armée Séleucide à 23 unités, toutes plus redoutables les unes que les autres : éléphants, piquiers ....

Malheureusement, la tension du jeu (et beaucoup de maladresse de ma part) m'a fait rater la plupart des photos que j'ai faites. Il ne reste qu'une "survivante".

L'aile gauche du champ de bataille voit s'affronter son petit corps d'éléphants contre l'un de mes corps principaux. Mes archers avec beaucoup de chance, vont réussir à éliminer les babars. Au centre, les lanciers lourds et les piquiers vont se neutraliser.

La différence se faisant sur l'autre aile, où les chars supportés par le corps "non fiable", finiront par déborder l'armée Séleucide.

C'est une seconde victoire où j'ai pris 23 pts de pertes.

 

 

La dernière partie de ce samedi se joue avec Mickael B. de l'ACLEB. C'est toujours intéressant et plaisant de jouer avec Mickael qui est non seulement un excellent joueur mais aussi un garçon des plus agréables autour d'une table de jeu.

Il va m'opposer cette fois une armée de Chinois Han, composée de cavaliers, d'une longue ligne de tireurs mixtes lourds, des 2 chars impact élite et des inévitables levées sacrifiables dont le seul but est d'engluer votre attaque.

Les deux longues lignes se font face. Les cavaliers Chinois, sur l'aile resteront prudemment en réserve au début de la bataille.

Je monte mes lignes de lanciers lourds car je dois, dans un premier temps bousculer les levées ennemies pour me rabattre sur le flanc de la ligne chinoise alors que l'autre groupe fait face aux tireurs. Le seul espoir est d'arriver au contact sans trop de dommage car en mêlée, nos qualités seront égales.... malheureusement pour moi, Mickael va bénéficier d'une excellente "main" aussi bien au tir qu'à l'impact du premier choc.

 La plupart de mes lanciers subissent de lourdes pertes.

La cavalerie chinoise appuyée par le lourd chariot impact élite va se mettre en route pour porter le coup fatal à l'armée Sumérienne.

L'attaque va s'avérer meurtrière, les fantassins Sumériens ne peuvent résister aux cavaliers Han.....

...alors qu'au centre, des combats de retardement ont lieu.

C'est une défaite.... et même si j'ai pris les bagages de Mickael, je ne lui ai fait que 12 pertes.

 

En cette fin de premier jour, avec 2 victoires et une défaite, je reste dans la première partie du tableau.

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Repost0

Publié le 18 Novembre 2018

La "Commanderie des Terres Froides", le club organisateur du tournoi NPoW du week-end dernier à Villefontaine, nous propose quelques photos suplémentaires des différentes tables.... merci à eux.

NPoW : Quelques photos supplémentaires.
NPoW : Quelques photos supplémentaires.
NPoW : Quelques photos supplémentaires.
NPoW : Quelques photos supplémentaires.
NPoW : Quelques photos supplémentaires.
NPoW : Quelques photos supplémentaires.
NPoW : Quelques photos supplémentaires.
NPoW : Quelques photos supplémentaires.
NPoW : Quelques photos supplémentaires.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 16 Novembre 2018

Retour à la salle en ce dimanche matin.

Avec 11pts sur les 20 possibles, je suis en milieu de tableau et je suis opposé à Damien qui joue le corps Franco-italien du général Suchet à Tarragone (1811).

Je décide, sur mon aile gauche de défendre le village et ma ligne de communication et porte mon effort à droite en plaçant mes deux divisions les plus importantes (cavalerie et grenadiers).

Face au village, une forte division italienne s'avance....

Sur la droite, j'ai ordre de prendre les deux collines et la ligne de ravitaillement adverse. Je suis plus en force sur ce côté avec deux artilleries contre une et plus nombreux en infanterie.

Je suis, au contraire, en infériorité sur cette aile.... ma ligne de communication est, malheureusement, mal placée (un tirage au dé est effectué pour ce placement) et il sera difficile de la protéger efficacement.

Les cosaques de la Garde effectuent un repli stratégique...

Au centre du champ de bataille, les deux cavaleries s'affrontent. Si les cuirassiers Français bousculent mes hussards, les dragons se neutralisent dans un premier temps puis le support d'un régiment de grenadiers amène un avantage décisif....

Tout le monde s'est positionné pour attendre le choc....

Suite au feu des régiments d'infanterie italiens, ma batterie est obligée de retraiter et ébranle le carré des grenadiers Pavlovski placé derrière. Ce fait sera déterminant dans l'issu de la bataille.... d'autant plus que sur l'autre aile, mes dragons suite à leur charge victorieuse se sont trop avancés et subissent une attaque de flanc ce qui les fera dérouter à leur tour.

C'est une défaite 8pts à 2.

 

 

Dernière partie avec mon ami Lionel. Nous sommes à 13 pts chacun et la victoire de l'un de nous, nous propulsera un peu plus haut dans le classement final.

Lionel jouera son armée Russe (Barclay de Tolly à Borodino - 1812) alors que je jouerai mon armée Franco - bavaroise.

Une grande forêt impassable coupe le champ de bataille en deux. Espérant qu'il n'y ait pas d'opposition, je prends le pari de la contourner avec une partie de ma cavalerie afin d'attaquer de flanc les troupes ennemies.

Sur mon aile gauche, en fond de table, on trouve une colline. La ligne de communication Russe tombe juste derrière. La colline et la ligne adverse seront fortement défendues par deux unités d'infanterie derrière des fortifications et trois unités d'artillerie dont deux lourdes .... inutile de penser prendre quoique ce soit à cet endroit là.

Donc je décide d'abandonner cette colline pour accentuer mon effort au centre où un large plateau sera le théâtre principal de la bataille.

Ses deux divisions les plus fortes (cavalerie et grenadiers) ont décidé de prendre ce plateau où mes régiments bavarois se sont déployés.

La charge des dragons russes ont fait dérouter mes chevaux-légers mais ceux-ci sont maintenant sous le feu à mitraille de mon artillerie. Le pari du contournement de la forêt s'est avéré payant, l'artillerie à cheval s'est positionné pour tirer sur les arrières Russes alors que les chasseurs à cheval se placent pour charger le flanc des hussards russes.

Sur l'autre extrémité du plateau, près du bois, la charge des régiments de ligne Bavarois a repoussé les grenadiers Russes ébranlés, dans un premier temps par les feux roulant.

Les hussards sont de plus en plus menacés par les chasseurs alors que les dragons russes, sous le feu, sont lourdement ébranlés....

Les hussards finiront par dérouter ainsi que les rares troupes russes restant encore sur le plateau, prises sous les feux de l'artillerie et de l'infanterie bavaroise....

La victoire se dessine .... et même si je ne peux prendre l'autre colline, c'est une victoire 9pts à 1

 

Ce fut un beau tournoi encore une fois très sympathique où l'accueil de nos amis Lyonnais reste toujours aussi chaleureux.

Le résultat final :

Joueurs

Points de Victoire

José ESPOSITO

29

Didier ROHAS

29

François CHAMBON

28

Philippe DUTHIL

28

Thibaut PATRY

27

Hervé PAOLI

25

Michel PATRY

22

Thierry MOLIERE

22

Impair

20

Damien GIBERT

19

Thierry MARSAL

16

Lionel MORVAN

14

Jean-Louis HERAULT

13

Christophe ARTUS

10

Alain BACQUEVILLE

9

Claude PAPAGALLI

9

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 14 Novembre 2018

Petit tournoi NPoW  le week-end dernier à Villefontaine, cela me change un peu des tournois AdG.

Comme toujours c'est avec Philippe et Lionel que nous partons pour guerroyer. L'habitude à cette règle est de préparer deux armées (une Française ou alliée et une coalisée) que nous jouerons en alternance.

Un thème avait cependant été donné cette année : il fallait jouer au moins 3 unités de cavalerie.

Pour ce tournoi, j'ai choisi de jouer une armée Franco-bavaroise (le corps de Marmont à Znaïm en 1809) et une armée Russe (Lavrov à Lützen en 1813). Petit rappel indispensable, NPoW est non seulement un jeu de "batailles" mais aussi un jeu de défense et de prise d'objectifs. Ceux-ci prenant une part non négligeable dans le résultat final d'une partie.

 

Mon premier adversaire sera François qui jouera une armée Française (Oudinot à la Bérézina en 1812). Je jouerai donc Russe .... un contexte quasi historique.

Au début d'une partie de NPoW, il y a toujours un "brouillard de guerre" qui laisse une belle incertitude quant à la position réelle des divisions ennemies.

François a réussi ses tests de détection et découvre mes 2 principales divisions l'une de cavalerie et l'autre d'infanterie, alors que pour l'instant, je n'ai pu découvrir qu'une toute petite division française.

Sur l'autre aile, ma troisième division qui a l'ordre de prendre la colline, est également découverte.

Le drame ..... deux jets de dés calamiteux ont empêché ma division de cavalerie de se déployer et de pouvoir lancer leur attaque. Pire, elle subit de plein fouet la charge de la cavalerie légère française et coup du sort, mes hussards engagés partent en retraite au premier contact, jetant la perturbation dans toute la division.

Comme attendu, mes dragons et leur artillerie retraitent eux aussi.... le flanc de ma division d'infanterie, n'étant plus protégé par ma cavalerie en déroute, est prise à parti par les chasseurs, cuirassiers et carabiniers français.

La bataille tourne mal....

Sur l'autre aile, la division Lavrov ayant rempli sa mission, alertée par le général Rosen, tente de revenir pour participer à la bataille .... trop tard.

Bien qu'une défaite (le résultat final est de 8pts à 2) se soit profilée très vite, je me suis battu comme un fou et j'ai vraiment passé un excellent moment.

 

 

Seconde partie en ce samedi après midi avec Alain, le Nordiste, qui aligne une armée Anglaise (Wellesley à Talavera en 1809). Je jouerai donc mes Franco - bavarois.

Les Anglais sont de redoutables tireurs aussi je dois éviter au mieux leurs feux.

Toujours de "brouillard de guerre". On voit les multiples "bases" anglaises dans la plaine.

Je vais défendre ma colline au premier plan. La route relie deux ponts, je vais défendre celui qui est sur mon bord de table et tenter de prendre celui qui est sur le côté d'Alain ...... la tâche s'annonce difficile.

Nos deux divisions sont découvertes, ma division mixte Bavaroise du général de Wrède, fait face à la cavalerie anglaise (dragons légers et dragons lourds).

Les dragons lourds Anglais chargent un malheureux régiment d'infanterie Bavaroise qui, bien qu'il soit en carré, est ébranlé sous le choc.

Au centre, un petite division Anglaise s'approche pour appuyer l'attaque de la cavalerie. Ceux-ci se déploient et ouvrent le feu sur le régiment d'infanterie qui couvre l'aile de la division de Wrède.

Un premier régiment de dragons légers Anglais est repoussé par les chevaux-legers bavarois.

 

Le second dragons légers engage les cavaliers Bavarois qui vont les repousser à nouveau. Les lignes d'infanterie anglaises se rapprochent pour bénéficier de l'efficacité maximum de leurs feux.

Sur l'autre aile, ma division de cavalerie et ma division d'infanterie Française ont rempli leurs missions en prenant le pont et la ligne de ravitaillement ennemie.

La partie se termine et il ne reste plus grand monde dans l'armée commandée par Alain. Avec les prises importantes des objectifs que je m'étais fixé, c'est une belle victoire 9pts à 1.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 10 Novembre 2018

Je suis allé avec mon ami Philippe, participer au tournoi AdG 28mm de Bordeaux, il y a quelques semaines et je me suis vraiment bien amusé. Encore une fois, l'échelle m'a ravi. Aussi, j'ai décidé de me faire, dans un premier temps, une seconde armée plus "médiévale" que mes arabes qui couvrent la partie "Ages Sombres".....

Il ne me restera ensuite à réaliser une armée "antique" (mais ça, ce sera pour un peu plus tard) pour pouvoir participer aux tournois proposés dans ces différentes périodes.

 

Dans un article précédent, je vous parlais de l'explosion des figurines plastiques qui permettent aujourd'hui de se construire une armée à moindre frais.

Ce que j'ai cherché, c'est de réaliser une armée médiévale qui offre :

- une majorité de figurines plastiques.

- de belles figurines.

- une armée qui permette une certaine modularité.

Mon choix s'est porté sur les figurines plastiques de Perry miniatures et leur gamme "Azincourt" afin de réaliser une armée "Anglais Guerre de Cent Ans".

Certes, Perry ne propose pas tout ce que je souhaite en plastique, bien que la gamme doive s'étoffer rapidement avec une boite de chevaliers montés. La marque offre, pour cette gamme, un choix complémentaire de figurines "métal" de haute facture..

Les deux gammes, plastique et métal, se mariant à merveille tant au niveau des proportions que de la qualité de la gravure.

Je compléterai aussi avec quelques figurines de chez Black Tree Design et Claymore Casting.

 

J'ai donc commandé, et reçu, deux boites plastiques Perry. On ne peut être déçu tant la qualité est au rendez-vous.

J'ai, avec difficulté, commencé à les monter, car je manque d'habileté à ce petit jeu de construction... mais je dois reconnaître que le montage permet de diversifier les postures ce qui est un point très positif.

 

Tout dernièrement, Ostap, l'un des organisateurs du tournoi de Toulouse a annoncé le thème de l'an prochain (Frontika 2019, les 14 et 15 septembre) et ce sera "Saint Louis et son époque (1226 - 1270)" ..... donc mes Anglais Guerre de Cent Ans ne sont pas éligibles ..... pas grave, ils seront recyclés en quelque chose de compatible avec le thème choisi, je vais devoir rajouter quelques figurines et unités (LI arc, paysans de chez Black Tree Design) et avoir ainsi, avec les mêmes figurines, une armée féodale et une armée médiévale.

Même si mes figurines seront alors un peu plus "tardives" pour ce Frontika, il est toujours plus facile de recycler du médiéval que de l'antique, souvent bien trop typées dans leur période.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #AdG 28mm

Repost0