Publié le 17 Avril 2018

Après une excellente soirée pleine de rigolade, de gastronomie et de boissons fermentées en quantité plus que raisonnable malgré tout, retour à la salle en ce dimanche matin.

Pour la quatrième partie, je vais affronter Hervé et ses Anciens Egyptiens.

C'est une armée qui a été rarement jouée et quand elle l'a été, ce fut principalement en 100pts.

L'armée organisée par Hervé ne possède aucune troupe montée et elle démoralise à 30 unités, deux de ses corps ont des généraux "non fiables". Il faut absolument pour éviter le choc de mes chariots que le terrain choisi tombe de son côté afin qu'il puisse y appuyer sa défense mais malheureusement, ce ne sera pas le cas, Hervé doit placer son armée sur une plaine nue de son côté.....

.... son corps de l'aile gauche qui devait mener l'attaque est non fiable, j'en profite pour positionner mes troupes tout en restant au delà des 4 UD.

Mon corps de l'aile droite se retrouve libre de ses mouvements et entreprend un mouvement tournant pour menacer les flancs de son corps principal qui va manoeuvrer pour retarder le choc inévitable....

Son corps central se révèle, il est formé de fantassins médiocres qui trouvent refuge dans l'unique terrain présent de son côté.... toute son armée s'est concentrée sur 1/4 de table.... le corps central continue son avance. Mes chariots attaquent les quelques troupes qui tentent  de les ralentir. Elles se feront bousculer sans trop de dégâts laissant libre accès au bagages..

Sur l'autre aile, le corps d'attaque d'Hervé est toujours non fiable....

Les fantassins égyptiens se sont repositionnés mais subissent la pression forte des chars sur le côté et des lanciers sur leur face.

Le corps égyptien est redevenu fiable mais trop tard, mes Phéniciens sont bien placés pour contrer toutes tentatives

Au centre Hervé à lancer une attaque pour tenter de faire baisser la pression qui devenait trop forte. Les chars lourds phéniciens bousculent les quelques troupes mises sur leur chemin...

... ces troupes sont rapidement anéanties .... les fantassins lourds égyptiens obtiennent bien quelques victoires mais trop rares pour entamer efficacement la ligne de lanciers.

Les archers du corps jusqu'ici non fiable, se sont avancés pour tirer sur les chars.....

Hervé lance son attaque d'aile, mes chars bousculent les archers qui leur font face... les bagages sont pris et le centre égyptien craque ce qui met fin à la bataille.

Hervé s'est battu avec courage mais trop de choses ont été contre lui dès le départ. J'ai eu 11 pts de pertes lors de cette 4ème partie.

 

Toute dernière partie avec Paul, l'ami Corse, qui commande une armée "Empire Assyrien et Sargonides" avec un allié Bédouin.

Le terrain se place comme suit (de gauche à droite) : un bois et derrière celui ci une colline douce ..... un large espace libre et en fond de table (sur le bord défendu par Paul) une broussaille et une route.... de mon côté droit, un terrain infranchissable puis entre ce terrain et le bord droit une seconde colline douce où je vais placer l'embuscade de tout un corps....

Je place sur ma gauche, mon corps de lanciers lourds et dans le bois mes fantassins légers et mes lanciers moyens.

Mes fantassins bien protégés par le bois empêchent l'avancée des mixtes Assyriens .... voyant qu'ils ne passeront pas, ces derniers découragés rebroussent chemin...

Longtemps Paul a hésité entre une embuscade et une marche flanc aussi a-t-il beaucoup manoeuvré avec son corps de chameaux bédouins qui revient en toute hâte une fois l'embuscade dévoilée pour tenter de contrer son avancée....

Ceux ci sont pris à parti par les archers et les chariots qui les feront beaucoup souffrir....

 

Au centre, mes chariots élite soutenus par les lanciers moyens et archers de leur corps et les lanciers lourds du corps de l'aile gauche, attendent le choc des chariots lourds et cavaliers arc Assyriens...

Paul lance une attaque hasardeuse qui va s'avérer payante... mes archers et lanciers moyens sont détruits....

même mes chars lourds seront bousculés .....

A la fin du temps imparti, c'est un match nul car Paul est à 4 pts de la démo alors qu'il lui reste 10 points à prendre pour faire dérouter mon armée...

Avec 2 victoires, 1 match nul et 2 défaites je risque de me retrouver logiquement au milieu de classement...

 

Les résultats :

Le "Conseil Bardique" fait un beau tir groupé avec des places de 3ème, 5ème et 6ème ... notre Yoyo se situant à la 13ème place.

1- Patrick TAHON - Mèdes
2- Mathieu TAHON - Néo-Babyloniens
3 - Philippe DUTHIL - Egyptiens Libyens
4 - Roland HARTZ - Anciens Bédouins
5 - Boris ELOY - Phéniciens de Chypre
6 - Thierry MOLIERE - Phéniciens de Chypre
7- Yannick LE GONIDEC  - Anciens Hébreux
8 - Franck LEBIGOT - Egyptiens Nouvel Empire
9 - Jacques NOE - Empire Assyrien et Sargonides
10 - Paul BERLANDI - Empire Assyrien et Sargonides
11 - Robin FRANCONY - Assyriens
12 - Hervé PERROT - Egyptiens Ancien et Moyen Empire
13 - Lionel MORVAN - Néo-Babyloniens
14 - Nicolas BELLANGER - Hittites

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Repost0

Publié le 16 Avril 2018

Avant dernière étape de ma saison AdG avec cette escapade normande près du Havre à Montivilliers.

L'an dernier, après un beau tournoi, à la tête d'une armée Araméenne, j'ai obtenu le titre de "Seigneur de Normandie". Aussi, cette année, je revenais en "mes terres" pour essayer de garder mon titre.

Le thème de cette année portait sur les armées bibliques, choix difficile pour moi car, aimant beaucoup cette période, je possède pas mal d'armées éligibles : Sumériens, Bédouins, Egyptiens, Assyriens..... le choix s'est cependant porté sur l'armée "Phéniciens de Chypre" que j'avais déjà joué à Avignon et avec laquelle je m'étais bien amusé.

J'ai cependant un peu remanié la liste après cette première expérience et l'ai organisée comme suit :

- corps 1 : gl compétent, 3 chars lourds impact élite, 1 LI fronde, 2 archers et 2 lanciers moyens.

- corps 2 : identique au corps 1 ...seule différence malgré tout, les chars lourds ne sont pas élite.

- corps 3 : gl ordinaire, 4 lanciers lourds, 2 lanciers moyens et 3 LI javelot et fronde.

soit une armée à 25 unités.

 

J'ai aussi eu le plaisir de partager ce tournoi avec Lionel et pour la première fois depuis un bon moment, le "Conseil Bardique" au grand complet. Mes amis jouant respectivement Néo-Babyloniens, Phéniciens de Chypre également et Egyptiens Lybiens.

 

Après un court voyage pour une fois, arrivée à la belle salle de Montivilliers le samedi matin. J'ai le plaisir de rencontrer Jacques pour la première partie.

Je connais Jacques depuis de nombreuses années mais nous n'avions pas eu encore le plaisir de jouer ensemble à AdG.

Il joue une armée "Empire Assyrien et Sargonides" constitué d'un corps de chariots lourds soutenus par un peu de cavalerie, d'un corps de fantassins lourds mixtes et d'un corps de cavalerie ..... la bataille va être sanglante et très indécise ..... je vais manquer de lucidité et n'arriverai pas à trouver le bon tempo (il en sera de même sur la plupart des parties du week-end) ce qui va me coûter la victoire.

Ses mixtes, après avoir copieusement tiré sur mes lanciers, reçoivent le choc sans pertes majeures.

Sur l'aile droite, mes chariots soutenus par leur infanterie, chassent la cavalerie Assyrienne.

Sur l'autre aille, mes chariots lourds sont rapidement éliminés (!!), de ce fait les chariots Assyriens peuvent se jeter sur l'infanterie Phénicienne. Les archers ne pourront résister au choc, ce qui scellera le sort de la bataille.

Jacques a remarquablement joué et a su, lui, imposer son rythme, attaquer comme il fallait et forcer la décision au moment opportun.

Le tournoi commence avec une défaite, ce qui n'est jamais de bonne augure en ces circonstances.

 

Annonce du second tour et ce sera Lionel avec ses Néo-Babyloniens, armée très proche de celle de Jacques. Curieusement, Lionel pose une zone côtière alors qu'il est plus mobile et plus nombreux en cavalerie. Ce choix va fortement l'handicaper car mon armée, de ce fait plus compact va pouvoir se concentrer sur des objectifs moins diffus.

La partie va aller vite, trop vite car Lionel est trop timide dans son engagement et ses choix, ce qui me laisse tout le temps de placer mes attaques et positionner mes archers pour contrer les manoeuvres de sa cavalerie...

C'est une victoire qui se dessine rapidement, mais comme Lionel ne refuse pas le combat et que son armée est solide, il me fait quand même 19 pertes ce qui fait beaucoup....beaucoup trop à mon goût.

Je sens que malgré cette victoire, le tournoi sera difficile jusqu'au bout car j'ai le sentiment d'être toujours un peu à contre-temps dans mes décisions, les sensations ne sont pas fameuses même si toutes les parties seront intéressantes et disputées avec des adversaires agréables.

 

Une victoire et une défaite me placent en milieu de tableau, je peux d'ors et déjà oublier mon titre de "Seigneur de Normandie" et la troisième partie qui s'annonce sera tout aussi difficile avec un partenaire des plus plaisant en la personne de Franck et ses Egyptiens Nouvel Empire.

L'organisation de son armée est intéressante et originale, même si je n'aurais pas personnellement choisi ce système. Il y a cependant des choix judicieux à garder.

Il a deux corps identiques : 1 gl compétent, 2 chars légers arc, 2 archers, 1 javeliniers et 4 fantassins impact...... Franck en placera un sur chaque aile.

Au centre, il place un corps formé de 6 fantassins moyens impétueux commandés par un stratège. Il n'a donc aucun fantassins légers.....

Je vais tout faire pour retarder le plus possible le contact avec son centre, car ses impétueux sont un vrai danger pour mes lanciers qu'ils soient moyens ou lourds.

Je vais placer mes chariots lourds au centre gauche pour retarder son offensive et tenter l'intimidation....

Sur mon aile droite, mes fantassins ses sont placés sur la colline, les chariots lourds la contourne et menacent les flancs du corps d'aile. Franck replie en urgence toute son infanterie qui fera, de toute la bataille de savantes manoeuvres.... pour couvrir son repositionnement, il sacrifie ses 2 chariots légers. Ceux-ci résisteront un peu trop longtemps, comme on peut le voir ou le supposer, l'archer phénicien a chargé le flanc du chariot mais a perdu son combat et pris une perte. L'autre chariot a résisté également malgré un combat très désavantageux. Il tiendra bien trop longtemps pour que je puisse réellement profiter de mon attaque.

Au centre j'ai retiré mes chariots, pour tenter un débordement de l'autre aile, mais par manque de lucidité, j'ai emmené tout le monde alors que j'aurai du en laisser un en couverture centrale pour tenter de ralentir l'avancée des impétueux.....

.... et ce d'autant plus que l'espace de ce côté est plus réduit du fait du terrain accidenté, en effet seuls deux chariots peuvent se placer dans l'espace disponible .... mon troisième chariot n'a pas la place de passer et reste inutilement en arrière.... encore une fois fois, il aurait été plus utile de l'autre côté du champ, menaçant les fantassins égyptiens.....

.... car Franck a pris le bon tempo pour lancer son attaque qui effectivement va s'avérer meurtrière pour mes lanciers. Quand mon armée craque, il n'est qu'à trois points de la démoralisation, que de regrets à avoir. Encore une fois avec un peu plus de réflexion, j'aurai pu envisager l'issue finale d'une façon un peu différente... tant pis pour moi, j'ai mal joué face à Franck qui s'est montré redoutable d'efficacité.

 

En fin de journée, avec 1 victoire et 2 défaites, je suis bien loin au classement. Espérons que pour le ledemain, je retrouve un peu de punch et de la lucidité qui m'a tant fait défaut.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Repost0

Publié le 12 Avril 2018

Suite de cette armée pour "Mortem et Gloriam" avec une nouvelle unité de "tireurs" mais des arbalétriers cette fois.

Les figurines sont des Corvus Belli avec un commandement constitué de figurines Peter Pig et d'un arbalétrier Essex miniatures.

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #MeG

Repost0

Publié le 9 Avril 2018

Quatrième opus pour cette armée MeG avec les chevaliers à pied...

C'est un mélange de figurines Peter Pig, Corvus Belli et quelques Essex miniatures...

Petit groupe plus orignal avec ces bombardes plus tardives... (figurines Peter Pig)

Curieusement, pour la règle, ce groupe est considéré comme "skirmishers" c'est à dire des tirailleurs ...

Les mêmes avec leur "barricades" qui sont une des options pour l'artillerie légère mais une obligation si on choisit de les jouer en artillerie lourde. Ces barricades sont juste des "levées de terre", ce qui fera bien l'affaire...

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #MeG

Repost0

Publié le 6 Avril 2018

Troisième groupe d'archers, j'avais déjà les "longbowmen" (figurines Essex) mais j'ai quand même rajouté la plaquette de commandement (figurines Peter Pig).

 

.... et puis j'ai continué de faire mes éléments de pieux (éléments de 12 cm et de 4 cm) ...car il en faut des pieux pour ne pas se faire rouler dessus par du chevalier lourd ....

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #MeG

Repost0

Publié le 3 Avril 2018

Peinture et soclage intensif ce week-end et suite de mon armée MeG "Later HYW English" avec cette seconde unité d'archers...

Les figurines d'archers sont des Corvus Belli avec un commandement Peter Pig.

Enfin, un élément de général (figurines Museum miniatures)

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #MeG

Repost0

Publié le 30 Mars 2018

Cela fait un petit moment que je n'avais pas posté, mais je ne suis pas resté pour autant inactif. Un nouveau projet est lancé, à MeG (Mortem et Gloriam) cette fois-ci, pour pouvoir jouer en médiéval avec mes comparses du club. Médiéval car il s'agit d'une armée "Anglais Guerre de Cent Ans". Ce sera le projet "Azincourt".

J'ai bien une petite base avec des chevaliers montés .... (figurines Black Hat - Gladiator Games).....

....mais il me manque l'essentiel à savoir l'infanterie.

J'ai mis à profit ces derniers jours pour entreprendre le premier groupe d'archers...

Les figurines sont des Corvus Belli (1er rang), le second rang est formé de figurines Essex et Peter Pig pour le commandement.

Le même petit groupe avec ses pieux (fabrication "maison")

... et comme qui peut le plus peut le moins, cette armée sera aussi utilisable pour AdG.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #MeG

Repost0

Publié le 22 Mars 2018

Après une bonne nuit réparatrice, retour aux activités ludiques en ce dimanche matin.

Ce sont les moines guerriers du Nord, Laurent et Philippe, que nous devons affronter. Nos amis commandent une belle armée des "Communes italiennes".

Cette armée est constituée de deux groupes de chevaliers moyens impact élite, de lanciers lourds et moyens et d'unités mixtes lanciers lourds / arbalétriers. Une armée donc très polyvalente et bien difficile à manoeuvrer. De plus, les deux compères sont aguerris au jeu d'Histoire ..... la partie s'annonce délicate.

Philippe déploie les Espagnols sur notre aile droite, les almogavares devant investir le champ soutenus par les chevaliers du corps.

Au centre, la fine fleur de la chevalerie française, commandée par Philippe Auguste fait face aux lourds fantassins italiens.

A côté des chevaliers, j'ai séparé en deux groupes et placé en position défensive mes lanciers lourds et arbalétriers élite, afin, à la fois de soutenir l'attaque des chevaliers et bloquer l'avancée du corps de chevaliers italiens.

L'objectif est de garder ces chevaliers à distance le plus longtemps possible et d'empêcher par tous les moyens que les montés ne s'infiltrent dans nos lignes. Pour ce faire, le petit corps "bizarre" va soutenir et appuyer l'aile de lanciers lourds. Pour la première fois du week-end, il va s'avérer très utile dans cette tâche car son "appui feu" sera une aide précieuse pour calmer les ardeurs des chevaliers italiens.

 

Au centre, la bataille fait rage, Philippe a lancé avec un certain succès, l'assaut. Les almogavares, grâce à leur impact, bousculent les fantassins moyens italiens. Les chevaliers Français ont contacté les lanciers lourds et chevaliers ennemis et réussi à faire un trou dans la ligne de défense des Communaux.

Le premier groupe de mes lanciers, appuyés par les arbalétriers élite, tiennent à distance les cavaliers légers tout en apportant leur soutien à l'attaque des chevaliers.

Sur l'aile gauche de notre dispositif, las de rester sous le feu, Laurent a lancé une attaque sur les lanciers lourds mais ceux-ci feront mieux que résister.... seul le général italien du corps est encore en vie ..... tous les autres chevaliers ont été détruits. La menace n'existe plus sur cette aile.

Au centre, Philippe réussit brillamment à passer sur les lanciers et unités mixtes italiennes soutenu par les almogavares qui ont poursuivi leur attaque.

C'est une troisième victoire mais payée plus chèrement avec 16 pertes subies.

Le dernier tour nous voit affronter la redoutable paire Bisontine, Eudes et Olivier qui dirigent une armée "Byzantins tardifs". Nos deux équipes sont en tête du classement, le gagnant, si vainqueur il y a, gagnera le tournoi.

Leur armée est composée de 3 corps de montés (un corps de chevaliers, un corps de cavaliers moyens arc et un corps mixte chevaliers/cavaliers) et un énorme et atypique corps de 12 archers médiocres, placé au centre.

Philippe Auguste occupe avec ses chevaliers élite, l'aile droite, les Espagnols sont au centre, almogavares et chevaliers, face aux archers Byzantins, mes lanciers lourds et arbalétriers élite insérés dans la ligne font face aux chevaliers impact, enfin sur la gauche, cachés dans un champ et derrière une colline, le petit corps est en attente et vu le placement adverse sera opposé aux cavaliers moyens arc ennemis. La difficulté pour ces derniers sera de traverser le champ et il me faudra tenir car l'objectif de Eudes, qui est face à moi, est de forcer le verrou pour ensuite contourner nos lignes de défense et se rabattre dans notre dos.

Le petit corps s'est dévoilé au bon moment, il tire puis se positionne afin de "fermer la porte" aux cavaliers byzantins.

Les cavaliers sont rentrés dans le terrain pour forcer le passage, mais comme ils n'ont pas de zone de contrôle dans un terrain accidenté qui les désavantage au combat, je vais pouvoir repositionner mes fantassins afin d'interdire le passage.

L'archer médiocre du groupe est laissé en soutien sur la colline. Son placement interdit également le passage de ce côté là.

Ses tirs étant inefficaces et voyant qu'il ne pourra passé, Eudes va rompre et se replier. Il ne peut charger les fantassins dans ce terrain car les malus qu'il aurait seraient trop handicapant pour ses montés.

 

Les archers médiocres vont être engagés par les chevaliers espagnols, les almogavares et une partie des chevaliers Français.... les tireurs ne pourront résister au choc.

Mes lanciers lourds et arbalétriers tiennent et empêchent les chevaliers byzantins d'intervenir efficacement.

La partie se terminent sur une quatrième et belle victoire. Nous avons eu malgré tout, 18 points de pertes.

Cette victoire nous offre la première place et c'est avec beaucoup de plaisir que nous gardons notre titre acquis l'an dernier.

 

Les résultats :

  1. P Duthil et T Moliere - français féodaux
  2. F, Chambon et Stéphane B. - Croisés
  3. L Rousseau et P Bonne - Communes Italiennes
  4. E Lefevre et O Fischer - Byzantins Tardifs
  5. B Dejoux et C Gouret - Hongrois Féodaux
  6. C & A Roudil - Byzantins Comnènes
  7. M Ronchetti et JM Lallande - Espagnols Féodaux
  8. T Moitie et T Renier - Chevaliers Teutoniques
  9. F Mainetti et J Fusella - Egyptiens Fatimides
  10. C & M Bricault - Communes Italiennes
  11. JL Heraut et D Gibert - Anglo -normands
  12. S & C Renier - Syriens
  13. F & J Defour - Français Féodaux
  14. S Fabries et S Pellicia - Ecossais Féodaux
  15. D Rohas et JC Pollet - Croisés Tardifs
  16. L Morvan et S Loiron - Espagnols Féodaux
  17. JL Denoyer et S Mace - Anglais Féodaux
  18. R Hartz et H André - Chevaliers Teutoniques

Lire la suite

Rédigé par thierry

Repost0

Publié le 20 Mars 2018

Cela fait maintenant 4 ans que je participe au seul tournoi, sur la règle antique médiévale "L'Art de la Guerre", en double et en 300pts. Si les deux premières années, les résultats n'avaient pas été à la hauteur de mes espérances, l'an dernier, associé à mon ami et complice Philippe, nous avions gagné de haute lutte le tournoi à la tête d'une armée "Principauté d'Arménie".

C'est donc en tant que "tenants du titre" que nous nous sommes déplacés à nouveau cette année, reformant l'association qui avait si bien marché l'an dernier.

Le thème ayant changé (pour 2018, l'accent avait été mis sur les armées de "chevaliers moyens"), il nous fallait donc nous replonger dans les listes afin de trouver ce qui allait nous permettre, espérions nous, de garder notre "titre"

Dans un premier temps, à mon insistance, nous nous sommes tournés vers l'armée des "Communes italiennes", armée que j'avais joué lors du tournoi de Fronton avec une certaine réussite, mais les premiers essais nous laissaient un peu, surtout Philippe, sur notre faim.

Notre choix s'est donc arrêté sur les "Français féodaux" qui nous paraissait beaucoup plus "fun" à jouer. Cette liste nous offrait beaucoup des options que nous recherchions : un stratège, des tireurs efficaces, des troupes de choc, des troupes statiques solides et des troupes de "terrain" agressives....

Avec cette armée, nous avions notre stratège : Philippe Auguste, nos tireurs efficaces - des arbalétriers pavois élite, des troupes de choc sous la forme de chevaliers impétueux élite, des lanciers lourds et des troupes moyennes agressives avec les almogavares (fantassins moyens impact élite) de nos alliés espagnols.

Il ne nous restait plus qu'à composer une liste....

Corps 1 : Gl stratège, 6 chevaliers moyens impétueux élite et 1 cavalerie lourde impact.

Corps 2 : Gl ordinaire, 5 lanciers lourds, 2 arbalétriers pavois élite et 2 LI javelot élite.

Corps 3 : Gl ordinaire, 2 fantassins moyens, 1 archers médiocre, 1 arbalétriers pavois élite et 1 LI javelot élite.

Corps 4 (alliés Espagnols) : Gl compétent, 3 chevaliers moyens impétueux élite, 2 LC javelot élite, 3 fantassins moyens impact élite, 1 arbalétriers et 2 lanciers lourds médiocres.

soit 32 unités.

Le corps 3 nous semblait bien faiblard quand nous avions, 2 semaines avant le tournoi, repris la liste pour faire une partie d'entrainement avec Manu et Olivier et nous nous demandions bien ce qui nous était passé par la tête où moment de la constitution de la liste pour qu'il soit ainsi. Ne sachant trop comment rectifier le tir, nous avons tout laissé comme cela.

 

De plus, l'un de nos petit délire pour ce tournoi si sympathique et atypique, était de nous costumer et de jouer ainsi..... ce qui fut fait (du moins pour la première journée).

Notre surprise et notre amusement fut d'autant plus grand que nous n'étions pas les seuls à avoir eu cette idée. Nos amis Nordistes nous avaient rejoints dans notre délire....

Des moines, des chevaliers "Teutoniques" et notre ami Sergix, le Grand Convertisseur ...

 

La première partie du samedi ne fut pas une surprise pour nous car, l'autre particularité du double de Villefontaine réside dans les défis que les équipes peuvent se lancer. Et comme l'an dernier, les Toulousains Stéphane et Jean Louis nous avaient "jeté le gant."

Ils dirigeaient une armée d "Anglais féodaux"....une rencontre quasi historique nous attendait.

Ces Anglais avaient une bonne base de chevaliers, de lanciers lourds et surtout de redoutables archers arc long.

Nous avions décidé, Philippe et moi, de jouer l'un en défense et attente avec le corps des lanciers lourds, arbalétriers et le petit corps "bizarre", l'autre en attaque avec les Espagnols et les chevaliers Français ..... et tout le week-end, c'est à cette tactique que nous nous sommes pliés.

En face des chevaliers Anglais, je place mon corps de lanciers et arbalétriers et je positionne le petit corps bien au chaud et protégé dans un village qui va interdire le passage aux archers Anglais.

Sur l'autre côté et en vagues successives, Philippe finira par bousculer l'autre corps de chevaliers Anglais et le reste des archers. Rien ne résistera à l'impact des chevaliers et leur capacité "élite" leur fera prendre à plusieurs reprises le dessus.

C'est une victoire où nous n'avons subi que 14 pertes. Le résultat est donc de 5 pts à 1.

 

La partie de l'après midi nous voit affronter des joueurs que nous espérions croiser : Stéphane et l'ami Brigoule de Marseille. La partie va être des plus amusantes car nos deux compères sont de joyeux compagnons. Ce qui est moins drôle, c'est leur armée : des Ecossais féodaux.

La composition de leur armée est à la fois surprenante et terrifiante : un gros corps de 12 lanciers lourds, deux alliés, l'un Gaélique qui leur apporte des fantassins impétueux, redoutables pour notre infanterie, l'autre highlanders, des fantassins arc et des "armes à deux mains", redoutables pour nos montés et enfin un corps de chevaliers et cavaliers.....le tout placé de gauche à droite sur le champ de bataille...

La masse des lanciers écossais soutenus par les Gaels... je pense que l'erreur est de les avoir laissé en un bloc compact et de ne pas les avoir lancés en vague comme nos chevaliers lors de la première bataille.

Gaels et Highlanders forment une ligne redoutable et meurtrière.... Stéphane et Brigoule les ont trop disloqués par la suite ce qui nous a permis d'isoler certains groupes afin de les attaquer plus facilement...

Mes lanciers ne sont pas très fiers en voyant arriver cette masse écossaise le long de la zone côtière ....

Le corps "bizarre" et les fantassins espagnols s'apprêtent à recevoir le choc, mais avant, ils permuteront pour créer le doute dans l'esprit de nos adversaires.... manoeuvre qui réussira à merveille.

Les fantassins ont temporisé, laissant le temps aux chevaliers d'intervenir sur les Gaels.... les lanciers Ecossais sous le feu des arbalétriers français, tentent de les soutenir du mieux qu'ils peuvent, c'est le début de la désorganisation de la ligne écossaise...

Une partie de la ligne écossaise est enfoncée, les chevaliers se protègent mutuellement ...

Au centre les Highlanders, pris à parti par les Espagnols, sont dispersés en petits groupes sous la menace des arbalétriers  et archers.....

Les almogavares se jettent à l'assaut, les chevaliers espagnols, en seconde ligne, porteront l'estocade aux fantassins écossais....

C'est une seconde victoire où nous n'avons pris que 8 pertes. Ce qui donnera un résultat comptabilisé de 6 pts à 0

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Repost0

Publié le 15 Mars 2018

Pour faire bonne mesure et au cas où cela viendrait à manquer, deux généraux Russes en complément : les généraux de divisions Paskevitch et von Meklembourg (figurines Boki)

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0