Publié le 12 Mai 2016

NPoW : Les Autrichiens - les grenzer.

Pour étoffer un peu cette armée autrichienne 1er Empire pour NPoW, voici deux unités de grenzer (infanterie des frontières). Ces figurines, très dynamiques et variées, sont des Old Glory.

NPoW : Les Autrichiens - les grenzer.

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Publié le 9 Mai 2016

Bolt Action : L'armée allemande (12).

Un complément pour mes Allemands WWII avec cette petite section de Panzergrenadiers.

Une première pour moi, ce sont des figurines plastiques Warlords Games. Ces figurines sont à monter, et c'est assez facile de le faire, l'avantage, c'est le choix laissé pour la personnalisation des fantassins : choix multiple de têtes (avec casque, casquette ou nue tête), équipement et armement.....

J'étais à la base assez réticent sur le montage et le fait que ce soit du plastique mais le résultat final me semble satisfaisant. Les figurines sont compatibles avec mes Black Tree Design, seules les armes des figurines plastiques sont plus fines ....seront-elles à l'usage du jeu trop fragiles ? ...à voir. En attendant voici ce qu'elles donnent.

Voir les commentaires

Publié le 2 Mai 2016

NPoW : 1814 - la campagne de France.... à Douains.

Cette idée avait germé, dans nos cerveaux tourmentés, juste après le tournoi NPoW de Villefontaine en novembre alors que nous étions, Philippe et moi, sur le chemin du retour ....... et nos discussions qui fusaient un peu dans tous les sens nous avaient occupé une bonne partie du trajet, malgré tout, après un long moment de délires, fous rires et phases plus posées, nous avions pu lancer la base de ce que nous avons fait ce week-end : réunir quelques copains et jouer à NPoW sans que cela soit un vrai tournoi, juste pour le plaisir du jeu ......

 

Le principe était de réaliser une "campagne" basée sur l'invasion de la France en 1814 et de regrouper deux équipes : une jouant les corps d'armées Français et une autre jouant les forces coalisées d'invasion.

 

Le but des Coalisés était, par des routes différentes et 20 étapes chacune, d'arriver aux abords de Paris à l'issue des 4 batailles du week-end. Nous étions 5 Coalisés, et pour obtenir une victoire décisive, 3 d'entre nous se devaient d'atteindre l'objectif.

Chaque point obtenu lors de nos batailles respectives nous faisant avancer sur notre route d'invasion d'une étape..... en bref, sur les 40 points possibles à récupérer sur les 4 parties, il fallait en gagner 20 pour arriver à Paris ... pas trop dur direz vous et bien pas si facile quand même.....

Le but des corps Français était de retarder l'avance des forces d'invasion et les empêcher d'approcher Paris. Il leur fallait gagner les parties sans trop concéder de points ou perdre avec le plus petit écart possible pour ralentir notre avance..... nous aurions donc des batailles très disputées.

 

Chaque équipe devait désigner un Empereur : Napoléon pour les Français, rôle tenu par Boris et le Tzar Alexandre pour les Coalisés rôle que mes camarades de jeu m'ont donné.

Ce rôle d'Empereur apportait un petit piment supplémentaire à nos parties, car à chaque bataille, l'Empereur de chaque camp donnait "secrêtement" à l'un de ses généraux un bonus de 2 points qui lui permettait soit d'avancer plus vite soit de mieux ralentir l'armée adverse dans sa course vers la capitale. Le but était d'attribuer, tant que faire se peut, ces 2 pts bonus à un général différent à chaque bataille.

Le "camp Français" comprenait outre l'Empereur "Boris" Napoléon qui commandait la majorité de la Garde, les Maréchaux et généraux Olivier qui dirigeait une autre division de la Garde et des troupes de ligne, Hugo, Damien et Yves

Le "camp des Coalisés" comprenait le Tzar "Thierry" Alexandre qui commandait un corps ....autrichien, Pépé et Philippe D. à la tête des divisions russes, Christian qui commandait une autre colonne autrichienne et enfin Phlippe B. à la tête d'une armée anglaise.

 

Mon armée autrichienne compte 4 divisions : la première sous la direction du général de corps d'armée Rosenberg compte une brigade de cavalerie légère et une batterie d'artillerie lourde, la seconde (gl Rohan) comporte une brigade de hussards et une batterie d'artillerie légère à cheval, la troisième (gl Lindenau) comprend deux brigades de grenadiers réunis et enfin la dernière (gl Hohenlohe) est forte de 4 régiments d'infanterie de ligne et une batterie d'artillerie à pied.

 

NPoW : 1814 - la campagne de France.... à Douains.

Le premier tour me voit affronter Olivier qui commande une division à pied de la Vieille Garde, une partie de la cavalerie de la Garde et une division de ligne.

Le but à NPoW est non seulement de faire le maximum de pertes à l'adversaire mais aussi de prendre ou/et défendre des objectifs fixés sur le champ de bataille : un village, un pont, une colline....tout en défendant sa "ligne de retraite" que l'adversaire cherchera pas tous les moyens à conquérir.

Chaque joueur attribue secrètement des points à certains objectifs, force à lui de les prendre ou les défendre lors de la partie..... et ce n'est pas négligeable car ils peuvent rapporter jusqu'à 50 points quand on les gagne mais aussi des points "négatifs" quand on les perd ou ne peut les prendre.

C'est donc Olivier que je vais affronter et ses redoutables divisions de la Garde Impériale. Ses troupes sont peu nombreuses mais très solides.

J'arrive à contrecarrer son avance par le feu de deux de mes batterie d'artillerie que j'ai pu réunir. Olivier est à la fois arrosé par la mitraille et sous la menace de deux brigades de cavalerie.

Sa division d'infanterie de ligne est plus abordable pour mes troupes et les combats qui ont lieu pour la prise d'un village me donnent l'avantage.

La différence se fera sur la prise des objectifs car j'ai réussi à repousser quelques troupes qui me les contestaient.

Résultat 8/2 en ma faveur.... ma colonne autrichienne avance donc de 8 étapes à l'issue de ce premier tour.

NPoW : 1814 - la campagne de France.... à Douains.
NPoW : 1814 - la campagne de France.... à Douains.
NPoW : 1814 - la campagne de France.... à Douains.
NPoW : 1814 - la campagne de France.... à Douains.

Pas de chance pour moi, au second tour, le tirage au sort me désigne Boriléon à la tête du gros de la Garde Impériale.... cela va être encore plus compliqué que la bataille avec Olivier car toutes ses troupes sont beaucoup plus solides que les miennes ...... je risque d'être bien ralenti dans mon avance aussi, il faut que, si je perds, je marque le plus de points possibles pour continuer à avancer de façon significative.

Comme prévu, les affrontements, charges, tirs et tests de moral sont beaucoup plus compliqués pour moi que pour lui car il est plus difficile de retenir une troupe avec force 12 qu'une troupe de la Garde à force 16 avec un d20 (on doit obtenir un nombre inférieur ou égal à sa force) or, celle-ci peut vite décliner après un tir meurtrier ou une charge adverse réussie....

Passer son test avec succès quand il ne reste que 8 de force alors que l'adversaire est encore à 12 ou 13 est quand même plus compliqué..... mais je ne m'en tire pas trop mal, si les résultats des pertes sont légèrement en ma défaveur, Boriléon va surtout gagner aux points d'objectifs car s'il a pris tous les siens (+50), je marque un 0 pointé car je n'en ai pris que la moitié, l'autre m'étant décompté (+25 et -25 font bien ...0)

Résultat, 1/9 .... ces sacrés objectifs me font marquer un vrai coup d'arrêt dans ma progression.

 

NPoW : 1814 - la campagne de France.... à Douains.
NPoW : 1814 - la campagne de France.... à Douains.
NPoW : 1814 - la campagne de France.... à Douains.

A la fin de la première journée, chaque colonne a bien avancé ... Paris est menacée !

NPoW : 1814 - la campagne de France.... à Douains.

Dimanche matin, plus de Garde en vue mais le corps Napolitain de Damien.

La bataille va être rude autour de trois positions : un carrefour à gauche du champ de bataille que j'attaque avec ma division de grenadiers, le village au centre du terrain que j'envahis avec ma division d'infanterie de ligne, malheureusement, le village est très dense et les mouvement sont ralentis et les tirs difficiles car l'adversaire s'embusque dans les maisons et à une protection de +2 et enfin une colline sur la droite du champ de bataille qui est défendue par une division de cavalerie et une artillerie lourde .... en face, surprise pour lui, je lui oppose deux artilleries et deux divisions de cavalerie, certes plus légères que la sienne mais deux quand même.

 

Je prends le carrefour de gauche sans trop de difficulté et me précipite sur les troupes qui le défendent, finissant de les emporter. Ce coquin de Damien a embusqué une division Dalmate dans le second village, au fond de table et qu'elle a ordre de défendre, mais il manquera de points d'ordre pour qu'elle puisse intervenir de façon efficace.

Au centre, les combats dans le village font rage, 3 de mes régiments sont ébranlés .... même chose pour Damien. Aucun de nous deux ne pourra rester maître des lieux.

Les combats autour de la colline sont indécis et plusieurs fois l'avantage change de camp au gré des charges réussies ou repoussées, des tirs à mitraille de l'artillerie et des tests de moral.....

Résultat final, c'est une victoire 6/4 ... mais ce fut plus que juste, seule la prise de sa ligne de retraite avec mes chevau-légers me donne les points nécessaires pour gagner, un tour de plus et tout pouvait basculer.

 

NPoW : 1814 - la campagne de France.... à Douains.
NPoW : 1814 - la campagne de France.... à Douains.
NPoW : 1814 - la campagne de France.... à Douains.

Dernière bataille et dernier effort pour atteindre les faubourgs de Paris ... pour cela, je dois marquer quelques points que je dois arracher au corps d'armée commandé par Yves.....mais de bataille, il n'y eu pas, un mauvais choix tactique de ma part, une mauvaise disposition de mes troupes et un terrain favorable aux manoeuvres entreprises par Yves dès le début de la partie  font que très vite (trop vite) il se retrouve sur les flancs de deux de mes divisions qui sont emportées par ses charges furieuses de cavalerie. Toute mon aile gauche tombe rapidement, ma ligne de retraite est prise .... même si j'ai atteint l'un de mes objectifs avec mes deux autres divisions, je ne peux plus rien exploiter, mon général en chef étant parti dans la débacle de l'aile gauche.

C'est une bataille éclair et une défaite ultra rapide qui se solde par un cinglant 10/0 .... même si je me suis attribué les 2 points bonus, je n'vanace que de deux étapes alors qu'il me fallait 5 points en tout pour entrer dans Paris .... j'échoue aux portes de la capitale.

NPoW : 1814 - la campagne de France.... à Douains.
NPoW : 1814 - la campagne de France.... à Douains.
NPoW : 1814 - la campagne de France.... à Douains.
NPoW : 1814 - la campagne de France.... à Douains.

Seul Philippe B. et ses Anglais ont réussi à atteindre Paris et ses faubourgs. Toutes les autres colonnes ont été suffisamment ralenties pour qu'aucun autre général ne puisse atteindre l'objectif fixé ....... l'Empereur Boriléon n'abdiquera pas et ne partira donc pas sur l'île d'Elbe.....

 

Quoiqu'il en soit, on s'est bien amusé .... de nos idées confuses et un peu folles du début en est sorti, grâce à Philippe, un très agréable week-end de jeu et de "fun".

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Publié le 24 Avril 2016

"Field of Glory" à Jaunay-Clan.

Cela faisait bien longtemps que je n'avais joué à FoG (plus de 4 ans), mais le format en 600pts (alors qu'habituellement, on joue en 800pts) proposé par les organisateurs Alexandre et Olivier m'avait séduit.

C'est aussi le plaisir de jouer aux figurines avec des copains "Fogiens" croisés lors de manifestations communes FoG / AdG qui m'a poussé à m'inscrire.

J'ai aligné une armée romaine : Late Republican Roman forte de 11 BG : 5 BG de légionnaires dont 4 supérieurs, 2 BG d'infanterie légère arc et javelot, 1 BG de fantassins moyens espagnols, 1 BG de cavalerie lourde et 2 BG de cavalerie légère javelot. Mon camp était fortifié.

Le format proposé nous permet de jouer 5 parties sur le week-end.

Le premier tour me voit affronter Alexandre Colté et ses Carthaginois. Alex fait preuve de patience et de pédagogie et la partie est fluide grâce à lui. Nous n'arrivons pas au bout des 2h30 impartis à un résultat décisif. C'est un match nul, il me prend 9pts sur 11 et je lui prends 7pts sur 9.

"Field of Glory" à Jaunay-Clan.
"Field of Glory" à Jaunay-Clan.

Second tour avec Didier Robert et ses Successeurs Macédoniens. Je joue de façon plus autonome et fluide. La partie est enlevée et je réussis avec un peu de chance à lui casser son armée.... j'ai eu 7pts de pertes sur 11.

 

Troisième tour : Anthony Leroy et ses Perses Achéménides, redoutable armée de tireurs forte principalement de 2 gros BG d'Immortels.

L'expérience et la bonne connaissance de la règle est du côté d'Anthony et c'est tout naturellement qu'il gagne la partie.....je n'arrive à lui prendre que 2pts.

 

Quatrième tour : Fabrice Bougras et ses Romains République.

Nous avons des armées très proches mais j'ai pas mal de chance et je réussis à casser son armée avantqu'il ne casse la mienne.

 

Cinquième et dernier tour : mon frère Christophe et ses Grecs Classiques.

Si j'ai eu pas mal de chance contre Fabrice, je le paye sur ce tour car rien ne passe plus et c'est sans surprise que Christophe me lamine mon armée Romaine.

 

Résultats : je finis 9ème sur 12.

J'ai bien aimé le format 600pts et surtout apprécié l'organisation sans faille et la gentillesse, le fair-play et la convivialité des joueurs que j'ai rencontrés. Une belle expérience à refaire.

 

Voir les commentaires

Publié le 13 Avril 2016

Des marqueurs "pinned" pour mes Allemands.

Voici les 3 types de marqueurs "pinned" que j'utiliserai pour mon armée allemande, j'en aurai 6 au total, 2 de chaque sorte.

Ces marqueurs sont utilisés quand une unité a été ciblée et touchée.

Les figurines viennent également de chez Black Tree Design. La base vient de chez Warbases et est équipée d'un compteur allant jusqu'à 12 touches car à Bolt Action, les touches peuvent s'accumuler sur une même unité. Il m'a semblé plus pratique d'utiliser un seul et même compteur que plusieurs petits marqueurs sur une même unité et plus réaliste de mettre une figurine blessée qu'un dé. Cette base fait un diamètre de 4 cm.

Voir les commentaires

Publié le 11 Avril 2016

Ces 3 dernières figurines marquent la fin de la peinture de l'infanterie allemande.

Je vous présenterai d'ici quelques temps les différentes sections regroupées de manière tout à fait artificielle et je ferai même une vue d'ensemble de mon armée.

Reste juste une petite interrogation : pourquoi pas un char moyen comme le panzer IV ? ..... à voir donc pour un peu plus tard.

Le projet prend donc fin, peut être provisoirement si je réponds favorablement à la question que je me pose, en tout cas, ce fut un vrai plaisir que de réaliser cette armée en 28mm de chez Black Tree Design.

Bolt Action : L'armée allemande (11)

Voir les commentaires