empire

Publié le 16 Février 2019

Cela faisait déjà 3 semaines que la Grande Armée avait traversé le Nièmen et partout les Russes reculaient, évitant le combat.... Il y avait bien eu quelques escarmouches avec les redoutables cavaliers cosaques qui surgissaient brusquement, lâchaient quelques volées puis disparaissaient dans les profondeurs des bois, mais rien de vraiment sérieux....

Cette marche devenait harassante, tous, du général au dernier des soldats, ne rêvaient que d'une véritable affaire où ils allaient enfin montrer aux Russes qu'ils étaient les dignes héritiers des héros d'Austerlitz et de Friedland.

Le 1er corps de Davout n'échappait pas à la règle. Le maréchal, à la tête d'une forte avant garde fut surpris quand, au débouché d'un bois, il trouva un corps d'armée Russe en ordre de bataille. Aussitôt, il déploya ses troupes et fit face à l'armée qui l'attendait.

Certes, le carrefour formé par les routes de Moscou et de Mohilev avait une certaine importance stratégique, mais le maréchal était loin de penser que deux divisions de la Garde soutenues par une division de mousquetaires et d'inévitables cosaques allaient essayer de lui couper la route, justement à cet endroit.

Les Français trop heureux de pouvoir enfin en découdre avec un adversaire qui fuyait devant eux depuis trop longtemps, se déployèrent rapidement. L'enjeu était simple : prendre et contrôler ce carrefour où se trouvaient de pauvres isbas et donner une bonne leçon à ces moujiks.

 

L'attaque commença aussitôt.....

Les divisions Morand et Friant s'avancent vers le carrefour où les grenadiers russes, ayant investit les isbas, préparent leur défense.

Prudemment mais résolument les divisions françaises avancent soutenues par leur artillerie....

Sous un feu nourri des troupes du général Friant, les grenadiers Russes ont du mal à résister, d'autant plus que la division de mousquetaires, qui s'était placée en support, met du temps à réagir handicapée par des choix trop réduits.

 

La division Morand est aussi meurtrière avec l'autre régiment de grenadiers....

Les combats continuent autour du carrefour alors qu'un régiment, soutenu par une compagnie de voltigeurs, fonce vers la colline où sont positionnés des cosaques du Don.

Ces derniers tentent une charge sur les voltigeurs pour se dégager mais sont stoppés au feu par les régiments français qui se sont déployés pour les attendre.

 

Au centre, les grenadiers russes se replient avec de lourdes pertes, aussitôt remplacés par des chasseurs alors que la division de mousquetaires arrive  ... mais trop tard.

 

Pendant ce temps, sur l'autre aile, la brigade de cavalerie légère du général Pajol n'est pas restée inactive...

Son objectif était d'empêcher la cavalerie ennemi de contourner le dispositif français... Les cavaliers russes, soutenus par l'artillerie de la division de mousquetaires, prennent le pont puis stoppent leur avancée.

Pajol a déployé ses régiments et prépare son attaque. Un aide de camp de Davout lui apporte de nouveaux ordres : "Attaquez, attaquez du plus fort que vous pouvez !"

Cette attaque a été meurtrière, le pauvre général russe a manqué de chance, les deux régiments ennemis sont mis en désordre et doivent retraiter rapidement, la batterie a été enlevée alors qu'un régiment de mousquetaires est passé d'urgence en carré.

L'armée russe, battue, doit se replier avant d'être définitivement anéantie .... Davout reprend sa marche vers Moscou....

 

Ce fut une belle bataille, avec Lionel, sur la nouvelle règle "Bataille Empire". Certes, nous sommes toujours en phase de découverte mais au fur et à mesure que nous pratiquons, le jeu est de plus en plus fluide et plaisant et encore nous manque-t-il, probablement, certaines subtilités à découvrir....

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 14 Février 2019

Suite de ma remise à niveau des Russes avec, aujourd'hui, de la milice et des troupes irrégulière.

Tout d'abord, deux unités de la milice de St Petersbourg.

figurines AB 15mm....

 

Plus une toute nouvelle unité de cavalerie, fraîchement peinte, à l'échelle "Bataille Empire" soit deux bases.

Des Cosaques du Don aux couleurs de l'Ataman, bleu céleste. Les figurines sont des Old Glory.

 

Il me reste encore à compléter mes 4 unités de la Garde à pied et 3 unités de mousquetaires (1 base chacun) soit 21 fantassins, plus une seconde unité de Cosaques du Don. 

Mais avant ça, il faut que je me dépêche de finir deux nouvelles unités françaises pour la partie de vendredi soir ... ça devrait le faire. Je vous présenterai ces unités la semaine prochaine, avec en prime, quelques photos de la bataille programmée.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 8 Février 2019

Toujours dans l'optique de remettre à niveau mes armées NPoW, je m'attaque cette fois-ci aux Russes avec dans un premier temps, une division de cuirassiers.

Les cavaliers et l'artillerie viennent de chez Campaign Games miniatures, le général et son aide camp sont des AB.

Une division d'infanterie avec deux régiments de mousquetaires (figurines CGM et Warmodelling), un régiment de chasseurs et une batterie "grande taille" (l'ensemble étant constitué de figurines CGM). Le général et son AdC sont des AB.

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 2 Février 2019

Je suis toujours dans mes compléments pour "Bataille Empire".

Ce que je devais faire pour mes Bavarois est maintenant terminé, il est cependant possible qu'il y ait une autre unité d'ici quelque temps selon les besoins générés par les listes.

Dernier régiment d'infanterie de ligne bavaroise

Des chevau-légers.

 

Pour les Français, la phase de mise à niveau est finie également.

J'aurai là aussi quelques compléments déjà prévus (régiments en manteau).

J'ai retrouvé au fond de mon placard, une scènette originale proposée par Old Glory en la personne de "Masséna à la bataille de Wagram".

 

Les Autrichiens sont quasiment terminés. Il ne reste plus que deux unités à finaliser.

Cette unité est terminée et représente un régiment d'infanterie hongroise RI 52 Erzherzog Anton Viktor (figurines Campaign Games Miniatures, officier monté Warmodelling)

 

D'ici peu, je vous présenterai les premières unités russes remises à niveau.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 26 Janvier 2019

Je suis toujours dans ma remise à niveau de mes armées pour "Bataille Empire" avec cette semaine, une batterie lourde bavaroise.

figurines Old Glory

 

Dans certaines listes françaises, les réserves peuvent être constituées de bataillons de grenadiers réunis..

et de compagnies de voltigeurs en tirailleurs (Sk)

figurines Old Glory

 

Je vais pouvoir les jouer tels quels ou selon l'une des riches possibilités qu'offre les listes et la règle, les intégrer aux régiments afin de les passer en "grande taille" comme par exemple lors de la Campagne de 1807.

Ce qui offre une belle unité pour une armée française.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 24 Janvier 2019

Je suis presque au bout de mes compléments pour mon armée autrichienne.

Voici les toutes dernières réalisations...

Un régiment allemand "grande taille" (6 éléments) - figurines Campaign Games miniatures.

 

Un régiment de Grenzers "grande taille" également (figurines Old Glory)

Il ne me reste à compléter qu'un régiment de ligne Hongrois....il faut juste que les figurines arrivent.

 

- Pour les Bavarois, je finalise l'armée....

- Pour les Français, je dois réaliser 2 régiments en manteau, il se démarqueront ainsi du reste de la troupe et pourront être utilisés comme "conscrits" dans certaines listes.

- Enfin, pour les Russes, outre deux régiments cosaques, il me faudra rajouter une plaquette de 3 figurines par unité d'infanterie (chasseurs, ligne et grenadiers).

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 20 Janvier 2019

Hier soir, on a testé "Bataille Empire" à Limetz, chez les Carcaiens. On s'est retrouvé à 4 autour de la table pour continuer à découvrir le fonctionnement de la nouvelle règle d'Hervé Caille.

D'un côté, Philippe et Julien jouaient une armée autrichienne 1809 en 200pts, de l'autre, j'étais associé à Pascal qui débutait non seulement dans la règle mais aussi dans le jeu historique. On commandait une armée française de la même époque, également en 200pts.

On a choisi de jouer avec les ordres pour voir comment le jeu réagissait et quel intérêt ceux ci pouvaient apporter au déroulement de la partie. Nous faisons notre plan de déploiement, discutons sur les objectifs à prendre et décidons de notre axe d'attaque et de manoeuvre....

Tout ce que nous avons fait nous a paru logique, mouvements, tirs, charges ..... et même Pascal qui n'avait fait que lire la règle (qui lui paraissait riche et dense à la lecture) à bien compris des mécanismes qui ne lui sont pas habituels et inhérants à ce type de jeu historique.

Nous avons apprécié l'interactivité du jeu ..... toutes les interrogations et questions que nous nous sommes posés lors de cette partie ont trouvé leurs réponses soit dans le livre voire, la plupart du temps, dans la fiche de référence fournie, qui est bien faite, claire et pratique.

Ce fut un bon moment de jeu, de discussion autour de ce jeu qui s'annonce très prometteur et dont nous n'avons pas encore découvert toutes les subtilités.

L'armée autrichienne s'est déployée d'un seul côté de table devant la division Bavaroise.

Les Autrichiens descendent de la colline et se positionne dans la plaine attendant les troupes françaises qui doivent traverser le bois.

Les Bavarois  se sont placés à distance de feu .... un duel s'est engagé.

Sur l'autre aile, Pascal lance la division d'infanterie française dans le bois clair alors que sa cavalerie fait une manoeuvre de contournement, prenant au passage la ligne de communication autrichienne.

Les dragons Bavarois ratent leur test de contre-charge et sont durement pris à parti par les ulhans autrichiens. Ils doivent retraiter avec de lourdes pertes.

Les combats autour de la colline font rage mais l'Autrichien la tiendra jusqu'au bout.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 17 Janvier 2019

Non seulement je peins mes figurines médiévale 28mm pour ARTISTIKA et le tournoi FRONTIKA 2019, mais depuis que "Bataille Empire" est sorti, je suis plongé dans la lecture de la règle, la découverte des listes d'armées et la peinture des figurines 15mm "Napo" pour compléter mes unités NPoW.

J'ai, d'ors et déjà, terminé mes Français. J'ai, comme le propose la règle, passé mes unités d'infanterie de 3 à 4 plaquettes par unité. Comme j'ai :

  • 7 régiments de ligne,
  • 2 régiments légers
  • le régiment des tirailleurs Corses et du Pô
  • un régiment de grenadiers réunis
  • 2 régiments de Vieille Garde (grenadiers et chasseurs)

cela m'a quand même fait repeindre, à raison de 3 figurines par plaquette, 39 fantassins.

Régiment d'infanterie française de taille "standard" (figurines Old Glory)

 

Pour les Bavarois, cela se finalise aussi. Comme pour les Français, les unités sont à 4 plaquettes, j'ai donc aussi compléter ce que j'avais :

  • 1 régiment de chasseurs
  • 4 régiments de ligne

soit 15 figurines à rajouter..... ce qui est fait maintenant

Régiment d'infanterie bavaroise (figurines Old Glory)

 

J'ai, dans un second temps, entrepris de compléter l'armée, en ajoutant :

- unités terminées

  • 1 régiment de chevau-légers
  • 1 batterie d'artillerie de 6£
  • 2 généraux

Général Bavarois (figurines AB de la gamme "Français")

- unités en cours

  • 1 batterie de 12£ (sous couchée)
  • 1 régiment de ligne (la moitié est déjà peinte)

- en commande

  • 1 régiment de chasseurs

soit pour l'instant pour ces Bavarois, 23 fantassins et 6 montés

 

Pour les Autrichiens, là, c'est plus long car la plupart des unités d'infanterie sont à 6 plaquettes (grande taille pour la règle). J'ai cependant déjà pas mal avancé sur le sujet.

J'ai pu compléter (en ajoutant juste une plaquette car ces unités sont de taille "standard")

Bataillon de grenadiers Allemands (figurines AB)

  • 2 bataillons de grenadiers Allemands
  • 1 bataillon de grenadiers Hongrois
  • 1 régiment de chasseurs (jaegers)
  • 2 régiments de landwehr

Bataillon de grenadiers Hongrois (figurines Campaign Games)

 

puis j'ai ajouté 3 plaquettes, pour obtenir des régiments de grande taille à

  • 3 régiments Allemands en casque

Régiment d'infanterie Allemande "grande taille" en casque (figurines Blue Moon)

 

J'ai peint aussi un nouveau régiment de hussards

Ce qui fait jusqu'à présent 51 fantassins (en comptant les Grenzer) et 4 cavaliers.

 

Pour le reste, j'ai commencé à compléter :

  • 2 régiments de Grenzer (je leur ai ajouté déjà à chacun 1 plaquette comme indiqué au-dessus et il leur en faudra encore deux autres)

Enfin, je m'attaquerai aux dernières unités à compléter, celle-ci également en "mode" grande taille...

  • 2 régiments de ligne Hongrois
  • 2 régiments de ligne Allemands

soit encore environ 30 figurines en comptant les Grenzer

 

 

Quant aux Russes, ils resteront en "standby", tant que les Autrichiens et Bavarois ne sont pas terminés.

Une fois que tout sera à niveau, je verrai à chercher une nouvelle nation à réaliser .... des Anglais peut être.

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 6 Janvier 2019

J'ai voulu voir quel aspect visuel pouvait bien rendre une armée à "Bataille Empire".

J'ai donc fait plusieurs listes de différentes nations (du moins parmi celles dont je dispose) et je me suis arrêté sur une armée Française 1807, bataille de Friedland.

Cette armée est peu nombreuse (11 unités) par rapport à certaines listes qui peuvent nous donner 15 voire 17 unités mais c'est du solide et c'est bien commandé.

 

Réserve (général en chef : Maréchal Ney - brillant)

  • bataillon de grenadiers réunis (E4 - A - FT1 / élan)

 

1ère division d'infanterie (Gl Marchand - compétent)

  • Régiment de Tirailleurs Corse et du Pô (L4 - A - FT2)
  • 2 régiments d'infanterie de ligne (L3 - A - FT1 / élan)
  • 1 batterie à pied de 6£ (L4 - A)

 

2ème division d'infanterie (Gl Bisson - ordinaire)

  • 1 régiment  d'infanterie légère vétérans (L4 - A - FT2 / élan)
  • 2 régiments d'infanterie de ligne (L3 - A - FT1 / élan)
  • 1 batterie à pied de 6£ (L4 - A)

 

Division de cavalerie lourde (Gl Nansouty - ordinaire)

  • 2 régiments de cuirassiers (L4 - B / cuirasse)

 

et l'armée complète déployée...

 

Petit décodage des caractéristiques des unités :

Prenons l'exemple de l'infanterie de ligne (L3 - A - FT1 / élan)

  • L correspond à "ligne" .... le E des grenadiers réunis est pour "élite"
  • le 3 situé juste à côté indique le moral de l'unité (le moral allant de 1 - milice à 6 - Vieille Garde française)
  • A correspond à la classe de manoeuvre (3 niveaux A, B, C.... A étant le meilleur niveau)
  • FT indique la présence et la possibilité d'utiliser des tirailleurs dans l'unité, là aussi 2 niveaux : le FT1 représente ici les voltigeurs de l'infanterie de ligne, le FT2 (légers vétérans ou tirailleurs Corses) est spécifique aux troupes légères ayant la possibilité et l'entraînement pour tirailler et harceler l'ennemi.
  • "élan" indique une des capacités spécifiques à l'unité. Cela indique un courage et un élan dans la charge supérieur à la moyenne et offre un bonus au moment d'une charge ou contre-charge.

 

Comparatif entre mes deux règles "Empire"

Je joue, depuis 4 ans, à Napoleonic Principle of War (NPoW) et je me suis  posé la question de savoir s'il y avait une différence au niveau des effectifs alignés entre NPoW 300 et Bataille Empire.

Et bien, on est à peu près sur le même niveau.

L'an dernier, lors du tournoi NPoW de Limetz, j'ai joué une "armée Française à Eylau 1807" ce qui correspond à peu de chose près à la période de l'armée "Bataille Empire" présentée ci-dessus. A NPoW, j'avais aligné également 11 unités.

  Eylau (NPoW) Friedland (Bataille Empire)
nb de divisions 3 3 (plus une réserve)
Nb d'unités 11 11
- infanterie 6 7
- artillerie 3 2
- cavalerie 2 2
nb de socles (hors généraux) 27 34

 

L'aspect visuel est donc un peu plus marqué à "Bataille Empire" pour une surface de jeu équivalente (120 x 80 cm)  car si la cavalerie a un socle en moins par rapport à NPoW, l'infanterie en a un en plus

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 20 Décembre 2018

Si pour NPoW, les unités d'infanterie ont toutes la même organisation (3 éléments), c'est différent pour "Bataille Empire" la nouvelle règle d'Hervé Caille.

En effet, si un bataillon "classique" est à 4 éléments et représente environ 600 hommes ....

Bataillon de jaegers autrichiens (figurines Battle Honours et AB)

 

il est possible d'avoir des bataillons à petits effectifs (3 éléments) soit 450 hommes ..... ce type d'unité est équivalente, quant au rendu visuel, à ce qu'offre NPoW.

Bataillon de grenadiers hongrois (figurines Campaign Games miniatures)

 

ou à gros effectifs (6 éléments) soit environ 900 hommes. Ce qui devrait donner un bel effet visuel sur la table de jeu.

Bataillon de milice autrichienne (figurines AB)

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0