empire

Publié le 25 Octobre 2020

Comme je vous l'ai présenté il y a peu, en plus de finaliser quelques compléments d'armée pour "Bataille Empire", j'entreprends la réalisation de quelques divisions complètes, en commençant par la division italienne.

Comme je le précisais alors, elle comportera 1 général, 3 unités d'infanterie de ligne dont une unité napolitaine, une unité d'infanterie légère et une batterie à pied.

Pour commencer, car il faut bien commencer par quelque chose, voici le général et le régiment napolitain.

Le général vient de chez CGM, c'est à l'origine un général "Français", reconvertit en Italien pour la bonne cause.

étendard du Royaume de Naples

puis le 1er régiment du Royaume de Naples en tenue de campagne, portant manteau et habit blanc et aux distinctives "ciel".

Les figurines sont un mélange de Warmodelling (la grande majorité), CGM (tambour) et Xan (officier).

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 14 Octobre 2020

Suite de mes compléments d'armée pour "Bataille Empire".

Tout d'abord pour l'armée Anglaise, une unité qui sera utilisable aussi bien pour la guerre de la Péninsule que pour la campagne de Belgique, il s'agit d'un bataillon de highlanders : 42nd foot "Black Watch".

figurines très dynamiques de chez Old Glory.

A Waterloo, seulement 3 bataillons portaient encore le kilt ; les 42nd foot "Black Watch", présentés ici, mais aussi le 79th "Cameron highlanders" et le 92nd "Gordon".

Ensuite, une unité de cavalerie plutôt typée "Waterloo" avec ce régiment de light dragoons, le 12ème "Prince of Wales".

figurines CGM

Toujours pour la campagne de Belgique, des chasseurs Hollandais de la brigade du général Perponcher

figurines Essex miniatures

Enfin, une unité de cavalerie française avec ces lanciers de ligne qui, avec leur distinctive rouge, pourraient être le 1er régiment de chevau-légers lanciers.

figurines Blue Moon.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 8 Octobre 2020

Je suis toujours dans ma phase de compléments d'armée "Empire". De plus comme en ce moment on joue plutôt au format 300pts, format qui donne tout son relief au jeu, de par la surface de la table et les effectifs engagés, je me vois dans l'obligation de renforcer la plupart de mes nations.

Ce renforcement est entièrement axé sur mon armée Française "Révolution et Consulat".

Tout d'abord, deux nouveaux socles de généraux (figurines Minifigs)

une unité de tirailleurs (figurines CGM)

Une demi-brigade de ligne (figurines Blue Moon)

Une demi-brigade légère en "casquette", pour la campagne d'Egypte .... (figurines Old Glory)

Enfin, la demi-brigade helvétique (figurines CGM, étendard Blue Moon et grenadiers Essex)

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 5 Octobre 2020

On était cinq le week-end dernier, autour des tables "Bataille Empire". Une fois n'est pas coutume, on a joué en format "tournoi" c'est à dire avec des armées en 200pts. Voici ce que nous avons aligné :

- Philippe et Julien : Français 1812 puis Prussiens 1807

- Yannick : Anglais en Egypte

- Thierry : Prussiens 1813 et Français 1800

- Lionel : Français 1815.

La partie du matin voyait s'affronter Thierry (Prussiens) contre Lionel (Français) et Yannick (Anglais) contre Philippe et Julien (Français.

La table et le déploiement initial de Yannick, Philippe et Julien... (photos Yannick)

La batterie fortifiée Ottomane est en place... Philippe et Julien vont essayer de l'éviter au maximum.... et pour cela, rien de mieux que la manoeuvre.

L'armée française fait rapidement mouvement pour se replacer et attaquer les divisions anglaises.

La bataille fait rage et tournera à l'avantage de Philippe et Julien...

 

Sur l'autre table, j'affronte avec mes Prussiens 1813, l'armée de Lionel (Français 1815). Petite originalité, je l'ai organisée en deux corps, ce qui va s'avérer payant.

La division de grenadiers prussiens soutenue par une petite cavalerie repousse la cavalerie française et surtout une redoutable division de la Jeune Garde.

Au centre du dispositif prussien, la division d'infanterie soutenue par une brigade de cavalerie légère repousse les assauts Français.

 

L'après midi, Lionel avec ses Français affronte Julien, conseillé par Philippe, et ses Prussiens 1807.

La bataille sera remportée par Julien.

De mon côté, Je joue avec Yannick et ses Anglais....c'est toujours un plaisir que de jouer avec lui, que ce soit à Bataille Empire ou AdG. Yanncik jouant des Anglais en Egypte, je lui sors mes Français 1800, c'est presque historique. Là encore, j'ai décidé de jouer en deux divisions.... le résultat final sera plus mitigé que celui du matin avec le même type d'organisation.

Le terrain et le déploiement initial des deux armées ainsi que les premiers mouvements, vue du côté anglais (photo Yannick)

Une rivière coupe un angle du champ de bataille où Yanncik a positionné son artillerie otomane soutenue par quelques unités d'infanterie. Ses divisions anglaise occupent les hauteurs et sa division de dragons légers se déploie au delà du bois.

Mon unité de cavalerie rattachée à l'infanterie va se trouver en position délicate, submergée par la cavalerie anglaise supérieure en nombre. Elle sera malgré tout supportée par une infanterie qui s'est placée pour l'appuyer de ses feux.

 Ma cavalerie mal placée se fera hachée par l'artillerie ottomane alors que mon infanterie subira les feux des fantassins anglais.

La partie se termine par une défaite française ..... mais cette bataille a été acharnée et très plaisante.

La bataille vue du côté Anglais (photos Yannick)

Duel à la lisère du bois entre voltigeurs français et riflemen ...

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 3 Octobre 2020

Cela faisait un petit moment que je souhaitais me constituer une armée française "début Empire". Mais je ne voulait pas retomber dans une démesure en figurines et peinture.

Ayant maintenant une armée "révolutionnaire", je me suis appuyé sur cette base pour construire ma division française 1805 - 1806, à laquelle j'associerai une division bavaroise.

Quelques différences se font jour entre une demi-brigade "Révolution" et un régiment "Empire".

Le régiment début de l'Empire passe de 8 à 6 compagnies dont une de grenadiers et surtout une de voltigeurs. De plus, les drapeaux se standardisent et les régiments sont dotés d'une Aigle.

Les fantassins portent majoritairement; le bicorne, le shako ne devenant l'usage qu'un peu plus tard.

En changeant donc la plaquette de tête de colonne et en créant une plaquette de voltigeurs, je vais ainsi pouvoir passer de la Révolution à l'Empire.

La demi-brigade de la Révolution et du Consulat (figurines Blue Moon)

Les têtes de colonne changent....  le drapeau se standardise et l'Aigle apparait.... (figurines CGM)

Le régiment du début de l'Empire avec son Aigle et ses voltigeurs (figurines CGM et Blue Moon).

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 28 Septembre 2020

Après la cuisante défaite du samedi, peu d'options s'offraient à nous.

Le corps du Grand Duc Yoyonovitch n'est plus ravitaillé car ses lignes de communication sont coupées. Oleninko étant occupé par une garnison française, il se doit d'attaquer la ville et de gagner la bataille.

Cette manoeuvre ayant deux objectifs :

- se ré-ouvrir ses lignes de communication et de ravitaillement.

- prendre à revers le corps Français de "Philippe" Reynier qui, après avoir fortifié Oleninko, a repris sa marche sur Moscou.

De mon côté, j'ai du me replier sur mes base à Wyazma alors que Michel "Manu" Ney à pris Smolensk qu'il occupe avec tout son corps.

Je décide donc de l'attaquer à nouveau sur la route entre Smolensk et Wyazma.

Si je réussi à le battre, le corps Français devra retraiter et me permettre d'ouvrir une ligne de communication secondaire à mon Grand Duc au cas où il échouerait devant Oleninko.

La seconde bataille de Smolensk débute.....

La division de grenadiers du général Yermolov sera le point central du système défensif Russe. Celle-ci est appuyée par une grande batterie à cheval de la Garde sous les ordres directs de Barclay de "Titi".

La division Olsufiev occupe l'aile gauche du dispositif Russe .....alors que la petite division cosaque de Platov, placée au-delà d'un petit affluent du Dniepr, tentera de déborder l'aile française.

Sur la droite, la cavalerie de la Garde Russe : dragons, hussards et cosaques de la Garde, sous les ordres du Prince Galitzine se voient opposés aux deux divisions de cavalerie française.

La division d'infanterie de réserve du général Baggovout va appuyer les mouvements de la cavalerie de la Garde.

Au centre, les combats ont déjà commencé .....

Grenadiers et mousquetaires, soutenus par la nombreuse artillerie russe, attaquent les divisions françaises placées près du hameau.

Sur l'aile droite, le choc des cavaleries est redoutable ..... comme est tout aussi redoutable, les feux des batteries de 12£ de la Garde Française sous les ordres de "Manu" Ney. Leurs feux meurtriers provoquent de larges brèches dans les régiments de réserve.

En infériorité, la cavalerie russe doit se replier, tout comme les grenadiers et mousquetaires devant les divisions françaises.

Les voltigeurs ont été de redoutables adversaires qui ont usés les régiments russes et les ont rendus trop fragiles aux assauts des fantassins Français.

Autant sur la partie précédente, j'avais fait pas mal de petites erreurs qui m'ont logiquement coûté la victoire, autant sur cette partie, la chance n'a pas voulu sourire. "Manu" Ney a fait des ravages avec ses batteries de 12£ et surtout avec ses tirailleurs...... 34 tirs tentés et .... 30 touches d'attritions soit 15 pertes sèches sur mes pauvres russes qui pourtant se sont bien battus. C'est d'autant plus rageant que Ney n'est qu'à 1 point de la démoralisation de son corps..... mais c'est bien le Russe qui, une fois encore, doit se replier sur ses positions fortifiées.

De son côté, le Grand Duc n'a pas réussi à enfoncer la garnison française qui défendait Oleninko....il doit, lui aussi, se replier sur ses bases à Vitebsk.

La situation devient critique ..... "Philippe" Reynier continue son avance vers Moscou qu'il menace directement. Même si cette ville est défendue par une forte garnison, la bataille risque d'être décisive.

Pour ma part, je n'ai pas réussi à ouvrir une ligne de ravitaillement secondaire car Smolensk étant toujours occupée, le Grand Duc est isolé et ses troupes fort démoralisées.

La suite des évènements risque d'être bien difficile car nous n'avons plus aucune initiative, nous ne faisons que subir et réagir à des situations que nous ne maîtrisons plus... il nous faudrait un bon coup de pouce du destin pour essayer de rétablir une situation bien mal engagée.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 25 Septembre 2020

La campagne est lancée depuis maintenant 2 semaines. Si les premières reconnaissances et mouvements se sont faits à distance via des mails, les premiers affrontements ont eu lieu le week-end dernier.

Dans un premier temps, nos constatations et observations nous ont amené à apporter quelques modifications mineures et clarifications sur l'organisation et le système, aussi une version 2 de la règle de campagne est en téléchargement dans la partie idoine.

Par SMS, avec le Grand Duc Yoyonovitch, nous avons mis au point notre stratégie. Nous ne devions pas trop éloigner nos corps afin de pouvoir intervenir et apporter toute l'aide nécessaire à l'autre en cas d'attaque Française.

Nous avons donc décidé d'avancer, l'un vers Smolensk et l'autre vers Vitebsk en pensant malgré tout à fortifier quelques villes importantes sur notre route nous permettant ainsi d'assurer un repli stratégique si nécessaire.

Côté "Français", pour le peu que nous avons compris dans leurs manoeuvres, l'armée du Sud commandée par Michel "Manu" Ney emprunterait la route de Minsk vers Smolensk - c'est d'ailleurs aux abords de cette ville que mes reconnaissances cosaques l'ont découvert - l'autre armée, commandée par le général "Philippe" Reynier a pris la route d'Oleninko via Velikye Luka, ce qui nous met dans une situation très délicate.

Après ces mouvements d'approches, trois batailles eurent lieu :

Le samedi, Barclay de "Titi" attaque les forces de "Manu" Ney entre Smolensk et Vitebsk. Profitant de la proximité de cette ville, le Grand Duc Yoyonovitch, envoie pour me soutenir, une division de cavalerie qui arrivera au 4ème tour de la bataille.

Dès le début de l'affrontement, la division de cavalerie lourde du Prince Galitzine attaque la cavalerie française. Non seulement celle-ci va résister mais la seconde division de cavalerie, des cuirassiers, réussira à repousser les assauts des Russes.

Comme le tirage du type de bataille nous donne une bataille de rencontre, au second tour, la division d'infanterie d'Olsufiev entre.

et soutenu par Baggovout, il avance, résolu, vers la division française qui s'est déployée devant lui.

Les combats sont violents dans la plaine au nord de Smolensk.

Sur l'aile, la division du général Baggovout appuyée par l'artillerie cosaque de Platov tente de déborder la droite française.

La cavalerie russe est durement repoussée à l'image de la division de cavalerie du Grand Duc arrivée en soutien de l'attaque et qui subit dès son arrivée les charges des cuirassiers Français.

 

La partie dure près de 5 heures, mais rien ne va comme nous le souhaitons. La bataille tourne mal et les Russes doivent d'urgence se replier pour éviter le désastre qui se dessine.

Le Grand Duc regroupe sa cavalerie décimée et la ramène vers son corps principal à Vitebsk....

Mon corps d'armée doit se replier vers sa position fortifiée de Wyazma afin de regrouper les forces dispersées et lancer une nouvelle offensive.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 21 Septembre 2020

Cela faisait un moment que ça nous titillait de jouer à "Bataille Empire" sous forme de campagne. On a cherché, tourné en rond, pensant à des choses trop difficiles ou trop simplistes puis Philippe s'est rappelé qu'il avait participé à une campagne, sur une autre règle quelques années auparavant. Ayant retrouvé les grandes lignes de la campagne, nous nous sommes attelés à une réécriture de celle-ci afin de l'adapter à notre "sauce".

On est parti sur des corps de campagne et de garnison tenant des villes que nous allions fortifier au fil des tours pour assurer nos arrières, tout en lançant des reconnaissances avec nos unités de cavalerie légère. De plus, le jeu "en équipe" nous offrant la possibilité d'intervenir pour secourir ou apporter un renfort à notre partenaire, en marchant au "son du canon". Bref, pleins de petites choses séduisantes.

Les armées seraient de 300pts, pour les corps de campagne et de 250pts pour les garnisons, les batailles devant se résoudre sur une table de 120 x 180 cm.

Nous avons donc voulu tester "grandeur nature" ce que cela pouvait bien donner tout en se laissant la possibilité de modifier les choses qui nous paraitraient bizarres pour une prochaine mouture.

Nous avons choisi la "campagne de Russie, 1812" à 4 joueurs, 2 Français et 2 Russes.

Jouant cette campagne de 1812, nous avons l'obligation de prendre nos armées dans un panel très restreint de listes de cette période pour rester raccord avec ce que nous avons choisi.

- "Russes, campagne de 1812" pour les armées du Tzar

- "Français en Russie, 1812" / "Polonais en Russie, 1812"  / "Bavarois en Russie, 1812" pour l'armée Impériale.

L'objectif des Russes étant de repousser les Français et couper leurs lignes de communication, alors que l'objectif des Français est de prendre Moscou tout en cherchant également à couper les lignes de communication Russes.

Pour ceux qui seraient intéressés, vous trouverez dans la partie "téléchargements" à la fois les "règles de campagne V1" ainsi que la carte de cette campagne de Russie.

 

On pense, bien sûr, déjà à des suites possibles avec une "campagne en Espagne et Portugal" et une "campagne de France" ....

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 17 Septembre 2020

J'ai maintenant pas mal d'armées et même si j'ai encore quelques projets, je vais surtout compléter les armées existantes selon les occasions et les scénarios proposés.

Pour commencer, voici donc deux unités françaises "en manteau" .....

Les figurines sont majoritairement des CGM .... l'officier monté est un AB.

Pour cette seconde unité, ce ne sont que des figurines CGM.

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 12 Septembre 2020

Voici mes deux dernières unités anglaises pour la guerre de la Péninsule.

Tout d'abord un bataillon des Guards. Outre leur couleur distinctive (bleu) et leurs drapeaux, je leur ai peint avec des pantalons blancs afin de mieux les distinguer sur la table de jeu.

puis le 52nd Oxfordshire, aux distinctives "chamois".

Les figurines sont des CGM, Xan et AB

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0