Publié le 29 Juin 2015

Après le long épisode "Napoléonien" avec ce bicentenaire de la campagne de Belgique, les décors, figurines et jeux associés, retour à l'antique et le 15mm avec la suite (et bientôt la fin...) de mes Germains "Forged in Battle" enfin soclés.

Il me reste bien encore quelques piétons (une vingtaine) et cavaliers moyens et légers (entre 20 et 30) pour que l'armée ne soit complétement terminée ....

Les Germains "Forged in Battle".... enfin soclés !
Les Germains "Forged in Battle".... enfin soclés !

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Publié le 19 Juin 2015

18 et 19 juin 1815 / 19 juin 2015 : La bataille de Wavre.

Rapide résumé historique

La bataille de Wavre est certainement la moins connue des grands affrontements de la Campagne de Belgique. Elle opposa l'arrière-garde prussienne composée du 3ème corps (Gl von Thielmann) aux 3ème et 4ème corps d'infanterie française, soutenus par le 2ème corps de cavalerie (Gl Exelmans) sous les ordres du maréchal Grouchy.

Bien que les Prussiens furent repoussés, ils résistèrent assez longtemps pour permettre à l'armée principale sous Blücher d'apporter un soutien efficace à Wellington à Waterloo et empêcher Grouchy de joindre ses forces à celles de l'Empereur Napoléon 1er.

Mes ordres de bataille :

Français (Ml Grouchy)

- 3ème corps (Gl Vandamme)

2 unités d'artillerie lourde

6 unités d'infanterie lourde

2 unités d'infanterie légère

- détaché du 1er corps : 1 unité de cavalerie légère (hussards)

- 2ème corps de cavalerie (Gl Exelmans)

2 unités de cavalerie de ligne (dragons)

1 unité d'artillerie légère

soit 14 unités démoralisation à 5 unités perdues

 

Prussiens

- 3ème corps (Gl von Thielmann)

2 unités d'artillerie lourde

3 unités d'infanterie lourde

3 unités de landwehr

2 unités de cavalerie légère (ulhans et landwehr)

- détachés du 1er corps

1 unité d'infanterie lourde

1 unité de cavalerie légère (landwehr)

soit 12 unités démoralisation à 4 unités perdues

18 et 19 juin 1815 / 19 juin 2015 : La bataille de Wavre.
18 et 19 juin 1815 / 19 juin 2015 : La bataille de Wavre.
18 et 19 juin 1815 / 19 juin 2015 : La bataille de Wavre.
18 et 19 juin 1815 / 19 juin 2015 : La bataille de Wavre.
18 et 19 juin 1815 / 19 juin 2015 : La bataille de Wavre.
18 et 19 juin 1815 / 19 juin 2015 : La bataille de Wavre.
18 et 19 juin 1815 / 19 juin 2015 : La bataille de Wavre.
18 et 19 juin 1815 / 19 juin 2015 : La bataille de Wavre.
18 et 19 juin 1815 / 19 juin 2015 : La bataille de Wavre.

Voilà, avec cet ultime scénario s'achève un projet qui m'aura pris 2ans et demi. Ce fut une belle aventure et un grand plaisir de préparation, mise en place, peinture des figurines et des décors....

- Les figurines 10mm sont principalement des Magister Militum et des PEndraken

- Les décors en 6mm viennent de chez Total Battle Miniatures, Magister Militum et Leven Miniatures.

- Le tapis de jeu avec hexagones est une création et production Hotz Artwork.

Voir les commentaires

Publié le 19 Juin 2015

Depuis le temps qu'on les attendais, les Anglais 10mm "Waterloo" de chez Pendraken viennent de sortir, enfn une première série soit une vingtaine de références, reste à sortir l'artillerie, les trains et les personnalités ce qui devrait donner une dizaine de références supplémentaires.

On n'est pas déçu, les figurines sont magnifiquement bien gravées. Autant dire que j'ai craqué pour quelques highlanders.

Je pense que bientôt, les Prussiens prévus devraient sortir à leur tour.

News : Les Anglais pour Waterloo chez Pendraken.
News : Les Anglais pour Waterloo chez Pendraken.
News : Les Anglais pour Waterloo chez Pendraken.
News : Les Anglais pour Waterloo chez Pendraken.

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Divers

Publié le 18 Juin 2015

18 juin 1815 / 18 juin 2015 : La bataille de Waterloo.

Rapide résumé historique

Le 18 juin 1815, se déroula autour de Mt Saint Jean la bataille qui marqua la fin de l'épopée napoléonienne.

Elle opposa les forces françaises commandées par l'Empereur Napoléon 1er aux forces Anglo-alliées sous les ordres d'Arthur Wellesley, duc de Wellington.

La bataille fut équilibrée pendant plusieurs heures et se concentra autour de la Haie Sainte, axe central du dispositif défensif anglais, mais Napoléon prit petit à petit un avantage sur Wellington. L'arrivée des Prussiens sur le champ de bataille prenant l'Empereur à revers scella le sort des combats.

Cette bataille est la dernière à laquelle prit part personnellement Napoléon, qui venait de reprendre le pouvoir en France trois mois plus tôt, et marque ainsi la fin de la période des "Cent-Jours". Napoléon dut en effet abdiquer quatre jours plus tard à son retour à Paris, le 22 juin, face au manque de soutien politique.

Elle reste l'une des batailles les plus célèbres de Napoléon par son côté dramatique et définitif et fut l'un des nombreux éléments qui créa la légende. Le terme "Waterloo" est entré dans le langage courant comme synonyme de désastre.

Les ordres de bataille :

déploiement 11h30 / tour 1 (12h)

Français (Napoléon 1er)

- 1er corps (Gl Drouet d'Erlon)

1 unité d'arillerie lourde

6 unités d'infanterie lourde

2 unités d'infanterie légère

2 unités de cavalerie légère (hussards et lanciers)

- 2ème corps (Gl Reille)

1 unité d'artillerie lourde

4 unités d'infanterie lourde

2 unités d'infanterie légère

1 unité de cavalerie légère (chasseurs)

- 4ème corps de cavalerie (Gl Milhaud)

2 unités de cavalerie lourde (cuirassiers)

- 6ème corps (Gl Lobau) n'interviendra qu'à partir du tour 5 (16h) à l'arrivée des Prussiens

2 unités d'infanterie lourde

- Garde impériale (Gl Drouot) ne peut intervenir qu'au tour 8 (19h)

2 unités d'infanterie lourde (grenadiers et chasseurs)

soit 21 unités (sans compter les unités du 6ème corps et la Garde) démoralisation à 8 unités perdues .... à partir du tour 5 (arrivée des Prussiens) le seuil de démoralisation passe à 9 unités perdues.

 

Anglo-Alliés (Duc de Wellington)

Dans les bâtiments : Papelotte (unité d'inf. lourde de Nassau), la Haie Sainte (unité d'inf. légère de la KGL), Hougoumont (unité d'inf. lourde. Guards).

- brigade de cavalerie lourde

2 unités (dragons lourds et scots greys)

1 unité d'artillerie légère (RHA)

- brigade de cavalerie légère

3 unités (hussards et dragons légers)

- corps d'infanterie et réserve

2 unités d'artillerie lourde

2 unités d'infanterie légère

2 unités d'infanterie lourde alliée (Brunswick)

5 unités d'infanterie lourde anglaise et KGL (dont Ecossais)

2 unités de milice (Hollandais et Hanovriens)

soit 22 unités démoralisation à 8 unités perdues

 

Prussiens (Gl von Bülow) ....arrivée au tour 5 (16h)

3 unités d'infanterie lourde (1 ligne et 2 landwehrs)

1 unité d'artillerie lourde

1 unité de cavalerie légère

Les forces prussienne font passer le seuil de démoralisation à 10 unités perdues.

18 juin 1815 / 18 juin 2015 : La bataille de Waterloo.
18 juin 1815 / 18 juin 2015 : La bataille de Waterloo.
18 juin 1815 / 18 juin 2015 : La bataille de Waterloo.
18 juin 1815 / 18 juin 2015 : La bataille de Waterloo.
18 juin 1815 / 18 juin 2015 : La bataille de Waterloo.
18 juin 1815 / 18 juin 2015 : La bataille de Waterloo.
18 juin 1815 / 18 juin 2015 : La bataille de Waterloo.
18 juin 1815 / 18 juin 2015 : La bataille de Waterloo.
18 juin 1815 / 18 juin 2015 : La bataille de Waterloo.
18 juin 1815 / 18 juin 2015 : La bataille de Waterloo.
18 juin 1815 / 18 juin 2015 : La bataille de Waterloo.
18 juin 1815 / 18 juin 2015 : La bataille de Waterloo.
18 juin 1815 / 18 juin 2015 : La bataille de Waterloo.

La bataille est terminée, les Français ont perdu mais les Anglo-alliés ont eu très chaud (8 unités perdues sur 10)...l'apport des Prussiens n'a pas été négligeable par l'augmentation du seuil de démoralisation et les attaques de flanc sur les forces françaises. Philippe a bien combiné ses attaques mais sa cavalerie a cruellement souffert.

On s'est bien amusé, le jeu a été fluide et on a pu grâce aux "lettres d'ordres" enflammer tout le champ de bataille. Celle-ci a duré près de 3 heures.

Voir les commentaires

Publié le 17 Juin 2015

16 juin 1815 / 17 juin 2015 : La bataille des Quatre Bras.

Rapide résumé historique

La bataille des Quatre Bras s'est déroulée le 16 juin 1815, entre 14 et 21 heures, au début de la campagne de Belgique, autour du carrefour routier du même nom.

Cette bataille opposa les troupes françaises commandées par le maréchal Ney et une partie de l'armée anglo-alliée du duc de Wellington. Le même après-midi, la majeure partie de l'armée de Napoléon Ier affrontait les Prussiens du maréchal Blücher et remportait la bataille de Ligny, à 15 km au sud-est.

La bataille des Quatre Bras peut être considérée comme un match nul tactique, même si, le lendemain, informé de la défaite de Blücher, Wellington opéra un retrait stratégique vers le nord et Waterloo, où sera livrée, le 18 juin 1815, l'ultime bataille de la campagne.

Toujours sur la règle "Tactique" voici mes ordres de bataille :

 

Français (Ml Ney)

- 2ème corps d'infanterie (Gl Reille)

2 unités d'artillerie lourde

6 unités d'infanterie lourde

3 unités d'infanterie légère

2 unités de cavalerie (chasseurs et lanciers)

- 3ème corps de cavalerie (Gl Kellerman)

3 unités de cavalerie lourde (cuirrasiers et carabiniers)

- corps de cavalerie légère de la Garde (Gl Lefebvre Desnouettes)

2 unités de cavalerie légère (chasseurs et lanciers)

(en réserve car l'Empereur a interdit à Ney de les utiliser)

soit 18 unités démoralisation à 6 unités perdues

 

Anglo-Alliés (Duc de Wellington)

- 2ème division Hollando Belge (Prince de Saxe Weimar)

1 unité d'artillerie légère

2 unités d'infanterie lourde (hollandaise et Nassau)

1 unité de milice hollandaise

- 3ème brigade de cavalerie hollando-belge (Gl Van Merlen)

2 unités de cavalerie légère (dragons légers et hussards)

- corps de Brunswick (Duc de Brunswick)

1 unité d'artillerie légère

3 unités d'infanterie lourde

1 unité d'infanterie légère

1 unité de cavalerie (hussards et 1 escadrons de ulhans)

- 5ème division Anglaise (Gl Picton)

1 unité d'infanterie légère (95th riflemen)

3 unités d'infanterie lourde (dont les Ecossais du 92sd foot)

soit 16 unités démoralisation à 6 unités perdues.

16 juin 1815 / 17 juin 2015 : La bataille des Quatre Bras.
16 juin 1815 / 17 juin 2015 : La bataille des Quatre Bras.
16 juin 1815 / 17 juin 2015 : La bataille des Quatre Bras.
16 juin 1815 / 17 juin 2015 : La bataille des Quatre Bras.
16 juin 1815 / 17 juin 2015 : La bataille des Quatre Bras.
16 juin 1815 / 17 juin 2015 : La bataille des Quatre Bras.
16 juin 1815 / 17 juin 2015 : La bataille des Quatre Bras.
16 juin 1815 / 17 juin 2015 : La bataille des Quatre Bras.
16 juin 1815 / 17 juin 2015 : La bataille des Quatre Bras.
16 juin 1815 / 17 juin 2015 : La bataille des Quatre Bras.

Avec un peu de retard sur le bicentenaire des Quatre-Bras, voici le jeu de cette journée.

La fiction a dépassé la réalité car Ney s'est rendu maître du carrefour grâce à l'action d'enveloppement de la division anglaise de Picton par le corps de cavalerie lourde de Kellerman.

La brigade Van Merlen n'a pas donné car mal placée, elle n'a pas eu l'opportunité d'intervenir.

 

Demain, Waterloo avec Philippe, dans une formule "comme si vous étiez à la table" avec les marqueurs de jeu, le pertes déduites immédiatement ......

Je vais essayer de faire le maximum de photos pour cette occasion pour vous faire vivre l'évênement au plus près.

 

Voir les commentaires

Publié le 16 Juin 2015

16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.

Rapide résumé historique

Le 16 juin au matin, le 1er Corps prussien (Gl Zieten) se trouve à Ligny, allant vers St Amand, le 3e corps (Gl von Thielmann) entre Sombreffe et Boignée et le 2e corps (Gl Von Pirch) en position arrière, au nord-ouest de Sombreffe. Quant au 4e corps (Gl Von Bulow) qui compte 30 000 hommes, il est encore trop loin et ne sera pas impliqué dans cette bataille.

Blucher dispose ainsi de 83 000 hommes et de 224 canons. De plus Ligny et ses villages alentours ont été transformés en place-fortes, toutes les maisons ont été crénelées, les rues barricadées, l’accès à l'unique pont et aux quelques passerelles du ruisseau qui traversent Ligny et coulent à l'est de Saint-Amand rendu quasi-impossible par un amoncellement de caissons, de voitures renversées, de pierres et de débris divers et les deux grandes fermes de Ligny: la Ferme d'En-Haut (au Sud) et la Ferme d'En-Bas (au Nord) fortifiées.

Napoléon aligne ainsi, en face des Prussiens, afin de les fixer en front, les 3e et 4e Corps d'infanterie (Gx Vandamme et Gérard), respectivement à l'ouest de Saint-Amand et au sud-est de Ligny, le reste des troupes, cavalerie et infanterie ainsi que la Garde se place en réserve.

Le 3e corps commence alors son offensive sur Saint-Amand et le 4ème sur Ligny même. Les combats font rage autour et dans ces deux villages.

Ne voyant pas arriver le 1er corps (Gl Drouet d’Erlon) qu’il a réclamé au Maréchal Ney engagé lui-même à Quatre Bras, Napoléon se voit obligé d'engager des unités de la Garde et des unités de cavalerie qu’il comptait absolument garder en réserve. Il perd du temps mais gagne toutefois la bataille. Habilement et malgré des pertes sévères, les Prussiens arrivent à se replier.

Ni la nuit, ni le 17 juin au matin les Prussiens ne sont inquiétés dans leur repli. C'est seulement à 11 heures que Napoléon charge Grouchy de les poursuivre.

Voici ma reconstitution de la bataille de Ligny en images. La règle utilisée est la la règle "Tactique" parue dans le magazine Vae Victis.

 

Les forces en présence :

Français (Napoléon 1er)

- 3ème corps (Gl Vandamme)

1 unité d'artillerie lourde

4 unités d'infanterie lourde

2 unités d'infanterie légère

1 unité de cavalerie légère (chasseurs)

- 4ème corps (Gl Gérard)

1 unité d'artillerie lourde

4 unités d'infanterie lourde

1 unité d'infanterie légère

1 unité de cavalerie légère (hussards)

En réserve :

- 1er corps de cavalerie (Gl Pajol)

2 unités de cavalerie légère (hussards et lanciers)

- 2 ème corps de cavalerie (Gl Exelmans)

2 unités de cavalerie de ligne (dragons)

- Garde impériale (Gl Drouot)

2 unités d'infanterie lourde (grenadiers et chasseurs)

soit 21 unités démoralisation à 7 unités perdues.

 

Prussiens (Feldmarschall Blücher)

- 1er corps (Gl Zieten)

2 unités d'artillerie (lourde et légère)

3 unités d'infanterie lourde

2 unités d'infanterie légère

2 unités de landwehr

2 unités de cavalerie (dragons et ulhans)

- 3ème corps (Gl von Thielmann)

1 unité d'artillerie lourde

3 unités d'infanterie lourde

2 unités de landwehr

3 unités de cavalerie (hussards et landwehr)

soit 20 unités démoralisation à 7 unités perdues.

16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.
16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.
16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.
16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.
16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.
16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.
16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.
16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.
16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.
16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.
16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.
16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.
16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.
16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.
16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.
16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.
16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.
16 juin 1815 / 16 juin 2015 : La bataille de Ligny.

Voir les commentaires

Publié le 15 Juin 2015

Finalisation du village 2, un peu plus grand que le premier. Il servira pour représenter Ligny, Wavre..... C'est toujours un ensemble Total Battle Miniatures 6mm de la gamme "100 days".

Une 3ème base de village est prête et sera agrémentée de bâtiments venant de chez Gauthey miniatures.

Début des reconstitutions dès demain, 16 juin, avec le bicentenaire des batailles de Ligny et Quatre Bras. Premier scénario : Ligny.

Mercredi, ce sera les Quatre Bras, je suis en train de mettre la dernière touche aux bâtiments du carrefour, tout devrait être prêt pour ce mercredi.

Jeudi, 18 juin, jour du bicentenaire de Waterloo, reconstitution de la célèbre bataille avec mon complice Philippe et enfin, vendredi 19, ce sera la bataille de Wavre, qui clôturera mon projet de reconstitutions "Waterloo 2015"

Chaque soir des photos de la reconstitution du jour seront en ligne.....de quoi bien s'amuser toute la semaine.

Les bâtiments du village 2 et l'ensemble posé sur sa base. (Total Battle Miniatures 6mm)
Les bâtiments du village 2 et l'ensemble posé sur sa base. (Total Battle Miniatures 6mm)

Les bâtiments du village 2 et l'ensemble posé sur sa base. (Total Battle Miniatures 6mm)

Voir les commentaires

Publié le 11 Juin 2015

Outre le projet "Waterloo 2015" qui me tient depuis pas mal de temps, je n'arrive pas à me fixer sur un projet précis en 15mm. J'ai bien commencé quelques Germains FiB mais sans concrétiser une armée complète. Alors, je papillonne sur des figurines en complément des armées que j'ai déjà...... en voici quelques exemples : cavaliers légers arabes Legio Heroica, archers montés turcopoles Museum miniatures et templiers et hospitaliers Museum miniatures.

Figurines en vrac .....
Figurines en vrac .....
Figurines en vrac .....

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Divers

Publié le 4 Juin 2015

Pour mon futur village, voici l'église de Ligny. Ce bâtiment en 6mm vient également de chez Total Battle Miniatures et est d'une superbe qualité.

J'ai fait tout d'abord une sous couche blanche puis j'ai peint le toit - mélange gris et bleu puis brossage en gris plus clair, j'ai peint la base et la porte (marron), les buissons (vert foncé, vert clair, vert clair réhaussé de jaune) et enfin le corps du bâtiment est passé au "devlan mud".

L'église de Ligny.

Voir les commentaires