Publié le 31 Mars 2017

Les Vikings sont une des factions de la règle de base, c'est aussi une série télévisée que je trouve bien sympa, mais c'est aussi une série de figurines tirée de la série et distribuées par Stronghold Terrain.

Voici la première de ces figurines en la personne de Rollo, le frère du héros Ragnar Lothbrock.

Dans la série, le rôle est tenu par l'acteur britannique Clive Standen.

 

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Saga

Publié le 30 Mars 2017

J'ai peint un nouveau seigneur pour ma faction Anglo-Danoise, celui-ci vient de chez Stronghold Terrain (un marchand Allemand qui propose de belles figurines pour SAGA, et Dead Man Hand entre autre...). Il est équipé comme il se doit de la fameuse hache lourde danoise ce que n'avait pas mon autre seigneur.

L'ancien seigneur n'est cependant pas oublié, il sera recyclé en noble Danois, Viking .....

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Saga

Publié le 29 Mars 2017

Toujours à l'attaque de cette fameuse montagne de plomb dont on ne voit jamais le sommet avec cette fois ci des Aztèques ... ici des prêtres guerriers.

et des mercenaires Otomis classés archers élite.

Toutes ces figurines sont des Black Hat miniatures (anciennement Gladiator Games)

 

Enfin, des Parthes ....avec ce commandement monté ....

et ces fantassins légers arc. Toutes ces figurines viennent de chez Peter Pig.

 

Voir les commentaires

Publié le 27 Mars 2017

Le grand soir est arrivé.

Je vais jouer ma faction Anglo-Danoise qui comporte, outre mon seigneur, 3 points de huscarles dont une unité posséde des haches à deux mains, 2 points de guerriers et 1 point de levées arc.

J'organise ma bande de façon suivante : 3 groupes de 4 huscarles, 2 groupes de guerriers à 6 et 10 figurines et 2 groupes de levées arc à 6 figurines chaque. Ce qui fait au début du jeu 7 groupes.

Je peux attribuer un dé SAGA uniquement aux huscarles et aux guerriers et 2 dés au seigneur ce qui me laisse 7 dés mais comme je ne peux en utiliser que 6 par tour, cela me laisse une petite marge avec ce dé supplémentaire au cas où je perdrai rapidement un groupe, donc un dé.

De son côté, Olivier va jouer des Saxons qui comptent 3 pts de Gardes et 3 pts de guerriers. Il regroupe ses guerriers et forme 2 groupes de 12 figurines et avec ses 3 fois 4 gardes, il forme 2 groupes de 6.

Un bois est placé au milieu du champ de bataille et un champ à gauche du bois.

Olivier déploie presque toutes ses forces entre le bois et le champ, seule un groupe de garde est positionné au delà du champ.

Pour ma part, j'ai, par inexpérience trop divisé mes forces de part et d'autre du bois. Comme on peut le voir ici, j'ai deux unités de 4 gardes, 1 unité d'archers de levée et à gauche des levées, la petite unité de 6 guerriers. De l'autre côté de ce bois, on trouve le reste de mes troupes : le second groupe de 6 archers ne bougera pas de toute la bataille, le dernier groupe de huscarles fera le tour du bois pour prendre à revers les Saxons alors que les 10 guerriers, eux traverseront le bois.

Les 2 groupes de guerriers Saxons attaquent les huscarles Danois. Mon unité de huscarles va perdre 1 figurines alors que les guerriers ennemis vont être repoussés avec 7 pertes.

 

De l'autre côté du champ, les nobles Saxons vont attaquer mon petit groupe de guerriers. Mes archers vont leur infliger une première perte. Au contact, mes guerriers perdent 3 figurines et doivent se replier, ne faisant qu'une perte aux gardes Saxons. Les archers de levée "finiront", avec beaucoup de chance, l'unité de nobles au tir.

 

De l'autre côté de la table, mes groupes commencent à bouger pour se rapprocher du combat.

Les guerriers entrent dans le bois alors que ma dernière unité de gardes le contourne. Ces huscarles extermineront les gardes Saxons arrivés à la rescousse.

 

La mise à mort du seigneur Saxon, tué par l'unité de huscarles enragés.

 

J'ai vraiment beaucoup aimé le jeu, le système de dés SAGA couplé au plateau de jeu spécifique à chaque faction, permet de faire de vrais choix tactiques et ludiques. Le fait de pouvoir garder quelques dés sur son plateau pour les utiliser lors du tour adverse amène une réelle interactivité et donne encore un peu plus de piment au jeu. Les marqueurs de fatigue attribués aux unités apportent eux aussi un excellent élément de choix tactique dans l'utilisation et l'exploitation que l'on en fera.

J'ai trouvé cela fluide, on prend en main la partie sans grande difficulté et on assimile assez vite les mécanismes du jeu. Je n'ai qu'une seule hâte, pouvoir refaire rapidement une partie.

Je remercie chaleureusement Olivier pour cette initiation qui a comblée mes attentes.

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Saga

Publié le 26 Mars 2017

SAGA est un jeu d’escarmouches dont l’action se situe durant l’âge des Vikings. Le système innovant des dés SAGA vous offrira de multiples options tactiques.

Le système de jeu
SAGA utilise des plateaux de combat qui, couplés avec l'utilisation de dés SAGA, font l'originalité du jeu. Chaque faction (Vikings, Anglo-Danois, Normands et Gallois) dispose de son propre plateau et son propre set de dés SAGA. Sur les plateaux figurent les capacités de cette faction, qui souvent transcrivent les spécificités de cette faction.
Au début de son tour, le joueur détermine le nombre de dés SAGA dont il dispose, qui dépend du nombre d'unités encore sous son contrôle à ce moment là de la partie. Une fois ces dés lancés, il les attribue aux différentes capacités de son plateau, chacune demandant un dé spécifique ou une combinaison de symboles.

Une fois ceci fait, le joueur peut débuter son tour d'actions, en utilisant les capacités l'une après l'autre. Outre des effets typiques de sa faction, ces capacités SAGA vont lui permettre d'activer (et faire agir) ses unités, bloquer les manœuvres adverses, ou se donner un bonus bienvenu aux moments critiques. Bien entendu, certaines capacités pourront être gardés en réserve pour être utilisée durant le tour adverse, ajoutant une dose d'interactivité dans la séquence de jeu.

Mon seigneur Anglo-Danois et une unité de gardes armés de hache à deux mains.


La mise en place du jeu 

La taille standard d'une table SAGA est de 1m20 x 90cm. Le nombre de décors est lui aussi assez limité comme quelques arbres, un peu de rocailles et un ou deux bâtiments.

Les forces en présence
Le jeu de base SAGA offre la possibilité de jouer 4 factions, depuis plusieurs extensions sont sorties et proposent de jouer de nouvelles factions

D'abord, à la tête de votre bande vous aurez un Seigneur, il est gratuit et chaque bande en aura un.

Puis vous pourrez dépenser vos points. Un point vous donnera 4 Gardes (les meilleurs des guerriers comme des Huscarls Anglo-Danois, des chevaliers Normands ou des nobles Gallois), 8 Guerriers (le cœur des forces combattantes des principales nations) ou 12 Levées (souvent équipés d'armes à distance).

Une fois déterminé ce que chaque point vous octroiera, vous pourrez organiser les figurines à votre disposition en unités de 4 à 12 figurines, composées uniquement de figurines de la même classe (soit tous des Guerriers, tous des Gardes ou tous des Levées).

Une unité de guerriers Anglo-Danois.

 

Vendredi dernier, Olivier s'est proposé pour m'initier au jeu.....

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Saga

Publié le 24 Mars 2017

Le tournoi se termine, plus qu'une partie..... et ce sera Serge et son fils Thibault qui seront nos derniers adversaires. Ils commandent une autre armée arabe : des Arabes Conquête. Ce sera l'armée la plus nombreuse que nous affronterons sur ce tournoi car ils alignent 39 unités. Autant dire qu'avec autant de troupes à combattre, cela risque d'être long, très long.

 

Dans nos oppositions individuels, je serai opposé à Serge alors que Philippe fera face à Thibault.

Ils gagnent l'initiative et décident de jouer en "désert" ce qui leur donnera les dunes nécessaires à leur chameaux, c'est mal parti, d'autant plus que plusieurs terrains vont leur permettre d'assurer leur défense.

 

Les Arabes étalent une formidable ligne de fantassins lourds impétueux élite (14 unités), quelques archers, un groupe de chameaux et rassemblent toute leur cavalerie sur la gauche de leur dispositif. Ces cavaliers seront face aux corps de cavalerie de Philippe qui vont encore une fois devoir assurer une défense acharnée. De leur résistance découlera l'issue du combat.

Curieusement, leur déploiement me laisse un large espace où ma cavalerie pourra évoluer sans aucune opposition. Seule une embuscade dans une colline escarpée (et là, nous parions sur des LI embusqués) pourrait nous ralentir.

 

Philippe se positionne pour attirer les cavaliers arabes tandis que sur mon aile, je monte très rapidement mes cavaliers arméniens pour menacer le bout de la longue ligne d'infanterie arabe.

Avant l'attaque finale et j'espère décisive, mes cavaliers arc vont user la ligne défensive sans crainte car il n'y a aucun tireur adverse à cet endroit.

 

Mes troupes légères dévoilent l'embuscade qui s'avère, comme nous le pensions, être des LI, de plus nous sommes en surnombre de troupes légères ce qui va me donner l'opportunité de prendre les bagages.

Ma ligne de cavaliers s'est rabattue menaçant les flancs des fantassins arabes.

 

Une partie de ligne ennemie s'est trop avancée et elle subit de furieuses charges de flanc. Philippe, de son côté, tiens toujours en respect le reste de l'armée arabe qui n'ose pas s'avancer de peur de subir le même sort.

 

Une partie de la cavalerie arabe est venue en renfort mais trop tard, elle sera également balayée par la furia de la cavalerie arménienne. Les cavaliers Byzantins, par leurs tirs participent à la déroute de l'armée adverse.

C'est une victoire sans conteste car nous n'avons eu, sur cette partie, que 7 pertes.

Avec nos 4 victoires, nous sommes assurés de la première place ce qui me fait particulièrement plaisir alors qu'il n'y a aucun autre enjeu (classement, championnat ou autre) que le pur bonheur de jouer. Je suis d'autant plus content que je partage cette première place avec mon ami Philippe.

 

Outre la victoire qui est toujours agréable, ce fut un beau tournoi, très atypique car en double et en 300pts. On ne peut que remercier toute l'équipe de la "Commanderie" et tout particulièrement Yves et Christian pour l'organisation et leur investissement à faire de ce tournoi un incontournable de la saison. C'est aussi la possibilité d'associations amusantes, amicales, de club ou familiale de partenaires, car pas moins de 5 équipes "père - fils" étaient présentes...

 

Le classement :

1er - Philippe Duthil et Thierry Moliere - principauté d'Arménie

2eme - Hubert Bretagne et Yannick Gobet - Francs Carolingiens

3eme - Roland Hartz et Hervé André - Mongols tribaux

4eme - Eric Dumont et Matthieu Fillot - Chinois Sui et Tang

5eme - Hervé Caille et Cédric Roudil - Lombards

6eme - Matthieu et Théau Abric - Béja

7eme - Fred et Jérémy Turpin - Byzantins Nicéphoriens

8eme - Florent et Joachim Defour - Francs Mérovingiens

9eme - Serge et Thibault Renier - Conquête Arabe

10eme - Mickael et Christian Bricault - Byzantins Nicéphoriens

11eme - Michael Ronchetti et Corentin Gouret - Tibétains

12eme - Thomas Moitie et Clément Renier - Arabes Abbassides

13eme - Stéphane Fabriès et Stéphane Pelliccia - Francs Mérovingiens

14eme -  Stéphane Mace et Jean Louis Denoyer - Chinois Sui et Tang

15eme - Jean Louis Héraut et Damien Gibert - Indiens Hindous

16eme - Bruno Dejoux et Rémi Dalmon - Francs Carolingiens

17eme - Enzo Pierre et Yvan Feljas - Byzantin Maurice

18eme - François Chambon et Stéphane Buffat - Bulgares

 

Voir les commentaires

Publié le 23 Mars 2017

Suite de ce si sympathique tournoi de double.

Le dimanche matin, retour à la salle pour y affronter Thomas et Clément à la tête d'une armée Arabe Abbasside nombreuse (36 unités), là encore de nouveaux problèmes se présentent à nous : des unités moyennes mixtes, des cavaliers impact et d'autres arc élite, le tout encadré par un noyau de lanciers lourds, bref des troupes solides.

 

Je vais me retrouver face à Thomas, Philippe sera face à Clément. Là encore, nos adversaires vont s'appuyer sur le terrain pour organiser leur défense. 

Face aux Byzantins, nos adversaires ont disposé un fort groupe de cavaliers ainsi que des archers et les lanciers lourds

Face à mon petit corps, c'est leur second groupe de cavaliers formé de 5 cavaliers lourds arc élite et de 2 cavaliers moyens impact, enfin à ma gauche, face à mon corps principal, un corps de moyens (unités mixtes et fantassins impact élite).

 

Sur notre aile droite, comme nous le pensions, Clément met une forte pression sur les Byzantins de Philippe qui doit tenir le plus longtemps possible pour que je puisse attaquer et prendre l'avantage sur l'autre aile.

Mes troupes légères occupent une colline accidentée et vont tenir en respect, non seulement les légers adverses mais aussi les 2 unités de Dailamis, redoutables fantassins moyens impact élite qui prendront l'une 2 touches et l'autre 1 touche alors que les légers arabes disparaissent.

 

Les Byzantins font ce qu'il faut sur l'aile droite, les habiles manoeuvres de Philippe me laissent le temps nécessaire à mes mouvements. Devant la menace grandissante sur ses cavaliers, Thomas sort ses archers mixtes que je charge à la première occasion. Une partie des cavaliers arméniens de Philippe ralentit la montée des lanciers et avec tout le reste de cavalerie nous attaquons les montés arabes qui ne peuvent résister à l'impact des cavaliers lourds arméniens.

C'est une 3ème victoire, avec cette fois-ci un peu moins de pertes que sur la partie précédente (20pts perdus sur 32).

Après ces 3 victoires, nous sommes en tête du tournoi, quels seront nos adversaires pour l'ultime partie ?

Voir les commentaires

Publié le 22 Mars 2017

Suite de nos aventures avec cette seconde partie. On se voit opposé à Rémi et Bruno qui joue une puissante armée Carolingienne, commandée par Charlemagne himself, et forte de 36 unités c'est à dire un peu plus nombreuse que la notre.

 

Leur armée est une combinaison de lanciers lourds, d'archers et de cavalerie lourde impact. De plus, ils ont pris un petit corps allié Breton qui leur amène un peu de cavalerie légère javelot.

 

Ils choisissent de défendre en plaine, placent un village où ils placent une embuscade et vont s'arc-bouter en défense autour d'une large broussaille et d'un bois où ils positionnent d'autres embuscades car tout le terrain tombe chez eux..... cela va être bien compliqué de faire la différence vu le nombre d'unités adverses et aller chercher ces troupes lourdes dans du terrain qui désavantage nos cavaliers relève d'attaques kamikazes....

 

Je serai face à Bruno alors que Philippe affrontera Rémi.

Leur flanc est sécurisé car à côté du village un terrain infranchissable est posé. Les troupes légères et archers Carolingiens occupent les broussailles, les lanciers lourds sont en retrait. Une unité de cavalerie lourde élite est en réserve alors que les Bretons sont placés en première ligne.

 

De l'embuscade sortent des troupes légères, les légers Arméniens soutenus par de la cavalerie arc tentent de se rendre maître du bois ...... les combats dureront une bonne partie de la bataille.

 

Les deux corps commandés par Philippe (dont l'allié Byzantin) s'avancent vers les broussailles pour harceler les troupes qui s'y trouvent, mon petit corps de cavaliers attaque les cavaliers Bretons alors que mon corps principal reste en réserve pour soutenir l'attaque.

 

Les combats s'éternisent dans le bois. La cavalerie Carolingienne prend position alors que les archers se placent pour ralentir l'avancée des cavaliers lourds arméniens.

 

Sur l'autre aile, Philippe éprouve les plus grandes difficultés avec les fantassins légers qui résistent aux tirs voire qui infligent des pertes aux cavaliers lourds, les lanciers Carolingiens prennent position dans la broussailles malgré le handicap que leur impose le terrain s'il y a combat.

Au centre, le corps de réserve s'avance derrière les Bretons pour contrer l'attaque arménienne.

Les archers Carolingiens refluent devant la menace des cavaliers lourds ennemis. Les deux cavalerie se rapprochent, prêtent au combat.

 

Au centre les cavaleries s'affrontent sans que personne, pour le moment, ne prenne un avantage décisif. Une partie du corps de cavalerie de Philippe est venu renforcer mon petit corps en difficulté devant la réserve Carolingienne. Les Byzantins qui ont vu une opportunité rentrent dans les broussailles pour tenter de forcer la décision.

 

Mes cavaliers arc tirent sur la cavalerie Carolingienne mais je suis trop impétueux et vais lancer une charge hasardeuse qui va s'avérer catastrophique alors que mes légers ont enfin chasser du bois les archers légers Carolingiens.... j'aurai du temporiser et continuer de tirer alors que sur l'autre aile Philippe prend petit à petit l'avantage.

 

La plupart de mes cavaliers ont disparu après ma charge, heureusement, le centre a tenu et Philippe, sur l'autre aile, a pris un avantage définitif, les lanciers Carolingiens, submergés, finissent par craquer, nous donnant une victoire inespérée.

Seconde victoire, mais avec beaucoup plus de pertes que le matin (24 pertes sur 32 pour cet affrontement), pertes dues principalement à ma charge stupide. J'aurai pu éviter de perdre 4 ou 5 points avec un peu plus de discernement.

Voir les commentaires

Publié le 21 Mars 2017

Nos pas nous ramène à Villefontaine pour la suite de nos tournois AdG. Ramène car nous sommes venus avec Philippe il y a quelques mois pour un tournoi NPoW.

Cette fois-ci, c'est en double et 300 pts que nous allons jouer. Tout naturellement, c'est mon cher complice Philippe qui sera mon partenaire cette année. Après un thème "steppe" l'an dernier, ce sera les "Ages Sombres" pour cette édition 2017, et l'armée choisie sera la "Principauté d'Arménie".

En 300pts, l'armée est composée de 4 corps, et spécificité du tournoi, ce 4ème corps peut être déployé en réserve en seconde ligne. Elle est formée de la façon suivante :

- corps 1 : Gl brillant, 5 cavaleries lourdes arc impact dont 2 élites, 1 cavalerie moyenne arc, 2 LC arc et 4 LI arc et fronde.

- corps 2 : Gl ordinaire inclus dans une cavalerie lourde arc impact élite, 2 cavaleries lourdes arc impact et 1 LC arc.

- corps 3 : Gl ordinaire, 6 cavaleries lourdes arc impact dont 2 élites et 4 LC arc

- corps 4 (allié Byzantins Thématiques) : 4 cavaleries lourdes arc impact (dont Gl inclus) et 2 LC arc.

soit 32 unités.

Après un voyage des plus agréable dès le vendredi et une soirée avec nos hôtes Lyonnais, nous nous retrouvons le samedi matin dans la salle de Villefontaine.

Pas de surprise quant à nos adversaires du premier tour, car des "défis" étaient possibles pour ce tournoi atypique et très amical. Ce sera donc Jean Louis et Stéphane, joueurs du sud ouest que nous allons rencontrer.

Nos amis alignent une redoutable armée " Chinois Sui et Tang" à 30 unités, magnifiquement peinte par Stéphane.

C'est une armée difficile à manoeuvrer pour nous car elle est composée de nombreux cavaliers arc élite et lanciers lourds / archers mixtes.

Lors de nos rares parties d'entrainement, Olivier et Manu nous avaient opposé cette armée et nous avions pris cher car nous n'avions pas trouvé la solution face à cette redoutable combinaison tireurs longs/cavaliers.

Je suis face à Stéphane, je jouerai le corps du général en chef et le petit corps 2 et Philippe, qui va commander le corps 3 et l'allié Byzantin, sera face à Jean Louis.

 

On déploie le plus gros de nos forces sur mon aile gauche. En face de nos cavaliers arméniens, Stéphane place un petit corps de cavalerie chinoise et un corps de troupes moyennes qui va se replier très vite en seconde ligne surtout que notre 4ème corps, placé en marche de flanc devrait rentrer sur ce côté fort.

 

La cavalerie chinoise se replie au plus vite alors que les lanciers mixtes montent en ligne pour stopper l'avance de la cavalerie lourde arménienne.

 

Sur l'autre aile, notre allié Byzantin fait face au gros de la cavalerie Chinoise. Philippe avec beaucoup de brio réussira à la contenir pendant toute la partie.

 

De mon côté, le corps en marche de flanc rentre et appuie l'attaque du corps principal qui a entrepris un large mouvement tournant. La cavalerie chinoise est bousculée et entamée.

La bataille se termine sur une première victoire, nous avons eu 16 pertes soit tout juste la moitié de notre armée. La bataille fut des plus intéressante et agréable car outre la puissance de l'armée chinoise, Stéphane et Jean Louis ont réellement bien joué.

 

Voir les commentaires

Publié le 15 Mars 2017

Une fois n'est pas coutume, ce ne sont pas des figurines historiques mais des figurines de l'univers de BloodBowl que je vous présente ici.

J'ai retrouvé quelques orques "classiques" de la boite d'origine et je les ai peint afin de renforcer mon équipe.

 

Voir les commentaires