Publié le 6 Juillet 2007

Je vous présente ici ma technique de peinture, étape par étape.
La figurine utilisée est une Battlefront 15mm d'officier de para US (ancienne gravure) pour le jeu "Flames of War".
P7064071.JPG     P7064072.JPG

Phase 1 : la préparation
Après lavage (eau savonneuse) de la figurine. Je passe une sous-couche gris sombre acrylique réf : 166 de chez Prince August. L'acrylique est pratique car le temps de sèchage est court. Il faut faire attention de ne pas mettre trop de peinture et "empâter" la figurine et ainsi faire disparaître les détails.
Je préfère le gris sombre au noir car celui-ci rend la figurine trop foncée à mon goût et les couleurs ont un rendu moins lumineux une fois la figurine terminée. Pour ce type de figurine et pour l'objectif que l'on souhaite atteindre, un vert sombre peut très bien faire l'affaire comme couche d'apprêt.
P7064077.JPG  P7064075.JPG

Phase 2 : la mise en couleurs.
Pour cette phase, j'utilise de la peinture HUMBROL. J'ai essayé l'acrylique mais je n'ai jamais été convaincu par les résultats que je pouvais obtenir, et tout naturellement, je suis revenu vers la peinture à maquettes qui offre un très large choix de coloris (le nuancier propose plus d'une centaine de références).

   étape 1 : les parties "cuir" et la couche d'apprêt du visage, le casque
Je peins en premier toutes les parties "cuir" : bottes de saut, étuis, arme..... réf : 113 - rouille. Le visage reçoit sa couche d'apprêt indispensable, l'ajout aux étapes suivantes des autres couleurs permettra un dégradé qui donnera au visage, même à cette échelle, le relief souhaité.
P7064081.JPG
Le casque lui est peint en vert : réf. 117 - vert clair US (US light green)

   étape 2 : peinture du "baggy pant"
Dans un deuxième temps, j'entreprends la peinture du "baggy". réf : 187 - pierre sombre (dark stone)
P7064087.JPG
Lors de ces différentes étapes, la peinture est rapide. Je ne cherche pas trop à soigner les détails. Ceux-ci viendront ultérieurement.

   étape 3 : la jaquette, le métal, les bretelles
réf : 72 - vert kaki (kaki drill) pour la jaquette.
P7064099.JPG


Lors de cette étape, les parties métalliques du fusil sont peintes. réf : 53 - gris métal (gun metal)
La bretelle du fusil et la lanière sur le casque sont peints en cuir (leather) . réf : 62.

   étape 4 : le visage et les mains, l'accentuation des détails
   
P7064106.JPG  Copie-de-P7064106.JPG

Lors de cette étape, les différents détails sont "soulignés" - gris sombre - réf : 32 - afin de donner du relief à la figurine. Elle perd un peu de réalisme mais gardons à l'esprit que ce n'est pas un concours de peinture où l'on cherche à se rapprocher le plus possible de la réalité. Cette figurine ne fait que 15mm et ne sera pas non plus observée à la loupe et/ou isolée, mais fera partie d'un groupe et vue à une distance d'environ 50 cm à 1 m.
Cet effet d'exagération permettra, à mon avis, de faire ressortir les détails indispensables à une bonne "lecture" de la figurine.
Les mains et le visage sont peints avec la réf : 61 - chair (flesh)

Phase 3 : Les touches finales
Cette étape permet de peaufiner les derniers détails et principalement les éclaircissements. Certains les estiment inutiles sur des figurines de cette taille. Pour ma part, ces éclaicissements sont importants car ils permettent d'accentuer encore les reliefs et donnent une touche finale à la figurine.
  - Visage et mains sont éclaicis d'une touche de mélange chair + blanc.
  - Les vêtements sont éclaircis, quant à eux, de la couleur de base + pierre claire (pale stone) - réf : 121

P7064113.JPG  P7064114.JPG

L'insigne est rajouté et le socle est peint  en marron clair. Celui-ci sera "noyé" lors du soclage définitif sur l'élément.


Voici le résultat final d'un élément peint, soclé, verni et floqué. Ces courageux paras US de la 82ème Airborne Div. sont enfin prêt à jouer.
P7064109.JPG




Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Flames of War

Publié le 5 Juillet 2007

mus--e-m--morial-d-Omaha---Sherman.JPG                                                               Un Sherman devant le musée mémorial d'Omaha


Un court séjour m'a amené à Caen il y a quelques semaines et j'en ai profité pour visiter ces lieux que je m'étais toujours promis de voir. Un hommage, en quelque sorte, à ceux qui ont débarqués un matin de juin 1944, à ces jeunes hommes, Anglais, Américains, Français, Canadiens et autres venus d'horizons encore plus lointains qui ont laissé leur vie pour nous rendre cette liberté à laquelle nous sommes tant attachés.
cimeti--re-de-Colleville.JPGcimeti--re-de-Colleville--m--morial-.JPG

     

                 Cimetière américian de Colleville (au-dessus de la plage d'Omaha) et Mémorial . Un profond moment d'émotion


Mais aussi à ces jeunes Allemands qui sont tombés là, à qui on a fait croire en cette race supérieure, qu'on a trompé et abandonné.
 
batterie-de-canons--Longues-.JPG  Pegasus-bridge-5.JPG

Batterie de Longues, c'es la seule batterie où les canons                Le célèbre "Pegasus Bridge" pris par la 6ème division
sont enore en place (canons de 152mm Kriegsmarine)                                  de paras britanniques (major Howard)



Une envie de voir, de sentir ces lieux d'Histoire si proches géographiquement et temporellement. De retrouver cette émotion, ce respect devant ce sacrifice... de rester tout simplement muet ou ne dire qu'un mot .......merci.

la-Pointe-du-Hoc.JPG  autour-des-bunkers--Pointe-du-Hoc--1.JPG
     Les impacts des bombardements qui ont précédés
    le débarquement sont encore bien visibles aujourd'hui

La Pointe du Hoc, fut rendue célèbre par l'attaque menée par            
les Rangers du 2ème Bat. US             

           cornemuse-de-Bill-Millin.JPG                   

      Mémorial des "Green Howard" à Crépon                Cornemuse de Bill Millin, piper de Lord Lovat -                                                                              commandos  britanniques (mémorial de Pégasus Bridge).                    


A nous qui, aujourd'hui, essayons de construire cette Europe politique, économique, cette Europe des Hommes. Les ennemis d'hier sont devenus les alliés d'aujourd'hui, des partenaires privilégiés ; rien de ce qui se fait maintenant ne peut et ne doit se faire sans la France et l'Allemagne rassemblées.

Nous qui avons pardonné, il ne faut pas que ces jours sombres tombent dans les oubliettes de l'Histoire. Que les jeunes générations oublient le sacrifice de ceux qui sont venu mourir ce matin de juin sur les côtes de France. 
Nous avons un devoir d'Histoire, un devoir de mémoire..........

M3-halftrack-US.JPG
    

Voir les commentaires

Publié le 2 Juillet 2007

82nd-airborne.png

Comme je vous l'avais indiqué précédemment, je construis et peins très (trop !) progressivement cette unité de paras US pour le jeu "Flames of War". 
Pour rappel, il s'agit de la compagnie E du 2ème bataillon du 505ème régiment de paras, capitaine C. Russell
("E" company 2/505th PIR).
Cette unité sera jouée en "Late War" (fin de guerre) - période du débarquement : juin 1944)


L'unité devrait être modulable et pourra permettre la réalisation de plusieurs listes. Toutes options confondues, hors soutien divisionnaire (qui devrait principalement être des M10 3in chasseurs de chars - le platoon complet soit 1 cdt en jeep, 2 M20 de soutien et 4 Tank Destroyers  M10)

Je compte peindre :
- 8 éléments d'officiers (3 figs chacun)
- 13 teams de paras ( 4 figs)
- 7 teams de bazooka (2 figs)
- 4 à 8 teams (selon les options) de LMG (light machine guns) - (3 figs)
- 2 teams de mortiers de 60mm (3 figs)
- 4 teams de mortiers de 81mm (3 figs)
- 1 staff d'artillerie (3 figs)
- 1 observateur d'artillerie (2 figs)
- 4 obusiers de 75mm (5 figs)
pour un total d'environ 130 à 150 figs sur 45 à 50 éléments.

Aujourd'hui, j'en suis à une soixantaine de figurines sur près d'une vingtaine d'éléments.
Voici les derniers éléments sortis de "l'atelier".

P6263905.JPG P6303940.JPG

    La 1ère unité constituée : un squad avec l'officier et le bazooka                               Un des teams de paras

P6303948.JPG  P6303963.JPG

                                         Un autre team                                         Le sniper, embusqué, est redoutable pour l'unité adverse

Bientôt, je vous présenterai les différentes unités définitivement constituées, peintes et soclées...prêtes à jouer.

Voir les commentaires

Publié le 1 Juillet 2007

FrFlag14Drg.gif                                                 1812-17.jpg 

Les raisons d'une guerre
Les raisons de la guerre de 1812 entre la Russie et la France sont multiples :
          - le manque de coopération de l’armée russe avec les troupes polonaises lors du conflit de 1809.
          - les inconvénients du blocus continental pour le commerce de la Russie.
          - l’annexion du duché d’Oldenburg (propriété de l’oncle d’Alexandre) par Napoléon en décembre 1810.
          - la menace que représente pour la Russie la création du duché de Varsovie.
          - le refus d’Alexandre de marier sa sœur, la princesse Catherine, à Napoléon.
Mais la véritable origine de la guerre trouve sa source dans la grande rivalité qu’entretenait les deux hommes, possédant tous deux une puissante personnalité et un fort caractère, ni l’un ni l’autre ne fut capable de la moindre concession et dans ces conditions la guerre entre ces deux grands empires était inéluctable.

FrCarabinierCaptRusFlag.jpg
Les forces en présence

France : 678.000 hommes dont 322.000 étrangers (Prussiens, Autrichiens…etc.)
Russie : 500.000 hommes dont environ 100.000 miliciens.


La bataille principale
La Moskowa (appelée aussi Borodino par les Russes) eut lieu le lundi 7 septembre 1812.

     a) Les forces en présence
France : Environ 115.000 hommes et 587 canons. 
Commandant en chef : l'Empereur Napoléon : Garde impériale (Mortier pour l’infanterie, Bessières pour la cavalerie et Sorbier pour l’artillerie).
1er corps, Davout 
3e corps, Ney 
4e corps, Eugène 
5e corps, Poniatowski 
8e corps, Junot 
réserve de cavalerie, Murat
P7014018.JPG   P7013996.JPG
          Régiment de chasseurs à cheval de la ligne                            2 bataillons de chasseurs de la Garde Impériale

Russie : Environ 140.000 hommes (dont environ 30.000 miliciens) et 636 canons. 
Commandant en chef  : général Kutusov 
   - Première armée de l’ouest  : Barclay de Tolly : 
2e corps Baggovout 
3e corps, Toutchkov 
4e corps, Osterman-Tolstoï 
5e corps ou Garde impériale
6e corps, Dokhtourov
1er corps de cavalerie, Ouvarov 
2e corps de cavalerie, Korf 
3e corps de cavalerie, Pahlen 
cosaques, Platov 
   - Deuxième armée de l’ouest, Bagration : 
7e corps, Raïevski
8e corps, Borozdine
4e corps de cavalerie, Sievers 
corps de renfort, Miloradovitch)
P7014040.JPG   P7014055.JPG

Général Platov "Ataman des cosaques"                              Bataillon du régiment de grenadiers "Pavlovski"

     b) Durée de la bataille
Environ 15 heures 30. (De 5 heures 30 à 21 heures)
     c) Les pertes
France : 6.547 tués, 21.453 blessés.
Russie : Environ 45.000 tués et blessés, 20 pièces d’artillerie.

P7014060.JPG    P7014049.JPG

2 bataillons d'inf. russes protégés par un écran de chasseurs       Un régt de cuirassiers russes dirigé par un général de brigade

L'armée russe se retira du champ de bataille. Napoléon investit Moscou et dû entreprendre rapidement un repli sur ses bases de départ. Ce repli se transforma petit à petit en déroute. Les troupes mal équipées, malades, affamées, harcelées par la cavalerie cosaque se démantelèrent. Des épisodes restent fameux comme le passage de la Bérésina où les pontonniers du général Eblé n'hésitèrent pas à entrer dans l'eau glacée pour construire le pont qui permit, dans la panique la plus totale et sous les feux de l'artillerie russe, à une partie des lambeaux de l'armée de traverser.


Les figurines russes présentées sont des Old Glory 15mm. Les Français sont des AB 15mm
 
Les figurines russes sont  soclées pour la règle "DBN" de J. C. Raguet.

1812-34.jpg

Voir les commentaires

Publié le 1 Juillet 2007

aigle2.gif

Premier Empire..........Empereur...............Napoléon 1er...............Austerlitz.......
Autant de mots qui résonnent à nos oreilles et l'épopée impériale, quoiqu'on puisse en penser, ne laisse personne indifférent. 
Egémonie française
 pour les uns, tyrannie et détournement des idéaux révolutionnaires pour les autres, l'Empire a profondemment marqué notre histoire de France.
Loin d'un raisonnement simpliste où l'on admire ou déteste l'Empereur au travers de la stricte aventure militaire, Napoléon a su jeter les bases de la nouvelle société française et certains de ses décrêts nous restent encore aujourd'hui et ont été à peine amendés.

L'Empereur et son état major
P7013972.JPGLes règles de jeu sur le 1er Empire sont multiples car jamais aucune n'a su rassembler réellement la communauté des joueurs de cette période.

"Les aigles" de J.M. Hautefort, "Les 3 couleurs", ainsi que les deux règles crées par J.C. Raguet "1er Empire" et "DBN" (De Bonaparte à Napoléon) en passant par "Vive l'Empereur" - d'autres, très nombreuses, sont oubliées, j'en demande pardon aux différents auteurs, qu'elles soient règles d'un club ou règles ayant eu une diffusion plus large - Toutes cependant répondaient à une attente certaine mais toutes ont déçu. Chacun est retourné vers "sa" règle préférée, un peu frustré de ne pas avoir eu encore une fois LA règle tant attendue.

Il est en effet difficile apparemment sur cette période d'allier jeu et histoire, de faire cohabiter d'une façon équilibrée historicité et jouabilité sans dénaturer l'un et trop simplifier l'autre et qui satisfasse à la fois le joueur et le féru d'Histoire . La plupart des joueurs, dont moi-même, avons dès le début rêvé d'être l'Empereur et de refaire Austerlitz un beau matin de décembre 1805 ....ou de changer le cours de l'histoire en écrasant Wellington, le"Duc de fer", à Waterloo, mais jusqu'à présent, rien n'a su combler nos attentes.

                                                                                                                      Général et son aide de camp (AB)
P7013984.JPG
Aujourd'hui, de nouvelles règles sortent ou sont en gestation et amènent de nouveaux espoirs : NPoW (Napoleonic Principle of war) ou une variation du jeu "Flames of War" adaptée à l'Empire proposée par un vétéran du jeu d'histoire en général et du jeu Empire en particulier : Gustave Martinez.)


Les marques de figurines "Empire"
En 15mm, les marques réalisant des figurines Empire sont très nombreuses. Comme pour les autres périodes couvertes, on trouve d'importantes différences entre les tailles (15 à 18mm) et les qualités de gravure (du passable au sublime)
Je ne parlerais ici uniquement des marques que je connais pour les avoir eu entre les mains et/ou les avoir peintes.

Parlons d'abord des plus belles : 
AB figs., de magnifiques créations de Anthony Barton, des figurines un peu grandes (mais aujourd'hui, plusieurs marques se mixent bien avec) mais d'une qualité de gravure inégalée. La gamme est très large quant aux nations traitées (Anglais, Russes, Prussiens et bien sûr Français sans parler des nations dites "mineures") mais également aux différentes périodes de l'Empire, il y a en effet une grande différence de tenues entre 1805 et 1815, sans parler des guerres de la fin de la Révolution.
P7013991.JPG   P7013987.JPG  P7013994.JPG
          Généraux et aide de camp                          Aide de camp (détail)             Chasseurs à cheval de la Garde Impériale

Fantassins Miniaturas, une marque espagnole propose une large gamme très bien gravée également et d'une taille comparable aux AB avec de belles créations originales.
Old Glory (la célèbre marque US) propose, elle aussi, une gamme large, en pochettes de 50 fantassins ou 16 cavaliers. La taille est compatible avec les marques précédentes mais la gravure est un eu en dessous de AB et Fantassins Miniaturas.
P7014005.JPG
                                      régiment d'infanterie de ligne à 3 bataillons, voltigeurs déployés (fig. Old Glory)


Essex, marque anglaise, propose une large gamme de presque toutes les nations, les figurines ont été regravées il y a quelques temps mais restent plus "rondes" que les figurines les plus remarquables.
Minifigs, nous offre un large choix également, mais, les figurines sont plus petites et la gravure laisse à désirer. De nombreux joueurs restent cependant très attachés à cette marque qui a un charme tout particulier.
P7013981.JPG                           L'Empereur vu par Anthony Barton (AB figs. distribué aujourd'hui par l'Australien Eureka)

Une nouvelle marque   CGM (Campaign Games Miniatures) est, comme son nom ne l'indique pas, espagnole et nous offre quelques références intéressantes.

P7013999.JPG         P7014022.JPG                   
Bataillon de grendiers à pied de la Vieille Garde                Escadron de "lanciers polonais" (Old Glory)


P7014016.JPG                          P7014009.JPG
          Commandement d'un régiment de dragons                                                2 escadrons d'un régiment de cuirassiers

(Toutes les autres figurines sont des AB figs).

Pour finir avec les figurines 15mm, je tiens à parler d'une marque peu connue pour ses figurines Empire : Museum Miniatures, d'abord parce que j'apprécie tout particulièrement le "patron" de la marque Dave Hoyles, ensuite parce que les figurines qu'il réalise depuis de nombreuses années possèdent un charme qu'on ne retrouve nul part ailleurs même si la gravure peu apparaitre à certains relativement "grossière" voire pour quelques pièces "disproportionnée".

En 25mm, les marques, là encore, sont très nombreuses et la qualité n'est pas toujours au rendez-vous.
En plus des quelques marques pré-citées, on peut rajouter :
5b.jpg Présentation par Wargames Foundry d'un blister de 8 figurines











- Wargames Foundry
- Redoubt Enterprises
- Connoisseur Figurines
Mais chacun pourra faire son propre choix selon ses goûts, ses aspirations, ses "coup de coeur"

P7013989.JPG 
             Le général Lasalle qui disait : "Un hussard qui n'est pas mort à 30 ans est un Jean-Foutre !" (figurines 15mm AB Figs)
 
             Il meurt à la bataille de Wagram en 1809, il avait .....33 ans.

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire