Historique : 1812 - La campagne de Russie

Publié le 1 Juillet 2007

FrFlag14Drg.gif                                                 1812-17.jpg 

Les raisons d'une guerre
Les raisons de la guerre de 1812 entre la Russie et la France sont multiples :
          - le manque de coopération de l’armée russe avec les troupes polonaises lors du conflit de 1809.
          - les inconvénients du blocus continental pour le commerce de la Russie.
          - l’annexion du duché d’Oldenburg (propriété de l’oncle d’Alexandre) par Napoléon en décembre 1810.
          - la menace que représente pour la Russie la création du duché de Varsovie.
          - le refus d’Alexandre de marier sa sœur, la princesse Catherine, à Napoléon.
Mais la véritable origine de la guerre trouve sa source dans la grande rivalité qu’entretenait les deux hommes, possédant tous deux une puissante personnalité et un fort caractère, ni l’un ni l’autre ne fut capable de la moindre concession et dans ces conditions la guerre entre ces deux grands empires était inéluctable.

FrCarabinierCaptRusFlag.jpg
Les forces en présence

France : 678.000 hommes dont 322.000 étrangers (Prussiens, Autrichiens…etc.)
Russie : 500.000 hommes dont environ 100.000 miliciens.


La bataille principale
La Moskowa (appelée aussi Borodino par les Russes) eut lieu le lundi 7 septembre 1812.

     a) Les forces en présence
France : Environ 115.000 hommes et 587 canons. 
Commandant en chef : l'Empereur Napoléon : Garde impériale (Mortier pour l’infanterie, Bessières pour la cavalerie et Sorbier pour l’artillerie).
1er corps, Davout 
3e corps, Ney 
4e corps, Eugène 
5e corps, Poniatowski 
8e corps, Junot 
réserve de cavalerie, Murat
P7014018.JPG   P7013996.JPG
          Régiment de chasseurs à cheval de la ligne                            2 bataillons de chasseurs de la Garde Impériale

Russie : Environ 140.000 hommes (dont environ 30.000 miliciens) et 636 canons. 
Commandant en chef  : général Kutusov 
   - Première armée de l’ouest  : Barclay de Tolly : 
2e corps Baggovout 
3e corps, Toutchkov 
4e corps, Osterman-Tolstoï 
5e corps ou Garde impériale
6e corps, Dokhtourov
1er corps de cavalerie, Ouvarov 
2e corps de cavalerie, Korf 
3e corps de cavalerie, Pahlen 
cosaques, Platov 
   - Deuxième armée de l’ouest, Bagration : 
7e corps, Raïevski
8e corps, Borozdine
4e corps de cavalerie, Sievers 
corps de renfort, Miloradovitch)
P7014040.JPG   P7014055.JPG

Général Platov "Ataman des cosaques"                              Bataillon du régiment de grenadiers "Pavlovski"

     b) Durée de la bataille
Environ 15 heures 30. (De 5 heures 30 à 21 heures)
     c) Les pertes
France : 6.547 tués, 21.453 blessés.
Russie : Environ 45.000 tués et blessés, 20 pièces d’artillerie.

P7014060.JPG    P7014049.JPG

2 bataillons d'inf. russes protégés par un écran de chasseurs       Un régt de cuirassiers russes dirigé par un général de brigade

L'armée russe se retira du champ de bataille. Napoléon investit Moscou et dû entreprendre rapidement un repli sur ses bases de départ. Ce repli se transforma petit à petit en déroute. Les troupes mal équipées, malades, affamées, harcelées par la cavalerie cosaque se démantelèrent. Des épisodes restent fameux comme le passage de la Bérésina où les pontonniers du général Eblé n'hésitèrent pas à entrer dans l'eau glacée pour construire le pont qui permit, dans la panique la plus totale et sous les feux de l'artillerie russe, à une partie des lambeaux de l'armée de traverser.


Les figurines russes présentées sont des Old Glory 15mm. Les Français sont des AB 15mm
 
Les figurines russes sont  soclées pour la règle "DBN" de J. C. Raguet.

1812-34.jpg

Rédigé par thierry

Publié dans #Historique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article