Articles avec #presentation tag

Publié le 26 Novembre 2007

warham.jpgimage Games Workshop

              Warhammer : le jeu

Warhammer est un jeu de batailles fantastiques avec figurines, où chaque joueur commande une imposante armée de soldats miniatures (échelle : 28mm mais de nombreuses figurines ont des tailles plus impresionnantes) et tente de vaincre son adversaire au combat après l'avoir dominé au moyen de manœuvres habiles et de magie. Tout ceci se déroule dans un monde où monstres et sorcellerie sont monnaie courante sur le champ de bataille.


Chaque personnage se déplace, combat, évolue au rythme des parties. Le système « Warhammer » utilise un certain nombre de caractéristiques pour représenter les différents personnages et unités :

-         capacité de mouvement

-         de combat

-         de force

-         d’endurance

-         nombre de points de blessures

-         réactivité face à un événement

-         nombre d’attaques

-         dextérité etc…

 

skaven-clanrat.jpgLe monde de « Warhammer »

Le monde de Warhammer est déchiré par la guerre. C’est une époque sombre et sanglante, une époque de démons, une époque de batailles et de mort. C'est la Fin des Temps

 

L'Empire, la plus grande nation humaine, défend ses frontières contre des hordes d'hommes-bêtes et d'adorateurs du Chaos. Sous les pics des Montagnes, les nains défendent leur forteresse de pierre contre les bandes d'orques et de gobelins en maraude et les machinations des skavens (hommes-rats). A l'ouest, les hauts elfes vivent dans un isolement relatif régulièrement brisé par les assauts de leurs cousins corrompus, les elfes noirs. Au sud se trouvent les royaumes de sable des immortels rois des tombes, qui protègent les richesses qu'abritent leurs sépultures de la convoitise des pillards

 

            Les différentes versions de « Warhammer »

Games Workshop a decliné son jeu et propose plusieurs versions où chacun peut trouver son bonheur :blood-angels.jpg

-          Fantastique : Warhammer

-          Futuriste : Warhammer 40 000

-          et une variante pour le “Seigneur des Anneaux »
Warhammer historical ( la branche historique des jeux Warhammer) propose

-          Une version antique – médiévale : Warhammer Ancient Battle (WAB)

-          Une version « Western » : LoToW (Legends of  The Old West)

 
Warhammer au club

Après LoToW, qui a eu au club le succès que l’on sait, avec Laurent comme animateur de la règle et la plupart des membres qui se  sont constitués des « bandes », le jeu fantastique commence à prendre son envol. En effet, plusieurs joueurs s’engouffrent dans la brèche et sont en train de se constituer une armée. La plus impressionnante risque d’être celle de notre ami Samir : des Ogres.
On laisse, pour l'instant, le jeu d'escarmouche (une dizaine de figurines de chaque côté) que pouvait constituer LoToW pour se diriger vers un jeu à plus grande échelle puisque les figurines à Warhammer fantastique comme à WAB se comptent par plusieurs dizaines dans chaque armée.
Cavaliers-chinois.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Présentation

Publié le 13 Octobre 2007

WABnew.jpg
"Warhammer Ancient Battles" ou WAB
 est le fruit du travail de Jervis Johnson, Rick Priestley et de Alan & Michael Perry.

Games Workshop, l’éditeur, après avoir décliné le système de jeu « Warhammer » sous de multiples formes ( futuriste, combat spatiaux , escarmouches , etc ) , s’est lancé, il y a quelques années dans l'adaptation de ce système aux combats historiques d'où la création de "Warhammer Historical".

Le système de jeu est calqué sur le système « Warhammer Fantasy Battle » , la magie et les monstres en moins.

 

On utilise des figurines 25/28 mm . Il existe de très nombreuses marques qui  vendent des figurines pour ce jeu. Certaines productions sont splendides comme celles de Perry Miniatures, Wargames Foundry ou Artizan Design.

 

WAB.jpg
Ils nous gratifient d'un système simple et cohérent . Tout est basé sur des dés 6 faces (D6). On lance un nombre de D6 en fonction du nombre d'attaques possibles, en essayant d'obtenir un minimum requis pour toucher puis pour blesser. Pour terminer, le défenseur essaie de sauvegarder les touches réussies par son adversaire. Il y a beaucoup de D6  à lancer mais une fois l'habitude prise, c'est relativement rapide.

 

Le tour de jeu se décompose en 4 phases jouées alternativement :

     - Début du tour / Résolution des tests de ralliements & commandementsarcher.JPG
     - Mouvement : Charges / Déplacements
     - Tir : Utilisation des armes de jets
     - Corps à corps : résolution des combats au corps à corps.

 

Sont ensuite décrits :

     - le rôle des chefs d’unités, des portes étendards et des musiciens
     - les personnages
     - les règles spéciales liées aux armes et aux armures
     - les règles spéciales liées à la psychologie (Peur, Terreur, Frénésie, Haine, Entêtement,Bandes guerrières)
     - les règles spéciales liées aux troupes légères, aux chariots, aux éléphants, aux machines de guerres et aux bâtiments & fortifications.

 shieldwall.jpg

La nouvelle édition des règles parue en février 2006 comprend 30 pages supplémentaires présentant des clarifications et des mises à jour de plusieurs listes d’armées.

Enfin, un mode de jeu a été ajouté, Border Skirmish permettant de faire s’affronteraow.jpg 2 armées de 500 pts commandées par un seul personnage valant moins de 125 pts. Les armées doivent être constituées de 3 à 6 unités de moins de 20 figurines.

 

Mais ce qui fait l'intérêt de WAB, outre le livret de base ce sont ses suppléments ; il en existe une dizaine . Ceux-ci présentent une période ou un ensemble géographique. Ils sont réalisés la plupart du temps par des joueurs passionnés de l'époque. Cependant ils sont de la même qualité que les productions habituelles de la marque, très richement illustrés de magnifiques photos.
                

Voir les commentaires

Publié le 4 Octobre 2007

dba.jpg

DBA signifie "De Bellis Antiquitatis", ce qui, traduit en français donne "au sujet des guerres antiques". Elle permet de jouer les batailles rangées de 3000 avant J.C. à 1500 après J.C., sur les cinq continents.

4Pk-gen.--Zurich-.JPGC'est le "petit frère" de DBM, c'est un jeu à part entière mais aussi un jeu d'initiation car on manoeuvre peu d'éléments et ce sur une surface réduite ce qui permet au débutant d'avoir toujours un oeil sur ses troupes et éviter ainsi la dispersion toujours nuisible au bon fonctionnement du jeu.

 
Les listes d’armées

Environ 300 listes d’armées sont proposées dans le livret de jeu, depuis les Sumériens jusqu’aux Bourguignons de Charles le Téméraire. Elles sont divisées en 4 sections : la Haute Antiquité, la période Classique, les Ages Sombres, le Haut Moyen Age.

Chaque liste d’armée est composée de 12 éléments de troupes. Un élément de troupe est représenté par un socle sur lequel sont collées plusieurs figurines. Tous les socles ont le même front : 4cm pour l’échelle 15mm, 6cm pour l’échelle 25-28mm. La profondeur du socle et le nombre de figurines par élément est fonction du type de l’élément.

 

Les types de troupes

Chaque élément de troupe est classifié selon sa manière de combattre. Il existe 16 types de troupes différents, qui sont :
  - les éléphants
  - les chevaliers : la cavalerie lourde et les chars qui chargent
  - la cavalerie : la cavalerie lourde et les chars qui ne chargent pas
  - la cavalerie légère
  - les chars à faux
  - les chameaux
  - les lances : l’infanterie lourde armée de lances et de boucliers qui combat ordre serré
  - les piques : la phalange macédonienne ou les piquiers suisses
  - les lames : l’infanterie lourde qui combat avec des armées tranchantes : légionnaires romains ou hallebardiers
  - les auxiliaires : l’infanterie moyenne
  - les archers : les archers ou les arbalétriers massés qui tirent en volées
  - les psiloïs : tous les tireurs qui harcèlent l’ennemi en restant en ordre dispersé
  - les guerriers : les groupes de combattants tribaux qui privilégient une charge impétueuse
  - les hordes : les combattants enrôlés malgré eux, ou sans talent pour la guerre
  - l’artillerie : à torsion, tension, contrepoids ou à poudre
  - les chariots de guerreIndian-general-on-elephant.JPG 


Chaque type de troupe est caractérisé par une vitesse de déplacement, différente selon les terrains, par des facteurs de combat, différents contre les troupes à pied et contre les troupes montées, et par des résultats de combat, différents selon l’adversaire.

Un des 12 éléments est le général de l’armée. Il obtient un bonus au combat mais sa perte peut provoquer la défaite.

 

Camp

Chaque armée possède également un camp, qui est placé sur son arrière et doit être protégé. En effet, la perte du camp équivaut à la perte de deux éléments de troupe.

 

L’échelle

On joue sur une surface carrée de 60cm de côté en 15mm, et 90cm en 28mm. Les mouvements sont mesurés en "pas", 100 pas équivalant à 2,5cm (en 15mm) ou 4cm (en 28mm) sur le terrain de jeu. Les troupes bougent de 100 pas (infanterie lourde) à 500 pas (cavalerie légère en terrain dégagé) par tour.

dba1.jpg 

Préparation du jeu

Chaque joueur possède un dé pour les actions et une réglette graduée pour les mouvements.

Chaque liste d’armée DBA possède une agressivité (de 0 à 4) et un type "topographique" (arable, montagneux, aride, tropical, littoral).

Pour préparer la partie, chaque joueur lance un dé et ajoute son agressivité. Celui qui obtient le résultat le plus élevé est l’attaquant. Le défenseur prépare alors le terrain, qui doit obéir à certaines règles dépendant du type topographique de son armée.

Les deux joueurs placent leurs camps. Le défenseur se déploie le premier, l’attaquant le second. Le défenseur peut alors intervertir 4 de ses éléments de troupe pour réagir au déploiement de l’attaquant. L’attaquant joue le premier tour

 the-king-Wladislaw-Jagellon-and-his-nobles.JPG

 

Commandement

Les joueurs jouent à tour de rôle. Au début de son tour, le joueur lance un dé. Le résultat donne le nombre de points d’initiative (les PIPs) qu’il peut utiliser pour des actions ce tour.

Il faut un PIP pour déplacer un élément. Mais si plusieurs éléments sont en groupe, c’est à dire se touchant et faisant face dans la même direction, on pourra déplacer tout le groupe pour un seul PIP. On a donc intérêt à regrouper ses éléments, et former des lignes de bataille.

 

Tirs

Seuls les Archers, l’Artillerie et les Chariots de Guerre ont une capacité de tir à distance dans le jeu. La portée de tir est très courte : 200 pas pour les Archers, 500 pas pour l’Artillerie. Les tireurs doivent donc être intégrés aux lignes de bataille.

Les tirs sont résolus après les déplacements et avant les combats. Ils entraînent rarement la destruction d’un ennemi mais sont très utiles pour désorganiser ses lignes.

 

Combat rapproché

Le combat rapproché est résolu après les tirs. Tous les socles en contact par la face avant doivent résoudre un combat.

La résolution est très simple. Chaque joueur calcule son facteur de combat, en additionnant le facteur deTuareg-camelry.JPG combat de base de son élément (de 2 à 5) et quelques modificateurs tactiques, comme le soutien d’une masse de combattants profonde, l’effet du terrain et le fait que des amis aident le combat. Puis chaque joueur lance un dé et ajoute le résultat. Les joueurs comparent maintenant leurs totaux.

Celui qui obtient plus a gagné le combat. Son adversaire a perdu et recule immédiatement de la profondeur de son socle. Si le perdant obtient deux fois moins que l’adversaire, son élément est purement et simplement détruit dans la plupart des cas.

 

Défaite et victoire

Dès qu’un joueur a perdu quatre éléments, il perd la partie. Mais la perte du général peut suffire à perdre cette partie. 

Il existe une version fantastique du jeu. Il s'agit de HOTT (Hordes of the Things)

Pour info
Un club de la proche banlieue parisienne "la Horde d'Or" d'Asnières organise très régulièrement des après-midi DBA. Le prochain et ce sera déjà la 9ème édition aura lieu le 8 décembre 2007 à partir de 14 h. Tous les renseignements se trouvent sur le site du club.
amdba.over-blog.com/

Un autre "fanatique" de DBA est Chris Brantley qui recherche de par le monde tout ce qu'il peut rassembler sur la règle et son site "fanaticus" est une mine de renseignements et de belles figurines.
www.fanaticus.org/DBA/

warriors--3Wb-.JPG

Voir les commentaires

Publié le 3 Octobre 2007

festung10.jpg
A Clichy, ce week-end, j'ai pu rencontrer un fabricant Allemand de décors pour le 25mm. Il nous a proposé de nombreuses réalisations toutes plus magnifiques les unes que les autres. 
Fantasy-Gel--nde----Clichy.JPG
J'ai eu la curiosité de me promener sur son site et j'y ai découvert des oeuvres étonnantes : Warhammer, 2ème Guerre Mondiale et surtout des constructions extraordinaires pour illustrer le jeu le "Seigneur des Anneaux".

www.fantasy-gelaende-modelle.de

www.fantasygelaende.de


Voir les commentaires

Publié le 1 Octobre 2007

TDIF.gif
Tous les ans à la même époque, le "Triomphe de l'Ile de France", le tournoi de Clichy, est le premier rendez-vous de la saison. Cette année, la "Barrière de Clichy", le club organisateur, présentait la 13ème édition de cette manifestation avec le concours sans partage de la municipalité.

Ce rendez-vous est incontournable car de nombreux joueurs venus des quatre coins de la France ainsi que des joueurs étrangers s'y retrouvent, on en comptait plus de 80 en compétition. 
Incontournable car c'est une des rares manifestations qui propose autant de compétitons sur des règles différentes (cette année 5 règles) ainsi que des démonstrations, la plupart du temps jouables pour les visiteurs qui s'y pressent.
Incontournable aussi pour l'acheteur car il sait qu'il trouvera de nombreux marchands, même étrangers (cette année un Allemand qui proposait de superbes décors et notre ami belge Serge Adeline de Warlords15) ainsi qu'un "Bring and Buy" très fourni et actif.
  


Flames of  War

Cette règle en plein essor traitant de la seconde Guerre Mondiale voyait s'affronter une vingtaine de joueurs autour de tables superbement décorées.
  d--cor-FoW.JPG

Les grenadiers allemands donnent l'assaut alors qu'un char brûle.                Une église dans la campagne française

afrique-du-nord.JPG   canon.JPG

Retranchée dans une médina, la compagnie anglaise subit                               pièce d'artillerie
        l'attaque d'une unité de l'Afrika Korps

En plus d'un simple classement à l'issu de la compétition, le jeu "Flames of War" permet de récompenser la qualité et l'historicité de la peinture ainsi que la fiche historique présentant l'unité jouée par chaque joueur.

                     Classement                             meilleure peinture                          meilleure fiche historique
1 - T. Lochon (blindés soviètiques)              - T. Boudard                                   - JM Faure (Soviètiques)
2 - P. Bertrand (Soviètiques)                          - H. Delbarre
3 - H. Delbarre (Allemands)

Warhammer Ancient Battle (WAB)
Le jeu "Warhammer ancient Battle" regroupait une dizaine de joueurs. Cette règle antique-médiévale est une superbe image de notre hobby car elle se pratique avec des figurines de 25 à 28mm, ce qui est toujours spectaculaire pour le visiteur néophyte, et les décors présentés par les joueurs sont d'une qualité remarquable.
  

       Quelques frondeurs en embuscade sur un bâtiment                                        Pagode chinoise

 
          






               Une baliste romaine montée                                            Deux corps de bataille vont s'affronter

         Classement
1 - C. Tallot (Romains impériaux)         2 - T. Hallot (Chinois)            3 - B. Brunot (Romains République)

De Bellis Multitudinis (DBM)
Près de 30 joueurs dont de nombreux étrangers (belges, italien..) se retrouvaient sur cette célèbre règle antique-médiévale. Les parties, arbitrées par Lionel Martinez qui remplaçait au pied levé Bruno Masson, ont été acharnées tout au long du week-end et on a vu cette année encore l'un des membres de l'équipe Belge de wargames, le redoutable Carlo Denorme remporter la compétition.
piquiers.JPG
                                     Les piquiers de l'armée "Medieval German" du joueur belge M. Stenwegge

J'ai, pour ma part, été le joueur "impair" du dimandhe après-midi et à cette occasion, j'ai rencontré, avec mes malheureux Aztèques, un Philippe Bertand, champion du monde de wargames avec l'équipe de France, en grande forme qui dirigeait une armée romaine bas Empire. Merci à Philippe, j'ai pris une belle leçon de jeu et un réel plaisir à rencontrer un joueur tel que lui. 
  burgondes-VS-Samoura--s.JPG
                     Les chevaliers d'Eric Lajus                      Les guerriers Burgondes de Christophe Molière (Poitiers) chargent les 
                                                                                     Samouraïs d'Eric Thiessen (Belgique)

St--fano-VS-Martin.JPG
  Une rencontre très internationale, le belge MartinStenwegge affronte le joueur italien Stéfano Salvaderi lors du second tour

    Classement
1 - C. Denorme (Belgique) - Arabes Abbassides
2 - M. Stenwegge (Belgique) - Allemands Médiévaux
3 - L. Debuiche - Ugarites

Field of Glory
Cette règle n'était pas réellement en compétition mais il s'agissait d'un béta-test qui permettait aux participants de tester cette nouveauté (sortie prévue en février 2008) et rassemblait autour de Gilles Wielgosz et Olivier Dader, les organisateurs, une douzaine de joueurs. Un classement était malgré tout réalisé pour se placer en conditions réelles.
Gilles, interrogé après ses premières parties, se montre enthousiaste :
"Ouahh, j'adore, je ne joue plus qu'à ça..." 

1 - O. Joucla        2 - L. Colin        3 - B. Brown (Angleterre)

Un site sur cette nouvelle règle vient d'être crée par des joueurs très actifs : www.fieldofglory.fr

La "Gush"
C'est une règle plus confidentielle axée sur la Renaissance et qui ne regroupait que seulement 6 joueurs. 


Legend of The Old West (LoToW)
Le jeu LoToW était en démonstration, pas de campagne cette fois-ci mais quelques joueurs s'étaient rassemblés autour de Chrstophe Reynier et Laurent Legoas. Ils nous ont présentés, comme d'habitude, un superbe décor d'une ville "western".
ville-western.JPG trappeurs.JPG

                                                                               La fameuse bande de trappeurs de L. Legoas

cavalier.JPG   train.JPG

Quelques boutiques étaient également présentes :

    L-Grocolas.JPG
Le stand d'un fabricant allemand de décors pour le 25mm                         Le stand du peintre L. Groscolas

Voir les commentaires

Publié le 29 Septembre 2007

P9294435.JPG
Comme vous avez pu le lire récemment, Fred socle admirablement les figurines pour le jeu "Flames of War".

Après vous avoir présenté le soclage "campagne" qu'il avait effectué pour mettre en valeur mon platoon d'infanterie US, il nous propose un soclage "urbain" réalisé pour les figurines Russes peintes par Lionel Martinez.


On peut voir ci-contre un élément d'infanterie de l'Armée Rouge en 1943.
Dessous, une pièce d'artillerie en batterie devant un mur d'immeuble écroulé.




P9294434.JPG

Voir les commentaires

Publié le 27 Septembre 2007

Plusieurs nouvelles :
     - Thierry Ladevèse, de Dreamfactor, annonce la sortie prochaine d'une version française de la règle "Flames of War". Un groupe s'était courageusement mis au travail pour traduire l'ensemble des règles. Battlefront a enfin reconnu les efforts entrepris et accepte de l'imprimer et de le publier une fois le fichier finalisé et envoyé en NZ. Elle devrait sortir début 2008 sous la forme d'un petit livret.

     - La marque Peter Pig projette de sortir pour la fin de l'année 2007 et  l'année 2008, une nouvelle gamme de ses figurines 15mm : des Samouraïs qui devraient couvrir la fin du Moyen Age et les débuts de la Renaissance.
Deux premières pochettes sont déjà sorties en avant première : des Ashigarus chargeant (photo). La seconde présente ces mêmes Ashigarus blessés ou tués. Les Sashimonos sont moulés sur la figurine et ne sont donc pas à rajouter.
ashigaruadvancing.jpg

     - La marque italienne Baueda, dans sa collection Hoppidus, renforce sa gamme et propose maintenant un camp spartiate. Cette marque commence a développer toute une série de batiments antiques dans une nouvelle collection : Urbis.
Parallèlement, elle poursuit sa gamme Kléos qui comprend de nombreuses tentes pour de multiples armées antiques et médiévales.
15dkn.jpg  15rns.jpg
                   
                             Dokana spartiate (Kléos)                                        grande tente médiévale européenne

La collection Hostis s'attache à fabriquer des figurines quasi-introuvables ailleurs : Emishis, Yaya Ottomans...
15pig1.jpg 

cochons enflammés (Baueda - Hostis)

www.baueda.com









     - Enfin, la marque australienne EUREKA, propose une série très originale sur les Indiens d'Amérique du Nord (Mound Builder North American) couvrant la période 1100 - 1200 ap. JC
15mmMoundBuilders.jpg
                                                      www.eurekamin.com.au/

Voir les commentaires

Publié le 22 Septembre 2007

Fred joue depuis des années et j'ai toujours aimé et admiré la façon dont il socle ses figurines que ce soit pour DBM ou pour les autres règles qu'il pratique.
A DBM, Fred joue une armée grecque en antique et principalement deux armées médiévales : Suisses et Bourguignons. Sa façon de socler rend ses éléments très réalistes.

P9224329.JPG
Il a tout de suite compris l'intérêt du soclage qui permet de mettre en valeur les figurines qu'on a passé de longues heures à peindre.

P9224331.JPG
Fred est doué, mais avec Flames of War, il a pu laisser libre cours à son imagination et son inventivité en matière de soclage. Il est vrai que les socles étant un peu plus grand, on peut recréer de véritables scènettes.
Il nous propose pour ce jeu "2ème guerre mondiale" deux types de soclage : "campagne" ou "urbain".

Quelques joueurs, au club,  ayant des allemands ou des russes, dont Robert, ont choisi le soclage "urbain" et Fred a réalisé de véritables petites merveilles avec trois fois rien. Je vous présenterai, dans quelques temps, ces socles qui rappellent les ruines de Stalingrad.




P9224337.JPGPour ma part, je lui ai demandé de faire un soclage "campagne" pour mon platoon US. 
Fred utilise le même type d'enduit que moi, mais il le dilue un peu afin de le rendre moins pâteux. Il peut alors l'étaler sur les socles, au pinceau,  en une couche beaucoup plus  fine que ce que je peux faire. 
Je trouve que la technique qu'il emploie donne un côté plus "aérien" à l'élément et donne l'impression que les figurines ne sont pas engluées dans une boue épaisse. 

Une fois sa couche d'enduit passée, il introduit des petits éléments pour représenter les cailloux, le tout étant "dry-brushé" puis il colle de l'herbe artificielle. L'effet est garanti......beau travail, Fred.....

Voir les commentaires

Publié le 18 Septembre 2007

drapeau-sudiste.png
                                                                   Drapeau de la Confédération des Etats du Sud

"Fire and Fury "est un jeu crée par Rich Hasenhauer qui traite des batailles de la Guerre de Sécession ou plutôt de l'ACW (American Civil War - Guerre Civile Américaine) comme préfèrent, à juste titre, dire les Américians en parlant de leur jeune Histoire.
Cette guerre embrasa les Etats-Unis de 1861 à 1865 en deux blocs : les Etats de l'Union au Nord ou "Bleus" et les Etats Confédérés au Sud ou "Gris".

Une très enthousiaste brigade sudiste
DSCF1515.JPG
Ce jeu stratégique se pratique avec des figurines de 15mm, placées sur des éléments de 2,5 cm sur 2,5 cm pour toutes les troupes (infanterie, cavalerie, généraux de division) et de 2,5 cm sur 4 cm pour l'artillerie et le général de corps d'armée.

Sur un élément d'infanterie, on pourra placer de 3 à 5 figurines (au choix du joueur). Pour la cavalerie, on placera 2 figurines de cavaliers. L'artillerie possèdera un modèle de canon ainsi que 2 ou 3 servants. Quant aux généraux, selon leur grade, 2 ou 3 figurines principalement montées.


Chaque unité du jeu représente une brigade plus ou moins importante (de 2 à 20 éléments) la plupart du temps ces brigades sont formées de 6 à 14 éléments selon leur grade (cadet - vétéran - élite). Plusieurs brigades formant une division et plusieurs divisions, un corps d'armée.

En plus de leur grade, chaque unité à un potentiel d'efficacité d'une grande simplicité : troupe fraîche - fatiguée - épuisée - selon le nombre d'éléments contituant la brigade
Exemple : Une unité (brigade) formée de 11 éléments au départ du jeu est considérée comme fraîche, devient fatiguée quand elle n'a plus que 7 éléments qui la composent et épuisée dès qu'il ne lui reste que 5 éléments. Elle sera notée 11/7/5.
L'efficacité se dégradant entraîne, bien évidemment, des malus au combat.

                                                                                             La brigade des "Louisiana Tigers" est reconnaissable à sa tenue 
                                                                                             et ses chapeaux de paille

DSCF1518.JPG
Sur un jet de dé, le général de division ou de corps d'armée peut être considéré comme exceptionnel (E). 
Obtenir ce grade "Exceptionnel" dépend de l'armée (sudiste ou nordiste) et de la période de la guerre. Il est plus facile d'avoir un général "exceptionnel" si on joue sudiste en 1863 plutôt que nordiste en 1861. Ce général apportera un bonus aux troupes qu'il contrôle ou qu'il commande directement.

Un élément représentant 150 ou 200 soldats réels selon l'échelle choisie, on peut donc imaginer aisément pouvoir, grâce à cette règle très ludique et très agréble à jouer,  reconstituer de grandes batailles telles que Gettysburg, Antietam ou Chancelorville.


Les troupes vont pouvoir se déplacer, manoeuvrer, tirer et combattre en mélée. Chaque unité engagée recevant des points selon la situation dans laquelle elle se trouve (en charge, avec son général, fraîche ou épuisée...). Le différentiel de points entre deux unités qui s'opposent indiquera l'attitude de chacun : l'unité victorieuse perce, retraite, l'unité tient, l'unité qui charge est repoussée.....

drapeau-nordiste.gif
                                                                                Drapeau de l'Union (nordiste)
Les plus
     - Ce jeu est vif, plaisant, très réactif. 
     - Les parties se terminent dans un temps raisonnable avec toujours un résultat bien visible.
     - Il est possible de jouer en tournoi (même si ceux-ci se font extrèmement rares) en constituant une armée en 700 pts.  Un budget est alloué par élément, selon le grade choisi, la période, l'armement....
     - Le point très positif est de pouvoir facilement faire des reconstitutions même si les batailles de la Guerre Civile employaient des effectifs imposants.

Les moins
Ou plutôt, LE moins, c'est l'aspect très restrictif de ces batailles qui ne peut opposer à chaque fois que les Bleus aux Gris. Il est ce pendant possible d'aligner des figurines et des troupes originales telles que les Zouaves copiés sur l'armée française.

Les plus dépassant largement les moins, "Fire and Fury" reste un jeu à recommander.
DSCF1509.JPG
                                                                          Batterie d'artillerie sudiste
Les figurines 15mm
Plusieurs marques en proposent :
     - Comme toujours, ESSEX miniatures qui offre une gamme plus que complète avec des choix originaux (ambulance, fanfare.....)
     - OLD GLORY, cette marque américaine ne pouvait ignorer son histoire et nous propose, elle aussi, un très large choix. Les figurines sont vendues par pochettes de 50 ou 100 et les poses proposées sont nombreuses et très dynamiques.
    - BATTLE HONOURS (Polly Oliver) : Les figurines sont belles, bien gravées, grandes, mais la marque nous propose un choix beaucoup plus restreint.
    - Enfin, PETER PIG, offre des figurines intéressantes et originales (Louisiana Tigers en chapeau de paille et un étonnant M. Lincoln et madame)
DSCF1510.JPG
               Le général Pickett qui dirigea sa division  dans une célèbre et désastreuse charge à la bataille de Gettysburg (1863)


***Toutes les figurines peintes ici, l'ont été par mon frère Christophe

Voir les commentaires

Publié le 15 Septembre 2007

Je joue depuis 10ans au club de "la Barrière de Clichy", fondé à l'origine par Claude Agoudgil. Il regroupe autour de Christophe Gasnier, le nouveau président, une vingtaine de joueurs et une joueuse.
Nous nous réunissons tous les Vendredis soir à la "maison des associations" de Clichy et à défaut de refaire le Monde, nous refaisons l'Histoire à notre manière, ludique et toujours pleine de bonne humeur.

De plus le club organise tous les ans, fin septembre, le "Triomphe de l'Ile de France" qui est l'une des conventions les plus importantes de l'Hexagone, tant par le nombre de joueurs, Français et étrangers, présents que par le nombre de règles présentées en tournois. De nombreuses démonstrations "hors-compétition" sont également proposées dont certaines en participation, ce qui permet au public de s'initier.

Au club, nous jouons à de nombreuses règles  et nous tentons de diversifier périodes, systèmes de jeu et échelles :
     - DBM ou De Bellis Multitudinis, règle antique-médiévale jouée en 15mm. On trouve des club qui, en Angleterre, proposent cette règle avec des figurines de 25mm.
     - DBA ou De Bellis Antiquitatis, est le "petit frère" de DBM, c'est une règle simple où l'on utilise un nombre réduit de plaquettes donc de figurines et qui reprend les mêmes principes et la même période que son illustre aîné.
     - LoTow ou Legends of the Old West est une règle de type "escarmouche" où deux bandes "western" vont s'affronter sur des scénarios pré-établis. Cette règle est prévue pour des figurines 25mm
     - FoW ou Flames of War est notre petite dernière et cependant pas la moindre car la plupart des joueurs se sont engouffrés dedans avec un plaisir évident. Elle traite des combats de la 2ème Guerre mondiale et utilise pour cela des figurines 15mm.
     - Warmaster Ancient, est une règle antique-médiévale prévue pour des figurines 10mm, ce qui permet d'aligner des effectifs impressionnants 
     -  WAB ou Warhammer Ancient Battle est une règle, là aussi, plus axée sur l'antique-médiéval, mais qui se pratique avec des figurines 25mm et un effectif de troupes relativement important.


Hors, ce soir là, nous étions une douzaine réunis autour de la bibliothèque, des tables de jeux, de l'atelier "décors" ou des dernières réalisations des joueurs présents.....

Fred Biancardini, notre animateur "Flames of War, nous présente les derniers nés de la famille "US army"
DSCF1438.JPG  DSCF1434.JPG
Un mortier monté sur un halftrack et un "Priest" lourdement chargé de caisses et autres matériels.

Sur une table voisine, deux adversaires d'un soir vont jouer sur la règle Warmaster : Lionel et Pascal. 
Leur partie va opposer une armée Carthaginoise à une armée Romaine Polybe, deux adversaires historiques. Les armées de figurines 10mm ont été superbement peintes par Marc Adda dont on peut régulièrement admirer les oeuvres dans le magasine cher à tous les amoureux du jeu d'histoire et du wargames : Vae Victis.
DSCF1440.JPG        DSCF1439.JPG

Les Romains joués par Lionel.......          .........et les Cathaginois de Pascal

Même à cette échelle, on peut réaliser des merveilles, comme les éléphants de Carthage ou les mercenaires gaulois
DSCF1444.JPG  DSCF1445.JPG

Les deux protagonistes : Pascal à gauche et Lionel à droite
DSCF1459.JPG

La légion romaine de Lionel est très impressionnante par le nombre et la discipline avec laquelle elle va affronter l'adversaire, éléphants en premier.
DSCF1443.JPG  DSCF1471.JPG


Un peu plus loin dans la salle.....non, ce n'est pas un X-Men mais Thierry qui anime l'atelier Brico-Déco sous l'oeil attentif et un brin admiratif de Fred Martin, de Laétitia et de Hubert.
DSCF1489.JPG   DSCF1490.JPG

Thierry vient de retirer son grand oeil et, avec Pascal, admire les nouveautés de la semaine.....mais que vient de repérer notre ami Samir ? Son petit sourire en dit long.........une victime pour LoTow.........Fabrice. 
Regardez bien sa main ! Samir est un maître, un seigneur de LoToW...il fait main-basse sur la ville...il tient la ville bien en main....Comme ce saloon parait petit dans les mains de notre géant....
DSCF1461.JPG
DSCF1465.JPG
 
                                                                                   Gunfight à Dodge - Clichy

...et en 3 photos, le scénario d'une partie...
1 - Fabrice explique ou tente d'expliquer à notre Samir perplexe....
DSCF1484.JPG
2 - Fabrice s'inquiète soudain car Samir lance ses dés. Tout le monde s'inquiète quand le grand Sam les lance..car tout peut sortir du chapeau......une série de 6 ou un dé posé sur un sommet ......... Samir "dresseur de dés".....
Voyez l'attitude du maître, tout en toucher et en décontraction...une attitude toute "samirienne"....
DSCF1486.JPG
3 - "Pas grave, petit, c'est bien essayé.....peut-être la prochaine fois !!..." semble dire notre gentil géant....
DSCF1487.JPG


Pour ma part, DBM....médiéval, cette fois, à nouveau avec Lionel Morvan qui joue des Français Médiévaux. Je lui oppose des Arabes Abbassides.
Le Français médiéval envahi la terre d'Islam.........
Nous faisons notre plan de bataille .......mais Lionel est un grand malade et me prépare une ENOOOORME marche de flanc qui ne rentrera qu'à la toute fin de partie pour se faire hachée menue par toute l'armée arabe qui, entre-temps, aura écrabouillée les 2 petits corps de chevalerie supérieure française.
DSCF1455.JPG
l'armée arabe Abbasside en ligne de bataille autour du village dominé par le minaret

DSCF1451.JPG           
Le 1er corps de chevaliers français sous les ordres du général en chef bien placé sur la colline devant les bagages.

DSCF1474.JPG
Le flanc découvert des chevaliers est attaqué brusquement par la cavalerie légère abbasside.


DSCF1477.JPG
Le second corps de chevaliers est attendu par la cavalerie lourde soutenue par des archers et des auxiliaires Daylamis bien à l'abri dans des terrains broussailleux.

Il n'y a pas d'images de la fin de la bataille. Elles ont été censurées car d'une violence insoutenable.....Les arabes ne perdirent dans cet affrontement que 5 éléments. Ils rejetèrent les envahisseurs à la mer.

Voir les commentaires