Publié le 30 Octobre 2014

Jugula : La seconde "famille" arrive ....

La seconde "famille" du jeu "Jugula" des Studio Tomahawk devrait sortir d'ici quelques jours. Elle sera présentée lors du prochain Crisis (2 novembre) et sera mise en vente juste après cette date.

Comme vous pouvez le voir sur l'image d'annonce ci dessous, elle comprendra un scissor, un sagitarius, un provocator et un dimachère.

Comme pour la première "famille" proposée, un set d'équipements complémentaires sera mis en vente conjointement....

Jugula : La seconde "famille" arrive ....

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Divers

Publié le 20 Octobre 2014

Planche issue du site "Les uniformes pendant la campagne des Cents jours".

Planche issue du site "Les uniformes pendant la campagne des Cents jours".

Cette unité aux distinctives rouges peut être le 5ème régiment de dragons commandé par le colonel Canevas Saint-Amand.

Ce régiment fort de 370 sabres répartis en 3 escadrons appartenait au IIème corps de cavalerie (comte Exelmans), 9ème division (général Strolz), 1ère brigade (général baron Burthe).

Cette unité est constituée de figurines Pendraken 10mm.

Waterloo 2015 : Les dragons français (2).

Voici enfin ma représentation des dragons d'Exelmans pour mon scénario "la bataille de Wavre".

Figurines Magister Militum et Pendraken

Waterloo 2015 : Les dragons français (2).

Voir les commentaires

Publié le 17 Octobre 2014

Planche issue du site "Les uniformes pendant la campagne des Cents jours".

Planche issue du site "Les uniformes pendant la campagne des Cents jours".

Waterloo 2015 : L'infanterie de ligne prussienne (6).

Voici mon dernier régiment d'infanterie de ligne prussienne. Avec ses distinctives roses, il s'agit du 18ème régiment d'infanterie de ligne (3ème de Prusse Occidentale).

Ce régiment fort de 2400 hommes était commandé par l'Oberst von Loebell. Il appartenait au IVème corps (von Bülow), 15ème brigade d'infanterie (Généralmajor von Losthin).

 

Ma représentation de cette unité est constituée de figurines Magister Militum.

 

Il ne reste, pour clore ce projet, que :

- une unité de landwehr de l'Elbe (24 figs)

- une unité de dragons français (8 figs)

- une unité de cavalerie de la KGL (10 figs)

soit un peu plus de 40 figurines.

Waterloo 2015 : L'infanterie de ligne prussienne (6).

Voir les commentaires

Publié le 11 Octobre 2014

Besançon 2014 - le dimanche

Retour à la salle le dimanche matin pour apprendre que je joue avec Olivier Piègle et son armée Aztèque.

Pas facile pour moi d'affronter ces Aztèques qui n'ont certes pas de cavalerie mais qui sont tous "fantassins" donc qui annulent mon impétuosité si je suis obligé d'initier la charge ce qui semble inévitable avec les troupes que je possède.

De plus une partie de son armée est constituée de tireurs : archers et atlatl (propulseur) et si je ne fais rien, je vais me retrouver sous le feu des Aztèques, je dois prendre l'initiative.

Nous avons tous les deux un corps en embuscade laissant à l'autre le doute d'une marche de flanc.

Les manoeuvres sont rapides et bien vite nous en venons aux mains. Les combats s'équilibrent mais la cohésion du Gaulois étant plus importante, je fais petit à petit la différence .... mais une bien petite différence.

Sur le dernier tour, nous sommes chacun à un point de la démoralisation. Je sais où lui prendre ce point mais je ne dois plus rien perdre, aussi je rallie tout ce que je peux et éloigne les troupes exposées aux tirs aztèques.

Superbe partie avec un adversaire plus qu'agréable qui se termine par une victoire qui m'amène à l'issue de ce quatrième tour à la quatrième place. ....

Pour la cinquième et dernière partie, je vais affronter celui qui est en tête du tournoi, qui a gagné 15 jours auparavant à Lyon et qui est considéré comme l'un des meilleurs joueurs AdG (il a fait 22 podium sur les 27 tournois qu'il a joué) : Daniel Baltzinger.

Ce n'est pas une mince affaire.....

Besançon 2014 - le dimanche
Besançon 2014 - le dimanche
Besançon 2014 - le dimanche

Dernier tour avec Daniel et ses Romains Patriciens. non seulement Daniel est un joueur des plus redoutables mais son armée est puissante et diablement bien construite. tout ou presque est impétueux et lourd, très lourd.

Je place mon corps de moyens élite en embuscade lui laissant croire à une marche de flanc, ce qui va le rendre hésitant pendant quelques tours....

Son allié Francs est non fiable, en face de lui, mon corps lourd Gaulois l'est aussi. Personne ne veut prendre le risque de trop s'avancer et s'exposer à un contre.

Mon aile droite est bien faible par rapport à ce qu'il va m'opposer (fantassins impact et cavalerie moyenne impétueuse) de plus, son centre formé des Francs redevenus fiables et plus nombreux et puissant que le mien car ses guerriers sont élites.

La partie est tactique, rapide et je suis content de résister comme ça à Daniel et même lui poser des problèmes, mais 3 jets de dés vont s'avérer décisifs :

- il a les points nécessaires aux manoeuvres de son aile gauche ce qui lui permet de faire revenir des cavaliers pour protéger le camp qui était en position d'être pris au tour suivant.

- il élimine sur un 6/1 et un seul combat, avec son général Franc inclus, un pauvre fantassin lourd gaulois...

- il poursuit avec "allonge" un LI ce qui l'amène dans le dos d'un fantassins gaulois qui s'apprêtait à détruire un cavaliers lourd "romain" pris de flanc...

Ceci pouvait m'apporter 5 points supplémentaires et quand on sait que Daniel a une armée à 24 de cohésion et que la partie se termine alors qu'il a 18 pertes, c'est dommage, j'aurai bien eu besoin de ces points... mais quelle partie !

Merci encore Daniel, ce fut un réel plaisir.

Cette défaite me fait plonger de la 4ème à la 8ème place ... je suis dépassé par plusieurs joueurs, mais de très peu quand on voit les résultats finaux....

Besançon 2014 - le dimanche
Besançon 2014 - le dimanche
Besançon 2014 - le dimanche

Chose que j'ai trouvé amusante, Eudes lors de ce tournoi nous a fait essayer l'option "relances" de la V3. Nous disposions de 3 relances par partie sur les tirs et/ou combats.

 

Les résultats :

1 - Daniel BALTZINGER - Romains Patriciens - 424 pts

2 - Philippe DUTHIL - Huns - 372 pts

3 - Boris ELOY - Galates - 335 pts

4 - Hervé CAILLE - Alains - 305 pts

5 - Olivier FISCHER - Kouchans - 301 pts

6 - Thomas MAISTRIAUX - Kouchans - 295 pts

7 - Jean Louis MAISTRIAUX - Libyens - 292 pts

8 - Thierry MOLIERE - Gaulois - 291 pts

Voir les commentaires

Publié le 10 Octobre 2014

L'Art de la Guerre : Besançon 2014 - le samedi.

Départ de Levallois en toute fin de matinée le vendredi, et voyage sans encombre jusqu'à Besançon. Notre arrivée précoce nous amène à visiter la ville sous un beau soleil. Le soir, repas bien sympathique dans un restaurant de spécialités locales.

Troisième étape de mes tournois AdG en ce début de saison, Besançon voit s'affronter 16 joueurs dont 6 "grands maîtres" autant dire que la partie va être serrée.

Comme à mon habitude, je joue une armée différente de mes deux premiers tournois : des Gaulois. Même si je les joue assez régulièrement, c'est dans une composition toute inédite qu'ils sont de sortie cette fois-ci.

- corps 1 : général brillant / 5 fantassins lourds impétueux / 3 LI (arc et javelot) / 1 LC javelot / 3 cav moyenne / 1 cav lourde / 1 levée médiocre.

- corps 2 : général ordinaire non fiable / 5 fantassins lourds impétueux dont 2 élite / 2 LI (arc et javelot) / 2 cav moyenne

- corps 3 : général ordinaire inclus et non fiable / 5 fantassins moyen impétueux dont 4 élite / 1 LI arc

soit 29 unités.

L'Art de la Guerre : Besançon 2014 - le samedi.

Eudes, notre organisateur et arbitre, a choisi pour les 2 premiers tours des appariements par niveau, si bien que pour ce premier tour, je vais jouer avec Roland Hartz et son armée "Tribus d'Italie". Je ne connais ni l'un, ni l'autre.

Roland choisi un déploiement très défensif, s'appuyant sur un champ et une plantation, il place des fortifications où il "enferme" son premier corps. Pour le second corps, il ne déploie qu'un malheureux LI, le reste étant placé en embuscade dans la plantation, comme il pose deux marqueurs, il peut y avoir jusqu'à 8 unités et son troisième corps n'est pas sur la table ..... donc Roland m'a fait une marche de flanc.

Celle-ci va rentrer dès le premier tour et sera forte de 8 unités : cavalerie, LI et fantassins moyens impact élite.

Voyant sa marche de flanc rentrer, il sort son embuscade : même corps que celui qui est en marche de flanc. Je vais donc être obligé de combattre sur deux fronts menaçants alors qu'un de mes corps est bien trop loin de l'action. Je décide de jouer les pompiers de service en manoeuvrant ma cavalerie pour renforcer mon aile menacée.

J'arrive à rééquilibrer une situation compromise et après deux heurs et demi de jeu, notre bataille s'achève sur un match nul .... mais belle partie qui m'a posé bien des problèmes. Merci Roland.

L'Art de la Guerre : Besançon 2014 - le samedi.
L'Art de la Guerre : Besançon 2014 - le samedi.
L'Art de la Guerre : Besançon 2014 - le samedi.

Second tour contre une vieille connaissance : Jean Louis Maistriaux et ses nombreux Libyens : 30 unités.

C'est la cinquième fois que je joue avec Jean Louis en tournoi et la 3ème fois que j'affronte ses redoutables Libyens. La première fois, à Ballainvilliers, ils avaient fait des misères à mon armée "Alexandre le Grand". A Nimes, on avait fini sur une partie nulle.....

Je décide de dégager le terrain au maximum pour bénéficier de la puissance de mes troupes lourdes. Je n'ai qu'une seule chose à craindre : ses 4 chars lourds impact.

Comme Jean Louis a choisi d'être défenseur, il place un large champ de son côté pour appuyer sa défense, je vais poser mon corps de moyens élite face aux troupes qui s'y seront réfugiées, mes troupes lourdes occupant la plaine.

Je pousse au maximum mes attaques afin que Jean Louis, soit accepte le combat soit sorte de table. Ses javeliniers jouent leur rôle de tirailleurs qui esquivent, ses chars lourds impactent mes fantassins et dans le champ, ses troupes refluent, chassées par mes "moyens" impétueux si bien qu'il est à deux doigts de faire sortir 7 unités quand Eudes annonce la fin des parties.

Encore un match nul.... mais cette fois-ci, j'ai eu l'impression d'avoir été un peu plus maître de mon destin en ayant un peu partout l'initiative.

Belle bataille où je ne suis pas passé loin d'un bon résultat.

L'Art de la Guerre : Besançon 2014 - le samedi.
L'Art de la Guerre : Besançon 2014 - le samedi.
L'Art de la Guerre : Besançon 2014 - le samedi.

Troisième et dernier tour de ce samedi avec Hervé André et ses Parthes à 24 unités.

C'est le type même d'armée qu'il est difficile d'affronter, ça tire, ça esquive et Hervé a suffisamment de cataphractes pour faire un point de rupture dans ma ligne de bataille.

J'appuie ma défense sur le terrain et les manoeuvres de ma cavalerie vont faire en sorte que petit à petit sur une aile, je prenne l'avantage sur les cavaliers arc.

Au centre les cataphractes sont venus au combat. Même s'ils sont puissants, à cet endroit, je suis plus nombreux et avec 4 points de cohésion, mes fantassins lourds peuvent subir le premier choc sans trop de dommage et préparer une contre-attaque que j'espère redoutable.

Hervé joue bien et la partie est vive et enlevée. J'arrive à prendre l'avantage un peu partout même si j'ai subi pas mal de pertes. Mon gros seuil de cohésion va me servir ici pour obtenir enfin ma première victoire du tournoi. Résultat : 92 pts à 18.

Les parties sur les autres tables sont toutes très serrées si bien qu'à l'issue de cette première journée, à part Daniel Baltzinger, Philippe Duthil et Olivier Fischer qui ont 2 ou 3 victoires, les autres joueurs sont très proches les uns des autres..... que nous réserve le dimanche ?

L'Art de la Guerre : Besançon 2014 - le samedi.
L'Art de la Guerre : Besançon 2014 - le samedi.

Voir les commentaires

Publié le 2 Octobre 2014

Planche issue du site "Les uniformes pendant la campagne des Cents jours".

Planche issue du site "Les uniformes pendant la campagne des Cents jours".

Dernier régiment de cavalerie prussienne que ce régiment de landwehr.

Avec ses distinctives rouges, c'est une unité de Kurmark (province du Bandebourg). Il peut représenter le 4ème régiment sous les ordres de l'Oberstleutnant von Schmelling. Fort de ses 465 hommes répartis en 4 escadrons, il appartenait au IIème corps (von Pirch), 3ème brigade de réserve de cavalerie (Comte Joseph von der Schulenburg).

Ce dernier servit à Ligny et Waterloo, où il reçut la Croix de Fer de 1ère Classe.

 

Voici ma représentation de ce régiment en figurines Old Glory 10mm.

Waterloo 2015 : La cavalerie de landwehr prussienne (3)
Waterloo 2015 : La cavalerie de landwehr prussienne (3)

Voir les commentaires