Articles avec #empire tag

Publié le 14 Novembre 2017

Suite de mon armée Russe et tout est dans le titre, voici donc quelques marqueurs pour ma nouvelle armée.

Figurines 15mm Essex et AB

 

Ces marqueurs sont indispensables pour le jeu car posés à chaque fois qu'une unité est ébranlée. C'est toujours plus esthétique de voir ce genre de marqueurs qu'un petit pion impersonnel. Comme disait un copain : "Quelques morts, ça fait plus vivant !"

 

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Publié le 11 Novembre 2017

Décidément, je me suis bien amusé le week-end dernier, aussi, voulant varier un peu les plaisir, je me suis fixé de préparer une nouvelle armée pour NPoW : des Russes.

Je vais dans un premier temps choisir une liste d'armée figée et m'y tenir, pas question de partir dans toutes les directions et de faire de multiples unités que je ne pourrai jouer, sans  avoir un objectif précis de peinture. La liste une fois choisie, je commanderai les figurines nécessaires. Je pense prendre des Campaign Games Miniatures, marque que j'affectionne tout particulièrement.

 

Comme pour mes deux armées précédentes, j'ai commencé par les généraux car j'aime bien et surtout, je les avais déjà.

Figurines Old Glory 15mm.

 

Dans un second temps, en attendant l'arrivée du colis, je peindrai mes quelques marqueurs de pertes....

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Publié le 9 Novembre 2017

Retour à la salle en ce dimanche matin, salle un peu humide car il n'a cessé de fortement  pleuvoir toute la nuit et il y a eu quelques infiltrations ....

Après avoir joué deux fois mon armée Française le samedi, je vais jouer mes Autrichiens ce jour. C'est un peu moins souple car la plupart des généraux sont classés "mauvais", ce qui implique que pour les manoeuvres, je dois lancer un D4.

Mon premier partenaire en ce dimanche matin sera Claude. J'avais déjà entendu parler de lui mais n'avais jamais encore eu l'occasion de le croiser. On me l'avait décrit comme des plus agréables et sa réputation n'est pas usurpée. C'est un garçon blagueur au rire communicatif et j'ai pris autant de plaisir à jouer avec lui que quelques semaines plus tôt avec Matthieu à "L'Art de la Guerre".

Nos voies de ravitaillement sont à l'opposé l'une de l'autre et nous plaçons sans le savoir nos leurres exactement en face de nos zones respectives. Là encore deux villages, l'un à prendre, l'autre à défendre. Le long de son village Claude positionne sa défense en s'appuyant outre sur le village mais aussi sur un champ. son aile gauche est protégée par un bois qui empêchera de ce côté toute tentative de débordement.

Mon infanterie en ligne et soutenue par de l'artillerie, "arrose" copieusement un régiment léger Français qui s'est aventuré un peu trop loin. L'unité de Grenzer (à l'extrème gauche) débordera l'artillerie française.

L'infanterie légère part en déroute après avoir été entamée au tir puis attaquée de flanc par les fantassins hongrois. Pour appuyer l'attaque des Grenzer, une batterie à cheval s'est mise en position de feu.

Une fois le leurre découvert, la division de cavalerie autrichienne se rue à l'assaut de la colline ... elle bifurquera  ensuite pour tenter de prendre le village défendu par les Français, de dos ..... un tour trop tard, elle échouera à un mouvement du village.

Mon leurre est également découvert, la division française se réoriente afin d'attaquer le village défendu par la division de grenadiers ... celui-ci ne sera pas pris.

La bataille se termine par une victoire significative (8pts à 2), il m'aura manqué juste un tour (un manque d'allant de la part du général de cavalerie) pour remplir l'ensemble des objectifs de cette bataille.

Une chose est sûre, cependant, j'ai passé un moment des plus agréable et joyeux, merci encore à Claude pour ce beau partage.

 

La dernière partie me voit affronter Philippe, le Niçois, que j'avais déjà joué il y a deux ans et il m'avait mis une sacrée raclée avec ses Anglais. Là, il joue une forte armée française et surtout une grosse division de Garde.

Philippe doit défendre un village qui s'avère être un véritable "bunker" : impassable pour l'artillerie et la cavalerie, protection et couvert de 2 et infanterie réduite à V2 soit 2,5cm par mouvement, sans compter, bien sûr, qu'il est interdit de faire des mouvements de groupe. Voilà ce que je dois tenter de prendre ..... et comme il n'y a pas d'autre objectifs à attaquer (à part sa ligne de ravitaillement) je dois quand même attribuer des points sur ce village quasi imprenable.

Ma division d'infanterie ne voudra pas se suicider pour tenter de prendre cet objectif, craignant de perdre trop de troupes pour un résultat incertain.

Il le défendra avec une petite division qui suffira largement à cette tâche. Sa "grosse" division de la Garde à pour objectif de défendre les plantations près du village et de bloquer toute tentative vers la zone de ravitaillement,

Grenadiers Français et Autrichiens se fusillent pour la possession des champs.

Sur l'autre aile, ma division de cavalerie à également fort à faire avec un régiment de carabiniers, d'une classe largement supérieure à mes cavaliers légers. Les lourds cavaliers Français sont appuyés par une grande batterie, elle même soutenue par le 3ème régiment de grenadiers de la Garde. Je tenterai bravement de passer en lançant mes hussards à la  charge. Ils bousculeront les carabiniers qui seront repoussés en bout de table mais ces derniers sauront réagir au bon moment.

N'ayant pas atteint ce que je m'étais fixé, je perds la bataille 7pts à 3.

En bref, tous mes objectifs sont remplis : 4 belles parties avec des adversaires très agéables, j'ai enfin pu prendre plaisir au maniement de la règle dont les mécanismes me semblent aujourd'hui moins obscurs et j'ai pu marquer plus de points que les fois précédentes (21pts cette fois-ci).

Quant à mon cher complice Philippe, il gagne le tournoi de fort belle manière avec un total de 39 points sur les 40 possibles, difficile de faire mieux. En ce qui me concerne, je finis à une honorable 6ème place. J'ai hâte de remettre ça l'an prochain, mais avant il y aura un tournoi prévu à Limetz en février....... to be continued, donc......

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Publié le 7 Novembre 2017

Depuis 3 ans, nous participons avec Philippe au tournoi "Napoleonic Principle of War" (NPoW) en 300pts organisé par nos amis "Lyonnais", Christian, Yves et Damien en tête...

J'ai beaucoup de mal à "rentrer" dans la règle tant elle me parait abstraite mais, peu importe, le principal étant de jouer et de retrouver les copains, je me prête au jeu de bon coeur. Quoiqu'il arrive, je suis sûr de passer un excellent moment.

Mes objectifs sont simples, outre passer un bon week-end ludique et extra ludique, ce dont je ne doute pas, c'est de faire 4 parties sympas avec des adversaires tout aussi sympas, de commencer à appréhender un peu mieux le fonctionnement de la règle et me réconcilier avec elle et enfin, petit défi personnel, faire mieux en terme de points que les deux années précédentes (sur les 40 points possibles, la 1ère année j'avais obtenu 17pts et l'an dernier seulement 12).

Chaque armée a un budget de 300 pts et petite originalité de ce type de tournoi, chacun vient avec 2 armées : une Française ou alliée et une Coalisée, afin de faire se rencontrer des adversaires historiques et qu'on ne trouve pas des incohérences telles que les Anglais de Wellington combattant les Prussiens de Blücher.....

N'ayant que 2 armées (des Français et des Autrichiens) il m'a fallu faire un choix difficile parmi toutes les listes proposées pour ces 2 nations. Mon choix définitif s'est porté, pour les Français sur le corps d'armée du maréchal Soult à la bataille de Ziegelhoff (7 février 1807) et pour les Autrichiens sur le corps d'armée de l'Archiduc Jean à la bataille de Sacile le 16 avril 1809.

 

Sur la journée du samedi, je jouerai mon armée Française sous les ordres de Soult.

Pour la première partie, je me vois opposé à mon pote Lionel qui commande une armée Russe 1807.

Si la bataille se déroule sans trop de difficultés, il me sera cependant impossible de prendre le village que les Russes tiennent. Dommage car c'était mon principal objectif. Cet échec me fera perdre la bataille de justesse car si je l'emporte sur la perte des effectifs, les points que devaient me rapporter ce village vont me manquer au moment du décompte final. C'est une défaite 6 pts à 4. Ce fut une belle "mise en jambe", une partie sympathique et acharnée.

 

La bataille du samedi après midi me voit affronter Julien et ses Austro Russes en 1814.

A chaque fois que j'ai eu le plaisir de rencontrer Julien ce fut difficile et très intéressant. DE plus c'est un joueur très plaisant à affronter.

Pour cette bataille, j'ai non seulement un village à prendre mais aussi un à défendre ce qui ne sera pas une mince affaire tant les Russes peuvent disposer de troupes nombreuses. Je décide d'abandonner un objectif possible, un pont sur la gauche de mon dispositif car je ne peux prendre ou défendre tous les objectifs. Bien m'en prend car Julien est bien décidé à prendre ce pont car il engage une division de cuirassiers que j'aurai eu toutes les peines à stopper.

Je porte mon effort sur le village où une division de grenadiers russes à pris position....

J'arriverai avec chance à les déloger ....

Un régiment placé en carré assure une défense efficace et empêche les cuirassiers de contourner les colonnes françaises. Après plus de 2 heures de jeu, j'obtiens une victoire marginale (6pts à 4) mais une victoire quand même .....

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Publié le 7 Juillet 2017

Je suis en train de regarder les listes pour le tournoi de Villefontaine qui devrait avoir lieu en octobre ou novembre. Comme d'habitude, on doit préparer deux listes : une Française ou allié et une Coalisée.

Hors, dans plusieurs des listes françaises qui m'attirent, apparaissent des 'tirailleurs Corses", ne sachant trop quel était leur uniforme, le net est une nouvelle fois venu à mon secours .... On les trouve en shako ou en chapeau à bord relevé, ayant les troupes en shako nécessaires, voici donc les troupes Corses de l'Empereur....

Figurines Old Glory et officier Essex miniatures.

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Publié le 3 Juillet 2017

Après cet épisode sportif, retour à des choses plus habituelles dans ce blog avec la présentation de ce que j'ai peint dernièrement.

Voici donc la toute dernière unité de mon armée autrichienne pour "Napoleonic Principle of War".

Ce régiment, aux couleurs distinctives écarlate est le 3ème régiment de uhlans "Archiduc Charles". Voici ma représentation de ce régiment. Les figurines 15mm viennent de chez Campaign Games miniatures.

 

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Publié le 29 Juin 2017

Comme je le disais, le cuir reste une valeur sûre, voire une valeur refuge. Donc, un peu de cuir ne peut pas nuire. Voici mon second régiment de cuirassiers Autrichiens, aux couleurs distinctives écarlates tel le régiment Hohenzollern-Hechingen.

Les figurines sont des Campaign Games miniatures.

 

Enfin, ma division de cuirassiers au complet ....

Toutes ces figurines viennent d'horizon très différents :

- le général vient de chez Warmodelling

- La batterie d'artillerie à cheval vient de chez Essex pour les artilleurs et AB pour la pièce.

- le régiment Sommariva (bleu) vient de chez Old Glory

- et comme je l'indiquais au-dessus, le régiment Hohenzollern-Hechingen de chez Campaign Games.

 

Bientôt, mon régiment de uhlans.....

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Publié le 19 Novembre 2016

Toujours dans mon "trip" Napoléonien et NPoW , suite de mon armée autrichienne avec ce premier régiment de cuirassiers qui avec ses distinctives bleu clair pourrait être le régiment Sommariva.

Ces figurines sont des Old Glory 15mm, achetées la semaine dernière lors du tournoi de Villefontaine. Elles sont dynamiques, comme il se doit, pour des cavaliers chargeant et correctement gravées.....moins cependant que les figurines Capaign Games Miniatures à qui vont ma préférence.

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Publié le 14 Novembre 2016

Une vingtaine de joueurs venus parfois de bien loin, se sont retrouvés le week-end dernier à Villefontaine près de Bourgoin pour un tournoi "Napoléonien" sur la règle NPoW à l'invitation du club local de la "Commanderie des Terres Froides".

Ce tournoi, sur un format de 300pts (alors que le format "originel" est de 550pts), demandait à ce que chaque joueur présente deux listes : une liste Français ou alliés et une liste Coalisés.

Pour ma part, j'ai joué lors de cette manifestation les listes représentants les deux adversaires historiques d'une même bataille : Teugen-Hausen, "affaire" qui eut lieu lors de la Campagne d'Autriche de 1809 entre le corps d'armée Autrichien de l'Archiduc Charles et le corps d'armée du Maréchal Davout.

Le but était de jouer deux fois chaque liste dans le week-end.

En ce qui me concerne, j'ai joué deux fois mes Autrichiens le samedi où je fus opposé lors de la première partie aux "Français de 1807" de Quentin et lors de la seconde à "la Garde Impériale à Waterloo" de Joffrey.

 

1ère rencontre avec Quentin

 

Mes chevau-légers autrichiens sont "ébranlés" par le carré Français soutenu par de l'artillerie à pied.

 

La première division d'infanterie autrichienne défend les abords du village...appuyée par une artillerie puissante.

 

 

A NPoW, les pertes ont une importance relative et limitée (on marque le différentiel du % de pertes subit) car c'est avant tout un jeu de prise d'objectifs (50pts sont alloués) : une colline, un pont, un village ..... le fait d'avoir réussi ou échoué dans cette tentative (+ ou - 50pts) est déterminant pour savoir qui a gagné la bataille.

 

Un régiment d'infanterie hongroise qui défendait les abords du bois est attaqué par un régiment de dragons ..... il sera détruit lors de cette furieuse charge .....

 

Contre Quentin, n'ayant pris aucun de mes objectifs alors que lui les prend tous, je subis une défaite cuisante.

 

Seconde bataille avec Joffrey.

 

Joffrey est un sympathique "nordiste" que je rencontre régulièrement à AdG. C'est la première fois que nous allons nous affronter en "Napo".

Il joue une redoutable liste de "Garde Impériale à Waterloo" avec une division de grenadiers forte de 4 régiments d'infanterie (Vieille et Moyenne Garde) avec de l'artillerie et deux divisions de cavalerie, une lourde (grenadiers à cheval et dragons de l'impératrice) et une légère (chasseurs à cheval et lanciers "rouges" et polonais)....... c'est costaud, très costaud.

 

Un régiment de Moyenne Garde, pris sous le feu d'une batterie à cheval est menacé par des hussards et attaqué de flanc par un régiment de ligne autrichien ...... le second régiment de Moyenne Garde arrive à sa rescousse.

 

Sur l'autre aile, les dragons de l'impératrice chargent sur la colline deux régiments autrichiens, en carré, soutenus par une batterie d'artillerie à pied..... cette fois-ci l'attaque française va échouer.

Personne n'ayant fait une vrai différence quant aux objectifs et ayant subi un peu plus de pertes que Joffrey lors de cet affrontement (53pts contre 57pts), ce dernier remporte une victoire marginale.

Retour à la salle ce dimanche matin..... Ayant joué mes Autrichiens le samedi, je vais jouer ma liste "Française" sur les deux dernières parties.

 

3ème partie contre les Russo-Prussiens de 1813 de Thierry M.

 

La partie fut des plus agréables car Thierry est un partenaire de jeu plein d'humour et j'ai réellement passé un excellent moment en sa compagnie.

 

La division prussienne s'approche du village qu'elle doit défendre .....

 

Sur l'autre aile, près de la rivière, la division de cavalerie légère (hussards et chasseurs) du général Montbrun est opposée à un unique régiment de dragons russes .....ceux-ci se replieront pied à pied.

Une chance pour Thierry, la colline, trop escarpée, ne peut être traversée par la cavalerie, dans le cas contraire, la division russe qui se trouvait à côté aurait été en grande difficulté .....

 

Les Prussiens ont investi le village .... l'attaque d'un régiment Français est repoussé par le tir à mitraille d'une batterie d'artillerie qui protège les abords du village.

 

Les Prussiens croyant à la victoire sortent du village et poursuivent les Français, ceux-ci contre-attaquent violemment et finiront par emporter le village qui est l'objectif défini à la division d'infanterie du général Morand.

 

Cette fois-ci, mes Français remporte une victoire décisive.

4ème rencontre : Les "Anglais à Waterloo" de Thierry D.

 

Dernière bataille de ce week-end avec Thierry et ses Anglais.

Thierry connait mieux que moi la règle, son plan sera meilleur que le mien, ses feux d'infanterie plus meurtriers et un petit manque de réussite dans ma tentative d'ébranler les carrés Anglais à l'artillerie avant mes charges de cavalerie vont me coûter la victoire.

 

La première division anglaise va prendre en force le village, placé au centre du champ de bataille alors que la seconde division va s'emparer de la colline .... un régiment de dragons lourds anglais est en réserve.

Ma division d'infanterie s'apprête à se défendre du mieux qu'elle pourra, bien calée entre le village et la colline.

 

De l'autre côté du village, ma division de cavalerie échouera dans sa tentative de prendre la colline qui était son objectif, colline défendue par une batterie d'artillerie et un seul régiment d'infanterie qui résistera à toutes les attaques furieuses menées par les Français.

 

Avec une 15ème place, je finis bien loin mais l'objectif premier était avant tout de passer un bon moment et de ce côté là, c'est réussi. Mieux, mon ami et complice de ces sorties ludiques, Philippe, finit, lui, à une belle 3ème place avec 3 victoires sur ses 4 parties.

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire