DBM : Rapport de bataille (4)

Publié le 24 Novembre 2007

Nouveau rapport de bataille DBM. Pour ce soir, une "reconstitution" de la bataille de l'Hydaspe qui avait opposée Alexandre aux troupes indiennes du rajah Poros
lire l'article historique sur "Alexandre et la route des Indes : la bataille de l'Hydaspe"

Robert jouera l'armée macédonienne. Il a choisi la liste 12 du livre 2 des armées DBM (Alexandrian Macedonian). De mon côté, je serais Poros à la tête des indiens que j'espère farouches : liste 3 du livre 2 (Classical Indian).

Robert organise son armée en 3 corps. Comme la plupart de mes adversaires depuis quelques temps, il va aligner 2 "petits corps" et un TRES gros corps d'armée.
la-phalange.JPG
   - corps 1 : Cratère, 24 piquiers ordinaires, 8 hypaspistes lanciers supérieurs, 7 auxiliaires supérieurs et 9 tirailleurs psilois ordinaires et supérieurs (javeliniers agrianes et archers crétois) soit 44,5 équivalents éléments, démoralisation du corps à 15.
   - corps 2 : Parménion, 4 éléments de cavalerie Thessalienne et 3 éléments de cavalerie légère soit 8 équivalents éléments démoralisation 3.
   - corps 3 : Alexandre et 4 éléments de compagnons (chevaliers) ainsi que 3 éléments de cavalerie légère (Prodomois) soit 8 équivalents éléments démoralisation 3
Cette armée compte donc 60,5 équivalents éléments et la démoralisation est à 30,5.

Là aussi, le problème est simple, il est inutile de détruire les deux petits corps, l'armée étant battue à 30,5 éléments, si j'élimine ces petits corps, il me faut quand même encore détruire 14,5 éléments dans le corps principal, cela va être bien difficile de manoeuvrer ce groupe impressionnant.
le-centre-indien.JPG
Poros présente l'armée suivante :
   - corps 1 : 1 général, 12 archers supérieurs, 3 cavaliers, 10 éléments d'infanterie plus légère, 6 éléments de hordes pour protéger les bagages et 3 éléphants soit 31 équivalents éléments démoralisation 10,5.
   - corps 2 : 1 général, 12 archers supérieurs et lanciers, 3 éléphants, 2 wagons de guerre, 1 cavalier léger, 6 éléments de hordes et 4 chariots lourds soit 26 éléments démoralisation 9.
   - corps 3 : 1 général, 5 cavaliers et 1 cavalier léger soit 7 éléments démoralisation 3.
Les Indiens ont une armée forte de 64 équivalents éléments, démoralisation 32.

Je suis défenseur et place le terrain. Le hasard fait que la plupart des éléments sont placés de mon côté, c'est un avantage car je vais pouvoir "m'appuyer" sur eux pour axer ma défense.

premiers-contacts.JPGLes deux armées se font face, la partie commence.

La pahalange s'approche rapidement de la ligne des archers indiens. Les piquiers sont soutenus par les hypaspistes. Il me faut à tout prix arrêter au tir ce rouleau compresseur, car s'ils arrivent au contact, la poussée de la phalange macédonienne risque d'être désastreuse pour l'archerie indienne. Je déploie mes éléphants qui vont tenter de s'interposer mais ceux-ci sont pris à partie par les troupes légères agrianes.
Pendant ce temps, sur l'autre aile, quelques timides manoeuvres des deux cavaleries indiquent bien que la bataille n'aura pas lieu à cet endroit.


Inexorablement, la phalange et les lanciers avancent. Les archers envoient leurs premières flêches qui font leurs premières victimes, mais je ne suis pas sûr que cela suffise. Le deuxième groupe d'archers indiens commence à manoeuvrer pour lui apporter son soutien.
Les chariots se déploient et montent au combat, ils sont durent repoussés par les piquiers qui les poursuivent. Jecharge-des---l--phants.JPG sens déjà que la bataille commence à m'échapper et que toutes les manoeuvres que j'entreprends ne sont que les retardements d'une échéance finale qui ne peut être qu'à mon désavantage.


Le contact est brutal pour les pauvres archers qui se font tailler en pièces. Les chariots et les débris du corps trouvent leur salut dans la fuite poursuivis par les macédoniens qui deviennent impétueux devant cette déroute.

Les hypaspistes qui se sont reformés ainsi que les auxiliares "tombent" sur le deuxième groupe d'archers. Là encore la bataille est de courte durée : débordés, repoussés, écrasés, les Indiens s'enfuient également, d'autant plus que la cavalerie et les chevaliers macédoniens, cette fois-ci bien en place, ont lancé une attaque sur l'autre aile, détruisant les derniers éléphants et mettant fin à ce massacre.
indiens-VS-hypaspistes.JPG
Fidèle à la réalité historique, Alexandre reste maître du champ de bataille.

Robert a réalisé une très belle partie. Il a joué sur les points forts de son armée tout en appuyant sur les faiblesses de la mienne. De belles manoeuvres et de beaux combats même si j'ai rapidement senti que je n'avais aucune chance de gagner cette partie.
la-fuite.JPG   attaque-des---l--phants.JPG
         
           L'armée indienne fuit loin du champ de bataille
         Les mercenaires indiens et les prodomois attaquent les éléphants

Rédigé par thierry

Publié dans #DBM

Commenter cet article

Guy 27/11/2007 16:52

J'aime bien tes rapports de batailles. Vivement le prochain

Chien sauvage 27/11/2007 12:24

Il manque un peu de decors 3D, mais sinon le rendu avec les figurines est spelndide. Merci pour le rapport de bataille.Chien sauvage