Publié le 3 Décembre 2016

Retour dimanche matin de bonne heure à Ballainvilliers pour y affronter Michaël Bricault et ses Chinois Han.

 

Cette fois encore, je gagne l'initiative et décide de défendre en désert. Le terrain placé me donne un gros avantage car pratiquement tous les éléments sont tombés de mon côté et je vais pouvoir y concentrer ma défense et préparer ma contre-attaque.

Je place en embuscade derrière la colline une partie de mes alliés Assyriens, mes chameaux occupent les dunes et les broussailles....... que peut il m'arriver ? ....... juste de ne rien faire car Michaël va avoir toujours au moins 1 pt de plus sur ses dés. Quand je fais 3, il fait 4....quand je fais 5, il fait 6. Ce n'est pas que j'ai de mauvais dés, les siens sont très souvent bien meilleurs.

Aucun de mes tirs ne passent, il sauvegarde tout ce qu'il veut..... il se lance dans un assaut quasi désespéré sur la colline et réussit tout ce qu'il entreprend : je n'ai pas pu l'affaiblir au tir, je suis plus haut que lui mais, je ne peux rien faire, rien ne passe.

C'est une défaite que ni l'un ni l'autre n'avions pu envisager tellement le terrain, mon placement m'apportaient un avantage.... A la fin de la partie, Michaël m'a avoué qu'avec un match nul, il eut été heureux, ne sachant comment faire pour gagner...... bah, juste comme il a fait, foncer et lancer de meilleurs dés que moi......c'est cruel, décevant mais c'est comme ça.

 

Avec deux défaites, je suis bien loin au classement. La dernière partie sera peut être un peu plus favorable ..... d'ailleurs je ne vois pas comment faire pire.

 

 

Cette dernière partie est annoncée avec mon ami de Limetz, Emmanuel Hazard qui joue une armée Lagide. Je perds l'initiative mais curieusement Emmanuel décide de m'attaquer en désert.

Cette fois encore, le terrain m'est largement favorable car tout tombe de mon côté : dunes, broussailles et colline.

Je place à nouveau mes Assyriens à gauche de mon dispositif et mets en embuscade derrière la colline mes fantassins, les chars lourds défendant l'extrème gauche.

 

Les corps de chameaux, comme lors de la bataille précédente, occupent les broussailles et les dunes.

Face à eux, un second corps de piques soutenu par des éléphants .... les broussailles n'arrêteront pas les pachydermes.... mais les dunes, si...

 

La bataille est intense.... je tente de le maintenir au centre et de le contourner à droite avec mon second corps de chameaux.

Sur mon aile gauche, la bataille fait rage aussi car les piquiers lagides ne peuvent prendre la colline ..... les chars repoussent les attaques des cavaliers. Emmanuel perdra même un général inclus lors de ces affrontements.

Petit à petit, l'armée Lagide craque et je réussis à remporter une seconde victoire.

Avec mes 2 victoires, mon match nul et mes 2 défaites, j'occupe logiquement le milieu de tableau (je finis 14ème sur 28)....

 

Le classement :

1 - Hazard olivier - anciens carthaginois - 363
2 - Flament olivier - araméens - 361
3 - Thion Stéphane - Sarmates - 356
4 - Cassas jean yves - pyrrhus - 355
5 - Abric matthieu - nouvel empire egypte - 332
6 - Turpin frédéric - perses sassanides - 330
7 - Duthil philippe - germains - 324
8 - Villaescusa frédéric - chinois han - 310
9 - Adeline serge - Huns attila - 309
10 - Monrose olivier - galates - 305
11 - Bodineau nicolas - gaulois - 303
12 - Bricault mickaël - chinois Han - 281
13 - Baylac thierry - assyriens sargonides - 277
14 - Molière thierry - anciens bédouins - 272
15 - Tate hugo - Francs - 258
16 - Ballaud guillaume - sarmates - 256
17 - Plouchart stéphane - vallée de l'indus - 251
18 - Van loo jean luc - indiens classiques - 245
19 - Gouneau christophe - romains patriciens - 241
20 - Berlandi paul - indiens classiques - 237
21 - Declercq daniel - britto romains - 234
22 - Hazard emmanuel - lagides - 198
23 - Morvan lionel - Huns Hephtalites - 191
24 - Leteurtre william - thraces - 190
25 - Denoyer jean louis - Lybiens - 174
26 - impair - romains république - 109 (3 parties)
27 - Prost pascal - alains - 103
28 - Nedelec charles  - Indiens tamouls - 98 (3 parties)

 

Après avoir fait 5 tournois avec mes Bédouins, j'en ai  fait un peu le tour, j'ai essayé pas mal d'options : "full" bédouins, bédouins alliés Sumer, bédouins alliés Assyriens et toutes ces options m'ont bien plus mais je vais reprendre mes bonnes vieilles habitudes d'une armée différente par tournoi et retrouver ainsi le goût de la diversité.

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Publié le 2 Décembre 2016

Aujourd'hui, 2 décembre, nous fêtons l'anniversaire de la bataille d'Austerlitz ou "bataille des Trois Empereurs" qui se déroula en 1805 et qui opposa les Français aux Austro-russes.

 

Cette bataille qui eut lieu un an exactement après le couronnement de Napoléon, fut la première grande victoire impériale et est toujours considéré comme l'une des plus belles batailles tactique et stratégique de l'Empereur.

Sont restés dans la mémoire collective, le "soleil d'Austerlitz", le plateau de Pratzen et les étangs gelés ....

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Divers

Publié le 1 Décembre 2016

Troisième étape de ma saison AdG avec le tournoi de Ballainvilliers.

Seule une poule antique est proposée et va regrouper 28 joueurs. Comme lors du tournoi d'Aniche quelques semaines auparavant, je vais encore une fois aligner mon armée "Anciens bédouins" avec une légère modification par rapport à la liste précédente : j'ai intégré un javelinier pour essayer de contrer les inévitables éléphants que je risque de rencontrer.

 

Elle se compose comme suit :

- corps 1 : général compétent, 5 chameaux moyen arc, 1 chameaux légers arc et 4 LI

- corps 2 : général ordinaire, 4 chameaux moyen arc et 1 chameaux légers.

- corps 3 (alliés Assyriens) : général compétent, 2 chars lourds impact élite, 1 Cv arc élite, 1 MI élite, 1 javeliniers, 2 unités mixte fantassins/archers et 1 LI

soit 23 unités.

 

Le premier tour s'organise par rapport à la date historique choisie pour la constitution de son armée, et mon premier partenaire sera Thierry Baylac de Pau qui commande une armée "Empire Assyrien et Sargonides".

Ce sera donc chars lourds impact élite, cavalerie arc et unités mixtes ..... bref, mon allié mais en armée complète.... pas simple.

Je gagne l'initiative et décide de combattre en "désert" ce qui me donne un petit avantage car mes chameaux ne sont pas handicapés par les dunes.

Thierry réussit cependant à écarter les éléments qui le gênent .... la bataille est furieuse mais pas décisive car si les Bédouins tirent, ils manquent cruellement d'impact et je ne peux faire la décision. Cette première bataille se termine par un match nul légèrement favorable.

Je pense qu'avec un ou deux tours supplémentaires, les petits avantages pris à droite et à gauche auraient pu faire la différence.

 

 

Début d'après midi et deuxième bataille avec Jean Luc Van Loo, sympathique joueur belge que j'avais rencontré à Aniche. Il joue une fois encore son armée "Indiens Classiques", tout ce que je déteste : éléphants, tireurs à longue portée et chars lourds.

Jean Luc gagne l'initiative et choisit de jouer en "plaine". Il a un centre "fort" avec 3 éléphants bien soutenus, une aile qui, même si elle possède 2 éléphants, semble moins solide avec quelques troupes "médiocres" et une aile opposée avec ses chars lourds élite....

Je décide d'éviter au maximum son centre vraiment trop puissant et concentre mes attaques sur ses ailes. Jean Luc ne fera qu'une erreur qui va lui coûter la partie : il m'ouvre trop rapidement son flanc sur l'aile des chars où, son général inclus dans une cavalerie et placé en bout de sa ligne de bataille est submergé par les chameaux bédouins, mes Assyriens appuyant l'attaque de ce côté.

L'aile des chars lourds s'effondre et mon corps de chameaux peut remonter les lignes ennemies ..... l'armée indienne part en déroute. C'est une première victoire dans ce tournoi. Je n'ai perdu que 8 pts de cohésion.

 

 

Dernière bataille du samedi avec Olivier Flament et ses Araméens. Olivier est un joueur redoutable, méthodique et son armée Araméenne que j'ai déjà rencontrée est difficile à manoeuvrer.

Il gagne l'initiative et bien sûr décide de défendre pour éviter le désert même s'il a un corps de chameaux.

Les terrains qu'il place vont grandement handicaper mes propres chameaux que j'ai répartis sur les deux ailes, laissant le centre au corps allié Assyrien. Ce dernier sera face aux chameaux cataphractés Araméens. Mon espoir est d'affaiblir les montés adversaires grâce à mes tireurs mixtes avant le choc, mais par malchance, rien ne passe et ce sont des troupes intactes qui arrivent au combat et bousculent mes piétons.

Manque de chance aussi dans la poursuite d'un javelinier ennemi par ma cavalerie lourde qui ne parvient pas à le rattraper malgré un bonus de distance ..... cela coûtera cher à mon cavalier qui sera englué par les troupes ennemies.

Ce sont pleins de petits détails, de petits faits de jeu qui vont faire la différence : un tir raté, une poursuite pas assez rapide qui aurait pu me placer à proximité des bagages Araméens ... mais quand ça ne veut pas .....il n'y a pas grand chose à faire.

Je perds cette bataille mais pas sans m'être défendu car je lui prends 15pts de cohésion.

 

A la fin de cette première journée, j'ai 1 victoire, 1 nulle et 1 défaite ...donc fort logiquement, je suis au milieu du tableau.

Voir les commentaires

Publié le 29 Novembre 2016

Vendu par Breaking Wars en Espagne et récupéré pour moi par Lionel lors de Crisis, cette tortue romaine fin République est un élément monobloc en résine d'une dimension standard de troupes lourdes pour FoG ou AdG soit 4 cm de front sur 3 cm de profondeur où 15 fantassins sont simulés en position de la tortue. C'est amusant, intéressant et pas trop compliqué à peindre.

 

Voici ma version peinte de cet élément ..... petit tour du propriétaire.

 

 

 

 

 

Je ne sais pas encore ce que cet élément va devenir, peut être une partie d'un élément de bagage représentant une scène de bataille entre Romains et Gaulois.... à voir donc.

Voir les commentaires

Publié le 23 Novembre 2016

Voilà ma production de Grecs pour mon armée Athénienne. Certes le soclage n'est pas encore fait mais c'est déjà un premier coup d'oeil. Je vous les représenterai d'ici quelques temps quand tout sera fini.... ce qui devrait réhausser l'aspect de ces éléments....

 

Cela fait un bel ensemble de 6 unités dont l'une d'elle peut être un général inclus (l'unité avec le général tête nue et le joueur de aulos).....

Les figurines sont à majorité des Forged in Battle dont la gravure est excellent et la peinture très agréable, le reste est du Xyston. Les deux marques se mixent à merveille quant à la taille et la gravure des figurines....seules les lances que j'ai mises à mes Xystons sont plus fines alors que les figurines FiB ont déjà leurs lances intégrées..... ces dernières sont bien robustes et devraient éviter sans trop de peine tous les petits aléas de la bataille. Les hoplons sont décorés de décalcomanies Vini Vidi Vici.

 

Un peu plus en détail ..... toutes les figurines représentées ici sont des FiB.

Voir les commentaires

Publié le 19 Novembre 2016

Toujours dans mon "trip" Napoléonien et NPoW , suite de mon armée autrichienne avec ce premier régiment de cuirassiers qui avec ses distinctives bleu clair pourrait être le régiment Sommariva.

Ces figurines sont des Old Glory 15mm, achetées la semaine dernière lors du tournoi de Villefontaine. Elles sont dynamiques, comme il se doit, pour des cavaliers chargeant et correctement gravées.....moins cependant que les figurines Capaign Games Miniatures à qui vont ma préférence.

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Publié le 14 Novembre 2016

Une vingtaine de joueurs venus parfois de bien loin, se sont retrouvés le week-end dernier à Villefontaine près de Bourgoin pour un tournoi "Napoléonien" sur la règle NPoW à l'invitation du club local de la "Commanderie des Terres Froides".

Ce tournoi, sur un format de 300pts (alors que le format "originel" est de 550pts), demandait à ce que chaque joueur présente deux listes : une liste Français ou alliés et une liste Coalisés.

Pour ma part, j'ai joué lors de cette manifestation les listes représentants les deux adversaires historiques d'une même bataille : Teugen-Hausen, "affaire" qui eut lieu lors de la Campagne d'Autriche de 1809 entre le corps d'armée Autrichien de l'Archiduc Charles et le corps d'armée du Maréchal Davout.

Le but était de jouer deux fois chaque liste dans le week-end.

En ce qui me concerne, j'ai joué deux fois mes Autrichiens le samedi où je fus opposé lors de la première partie aux "Français de 1807" de Quentin et lors de la seconde à "la Garde Impériale à Waterloo" de Joffrey.

 

1ère rencontre avec Quentin

 

Mes chevau-légers autrichiens sont "ébranlés" par le carré Français soutenu par de l'artillerie à pied.

 

La première division d'infanterie autrichienne défend les abords du village...appuyée par une artillerie puissante.

 

 

A NPoW, les pertes ont une importance relative et limitée (on marque le différentiel du % de pertes subit) car c'est avant tout un jeu de prise d'objectifs (50pts sont alloués) : une colline, un pont, un village ..... le fait d'avoir réussi ou échoué dans cette tentative (+ ou - 50pts) est déterminant pour savoir qui a gagné la bataille.

 

Un régiment d'infanterie hongroise qui défendait les abords du bois est attaqué par un régiment de dragons ..... il sera détruit lors de cette furieuse charge .....

 

Contre Quentin, n'ayant pris aucun de mes objectifs alors que lui les prend tous, je subis une défaite cuisante.

 

Seconde bataille avec Joffrey.

 

Joffrey est un sympathique "nordiste" que je rencontre régulièrement à AdG. C'est la première fois que nous allons nous affronter en "Napo".

Il joue une redoutable liste de "Garde Impériale à Waterloo" avec une division de grenadiers forte de 4 régiments d'infanterie (Vieille et Moyenne Garde) avec de l'artillerie et deux divisions de cavalerie, une lourde (grenadiers à cheval et dragons de l'impératrice) et une légère (chasseurs à cheval et lanciers "rouges" et polonais)....... c'est costaud, très costaud.

 

Un régiment de Moyenne Garde, pris sous le feu d'une batterie à cheval est menacé par des hussards et attaqué de flanc par un régiment de ligne autrichien ...... le second régiment de Moyenne Garde arrive à sa rescousse.

 

Sur l'autre aile, les dragons de l'impératrice chargent sur la colline deux régiments autrichiens, en carré, soutenus par une batterie d'artillerie à pied..... cette fois-ci l'attaque française va échouer.

Personne n'ayant fait une vrai différence quant aux objectifs et ayant subi un peu plus de pertes que Joffrey lors de cet affrontement (53pts contre 57pts), ce dernier remporte une victoire marginale.

Retour à la salle ce dimanche matin..... Ayant joué mes Autrichiens le samedi, je vais jouer ma liste "Française" sur les deux dernières parties.

 

3ème partie contre les Russo-Prussiens de 1813 de Thierry M.

 

La partie fut des plus agréables car Thierry est un partenaire de jeu plein d'humour et j'ai réellement passé un excellent moment en sa compagnie.

 

La division prussienne s'approche du village qu'elle doit défendre .....

 

Sur l'autre aile, près de la rivière, la division de cavalerie légère (hussards et chasseurs) du général Montbrun est opposée à un unique régiment de dragons russes .....ceux-ci se replieront pied à pied.

Une chance pour Thierry, la colline, trop escarpée, ne peut être traversée par la cavalerie, dans le cas contraire, la division russe qui se trouvait à côté aurait été en grande difficulté .....

 

Les Prussiens ont investi le village .... l'attaque d'un régiment Français est repoussé par le tir à mitraille d'une batterie d'artillerie qui protège les abords du village.

 

Les Prussiens croyant à la victoire sortent du village et poursuivent les Français, ceux-ci contre-attaquent violemment et finiront par emporter le village qui est l'objectif défini à la division d'infanterie du général Morand.

 

Cette fois-ci, mes Français remporte une victoire décisive.

4ème rencontre : Les "Anglais à Waterloo" de Thierry D.

 

Dernière bataille de ce week-end avec Thierry et ses Anglais.

Thierry connait mieux que moi la règle, son plan sera meilleur que le mien, ses feux d'infanterie plus meurtriers et un petit manque de réussite dans ma tentative d'ébranler les carrés Anglais à l'artillerie avant mes charges de cavalerie vont me coûter la victoire.

 

La première division anglaise va prendre en force le village, placé au centre du champ de bataille alors que la seconde division va s'emparer de la colline .... un régiment de dragons lourds anglais est en réserve.

Ma division d'infanterie s'apprête à se défendre du mieux qu'elle pourra, bien calée entre le village et la colline.

 

De l'autre côté du village, ma division de cavalerie échouera dans sa tentative de prendre la colline qui était son objectif, colline défendue par une batterie d'artillerie et un seul régiment d'infanterie qui résistera à toutes les attaques furieuses menées par les Français.

 

Avec une 15ème place, je finis bien loin mais l'objectif premier était avant tout de passer un bon moment et de ce côté là, c'est réussi. Mieux, mon ami et complice de ces sorties ludiques, Philippe, finit, lui, à une belle 3ème place avec 3 victoires sur ses 4 parties.

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Publié le 7 Novembre 2016

Comme il me fallait bien des trains d'artillerie pour tirer mes canons sur le champ de bataille, je me suis offert les figurines nécessaires. Ne les ayant reçues que samedi dernier, il va me falloir faire fissa pour que tout soit opérationnel pour le week-end qui arrive (tournoi NPoW de Villefontaine) et de plus comme nous partons dès vendredi, le délai est bien court.

Voici donc le premier élément. Les figurines sont des Warmodelling qui pour une fois sont tout à fait correctes.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Publié le 5 Novembre 2016

Retour à la salle du Pressoir en ce samedi matin, pour apprendre que je vais jouer avec Matthieu qui commande lui aussi une armée espagnole mais option "Castille".

 

 

Bien que nous jouions la même liste, les options permettent des approches très différentes, comme par exemple des chevaliers impact pour la version "Aragon" et des chevaliers impétueux pour les Castillans, ces derniers ont des fantassins lourds armure alors les miens ne sont que médiocres.

Mais la partie va être très joyeuse .... on part déjà sur de bonnes bases quand Matthieu, l'oeil coquin et grand sourire aux lèvres, me dit qu'historiquement l'affaire s'est réglée par un mariage .... ce que je refuse catégoriquement....

Son corps central, composé d'arbalétriers et de ses lanciers lourds armure ne bougera pas pendant un long moment car son général n'est pas fiable. J'en profite pour l'éviter soigneusement et l'attaquer en force partout où c'est possible.

Je réussis à bousculer la "Reine de Castille" qui se voit mal engagée ..... une charge furieuse de ses 4 chevaliers impétueux élite provoque un premier rebondissement en brisant l'élan de mes 5 chevaliers impact (!).... La partie bat son plein, on manoeuvre, tire, esquive mais surtout on s'amuse beaucoup car Matthieu est d'un naturel rieur ...... je vais passer avec lui l'une des parties les plus agréables que j'ai pu jouer à cette règle.

Ses lanciers redeviennent fiables mais un peu trop tard pour redresser une situation qui a tourné petit à petit à mon avantage.

C'est par une courte mais précieuse victoire que se termine cette partie.

 

Un chevalier Aragonais a déjà disparu suite à la charge furieuse des Castillan, un second est bien mal en point avec 2 "touches"

La dernière rencontre me voit opposé à Ostap Bender, excellent joueur Toulousain, qui commande une armée "Compagnie Catalane".

Son armée est composée d'un petit corps sous les ordres d'un général non fiable et formé de 3 Almogavars et de cavalerie légère javelot élite, son deuxième corps est commandé par un général brillant et est constitué de 4 cavaliers moyens arc et de 2 cavaliers légers arc et son dernier corps, lui aussi commandé par un général brillant est formé de 2 chevaliers lourds impact élite, de 2 fantassins lourds, 4 LI et 3 almogavars pour une démoralisation à 22.

Il va attaquer et je vais appuyer ma défense sur une colline escarpée et un bois. De plus la position de son camp m'incite à faire, pour une fois, une marche de flanc avec mes Almogavars. Celle ci rentrera au bon moment mais les résultats seront mitigés, si dans un premier temps, les combats sont plutôt favorables, par la suite, Ostap réussit à rétablir voire retourner la situation .... faute avant tout à un ralliement raté de ma part qui, s'il avait été réussi m'aurait donné le petit coup de pouce nécessaire....

 

 

Sur l'autre aille, sa cavalerie arc tente de déborder ma défense .... je contre attaque en tentant à mon tour de profiter d'une ouverture pour filer vers les bagages .... que je n'atteindrai jamais, car au moment le plus important, le dé de commandement me trahi quelque peu avec un 1 qui m'empêche de "marquer l'essai"....

Autre coup du sort, j'attaque avec un chevalier lourd impact un cavalier léger catalan de flanc ... avec un facteur positif de +4 je peux espérer le détruire directement ce qui entrainerai la perte d'un de ses cavaliers arc, placé derrière, et qui a déjà deux "touches"..... et bien non, malgré cet énorme avantage, je ne peux infliger qu'une perte au cavalier léger....

Au tour suivant, tous les cavaliers catalans vont rompre le combat, ma chance est passée car avec ces 8 points possibles (4 pour le camp et 2 pour chaque cavalier) Ostap était en mauvaise posture..... l'armée espagnole craque et la Catalogne reste indépendante.....

J'ai perdu mais de justesse, ce fut une belle bataille avec un adversaire toujours aussi solide et difficile à manoeuvrer.

 

 

Avignon devient un "incontournable" de la saison AdG : belle salle, accueil chaleureux et thème différent et intéressant chaque année.

Avec 26 joueurs cette année encore, il reste l'un des "gros" tournois de l'année. De plus, pour nous, c'est une bonne occasion de retrouver les joueurs du Sud, qu'on ne rencontrerait que plus difficilement sinon....

 

Mes deux acolytes Philippe et Boris finissent à de belles 5ème et 6ème places, quant à moi, avec mes 2 victoires et mes 3 défaites, je me retrouve 16ème ..... pas top ..... mais je me suis bien amusé et j'ai passé un excellent week-end...... prochaine étape AdG : Ballainvilliers, fin novembre.

D'ici là, avec mon ami Philippe, nous allons filer vers Villefontaine pour un tournoi NPoW qui s'annonce bien sympathique également .... mais ceci est une autre histoire.

 

Résultat final :

1 - SCIANGULA Christophe - Navarre
2 - GILLES Jean-François - Timourides
3 - BRETAGNE Hubert - Suisses
4 - ROUX Stéphane Chinois - Yuan
5 - ELOY Boris - Français Guerre de cent ans
6 - DUTHIL Philippe - Ordonnance Bourguignonne
7 - ROUDIL Cédric - Empire Serbe
8 - BENDER Ostap - Compagnie Catalane
9 - TURPIN Frédéric - Ordonnance Bourguignonne
10 - VASSELIN Patrick - Ordonnance Française
11 - CHAMBON François - Hussite
12 - CAILLE Hervé - Byzance assiégée
13 - FILLOT Matthieu - Espagnols Médiévaux
14 - DEJOUX Bruno - Ordonnance Française
15 - HERAUT Jean-Louis - Empire Khmer et Champa
16 - MOLIERE Thierry - Espagnols Médiévaux
17 - PALUSKIEWICZ Jérémy - Polonais Médiévaux
18 - ROUSSIGNE Daniel - Coréens Koryo
19 - BLANC Yves - Albanais
20 - REBECHE Yves - Condottieres Italiens
21 - ARMONIA Salvator - Chevaliers Teutoniques
22 - DENOYER Jean-Louis - Suisses
23 - DEFOUR Florent - Ecossais Médiévaux
24 - MORVAN Lionel - Grandes Compagnies
25 - BERNINET Stéphane - Timourides
26 - MACE Stéphane - Scandinaves Médiévaux

 

Voir les commentaires

Publié le 2 Novembre 2016

 

La seconde étape de notre saison AdG nous amène à Villeneuve-lez-Avignons... étape agréable s'il en est car ce tournoi tombant pendant les vacances scolaires, nos épouses nous accompagnent. Elles feront de leur côté, des visites et excursions (cette année, le pont du Gard, Anduze et les Baux de Provence) alors que nous jouterons avec nos potes du sud autour de notre règle jeu favorite ..... et comme le temps, comme l'an dernier a tenu toutes ses promesses, ce ne fut que du bonheur.

 

Mais revenons à des choses plus ludiques et "guerrières".

Cette année, le thème proposé par Eric se portait sur le "médiéval tardif" aussi allions nous rencontrer beaucoup de chevaliers lourds, des armées petites mais violentes.

Pas moins de 26 joueurs avaient répondu à l'appel de l'ALC, la plupart de ceux ci venant du sud, est ou ouest, de la France.

Pour ceci, j'ai choisi de jouer une armée inédite pour moi, des "Espagnols médiévaux" option Aragon, organisés de la façon suivante :

corps 1 : Gl compétent, 5 chevaliers lourds impact, 3 cavaliers légers javelot élite et 2 arbalétriers.

corps 2 : Gl ordinaire, 2 lanciers lourds médiocre, 4 LI (javelot et arc), un cavalier léger arbalète, 2 arbalétriers et 2 levées

corps 3 : Gl ordinaire qui commande 4 fantassins moyens impact élite, les fameux almogavres.

soit 25 unités

 

La première partie est tirée au sort et celui-ci n'est pas très généreux avec moi car je suis opposé à Jean François Gilles, l'un des très bons joueurs du tournoi, pour un premier tour, je ne suis pas gâté.

Jeff joue une armée Timouride, petite (23 unités mais 19 réelles) mais puissante : 2 corps de cavalerie lourde arc et 1 corps d'éléphants / archers et troupes sacrifiables.

 

 

Jeff sera défenseur et s'appuie sur un village et des champs pour axer sa défense et ses contre attaques.

La partie va être disputée, pleine de rebondissements, le corps des Almogavres, embusqué, va appuyer l'attaque des chevaliers ce qui entrainera un repli des cavaliers lourds Timourides qui esquivent et se redéploient un peu plus loin, à l'abri des lourds chevaliers espagnols.

Les Timourides prennent petit à petit l'avantage sur mon aile faible (le corps 2) qui ne peut résister aux archers et surtout aux éléphants.

La partie se termine par une défaite espagnole, mais j'ai quand même inquiété Jeff et l'ai poussé dans ses retranchements. Une belle partie malgré cette défaite.

 

Le second tour en ce début d'après midi du samedi, me verra opposé à mon ami Lyonnais Morei alias Yves Blanc qui commande une improbable armée Albanaise forte de 26 unités.

Yves réussit à placer une zone côtière ce qui va lui assurer une aile couverte. Son armée dispose de 2 "gros" corps (14 et 8 unités) et d'un petit corps rapide : 2 cavaleries moyennes impact et 2 LC javelot élite.

Je réussis à dégager les terrains dans lesquels Morei avait prévu de se protéger en le ramenant le plus possible de mon côté et étant attaquant, je décide de me précipiter de l'autre côté de la table afin d'agresser l'armée albanaise ..... mais rien ne va se passer comme prévu, nos deux armées ont un seuil de démoralisation à peu près équivalent et même si mon armée est plus "lourde", je n'arrive pas à prendre le dessus......pire, aux moments cruciaux, les dés ne suivent pas le rythme imposé par Yves. C'est à nouveau une défaite, mais on a passé un excellent moment de jeu..... des choix tactiques se sont présentés et pas toujours suivis des effets escomptés ce qui nous a beaucoup amusé car une bataille avec Yves est avant tout un bon moment de rigolade.

 

 

Après ce difficile début de tournoi, je navigue au fond du classement avec mes deux défaites.

Le prochain partenaire de jeu sera aussi une personne ayant eu deux défaites et ce sera Salvatore Armonia, tout nouveau joueur mais "élève" de Christophe Sciangula, ce qui en dit long sur sa préparation.

Salvatore joue une armée Teutonique, pratiquement "full" montée, à 20 unités. Deux de ses corps sont identiques (6 unités chacun), commandés chacun par un général compétent, avec 4 chevaliers lourds dont 2 élites, 1 LC javelot et 1 LI arc.

Son corps principal (8 unités), commandé par un général brillant, dispose de 4 LC javelot et 4 cavalerie moyennes dont 2 équipées d'arbalètes.

 

 

Il tente mais échoue dans sa volonté de placer une zone côtière. Les terrains accidentés sont disposés dans les secteurs latéraux, ce qui va permettre à mes tireurs de s'y placer sans craindre les attaques des cavaliers et chevaliers teutoniques. Le secteur central sera occupé par mes chevaliers qui font face à son corps de cavaliers, ses chevaliers étant placés sur les deux ailes.

La partie se joue vite, car Salvatore est rigoureux et a une bonne vision du jeu (l'école Sciangula) .... il commet cependant, à mon avis, une petite erreur, c'est de ne pas avoir osé attaquer sur son aile droite où mon seul LC faisait face à 4 de ses cavaliers légers qui avaient manoeuvrés pour se placer ainsi. Certes mon cavalier léger pouvait être soutenu par deux arbalétriers mais avec un peu d'audace et de réussite Salvatore pouvait au moins tenter de passer de ce côté, ce qui aurait probablement changé le cours de la partie, hésitation due à un manque d'expérience de sa part..... mais on ne refait jamais l'histoire.....

C'est donc surtout à l'expérience que je vais gagner cette rencontre car, encore une fois, Salvatore est un joueur qui deviendra rapidement redoutable et qui finira son tournoi devant des joueurs beaucoup plus expérimentés que lui.

 

A la fin de cette première journée, je comptabilise 1 victoire et 2 défaites ce qui me positionne assez loin dans le classement..... mais ce n'est pas trop grave, car mes parties ont été bien agréables.

Voir les commentaires