Publié le 14 Juin 2021

Voici maintenant mes deux bataillons d'infanterie légère.

Tout d'abord le 2ème bataillon léger aux distinctives "paille".

En 1815, cette unité de près de 700 hommes était commandée par le major Brandenstein.

Figurines AB et CGM.

puis, le 3ème bataillon léger aux distinctives "brique", d'un effectif équivalant au second bataillon était commandé par le major von Ebling.

Figurines AB et CGM.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 11 Juin 2021

Nouvelle partie d'AdG V4 avec Kévin.

Celui-ci joue une armée Séleucide composée de la façon suivante :

- Gl stratège / 2 phalanges / 2 Li arc et javelot / 2 archers / 1 fantassins moyen A2M / 1 chameaux légers arc médiocre / 1 éléphant.

- Gl ordinaire / 3 phalanges dont une élite / 2 lanciers moyens / 1 éléphant / 2 Li javelot

- Gl ordinaire inclus dans un cavalerie lourde impact élite / 3 HC impact / 2 LC javelot.

soit 23 unités.

 

De mon côté, j'aligne une armée Dace, armée que je jouais régulièrement à DBM mais que je n'avais jamais joué, jusqu'à présent à AdG. C'est chose faite maintenant.

Le changement de budget et d'obligation de troupes ayant changé avec cette V4, m'a permis de me pencher sur la liste avec intérêt. Je vais prendre les 6 guerriers obligatoires, une base d'archers et l'inévitable allié Sarmate. Ma seule hésitation se porte sur les "nobles Daces avec falx" qui peuvent, pour un même budget, être joués en fantassins moyens impétueux élite ou en fantassins moyens A2M élite. Je suis parti sur les "armes à 2 mains" car il n'y a pas besoin de les contrôler comme des impétueux et leur option "A2M" est utilisable chaque tour.

La composition est donc la suivante :

- Gl stratège / 6 guerriers impétueux / 2 fant moyen A2M (thraces) / 2 archers / 2 LC javelot / 3 Li arc et javelot.

- Gl ordinaire / 4 nobles fantassins A2M élite / 2 archers / 2 Li javelot / 1 LC javelot

- Gl allié Sarmate inclus dans une HC impétueuse élite / 3 HC impétueuse / 1 LC arc

soit 29 unités.

Je gagne l'initiative et décide d'attaquer en montagne afin de mettre rapidement la pression sur les Séleucides.

Un terrain infranchissable (lac) va encore une fois gêner les mouvements des deux armées.

Les armées sont déployée, les Sarmates placés à la gauche du dispositif seront "non fiables" jusqu'au 6ème tour de jeu.

Sur la droite, le terrain (colline escarpée) semble bien vide - en fait, il n'y aura qu'un LI javelot en embuscade, aussi mes fantassins légers investissent la colline et les cavaliers légers traversent les broussailles dans le but de s'infiltrer par le petit espace libre entre le lac et la colline.

Les Sarmates restent l'arme au pied alors que les nobles Daces avancent vers la broussaille. Face à eux, le corps de cavalerie et le groupe archers/éléphant.

Au centre, le stratège a avancé ses guerriers pour soutenir les nobles. Les archers du corps et Thraces en réserve se sont placés à côté du lac et commencent à tirer sur les lanciers Séleucides. Les troupes légères envahissent la colline et les cavaliers javelot s'avancent pour menacer le flanc ennemi.

Les Sarmates étant immobiles car "non fiables", les cavaliers Séleucides changent d'aile pour contrer la montée des cavaliers légers Daces. Les Thraces se sont placés pour protéger les archers.

Les cavaliers Séleucides se positionnent en seconde ligne. Le choc des guerriers Daces et phalanges Séleucides est inévitable. Le résultat des 6 combats engagés est très égal : 2 combats gagnés, 2 nuls et 2 combats perdus. L'impact initial des guerriers n'a pas réellement porté ses fruits, sur les  tours suivants, sur 4 combats, je serai en infériorité.

Les nobles ont engagés les combats au tir et au choc avec une certaine réussite.

Les combats font rage au centre du champ de bataille. Des guerriers et des phalanges disparaissent.

Sur la gauche, les Sarmates redeviennent fiables et montent au combat. Les nobles Daces ont enfin pris le dessus sur l'aile Séleucide, ce qui met fin à la bataille.

L'armée Séleucide part en déroute. Les Daces ont perdu 21 pts de cohésion sur 29.

Conclusion :

L'armée Dace est vraiment "fun" à jouer et prendre les nobles en "A2M élite" a été un choix judicieux et plutôt confortable. Je serai plus réservé sur l'organisation choisie pour le Sarmate. Il est resté "non fiable" la plus grande partie de la bataille ce qui est toujours un risque avec les corps alliés et m'a fortement handicapé pour cette rencontre. Je modifierai sa composition, malgré tout, pour une prochaine bataille, afin d'amortir ce risque potentiel de non fiabilité.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Repost0

Publié le 8 Juin 2021

Nous nous retrouvons à 4 pour une nouvelle session de tests en AdG antique.

La première partie sera avec Manu qui joue une belle armée "Perses Achéménides Tardifs" composée d'un petit corps d'infanterie et de deux fortes ailes de cavalerie. Pour ma part, je teste mes "Anciens Bédouins" que j'aimais beaucoup dans la version précédente de la règle. Ceux-ci ont un peu changé, j'ai le choix maintenant pour le même budget de les aligner ou "chameaux moyens" ou "chameaux moyens arc médiocre". comme il fallait faire un choix, j'opte pour les "arc médiocre".

Les longues lignes de chameaux face aux cavaliers Perses. Un "infranchissable" sépare mes corps, il va s'avérer très handicapant.

Devant les furieuses charges Perses, les chameaux préfèrent esquiver.

L'inévitable choc se produit, pas toujours très heureux pour moi. Mes Li javelot tentent de s'extirper du piège Perse en contournant l'oasis.

Au centre, la partie s'équilibre un peu, car les fantassins bédouins quoique médiocres, apportent leur contribution aux combats.

Après 2h30 de jeu, je finis par l'emporter avec beaucoup de chance alors que j'étais très mal engagé. La  prise du camp Perse a scellé la bataille.

En conclusion :

- le plus : une armée plus nombreuse qui m'a permis d'amortir le choc initial et permis de tenir le temps nécessaire pour faire la différence, mais encore une fois avec beaucoup de réussite.

- Les moins : le "médiocre" des chameaux est trop handicapant. Au tir, cela devient trop aléatoire, un bon dé et le médiocre réduit l'effet, au combat le bonus "chameau contre cavalerie" est amorti par le "médiocre".

Donc sur cette première expérience, le "chameau arc médiocre" ne me semble pas être une bonne idée, il faudra tester la troupe en "chameau moyen", certes, cela ne tire pas mais au choc cela sera plus résistant. Autre point négatif constaté, est la multitude de LI que j'avais prise, je vais réduire le nombre qui s'est montré, sur cette partie bien inutile, d'autant plus que pour le même prix (4pts) un fantassin moyen médiocre sera bien plus efficace.

A réorganiser donc cette armée, la rééquilibrer et la re-tester.

 

Seconde partie avec Philippe qui teste une nouvelle armée faite de "proxi". Quant à moi, je joue mes Numides et va tenter l'option "marche de flanc d'un corps entièrement formé de cavalerie légère" celui-ci ayant de ce fait un bonus d'entrée de +1.

Je teste aussi une nouvelle arme : les cavaliers moyens javelot, que je vais mettre, en plus, "élite".

Seuls deux corps Numides sont sur la table car le 3ème est en marche de flanc sur le côté gauche de la table.

Mes deux corps présents ont une base commune de fantassins lourds impact, une petite base de LI javelot et pour l'un de la cavalerie moyenne élite et LC javelot et pour l'autre des javeliniers et éléphants.

L'approche des forces Numides alors que le corps allié de Philippe est "non fiable".

 

Le corps mis en marche de flanc est rentré grâce à son bonus, prend le camp et attaque le flanc des fantassins ennemis.

Les alliés de Philippe redeviennent fiables et les faiblesses de l'armée Numide apparaissent criantes. Après 2h de jeu, l'armée Numide déroute. J'ai fait 21 pertes à l'armée adverse.

 

En conclusion :

Le bonus de marche de flanc pour un corps "full Lh" est un vrai artifice de jeu sympa et peut diriger des joueurs à constituer leurs armées dans ce but.

Quant à mon armée Numide, j'ai revu les faiblesses de celle-ci : trop légère et fragile mais très "fun" à jouer. Elle mérite une réorganisation et un nouveau test.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Repost0

Publié le 5 Juin 2021

Après les généraux, les troupes légères avec en tout premier lieu le bataillon d'avant garde (Gelemte Jägers).

Ce bataillon était, lors de la campagne de Belgique, sous les ordres du major von Rauschenplatt. Il comptait 690 hommes répartis en 4 compagnies (2 compagnies légères et 2 compagnies de chasseurs).

Il est présenté ici en version "tirailleurs" (figurines CGM).

 

Puis, le Liebbataillon composé de vétérans d'Espagne. Ce bataillon a 4 compagnies et d'effectif équivalant aux chasseurs était commandé par le major von Pröstler. Il était reconnaissable à son plumet de shako caractéristique.

figurines Essex

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 3 Juin 2021

Comme souvent, j'ai commencé par les généraux (figurines AB sauf l'officier à pied CGM)

Le Duc de Brunswick et son état major

Le colonel Olfermann qui lui succéda

puis la batterie à cheval (figurines AB)

 

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 1 Juin 2021

En 1815, lors de la Campagne de Belgique, le corps de Brunswick appartenait à "l'armée des Pays-Bas" sous le commandement du Duc de Wellington.

Ce corps était commandée directement par le Duc Guillaume Frederick de Brunswick et comptait environ 6500 hommes.

Il était composé :

- d'une brigade de ligne (Specht) : 1er, 2ème et 3ème bataillons de ligne ainsi qu'un bataillon d'avant garde (infanterie légère et chasseurs - Gelemte jägers) pour environ 2 700 hommes.

- d'une brigade légère (Buttlar) : 1er, 2ème et 3ème bataillons légers plus le liebbataillon composé de vétérans d'Espagne pour environ 2 700 hommes.

A ces deux brigades d'infanterie s'ajoute un fort régiment de hussards (maj. Cramm) d'environ 700 sabres et un escadron de ulhans (maj. Pott) de 250 cavaliers environ.

Enfin, deux batteries (Mahn), l'une à pied et l'autre à cheval.

Le corps combattit le 16 juin aux Quatre-Bras où le Duc fut tué au cours de la bataille à la tête de ses troupes. Le colonel Olfermann prit alors le commandement et dirigea les forces de Brunswick lors de la bataille de Waterloo, le 18 juin 1815.

 

Je me propose donc de faire une partie de ce corps, applicable à la règle "Bataille Empire" : le duc de Brunswick, le colonel Olfermann, le bataillon d'avant garde, le liebbataillon, 2 bataillons légers, 2 bataillons de ligne, le régiment de hussards renforcé des ulhans dans une unité "grande taille" (pour un futur scénario "Quatre Bras") et une batterie à cheval, ce qui me fait déjà un beau challenge pour le mois de juin qui arrive.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 27 Mai 2021

Après l'infanterie du Hesse-Darmstadt, voici un peu de cavalerie Russe avec ce régiment de ulhans en "grande taille".

Les figurines sont des Old Glory.

Et, pour finir avec ces compléments d'armées, quelques unités prussiennes. Tout d'abord un régiment de dragons ...

1er dragons dit "de la Reine". Il était composé de 4 escadrons (650 sabresà et commandé en 1815 par l'Oberstleutenant von Kameke. Ce régiment appartenait à la réserve de cavalerie (Gl Jurgass) du 3ème corps (von Pirch).

puis une unité d'infanterie de landwehr, le 2ème de Silésie (figurine CGM).

Lors de la Campagne de Belgique, ce régiment appartenant au IVème corps Prussien ne fut pas engagé à Ligny (16 juin) car ce corps n'avait pu rejoindre le gros de l'armée prussienne à temps.

Il participa, comme toute la 16ème brigade du général Hiller, à l'attaque frontale de Plancenoit le 18 juin, en début d'après midi, prenant de flanc l'armée française alors engagée contre les Anglo-Hollandais à Waterloo.

Ce régiment fort de 1800 à 2000 hommes (selon les sources) et répartis en 3 bataillons était commandé par l'Oberstleutenant von Blandowski.

La croix est gravée directement sur le shako, malheureusement sans trop de régularité, mais cela le fait quand même.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0

Publié le 25 Mai 2021

La règle d'Hervé Caille, "L'Art de la Guerre" version 4 est sortie il y a quelques semaines et ce samedi, j'ai pu faire ma troisième partie test.

C'est Kevin, du club de Limetz, qui sera mon partenaire pour cette rencontre.

Kevin venant juste de finir la peinture de son armée féodale avait hâte à la fois de la jouer et de tester pour la 1ère fois cette nouvelle mouture d'AdG.

Sa nouvelle armée, des Espagnols féodaux version "couronne d'Aragon", se devait d'avoir un adversaire quasi historique, aussi je lui avait préparé mon armée "Arabes Abbassides".

Je gagne l'initiative et décide de l'attaquer en montagne. Une zone côtière est placée ainsi qu'une colline escarpée (obligatoire), un village, 2 broussailles et un bois.

Les Aragonais étaient composés de la façon suivante :

C1 - Gl compétent / 4 lanciers lourds / 2 arbalétriers / 1 chevaliers moyens impact élite et 2 LI javelot (en embuscade dans le village)

C2 - 3 chevaliers moyens impétueux dont 2 élites (gl inclus) et 2 LC javelot

C3 - Gl brillant / 3 chevaliers moyens impétueux dont 2 élites, 2 LC arbalète, 1 archers et 3 almogavares.

De mon côté, mon armée Arabe a un faible commandement, car seul mon général en chef est compétent, les deux autres généraux étant ordinaires.

C1 - 2 lanciers moyens élite / 2 unités mixtes lanciers-archers et 1 LI incendiaire.

C2 - 3 cavaleries lourdes impact élite / 2 cavalerie moyenne impact et 2 LC impact élite.

C3 - 5 lanciers lourds / 2 archers / 2 dailamis / 2 levées et 3 LI javelot et arc.

soit 26 unités.

Les deux armées déployées. La broussaille claire au centre du champ de bataille va fortement handicaper Kevin lors de ses manoeuvres de déploiement.

Au premier tour, j'avance mes troupes moyennes de l'aile gauche pour commencer à mettre la pression sur son aile de lanciers lourds. Ma cavalerie et mes propres lanciers avancent avec prudence....

J'ai avancé un archer afin de commencer les tirs sur sa cavalerie légère. Mes dailamis et l'autre unité d'archers s'avancent vers la broussailles au-delà de laquelle sont placés les almogavares. Craignant une embuscade sur la colline escarpée (en fait, il n'y aura rien), j'ai lancé vers celle-ci mes troupes légères.

Kevin réagit et fait face, avec ses lanciers et arbalétriers, à la menace. Mes troupes se sont placées à portée de tir er ceux-ci seront meurtriers pour les Espagnols. Mes cavaliers sont toujours en position d'attente redoutant les charges des chevaliers impétueux.

Mes légers ont pris pied sur la colline et mes lanciers se sont avancés pour soutenir la cavalerie et empêcher le déploiement trop rapide de la chevalerie espagnole. Ayant eu peu de points ce tour, Kevin n'a pu bouger ses almogavares.

Ces derniers se sont enfin positionnés dans la broussaille mais sont accueillis par les feux nourris des archers arabes qui leur infligent des pertes. Les légers se sont placés sur leur flanc afin d'accentuer la pression.

Au centre, le choc se prépare, mes lanciers et cavaliers attendent de pied ferme les chevaliers espagnols qui se sont déployés comme ils ont pu. Sur l'aile gauche, les tirs succèdent aux tirs et les Arabes sont plus heureux dans cet exercice.

Les Almogavares sont en grand danger, aussi vont-ils lancer une charge désespérée sur les archers et dailamis qui sauront les repousser avec de lourdes pertes.

Au centre, la chevalerie espagnole enfonce finalement une partie des lanciers arabes alors que ma cavalerie résistera mieux.

Au bout de 3h de jeu, l'armée espagnole part en déroute. J'ai perdu 13 pts de cohésion sur les 26 de l'armée Abbasside.

Ce fut une belle partie acharnée et un vrai plaisir que de jouer cette nouvelle version d'AdG qui offre de belles possibilités de jeu et plusieurs nouveautés et changements, à mon goût très positifs, par rapport à la version précédente. Une expérience à renouveler au plus vite.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #L'art de la Guerre

Repost0

Publié le 23 Mai 2021

Dernières figurines avec un groupe de 5 mousquetaires ....

 

 

 

 

Il ne reste maintenant qu'à placer tout ceci en situation dans les superbes décors préparés par Philippe et se lancer dans de folles aventures dignes d'Alexandre Dumas.

Au nom du Roy ! Baissez les armes !

Figurines Brigade Games.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Mousquetaires 28mm

Repost0

Publié le 19 Mai 2021

Plus de cavalerie, mais de l'infanterie, cette fois, avec ces deux régiments de ligne du Hesse-Darmstadt, soutiens de mes divisions françaises sur plusieurs théâtres d'opération. (figurines CGM)

Liebregiment

... puis le régiment Prinz Emil ...

J'ai, en fait, utilisé le surplus de mes figurines de fantassins Français pour réaliser ces deux unités.

Lire la suite

Rédigé par thierry

Publié dans #Empire

Repost0